Géographie de la Sarthe/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

◄  Chapitre VIII Chapitre XIII. Carte de la Sarthe  ►
XIII. — Dictionnaire des communes.


Les chiffres de la population sont ceux du dernier recensement (1886).

Aigné, 742 h., 3e c. du Mans.

Aillières, 210 h., c. de la Fresnaye.

Allonnes, 874 h., 2e c. du Mans. → Église du xie s.

Amné, 624 h., c. de Loué.

Ancinnes, 882 h., c. de St-Paterne.

Arçonnay, 522 h., c. de Saint-Paterne. → Château ruiné de Maleffre.

Ardenay, 362 h., c. de Montfort.

Arnage, 867 h., 1er c. du Mans.

Arthezé, 406 h., c. de Malicorne. → Tombelles.

Asnières, 579 h., c. de Sablé. → Église des xiie et xiiie s. — Vieux château de la Cour-d’Asnières.

Assé-le-Boisne, 1,334 h., c. de Fresnay. → Église du xie ou du xiie s.; beaux vitraux. — Tombelle.

Assé-le-Riboul, 1,041 h., c. de Beaumont-sur-Sarthe. → Château ruiné du xie s.

Aubigné, 2,207 h., c. de Mayet. → Église du xiie et du xvie s. — Maison remarquable de la Renaissance. — Près du château de Bossé, 2 dolmens.

Aulaines, 509 h., c. de Bonnétable.

Aulneaux (Les), 323 h., c. de la Fresnaye.

Auvers-le-Hamon, 1,750 h., c. de Sablé, → Château ruiné de Monfron. — Les Cahuvières, roc abrupt haut de 50 mèt.

Auvers-sous-Montfaucon, 294 h., c. de Loué. → Maisons anciennes. — Restes du château de Montfaucon (ferme). — Église du xe s.

Avesnes, 352 h., c. de Marolles-les-Braults. → Château des xve et xvie s. — Retranchements de la fin du xie s.

Avessé, 760 h., c. de Brûlon. → Église romane du château de Noyeaux.

Avezé, 944 h., c. de la Ferté-Bernard. → Église du xiie ou du xiiie s.

Avoise, 942 h., c. de Sablé. → Manoir dit de la Perrine-de-Cry. — Château de Pescheseul, reconstruit au commenc. du siècle dans le style de la Renaissance italienne (bustes de Louis XV et de Mme de Pompadour, par Coustou).

Bailleul (Le), 1,044 h., c. de Malicorne. → Église du xie s.

Ballon, 1,681 h., ch.-l. de c., arr. du Mans. → Ruines d’un château du xve s. ; beau donjon à tourelle.

Bazoge (La), 1,643 h., 5e c. du Mans.

Bazouges, 1,585 h., c. de la Flèche. → Église (mon. hist. [1]) du xiie s.; voûte en bois avec peintures du xve s. — Château des xve et xviie s.

Beaufay, 1767 h., c. de Ballon.

Beaumont-la-Chartre, 702 h., c. de la Chartre.

Beaumont-Pied-de-Bœuf, 882 h., c. de Château-du-Loir. → Château ruiné. — Église ; portail roman.

Beaumont-sur-Sarthe, 1,908 h., ch.-l. de c., arr. de Mamers. → Ruines d’un château du xe s. (prison). — Église du xie s., remaniée. — « La Motte à Madame», tombelle transformée en promenade. — Beau pont suspendu sur la Sarthe.

Beauvoir, 244 h., c. de la Fresnaye,

Beillé, 586 h., c. de Tullé.

Berfay, 619 h., c. de Vibraye.

Bernay, 656 h., c. de Conlie.

Bérus, 337 h., c. de Saint-Paterne.

Bessé, 2,482 h., c. de Saint-Calais. → Beau château de Courtanvaux, des xve s. et suivants.

Béthon, 254 h., c. de St.-Paterne.

Blèves, 213 h., c. de la Fresnaye. → Église ; sculptures romanes au portail.

Boessé-le-Sec, 699 h., c. de Tuffé.

Bonnétable, 4,440 h., ch.-l. de c., arr. de Mamers.

→ Château de 1478 ; aile S. du xviie s. ; 6 grosses tours ; salles avec sculptures en bois ; portraits des seigneurs de Bonnétable.
Bosse (La), 420 h., c. de Tuffé.

Bouer, 382 h., c. de Tuffé. → Ancien château.

Bouloire, 2,111 h., ch.-l. de c., arr. de Saint-Calais. → Château du xvie s. (hôtel de ville, justice de paix et halles).

Bourg-le-Roi, 412 h., c. de Saint-Paterne. → Ruines importantes d’une forteresse de 1100. — Butte factice haute de 31 à 40 mèt.

Bousse, 762 h., c. de Malicorne.

Brains, 798 h., c. de Loué. → Ancien manoir des Touches. — Ancien prieuré (presbytère).

Breil (Le), 1,658 h., c. de Montfort. → Fontaine intermittente de la Héalerie.

Brette, 1,135 h., c. d’Écommoy.

Briosne, 407 h., c. de Bonnétable.

Bruère (La), 371 h., c. du Lude. → Verrières de l’église.

