Discussion:L’Aventure de Jacqueline

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

https://archive.org/details/MaraisAventureDeJacqueline

Critiques[modifier]

Le journal amusant 13 juin 1914

Bibliographie

Dans le décor très parisien d'une grande maison de la rue de la Paix, sous la forme légère d'un récit animé, le nouveau roman de Jeanne MARAIS, Amitié allemande, que publie l'éditeur Fasquelle, pose un problème d'actualité brûlante : la lutte des classes l'emporte-t-elle sur la haine des races, et les barrières sociales seraient-elles nos vraies frontières ?

Ou bien, l'utopie de l'internationalisme se heurte-t-elle au mystère de l'âme étrangère ? La hardiesse du sujet qui développe cette thèse soulèvera des discussions ; mais que l'on n'accuse pas l'auteur de parti pris, s'il a choisi un exemple brutal pour défendre ses opinions.

N° 6. Jeanne MARAIS, L'Aventure de Jacqueline. Jacqueline s'éprend d'un célèbre écrivain allemand qui séjourne à Paris. Le mariage est décidé. Préalablement, l'écrivain, retourne outre-Rhin : il y publie, le misérable, un livre où il dénigre la famille de Jacqueline sous le titre « Une famille française ». Jacqueline, indignée, renonce à son projet : le boche, du reste, était marié. L'histoire ne contient rien de scabreux ; elle est assez intéressante.