Extinction du paupérisme/Avant-propos

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

AVANT-PROPOS.


Je dois dire un mot pour expliquer le titre de cette brochure.

On trouvera peut-être comme un littérateur plein de mérite me l’a déjà fait remarquer, que les mots Extinction du Paupérisme ne se rapportent pas directement à un écrit qui a pour unique but le bien-être de la classe ouvrière.

Il est vrai qu’il y a une grande différence entre la misère qui provient de la stagnation forcée du travail et le paupérisme qui souvent est le résultat du vice. Cependant on peut soutenir que l’un est la conséquence immédiate de l’autre, car répandre dans les classes ouvrières qui sont les plus nombreuses l’aisance, l’instruction, la morale, c’est extirper le paupérisme sinon en entier du moins en grande partie.

Ainsi, proposer un moyen capable d’initier les masses à tous les bienfaits de la civilisation, c’est tarir les sources de l’ignorance, du vice, de la misère. Je crois donc pouvoir sans trop de hardiesse conserver à mon travail le Titre d’Extinction du Paupérisme.

Je livre mes réflexions au public dans l’espoir que développées et mises en pratique elles pourront être utiles au soulagement de l’humanité. Il est naturel dans le malheur de songer à ceux qui souffrent.


Napoléon-Louis Bonaparte.


Fort de Ham, Mai 1844.