Brûlon, 1,619 h., ch.-l. de c., arr. de la Flèche. → Château ruiné.

Cérans-Foulletourte, 2,209 h., c. de Pontvallain. → Dolmen et peulven sur la lande de Bruon. — Scories provenant de forges romaines.

Chahaignes, 1,350 h., c. de la Chartre. → Église romane.

Challes, 1,098 h., 5e c. du Mans.

Champagné, 709 h., c. de Montfort. → Beaux vitraux de l’église.

Champaissant, 518 h., c. de Mamers.

Champfleur, 531 h., c. de Saint-Paterne.

Champrond, 191 h., c. de Montmirail.

Changé, 2,425 h., 3e c. du Mans. → À 4 kil., manoir de la Busardière, en partie du xiiie s. ; belles avenues.

Chantenay, 1,184 h., c. de Brûlon.

Chapelle-aux-Choux (La), 510 h., c. du Lude.

Chapelle-d’Aligné (La), 1,572 h., c de la Flèche.

Chapelle-du-Bois (La), 830 h., c. de la Ferté-Bernard.

Chapelle-Gaugain (La), 614 h., c. de la Chartre.

Chapelle-Huon (La), 736 h., c. de Saint-Calais.

Chapelle-Saint-Aubin (La), 526 h., 2e c. du Mans. → Église du xiiie s. ; stalles, bénitiers et fonts baptismaux en pierre, très anciens.

Chapelle-Saint-Fray (La), 381 h., c. de Conlie. → Ruines du château de l’Essard.

Chapelle-St-Rémy (La), 1005 h., c. de Tuffé. → 2 châteaux ruinés.

Chartre (La), 1,615 h., ch.-l. de c., arr. de St-Calais. → Ruines d’un château. — Église de transition. — Habitations creusées dans la colline.

Chassé, 173 h., c. de la Fresnaye. → Manoir de Brustel.

Chassillé, 449 h., c. de Loué.

Château-du-Loir, 3,611 h., ch.-l. de c., arr. de St-Calais. → Église St-Guingalois, ancien prieuré de Marmoutier ; vitraux anciens, chœur et crypte du xie s. — Vestiges d’un château. — Hôtel-Dieu du xviie s. — Vastes halles. — Collège, gendarmerie et théâtre dans l’ancien couvent des Récollets. — Ancienne maison (escalier du xvie s.).

Château-l’Hermitage, 180 h., c. de Pontvallain. → Église du xiie s. ; curieux tombeau du xve s. — Ancienne maison prieurale.

Chauffour, 617 h., 3e c. du Mans.

Chemiré-en-Charnie, 633 h., c. de Loué. → Restes de l’abbaye d’Étival.

Chemiré-le-Gaudin, 1,203 h., c. de la Suze. → Église romane ; pierre tombale de Pierre Courthady, chancelier de François 1er. — Ruines du château de la Belle-Fille. — Plusieurs ruisseaux disparaissent sous terre et reparaissent plusieurs fois.

Chenay, 96 h., c. de la Fresnaye. → Ancien manoir.

Chenu, 1,055 h., c. du Lude. → Église romane (adoration des Mages attribuée à Mignard).

Chérancé, 635 h., c. de Beaumont-sur-Sarthe. → Église du xve s. — Ruines du château de Livet.

Chérisay, 319 h., c. de St-Paterne.

Cherreau, 934 h., c. de la Ferté-Bernard. → Église du xve s. ; porte de l’O., curieuse par sa sculpture ; bel autel en marbre ; vitraux. — Château de la Pélice.

Chevain (Le), 238 h., c. de St-Paterne.

→ Vieux château de Cohon.
Chevillé, 724 h., c. de Brûlon. → Église du xve s.

Clermont-Créans, 1,403 h., c. de la Flèche. → Château du Créans (Renaissance).

Cogners, 536 h., c. de Saint-Calais.

Commerveil, 275 h., c. de Mamers.

Conflans, 731 h., c. de St-Calais.

Congé-sur-Orne, 675 h., c. de Marolles-les-Braults.

Conlie, 1,667 h., ch.-l. de c., arr. du Mans. → Signal de la Jaunelière. — Beau château de Sourches.

Connerré, 2,360 h., c. de Montfort. → Église romane de Saint-Jacques ; clocher du xvie s. — Presbytère (ancien prieuré). — Restes de fortifications. — Beau dolmen.

Contilly, 350 h., c. de Mamers. → Camp antique appelé «Butte de Nue». — Découverte de tombeaux mérovingiens.

Contres, 462 h., c. de Mamers.

Cormes, 765 h., c. de la Ferté-Bernard. → Église du xve s.; stalles sculptées.

Coudrecieux, 1,450 h., c. de Bouloire. → Église romane. — Ancien château (verrerie).

Coulaines, 661 h., 1er c. du Mans, → Église du xve s.

Coulans, 1,519 h., c. de Loué.

Coulombiers, 805 h., c. de Beaumont. → Église romane et gothique.

Coulongé, 835 h., c. de Mayet. → Église du xie ou du xiie s. (grisaille du xiie s.). — Château des Aiguebelles.

Courcebœufs, 902 h., c. de Ballon. → Château ruiné de Baigneux.

