100 percent.svg

Dictionnaire wallon-français (Cambresier)/Disfé

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
chez J.F. Bassompierre (p. 44).
◄  Disdu
Disloké  ►

Disfé défaire, v. a. Détruire ce qui eſt fait.

Déprendre, v. act. Détacher, ces deux dogues étoient tellement acharnés l’un contre l’autre, qu’on eût toutes les peines du monde a les déprendre.

Disfé (s’) ſe dépouiller, v. réc. Il ſe dit fig., en parlant des ſentiments, des opinions, des paſſions dont on ſe défait, ſe dépouiller de paſſions, de haine, d’envie.

Se défaire, v. réc. Se dégager, ſe délivrer, je me ſuis défait de cette compagnie, de cette habitude.

On dit ſe défaire d’un domeſtique, pour dire, le congédier.

On dit auſſi ſe défaire d’une choſe, l’aliéner, s’en démettre. Un marchand qui ſe défait de ſa marchandiſe : il veut ſe défaire de ſa maiſon, de ſon cheval, il s’eſt défait de ſon bénéfice.

Se déprendre, v. réc. Se dégager, cet oiſeau s’étoit pris à la glu, & ne pouvoit s’en déprendre.

Il ſe dit auſſi au figuré, il eſt tellement attaché à cette perſonne, qu’il ne ſauroit s’en déprendre.