Encyclopédie méthodique/Beaux-Arts/Contre-taille

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Index Général A B C D E F G H I JK L M N O P Q R S T UV W X Y Z
Panckoucke (1p. 147).

CONTRE-TAILLE, terme de gravure. C’est une seconde taille dont on coupe la première que l’on a tracée. Si l’on veut imiter de la pierre on coupe le premier rang de tailles de manière que les contre-tailles y forment des quarrés : mais pour imiter de la chair ou des draperies, on affecte d’approcher plutôt du lozange que du quarré. Cependant le lozange outré devient désagréable parce que les sections que les contre-tailles font avec les tailles produisent un noir qui ne s’accorde pas avec le reste du ton. Les graveurs disent que ce travail maquerotte. Le travail le plus agréable est celui qui tient le milieu entre le quaré & le lozange. Si l’on hasardoit des lozanges outrés à des travaux qui devroient passer à l’eau-forte, elle mordroit les sections formées par les tailles & les contre-tailles bien plus vivement que le reste du travail, & l’on risqueroit d’être obligé de recouvrir long-temps avant que la totalité de l’ouvrage fût assez mordue. (Article de M. Levesque).