Courcelles, 732 h., c. de Malicorne. → Beau château du xviie s., en partie démoli.

Courcemont, 1,328 h., c. de Ballon. → Ancien manoir de la Davière.

Courcival, 290 h., c. de Bonnétable. → Château du xvie s.

Courdemanche, 1,323 h., c. du Grand-Lucé. → Anciens vitraux de la chapelle du collège, construit au xvie s.

Courgains, 971 h., c. de Marolles.

Courgenard, 702 h., c. de Montmirail. → Église du xiie s.

Courtillers, 184 h., c. de Sablé.

Crannes-en-Champagne, 665 h., c. de Loué. → Belle église ogivale. — Château de Mirail, ancien prieuré, reconstruit au xvie s.

Cré, 902 h., c. de la Flèche. → Église du xie s. — Camp romain.

Crissé, 1,063 h., c. de Sillé-le-Guillaume. → Église du xiie s. ; dans le chœur, colonne romaine.

Crosmières, 1,015 h., c. de la Flèche. → Église ogivale.

Cures, 546 h., c. de Conlie.

Dangeul, 861 h., c. de Marolles.

Degré, 456 h., c. de Conlie. → Église ; bas-reliefs curieux de la porte de l’O. — Restes du château de Bignon.

Dehault, 430 h., c. de la Ferté-Bernard. → Église ogivale. — Château ruiné.

Dissay-sous-Courcillon, 1,375 h., c. de Château-du-Loir. → Château ruiné ; 4 grosses tours. — Deux peulvens et un dolmen.

Dissay-sous-Ballon, 285 h., c. de Marolles-les-Braults.

Dissay-sous-le-Lude, 862 h., c. du Lude. → Église du xiie s. — La Grand-Maison, ancien temple calviniste (xviie s.). — Menhir et dolmen.

Dollon, 1,933 h., c. de Vibraye.

Domfront, 1,107 h., c. de Conlie. → Butte du Grangagné, haute de 30 m.

Doucelles, 305 h., c. de Beaumont-sur-Sarthe. → Tombeau avec statue, dans l’église.

Douillet, 875 h., c. de Fresnay.

Duneau, 628 h., c. de Tuffé. → Menhir de la Pierre-Fiche (mon. hist.), haut d’env. 5 mèt. — Dolmen de la Pierre-Couverte (mon. hist.).

Dureil, 169 h., c. de Malicorne.

Écommoy, 3,709 h., ch.-l. de l’arrond. du Mans.

Écorpain, 523 h., c. de Saint-Calais.

Épineu-le-Chevreuil, 698 h., c. de Loué. → Église ogivale (beau chœur). — Château de la Cour (xve s.).

Étival, 663 h., c. de la Suze.

Évaillé, 637 h., c. de Saint-Calais. → Église romane.

Fatines, 310 h., c. de Montfort. → Église du xie ou du xiie s.

Fay, 587 h., 3e c. du Mans.

→ Église du xiiie s. — Château du Broussin (Renaissance).
Fercé, 400 h., c. de Brûlon.

Ferté-Bernard (La), 5,688 h.. ch.-l. de c., arr. de Mamers, sur l’Huisne. → L’église N.-D.-des-Marais (mon. hist.), des xve et xvie s., est un précieux spécimen du style gothique flamboyant. À l’extérieur, les galeries basses et la façade du collatéral S., couverte de sculptures, ont été terminées en 1540. Ces galeries sont en partie décorées de statuettes figurant le roi de France et ses pairs, sept planètes, etc. Le reste de la balustrade est découpé de manière à reproduire le Regina cœli. Les galeries hautes du chœur (fin du xvie s.) forment l’Ave Regina cœlorum. Belles verrières(1498-1606). Les voûtes des chapelles, absidales (dans la 1e chap., bas-reliefs symbolisant la Vierge) offrent une disposition admirable et unique : ce sont de vrais plafonds horizontaux sculptés en médaillons et reliés aux


Géographie de la Sarthe - Église de la Ferté-Bernard.png
Église de la Ferté-Bernard.


nervures qui les soutiennent par d’élégantes arcatures à colonnettes. Dans le bas-côté g., crédence du temps de Louis XII. Beau cul-de-lampe (1501) supportant l’orgue. — L’hôtel de ville (mon. hist,) occupe une porte (xve s.), flanquée de deux tours, reste des fortifications ; il renferme le portrait équestre d’une dame de Villars. — Halles remarquables par leurs belles charpentes (1535) ; au 1er étage, belle cheminée de la Renaissance. — Sur la place de l’église, fontaine du xviie s., alimentée par un aqueduc du xve. — Hôtel-Dieu (xviiie s.). — Maisons de différentes époques ; l’une d’elles (xve s.). dans la rue Notre-Dame, est décorée de personnages grotesques. — Vestiges de remparts.


Fillé, 580 h., c. de la Suze. → Dolmen et Menhir. — Château de Gros-Chenay (xviie s.). — Manoir de la Beunêche.

