Dictionnaire wallon-français (Cambresier)/Crime

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

chez J.F. Bassompierre (p. 33).
◄  Crikion
Crin  ►

Crime crime, ſ. m. Action méchante & puniſſable par les loix. On dit faite un crime à quelqu’un de quelque choſe, pour dire, imputer à crime.

Dans la converſation ordinaire on ſe ſert du mot de crime, pour exagérer les fautes légeres. C’eſt un crime que d’avoir abattu de ſi beaux arbres.

Forfait, délit, ſubſt. m. voici la différence que M. l’abbé Girard donne de ces trois mots. Le crime part de la malice du cœur : il eſt contre les loix de la nature. Les calomnies ſont des crimes. Le forfait vient de ſcélérateſſe & d’une corruption entiere du cœur ; il bleſſe les ſentiments d’humanité, viole la foi & attaque la ſureté publique. Les incendies ſont des forfaits. Le délit par de la déſobéiſſance ou de la rébellion contre l’autorité légitime : il eſt une tranſgreſſion de la loi civile ; voilà pourquoi il eſt du ſtyle du palais. Les contrebandes ſont des délits.