Discussion:Cœur de sceptique

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Statistiques[modifier]

  • 37 826 mots, moins de 3h de lecture (à 250 mots/mn)

Édition[modifier]

  • 1893 : Les Annales politiques et littéraires [1]

Extraits[modifier]

  • Combien de fois, quand je les quittais vers la fin du jour, à l’heure où ils rentraient, n’ai-je pas éprouvé une sorte de jalousie douloureuse et naïve, — oui naïve, — à cette idée qu’ils étaient attendus par une femme qu’ils pouvaient adorer sans avoir à dissimuler leur amour ; à l’idée de leur bonheur hautement avoué, parce qu’il n’était pas fait du bien d’autrui… Oui, je les ai enviés, alors même que mes œuvres et mes actes semblaient en contradiction absolue avec mon sentiment intime.

Critiques[modifier]