Flèche (La), 9.841 h., ch.-l. d’arrond., sur le Loir. → L’église Saint-Thomas (xie, xiie et xviie s.) a été complétée de nos jours. — Le collège, fondé par Henri IV en 1607 pour les Jésuites, et devenu école royale militaire en 1764, porte le nom de Prytanée national. ll se compose de cinq corps de bâtiments qu’entoure un parc magnifique et que dominent deux tours, l’une dite tour de Pierre, couronnée par un dôme ; l’autre, dite tour de Bois, terminée par des lanternes à jour superposées. La statue du fondateur s’élève dans un vestibule. La chapelle est fort remarquable. La salle des Actes est décorée d’une peinture magistrale (Henri IV couronné par la Victoire). — Sur la place Henri IV, statue en bronze d’Henri IV, par Bonnassieux. — Un autre monument (statue de la Ville dans l’attitude de la douleur) a été élevé à la mémoire d’un ancien maire de la Flèche, Francois-Théodore Latouche. — Beau pont des Carmes. — Belle promenade du Mail.Quai planté d’arbres magnifiques. — À 1 kil., petit manoir de l’Arthuisière, restauré.


Géographie de la Sarthe - Porte féodale, La Ferté-Bernard.png
Porte féodale, à la Ferté-Bernard.


Flée, 929 h., c. de Château-du-Loir. → Église du xiiie s. — Château ruiné de Sainte-Cécile. — Château de Thibergeau (xve s.).

Fontaine-Saint-Martin (La), 705 h., c. de Pontvallain. → Source entourée d’une colonnade en marbre.

Fontenay, 552 h., c. de Brûlon. → Château ; chapelle ogivale. — Ancien manoir de Grand-Villiers.

Fresnay, 2,954 h., ch.-l. de c., arr. de Mamers, sur la Sarthe. → Église du xiie s. (belle porte). — Débris du château ; porte flanquée de 2 tours rondes ; chapelle souterraine du xiiie s. — Deux maisons du xiiie s. — Restes du prieuré de Saint-Léonard (xve s.). — Ruines de l’enceinte.

Fresnaye (La), 1.225 h., ch.-l. de c. de l’arrond. de Mamers. → Église du xiie s. ; portes remarquables.

Fyé, 1,402 h., c. de St.-Paterne. → Belle église moderne, de style roman.

Gastines, 317 h., c. de Sablé.
Gesne-le-Gandelin, 1,118 h., c. de Saint-Paterne. → Église des xiie et xve s.

Granchamp, 340 h., c. de Saint-Paterne. → Vieux Château.

Grand-Lucé (Le), 2,122 h., ch.-l. de c. de l’arrond. de Saint-Calais. → Église du xve s. ; clefs de voûte sculptées. — Château, beau parc du xviiie s.

Gréez (Le), 465 h., c. de Sillé.

Gréez-sur-Roc, 1,264. h., c. de Montmirail. → Église, xiie et xvie s.


Géographie de la Sarthe - Chapelle de l'église de la Ferté-Bernard.png
Chapelle, à l’église de la Ferté-Bernard.


Guécélard, 563 h, c. de la Suze.

Guierche (La), 603 h., c. de Ballon.

Homme (L’), 908 h., c. de la Chartre. → Beau dolmen — Tombelle de Mont-Joie.

Jauzé, 266 h., c. de Bonnétable. → Bel if dans le cimetière.

Joué-en-Charnie, 1,071 h., c. de Loué. → Presbytère (ancien prieuré).

Joué-l’Abbé, 559 h., c. de Ballon. → Ferme-école de la Chauvinière.

Juigné-sur-Sarthe, 1362 h., c. du Sablé. → Beau château du xviie s. (belle galerie de portraits). — Château de Verdelle ; belle cheminée.

Juillé, 403 h., c. de Beaumont.

Jupilles, 1,379 h., c. de Château-du-Loir.
Laigné-en-Belin, 1,303 h., c. d’Écommoy. → Église gothique du xiiie s.

Lamnay, 1,101 h., c. de Montmirail.

Lavardin, 434 h., c. de Conlie. → Église du xie s.

Lavaré, 1,252 h., c. de Vibraye. → Église du xiie s. ; beau portail.

Lavenay, 464 h., c. de la Chartre. → Beau château de la Flotte.

Lavernat, 697 h., c. de Mayet.

Lignières-la-Carelle, 228 h., c. de la Fresnaye.

Ligron, 730 h., c. de Malicorne. → Monument mégalithique.

Livet, 171 h., c. de Saint-Paterne.

Lombron, 1,381 h., c. de Montfort. → Église du xive s. — Restes du prieuré de Brestelau. — Château de Loresse (xviie s.).

Longnes, 316 h., c. de Loué. → Église romane ; belle porte du S.

Louailles, 595 h., c. de Sablé.

Loué, 1,855 h., ch.-l. de c. de l’arrond. du Mans. → Château de Coulaines (xve s.).

Louplande, 900 h., c. de la Suze.

Louvigny, 473 h., c. de Mamers. → Église romane. — Château du xvie s.

Louzes, 280 h., c. de la Fresnaye. → Château de la Tournerie, du xvie s.

Luart (Le), 901 h., c. de Tuffé. → Beau château.

Lucé-sous-Ballon, 315 h., c. de Marolles-les-Braults.

Luceau, 811 h., c. de Château-du-Loir.

