Dictionnaire universel d’histoire et de géographie Bouillet Chassang/Zab (oasis)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Index Général A B C D E F G H I JK L M N O P Q R S T UV W X Y Z

ZAB (c-à-d. Oasis), au pluriel ZIBAN (les Oasis), contrée de l'Algérie, dans la partie S. de la prov. de Constantine, entre l'Atlas et le Biledulgerid, par 3°-5° long. E., a pour ville princip. Biscara, et est arrosée par le Djiddi. On y distingue le Zab-Dahari ou du N., le Zab-Ghebli ou du S. et le Zab-Cherki ou de l'E. Habitants sauvages, demi-nomades et guerriers : les deys d'Alger et les beys de Constantine n'allaient chez eux qu'une fois par an, et avec de fortes troupes, pour lever l'impôt. Les Français, commandés par le duc d'Aumale, l'ont soumis en 1844. C'est dans le Zab du Nord qu'éclata en 1849 l'insurrection de Zaatcha. Ce pays répond à parties de l'anc. Gétulie et de la Mauritanie sitifienne.