Formules magiques de Mersebourg

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Formule 1 : Libération des prisonniers

Eiris sazun idisi
sazun hera duoder.
suma hapt heptidun,
suma heri lezidun,
suma clubodun
umbi cuoniouuidi :
insprinc haptbandun,
inuar uigandun.

Autrefois les Idisi étaient assises,
assises ici et là.
Certaines attachèrent l’ennemi,
Certaines maintinrent leur armée,
Certaines défirent les liens
des braves :
Sautez hors des chaînes,
échappez à l’ennemi.

Formule 2 : Guérison du cheval

Phol ende uuodan
uuorun zi holza.
du uuart demo balderes uolon
sin uuoz birenkit.
thu biguol en sinthgunt,
sunna era suister ;
thu biguol en friia,
uolla era suister ;
thu biguol en uuodan,
so he uuola conda :

sose benrenki,
sose bluotrenki,
sose lidirenki :
ben zi bena,
bluot zi bluoda,
lid zi geliden,
sose gelimida sin.

Phol et Odin
chevauchaient dans les bois,
Lorsque le poulain de Phol
se foula la patte.
Un sort lui fut jeté par Sinthgunt,
et sa sœur Sunna.
Un sort lui fut jeté par Freyja,
et sa sœur Volla.
Un sort lui fut jeté par Odin,
comme lui seul le savait :

Que soit un os foulé,
Que soit le sang foulé,
Que soit le membre foulé :
Os à os,
Sang à sang,
Membre à membre,
Comme s’ils étaient collés.