Luché-Pringé, 2,242 h., c. du Lude. → Église romane (xiie et xvie s.). — Château de Clermont-Gallerande (xvie s.).

Lude (Le), 3,917 h., ch.-l. de c., arr. de la Flèche. → Beau château de M. le marquis de Talhouët, en partie de la Renaissance, agrandi au xviiie s. ; magnifique ameublement moderne exécuté sur les dessins de M. Delarue, architecte, qui a bâti la tour du N. et construit la belle galerie conduisant aux appartements de réception, ainsi qu’un escalier monumental. — Église romane. — Ancien couvent des Récollets (gendarmerie). — Bel hôtel de ville. — Hôpital du xviiie s.

Maigné, 596 h., c. de Brûlon.

Maisoncelles, 413 h., c. de Bouloire.

Malicorne, 1,527 h., ch.-l. de c., arr. de la Flèche. → Château du xviiie s. ; beau parc. — Église du xiie s.

Mamers, 6,478 h., ch.-l. d’arrond., sur la Dive. → Église Notre-Dame, bel édifice ogival du xve s., restaurée de 1831 à 1864. — Église Saint-Nicolas, (xiiie-xviie s.). — Dans l’ancien couvent de la Visitation ont été réunis la mairie, la bibliothèque (4,000 volumes), une collection géologique, le collège, l’école supérieure, la prison, la sous-préfecture, le tribunal de commerce et la gendarmerie. — Le tribunal est un édifice moderne du style de la Renaissance.

Mans (Le), 57,591 h., ch.-l. du département, est divisé en deux parties inégales par la Sarthe, que traversent trois grands ponts de pierre. La vieille ville, bâtie sur une colline, a conservé ses habitations du moyen âge. → La cathédrale Saint-Julien (mon. hist.), rebâtie à la fin du xie s., se compose de trois nefs romanes voûtées en arêtes sur plan carré (les travées de la nef principale, voûtées au xiie s., en comprennent deux des collatéraux), d’un transsept voûté aussi au xiie s., reconstruit en grande partie au xve, et d’un magnifique et vaste chœur du xiiie s., l’un des plus remarquables de la France. Le portail O. est roman et assez curieux. Au S. de l’église, sous un porche en avant-corps, s’ouvre un autre portail (xiie s.) d’un grand intérêt au point de vue de la statuaire (statues des rois de Juda). L’austère simplicité de la nef contraste avec le luxe de décoration du chœur et de l’abside, autour desquels règnent extérieurement trois belles galeries. Les piliers qui reçoivent les arcs-boutants sont surmontés de pyramides, et de pinacles fleuronnés. À l’extrémité du transsept méridional s’élève une belle tour carrée (xive, xve et xvie s.).

À l’intérieur, le chœur présente les plus riches dispositions : composé en plan de trois larges travées et d’un rond-point à bas-cotés doubles, entouré de douze chapelles (une treizième, au S., est remplacée par la sacristie, du xiiie s.), il comprend en élévation un triforium sur le premier collatéral, et un second triforium sous les grandes fenêtres supérieures. Trois étages de magnifiques verrières, des xiiie et xive s., completent la décoration du chœur. On remarque, en outre, dans l’intérieur de la cathédrale : des vitraux peints du xiie s., ornant les fenêtres de la nef ; les chapiteaux de la nef, bizarrement sculptés ; le retable du maître-autel et les boiseries du chœur ; les belles peintures (xive s.) de la chapelle du chevet ; la porte de la sacristie, composée des débris du jubé (xviie s.) ; la belle rose du transsept N. (xve s.) ; le tombeau de la reine Bérengère, femme de Richard Cœur-de-Lion, tombeau transféré en 1821 de l’ancienne abbaye de l’Épau ; un sépulcre modelé en terre cuite avant 1627 par Ch. Hoyau ; le sarcophage et la statue en marbre blanc de Charles IV d’Anjou, comte du Maine (xve s.),


Géographie de la Sarthe - Cheminée du château de Verdelle.png
Cheminée du château de Verdelle.


