Encyclopédie méthodique/Beaux-Arts/Dictionnaire de la pratique/Repousser

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Index Général A B C D E F G H I JK L M N O P Q R S T UV W X Y Z



REPOUSSER. (v. act.) Si, dans la gravure, on veut effacer une partie dont on est mécontent, & que cette partie soit large & d’un travail peu profond, il suffit de l’enlever avec l’ébarboir & de l’écraser avec le brunissoir. Mais si cette partie est gravée profondément, ou si elle est fort étroite, en ne peut l’enlever, sans faire dans le cuivre en creux qui retiendroit le noir, & qui feroit une tache à l’impression. Pour détruire ce creux, il faut repousser le cuivre ; & voici comment on opère. Au moyen d’un compas d’épaisseur, on marque au-dessous du cuivre avec la plus exacte précision, le point qui répond au creux qu’on doit faire disparoître. On applique le cuivre du côté de la gravure sur une petite enclume armée d’acier, qu’on nomme tas. On pose une branche d’acier sur la marque qu’on a faite au revers du cuivre ; & on frappe sur cette branche avec un marteau, jusqu’à ce que ce qui formoit un creux sur le cuivre, se soit mis au niveau de sa surface. Si la partie qu’on veut repousser est large, on ne se sert pas d’une verge d’acier, mais on frappe le cuivre avec le marteau lui-même. Il peut arriver qu’après cette opération, si elle n’a pas été faite avec la plus grande adresse, ce qui d’abord étoit creux fasse une bosse à la surface du cuivre. Il faut alors détruire cette éminence avec le grattoir, le grès, la pierre ponce, le charbon, & brunir ensuite.