75%.png

Encyclopédie méthodique/Beaux-Arts/Licence

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Panckoucke (1p. 475-476).
◄  Liberté
Ligne  ►

LICENCE ; (subst. fém.) l’art tient à des conventions sans lesquelles il ne pourroit exister. Voyez l’article Conventions. Il se permet des suppositions qui lui prêtent des beautés. On demandoit à Paul Véronèse la cause d’une ombre qui fournissoit une masse à son tableau : C’est, répondit-il, un nuage qui passe : il supposoit hors de son tableau un nuage qui produisoit cette ombre. Mais il est toujours dangereux de se donner des licences ; car enfin elles sont réellement des fautes qu’un grand succès peut seul excuser.

On peut définir la licence, une faute que l’Artiste se permet pour en tirer une beauté. Nous n’entrerons pas dans le détail des licences, puisqu’il en existe autant que de fautes qu’on peut se permettre : mais nous observerons qu’une licence suppose toujours l’orgueil d’un Artiste qui se croit assez habile pour réparer ses fautes par des beautés supérieures. Un orgueil aussi hautement déclaré, ne dispose pas le spectateur à l’indulgence. (L.)