Encyclopédie méthodique/Beaux-Arts/Dictionnaire de la pratique/Appuie-main

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Index Général A B C D E F G H I JK L M N O P Q R S T UV W X Y Z
◄  Apprêt
Aquarelle  ►

APPUIE-MAIN. (subst. comp. masc.) Les peintres se servent, pour soulager leur main en


peignant, d’une baguette sur laquelle ils s’appuient le poignet. La position presque perpendiculaire de la toile ou du paneau, leur rend ce secours nécessaire. Ils donnent à cette baguette le nom d’appuie-main. Elle est longue de deux à trois pieds, & à-peu-près de la grosseur d’un doigt. Elle doit être en même-temps solide & légère. A l’un des bouts de cette baguette, on fait une petite pomme ou bouton avec un peu de linge pelotonné, qu’on recouvre d’un morceau de peau, & qu’on a soin de lier fortement, en pratiquant, pour la mieux arrêter, une rainure à la baguette. Ce bouton est à-peu-près de la forme & de la grosseur de celui d’un fleuret. On appuie ce bouton sur le tableau, ayant soin de choisir un endroit qui soit bien sec. (Elémens de peint. prat. par de Piles.)