Dictionnaire national et anecdotique par M. De l’Épithète/ROI DES FRANÇOIS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
SAGESSE  ►

ROI DES FRANÇOIS : autrefois nos rois se qualifioient de roi de France & de Navarre par la grace de Dieu. Comme la Navarre n’est plus un royaume, mais bien une province dont les habitans sont François comme ceux de l’Isle de France, que le prince non-seulement regne par la grace de Dieu, mais encore du consentement de la nation Françoise, il a été décrété qu’à l’ancienne qualification on substitueroit celle de Louis, par la grace de Dieu & de la loi constitutionnelle de l’état, Roi des François, &c. Si pour le bonheur des peuples les successeurs de Louis XVI lui ressembloient, que de titres à ajouter à ce titre de roi des François ! Si déjà ceux de pere du peuple & de restaurateur de la liberté ont été décernés d’une voix unanime au monarque régnant ; quel titre lui proclameront nos cœurs pour la séance du 4 ? Dans cette séance où ce bon pere finit par dire à ses enfans : « puisse cette journée, où votre monarque vient s’unir à vous de la maniere la plus franche & la plus intime, être une époque mémorable dans l’histoire de cet empire !… » Oui, Sire, elle le sera, n’en doutez point, ou ces freres que vous venez exhorter à s’embrasser & n’avoir d’autre passion que celle du bien public, ou ces freres, dis-je, dont des monstres plus cruels encore que les féroces Atrides… Tigres qui détournez les levres de la coupe amicale…, écoutez votre roi « Que ceux qui s’éloigneroient encore d’un esprit de concorde, devenu si nécessaire, me fassent le sacrifice de tous les souvenirs amers qui les affligent, je les payerai par ma reconnoissance & mon affection » … Eh ! les barbares ils composent encore pour jurer !