Discussion Auteur:Selma Lagerlöf

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Recherche sur : Archive

Documents :


  • La Légende de Gösta Berling traduit par André Bellessort 1905
  • L’Argent de Monsieur Arne trad. par Mme Élisa Girod-Hoskier, 1910
  • Jérusalem. En Dalécarlie ; traduction et avant-propos de André Bellessort, 1910
  • Les Liens invisibles, nouvelles traduites du suédois et précédées d'une préface par André Bellessort, 1910
  • Le Livre des légendes, nouvelles traduites du suédois par Fritiof Palmer, 1910
  • Le Vieux Manoir, nouvelles traduites du suédois... par Marc Hélys, 1911
  • Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, traduit par T. Hammar[1]. Préface de Lucien Maury (1872-1953 ) 1912
  • Le Charretier de la mort. (Dame Carâme et Petter Nord) traduit par T. Hammar, 1922
  • Les Miracles de l'antéchrist, 1924, traduit par T. Hammar, avant-propos de Lucien Maury
  • Le Monde des trolls, traduit par T. Hammar, préface d'Edouard Estaunié (1862-1942), 1924
  • L’Exilé, roman suédois, traduit par Ladislas Perl, 1933
  • L'Anneau des Lövensköld, traduit par M. Metzger
  • Charlotte Löwensköld, roman, traduit par T. Hammar
  • Hors la loi, nouvelle suédoise Touche à tout 1910 p. 41-p.42
  • Sigrid la superbe [1] Le Mois littéraire et pittoresque, janvier à juin 1910
  • Un émigrant [2]
  • Au seuil de la troisième année de Guerre, considérations de A. H. Fried, Ernest Zahn, V. Bentzon, J.A. Loeff, J. de Louter, Ellen Key, Selma Lagerlöf, Haakon Löken, publiées par le groupe suisse de la conférence des neutres. [3]
  • La princesse de la paix (extrait des Liens invisibles) dans le recueil Contes et récits du XIXe siècle par Armand Weil, Émile Moselly, Émile Chénin, Paris Larousse, 1916 [4]
  • Une histoire de Halland (nouvelle) [5]
  • La vieille Agneta (nouvelle), (revue bleue 1908 p 17 [6])
  • Le Portrait de la Mère (nouvelle), 781 (manquant dans l'exemplaire [7])
  • L'Hôte de Noël (conte), [8] (revue bleue 1908 p 814)


Voir aussi

  • BELLESSORT (André). - Le romanesque suédois. - Selma Lagerlöf, (revue bleue 1908 p 581, 612 [9])
  • Femmes écrivains d'aujourd'hui. I, Suède par Louise Cruppi, Paris, Fayard, 1912 [10]
  • Le prix nobel Touche à tout 1910 [11]

Selma LAGERLÔF[modifier]

  • Selma LAGERLÔF : Anna Svârd, roman traduit du suédois

par T. Hammar et M. Metzger. Editions « Je Sers », Paris. 323 pages. 15 francs.

Faisant suite à « L'Anneau des Lôwenskôld » et à « Charlotte Lôwenskôld », déjà publiés par les mêmes éditeurs, ce nouvel ouvrage de la grande romancière suédoise forme le troisième volume du « Triptyque des Lôwenskôld ».

Avec le pasteur Karl-Artur Ekenstedt, à l'âme obscure et à la destinée tourmentée, avec sa femme, Anna Svârd, la colpor- teuse dalécarlienne, la généreuse Charlotte Lôwenskôld, l'inquiétante Thea Sundler, d'autres encore, nettement dessi- nés, nous avons quitté les nuées ensoleillées que survolaient les oies sauvages de Nils Holgerson; du pays des'trolls, des elfes et des êtres de légende, nous sommes redescendus sur la terre, sur une terre au dur climat, et parfois ingrate.

En Suède, vers le milieu du siècle dernier, nous voyons un milieu social, un genre de vie, des conditions d'existence, des façons de penser, de parler, d'agir, qui nous portent bien loin de tout ce à quoi nous sommes accoutumés, et qui, sou- vent, ne laissent pas que de nous paraître étranges, ou au moins nous sont inattendus.

Mais sous le style simple et aisé d'une excellente traduction, on retrouve la manière forte et incisive et la sensibilité de l'auteur; et c'est un grand plaisir que de goûter la saveur un peu âpre et le charme puissant de ce bel ouvrage si bien pré- senté aux lecteurs français I

H. DE COURTEVILLE. Le Christianisme social mars 1937/03 p 233


  1. Mlle T. Hammar, 1872-1953 cf. sv:w:Thekla Maria Hammar