Encyclopédie méthodique/Beaux-Arts/Dictionnaire de la pratique/Rebarbe

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Index Général A B C D E F G H I JK L M N O P Q R S T UV W X Y Z



REBARBE. (subst. fem.) Le burin ou la pointe du graveur, en coupant le cuivre, laisse sur les bords de la taille de petites éminences, une sorte de morfil, très-sensibles dans le travail de la pointe sèche, beaucoup moins dans celui du burin, mais toujours capables d’arrêter le noir d’impression, & de rendre le travail sale & confus. Ce sont ces inégalités qu’on nomme des rebarbes ; il faut les enlever avec un instrument nommé ébarboir. Voyez l’article Gravure. On promène l’ébarboir sur le cuivre, dans le sens opposé à celui qu’a suivi la pointe ou le burin : sans cela, au-lieu de couper les rebarbes, on ne feroit que les abattre, & elles boucheroient en partie la taille ; c’est ce qui arriveroit sur-tout dans les travaux à la pointe sèche.