le mausolée de Langey du Bellay, œuvre de Germain Pilon (?) ; enfin le tombeau de Mgr Bouvier composé dans le style de la fin du xiiie s. La sacristie possède aussi un trésor et de curieuses tapisseries du xve s., représentant les légendes des saints Julien, Gervais et Protais, patrons de la basilique. La sonnerie de la cathédrale, exécutée par MM. Bollée, fondeurs au Mans, compte cinq cloches, ornementées dans le style du xiiie s. La cathédrale occupe 3,600 mèt. environ de superficie et mesure, dans œuvre, 130 mèt. de longueur totale. À l’O. de la cathédrale est un peulven (mon. hist.) haut de 4 mèt, 55. — Le palais épiscopal est moderne (style de la Renaissance). — L’église Notre-Dame de la Couture (mon. hist.), ancienne chapelle de l’abbaye du même nom, date en partie du xiie et du xiiie s. (chœur, nef et transsept), en partie du xive s. (tours, chapelles, voûtes). Quelques parties du chœur datent même de l’année 996. Le portail (fin du xiiie s.) est décoré d’une belle sculpture représentant le Jugement dernier et de remarquables statues d’Apôtres. Les chapiteaux romans des colonnes du chœur offrent des détails curieux. Beaux tableaux de maîtres. Sous le choeur s’étend une crypte du xe ou du xie s., où fut déposé le corps de saint Bertrand, évêque du Mans (vie s.) ; le suaire de ce saint, étoffe très curieuse du vie s., est déposé dans la sacristie. — L’église de Notre-Dame du Pré (mon. hist. du milieu du xie s.) a été restaurée et décorée intérieurement de peintures murales (le Christ, les Apôtres, légende de saint Julien), par MM. Ambieux et Jaffard. Dans le bas-côté de dr., on remarque un bas-relief du xvie s., représentant la translation des reliques de saint Julien. Crypte intéressante du xie s. — L’église Saint-Benoît (xiie s.) possède les reliques de sainte Scolastique et une copie de Poussin (Notre-Dame de Pitié). — L’église Saint-Pavin (xie s.) renferme les fragments d’un cercueil en pierre coquillière, que l’on croit être celui du grand patron (vie s.). — L’église de la Visitation date de 1737. — Notre-Dame de la Gare (style du xiiie s.) a été construite en 1861 dans le style roman fleuri. — L’ancienne église Saint-Pierre de la Cour (xiie et xiiie s, ; mon. hist.) sert d’école professionnelle ; crypte du xive s. (charmant escalier). — L’ancienne église de la Mission (xiie s.) est englobée dans le quartier d’artillerie.

L’hôtel de ville a été construit en 1757, sur l’emplacement de l’hôtel de la Monnaie et du palais des comtes du Maine, dont il reste un grand pan de mur percé de fenêtres géminées et trilobées du xiie s. — La préfecture occupe l’ancienne abbaye de la Couture (1770), dont une partie est consacrée à la bibliothèque (50,000 vol. imprimés et 700 manuscrits) et au musée, qui possède des collections d’histoire naturelle, d’antiquités (émail champlevé du xiie s., présentant le portrait de Geoffroy Plantagenet, comte d’Anjou et du Maine), de vases, de statuettes et de tableaux (C. Vanloo, Téniers, Le Guide, Franck, Léonard de Vinci, etc.). — Le tribunal, la caserne de gendarmerie et la prison sont installés dans l’ancien monastère de la Visitation (xviie s.). — Nous signalerons en outre : le lycée, autrefois collège des Oratoriens (xviie et xviiie s.) ; — le séminaire, installé dans l’ancienne abbaye de Saint-Vincent (bibliothèque de 16,000 vol.) ; — L’hôpital général ; — l’asile des aliénés, l’un des mieux situés et des plus considérables de la France ; — le théâtre, bâti de 1839 à 1842 (intérieur peint par Cicéri), sur la promenade des Jacobins et dont le rez-de-chaussée est occupé par le musée archéologique (antiquités gallo-romaines et mérovingiennes, sculptures et armures du moyen-âge, médaillier, etc.) ; — le Grabatoire (1538-1542; mon. hist.), ancienne infirmerie des chanoines ; — l’ancienne abbaye de l’Épau (xve s.), près de la route de Paris, et dont il reste les ruines imposantes de l’église ; — plusieurs maisons particulières, entre autres : celle de Scarron, place Saint-Michel, 1 ; l’hôtel (1542) de la Société historique, place du Château, 1 ; la maison (xve s.) de la reine Bérangère (mon. hist.), Grande-Rue, 11 ; la maison d’Adam et d’Eve (mon. hist.), Grande-Rue, et quelques habitations des xve, xvie et xviie s., dans les rues des Chanoines, Dorée, Saint-Honoré, etc. ; — la fontaine de Saint-Julien (bas-relief), sur la place de la Poissonnerie ; — la place de la République, où a été érigée en 1885 la statue en bronze de Chanzy, par Crauk, avec groupes de M. Aristide Groisy, au soubassement ; — la promenade des Jacobins, sur l’emplacement des anciens couvents des Jacobins et des Cordeliers ; auprès est le Jardin d’Horticulture ; — la promenade du Greffier, sur la rive g. de la Sarthe, près de la gare du chemin de fer, bel édifice d’ordre dorique, percé d’arcades à plein cintre et couvert d’une belle charpente en fer ; — le viaduc du chemin de fer, construit en granit et en marbre (164 mèt. de longueur), etc.

Restes (dans plusieurs cours de la vieille ville) des anciens murs gallo-romains (mon. hist.) de la cité du Mans, qui offrent des appareils en feuilles de fougère, en losange et à dents de scie, caractérisés par de petits cubes bruns de grès ferrifère et de pierres calcaires blanches.

Mansigné, 2,074 h., c. de Pontvallain. → Église du xiie s. — Dolmen.

Marçon, 1,726 h., c. de la Chartre. → Église du xie au xvie s. décorée de sculptures remarquables. — Deux dolmens dans la lande des Moirens.

Mareil-en-Champagne, 397 h., c. de Brûlon. → Château du Plessis. — Ruines d’un prieuré et du manoir de l’Isle.

Mareil-sur-Loir, 787 h., c. de la Flèche. → Église ogivale. — Château de la Pilletière.

