Donation de Bernard II, comte de Substantion ou de Melgueil, à Guillaume, premier seigneur de Montpellier

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Donation de Bernard II, comte de Substantion ou de Melgueil, à Guillaume, premier seigneur de Montpellier (985)


Sources : Histoire générale de Languedoc : Volume V par Dom Claude Devic et Dom Joseph Vaissète (dir.), Toulouse, édition Privat, 1872 (1re éd. 1745) - Note 138. CXX, p.300


d'après une Copie du cartulaire des comtes de Melgueil, charte 13 ; Manuscrits d'Aubays, n. 81

Traduction Wikisource




IN nomine Domini. Ego Bernardus cornes & uxor mea Senegundis, nos simul pariter donatores sumus Guillelmo, pro suo servitio vel benevolentia, aliquid de alodem nostrum proprium, qui est in territorio civitatis Magalonensis , in suburbio castri Substantionensis , in terminio de villa Candianicus, donamus tibi mansum unum ; & in terminio de Monte-Pestellario, donamus tibi mansum unum, ubi Amalbertus visus est manere, cum sua terminia & cum omnes ajacentias suas, que ad ipsos mansos pertinent.

Et advenerunt nobis de donatione de homine quodam Berto; id est in casis, casaliciis, curtis, hortis, oglatis, exeis, campis, vineis, pratis, silvis, garriciis, arboribus pomiferis & impomiferis aquis aquarumve decursibus earum, omnium & in omnibus de vocem fundus possessionis & repetitionis nostrae , tam quistum quam ad inquirendum, & ab integrum, sic donamus tibi, quantum ad ipsos mansos pertinet, SICUT LEX MEA SALICA COMMEMORAT, ita & ab hodierno die & tempore habeas, teneas & possideas & deffendas.

Sane si quis, quid fierit minime credimus esse venturum quor... donatores aut ullus homo, qui contra hanc cartam donationis ista interrumpere voluerit aut eam inquietaverit, non valeat vindicare quod repetit, sed componat tibi ipsum alodem duplum vel melioratum, & in antea arta ista fîrma stabilis permaneat omni tempore, cum stipulatione subnixa.

Facta carta donationis ista vi kalend. decembris, anno xxxii régnante Leuterio rege.

Sign. Bernardo comité & uxoris sue Senegundis, nos simul pariter, qui hanc cartam donatione ista fieri jussimus, & manu nostra firmavimus, & testibus corroborare praecepimus. Sig. Geraldum. Sig. Nadale. Sig. Poncione. Sig. Gregoriuni. Sig. Ariade.


TRADUCTION

Au nom du Seigneur, moi Bernard, comte, et mon épouse Sénégonde, nous ensemble également, sommes donateurs à Guilhem, pour son service et sa bonne volonté, de quelque chose de notre propre alleu qui est dans le territoire de la cité de Maguelone, dans les abords du château de Substantion, dans les limites de la villa de Candillargues nous te donnons un manse, et dans les limites de la villa de Montpellier nous te donnons un manse où demeure Amalbert, avec leur limites et toutes leurs dépendances qui reviennent à ces manses qui nous viennent de la donation d’un homme du nom de Bert, c'est-à-dire maisons, enclos, cours, jardins, oliviers, issues, champs, vignes, prés, forêts, garrigues, arbres fruitiers, eaux et leurs cours, toutes choses et sur toute choses, au titre de possession, tant les droits actuels que les droits à obtenir, dans leur intégralité. Ainsi nous te donnons, autant qu’il revient à ces manses, comme la loi salique m’oblige, de telle sorte que, de ce jour et dans l’avenir, tu les ais, les tiennes, les possèdes, et les défendes.

Assurément si quelqu’un, nous ne croyons pas que cela puisse arriver, ou si nous donateurs, ou si un homme voulait rompre cette charte de donation ou qu’il la trouble, qu’il ne puisse revendiquer ce qu’il demande, mais qu’à titre de composition, il te donne cet alleu au double ou amélioré. Et que dans l’avenir, cette charte demeure ferme et stable en tout temps avec la stipulation annexée.

Cette charte de donation est faite le 6 des calendes de décembre la 32e année du règne du roi Lothaire[1].

Signum du comte Bernard et de son épouse Sénégonde, nous ensemble également qui avons ordonné d’établir cette charte et l’avons confirmé de nos mains et avons prescrit aux témoins de la corroborer.

  1. 26 novembre 985