Maresché, 978 h., c. de Beaumont. → Château de la Bussonnière.

Marigné, 2,003 h., c. d’Écommoy. → Église ; colonnes à chapiteaux sculptés ; verrières du xvie s. — Ancien château du Ronceray. — Restes du château de Haute-Perche.

Marolette, 226 h., c. de Mamers.

Marolles, 304 h., c. de Saint-Calais. → Église du xiiie au xvie s.

Marolles-les-Braults, 2,243 h., ch.-l. de c., arr. de Mamers. → Église romane, refaite aux xve et xviiie s.


Géographie de la Sarthe - Maison du Grabatoire au Mans.png
Maison dite le Grabatoire, au Mans.


Mayet, 3,394 h., ch.-l, de c., arr. de la Flèche. → Église Saint-Martin (nef et tour du xiie s. ; abside et chapelles des xive et xvie s.), convertie en hôtel de ville et en halle.

Mées (Les), 283 h., c. de Mamers.

Melleray, 1,080 h., c. de Montmirail.

Meurcé, 312 h., c. de Marolles.

Mézeray, 1,742 h., c. de Malicorne.

Mézières-sous-Ballon, 947 h., c, de Marolles-les-Braults.

Mézières-sous-Lavardin, 811 h., c. de Conlie.

Milesse (La), 730 h., 3e c. du Mans.

Moitron, 570 h., c. de Fresnay. → Restes d’une commanderie de Templiers.

Moncé-en-Belin, 951 h., c. d’Écommoy.

Moncé-en-Saosnois, 648 h., c. de Marolles. → Église des xiie et xve s.

Monhoudou, 528 h., c. de Marolles. → Ancien manoir de Congé.

Mont-Saint-Jean, 1,937 h., c. de Sillé. → Dans l’église, des xie et xvie s., tombeau du marquis de Deux-Brézé.

Montabon, 456 h., c. de Château-du-Loir.
Montaillé, 947 h., c. de St-Calais.

Montbizot, 988 h., c. de Ballon.

Montfort, 915 h., ch.-l. de c., arr. du Mans. → Église moderne (fresques et vitraux). — Beau château, reconstruit en 1820 ; parc arrosé par l’Huisne.

Montigny, 92 h., c. de la Fresnaye.

Montmirail, 766 h., ch.-l. de c., arr. de Mamers. → Église ogivale (xiie s.) ; vitraux du xvie s. — Château du xve s. ; belle façade du S. avec tour ronde et haute tour octogonale ; vastes et beaux souterrains ; un premier étage offre deux rangs d’arcades ogivales de 10 mèt. de haut, formant une salle immense (50 mèt. sur 13), divisée aujourd’hui en deux par un mur ; un escalier tournant descend au second étage (anciens cachots) ; 8 mèt. de haut ; troisième étage, sur la tour principale du S. — De la colline de Montmirail, l’un des points culminants de la Sarthe, vue immense jusqu’au delà d’Alençon (60 kil.). — Anciennes portes de ville et restes des remparts.

Montreuil-le-Chétif, 873 h., c. de Fresnay.

Montreuil-le-Henri, 535 h., c. du Grand-Lucé. → Église du xiiie s.

Moulins-le-Carbonnel, 933 h., c. de Saint-Paterne.

Mulsanne, 694 h., c. d’Écommoy.

Nauvay, 125 h., c. de Marolles.

Neufchâtel, 1,331 h., c. de la Fresnaye. → Ruines de l’abbaye de Perseigne (xiie et xiiie s.).

Neuvillalais, 1,021 h., c. de Conlie. → Église des xiie et xvie s. — Châteaux de Vignolles (ancien prieuré) et du Grand-Béchet.

Neuville-sur-Sarthe, 1,287 h., 1er c. du Mans.

Neuvillette, 771 h., c. de Sillé-le-Guillaume. → Dans l’église, du xiiie s., statue tombale dans un enfeu orné de peintures, aussi du xiiie s.

Neuvy-en-Champagne, 614 h., c. de Conlie. → Église romane. — Ruines des châteaux de Bures et de Souvré. — À Saint-Julien, église des xie, xvie et xviie s.

Nogent-le-Bernard, 1,751 h., c. de Bonnétable. → Église du xiie s. ; chapiteaux à figures grotesques. — Peulven.

Nogent-sur-Loir, 492 h., c. de Château-du-Loir.

Nouans, 642 h., c. de Marolles.

Noyen, 2,461 h., c. de Malicorne. → Église des xvie et xixe s. — Pont en pierre sur la Sarthe. — Ancien manoir d’Aubigné. — Tombelle. — Fontaine intermittente du Châtelet.

Nuillé-le-Jalais, 504 h., c. de Montfort.

Oisseau (Le Petit-), 772 h., c. de Saint-Paterne. →Antiquités romaines, sur une étendue de 100 hectares.

Oizé, 775 h., c. de Pontvallain. → Église romane. — Chapelle romane du prieuré de St-Blaise. — Peulvens et dolmens, dans la lande des Soucis.

Panon, 82 h., c. de Mamers. → Église romane.

Parcé, 1,940 h., c. de Sablé. → Clocher du xie s. — Dans les grottes, nombreux fossiles.

Parennes, 961 h., c. de Sillé-le-Guillaume. → Église du xiiie s.

Parigné-l’Évêque, 5,205 h., 3e c. du Mans. → Église romane. — Lanterne des morts du xiie s. — Ancienne chapelle sépulcrale.

Parigné-le-Pôlin, 625 h., c. de la Suze. → Dolmen.

(Le) ou Notre-Dame-du-Pé, 501 h., c. de Sablé.

Peray, 181 h., c. de Marolles. → Camp romain et tombelle.

Pezé-le-Robert, 808 h., c. de Sillé-le-Guillaume.

Piacé, 720 h., c. de Beaumont-sur-Sarthe. → Beau château du xviie s.

Pincé, 201 h., c. de Sablé.

Pirmil, 903 h., c. de Brûlon. → Église du xii{e}} s. — Château de la Baluère, de la Renaissance.

Pizieux, 193 h., c. de Mamers. → Église de transition. — Curieuse porte d’entrée du presbytère.

Poillé, 884 h., c. de Brûlon. → Église du xiie s. ; tableau estimé. — Cheminée sculptée de l’ancien prieuré. — Beau château de Verdelle (xvie s.). — Motte féodale. — Deux peulvens.

Poncé, 689 h., c. de la Chartre.

→ Église du xiie s. — Château du xvie s.
Pont-de-Gennes, 872 h., c. de Montfort.

→ Église du xiie s. — Pont du moyen âge.

Ponthouin, 203 h., c. de Marolles.

Pontvallain, 1,790 h., ch.-l. de c. de l’arrond. de la Flèche. → Obélisque de Croix-Brette, élevé en 1828 sur le lieu où Du Guesclin battit les Anglais en 1370.

Précigné, 2,625 h., c, de Sablé. → Église du xiiie s, ; vitraux. — Séminaire, ancien couvent de Saint-François ; chapelle des Anges, bel édifice moderne, du style ogival. — Curieuse et ancienne maison de Templiers. À la Pointelière, ancien temple protestant (grange), bâti sur des souterrains. — Ancienne chapelle de Saint-Ménelé.

Préval, 420 h., c. de la Ferté-Bernard.

Prévelles, 474 h., c. de Tuffé.

Pruillé-le-Chétif, 590 h., 2e c. du Mans.



Géographie de la Sarthe - Porte du château de Sablé.png

Porte du château de Sablé.


Pruillé-l’Éguillé, 1,240 h., c. du Grand-Lucé. → Église romane.

Quinte (La), 519 h., c. de Conlie.

Rahay, 525 h., c. de Saint-Calais. → Église ogivale du xvie s. — Vieux château restauré ; chapelle dans le style du xiiie s. — Motte féodale.

René, 886 h., c. de Marolles-les-Braults. → Ruines romaines.

Requeil, 979 h., c. de Pontvallain. → Église : beaux vitraux ; tableaux estimés ; porte romane du xiie s. ; chœur et chapelle du xvie s. ; statue en bois (xiiie s.) de Notre-Dame des Vignes. — Beau château de Roche-de-Vaux. — Dolmen à la Minardière.

Roézé, 1,313 h., c. de la Suze. → Châteaux de la Grande-Foulière et de la Beunèche. — Église romane.

Rouessé-Fontaine, 659 h., c. de Saint-Paterne. → Église du xie et du xiie s. — Château de Brétel.

Rouessé-Vassé, 1,812 h.. c. de Sillé-le-Guillaume. → Église du xiie s. — Ruines du château de Vassé.

Rouez, 1,741 h., c. de Sillé-le-Guillaume. → Ruines de l’abbaye de Champagne.

Rouillon, 642 h., 2e c. du Mans.

Roullée, 571 h., c. de la Fresnaye.

Rouperroux, 570 h., c. de Bonnétable.

Ruaudin, 805 h., 5e c. du Mans.

Ruillé-en-Champagne, 767 h., c. de Conlie.

Ruillé-sur-Loir, 1,398 h., c. de la Chartre. → Belle église ogivale moderne dans un couvent.

Sablé, 6,183 h., au confluent de l’Erve et de la Sarthe, ch.-l. de c. de l’arrond. de la Flèche. → Ruines considérables de l’ancienne forteresse. — Château bâti par Mansart pour Colbert en 1721 ; il est composé d’un corps de logis et de deux ailes flanquées chacune d’une tourelle. — Près de la ferme de la Tour, motte couronnée autrefois par un fort. — Église moderne, commencée en 1887. L’ancienne (xve s.) renferme quelques verrières (mon. hist.) d’un bel effet. — Ancienne église Saint-Martin, convertie en magasins.

Sahles, 110 h., c. de Bonnétable.

Saint-Aignan, 724 h., c. de Marolles-les-Braults.

Saint-Aubin-de-Locquenay, 884 h., c. de Fresnay.

Saint-Aubin-des-Coudrais, 1,033 h., c. de la Ferté-Bernard.

Saint-Biez-en-Belin, 666 h., c. d’Écommoy.

Saint-Calais, 3,671 h., ch.-l. d’arr. → Église ogivale, des xve et xvie s. ; belle façade de la Renaissance ; clocher haut de 58 mèt. — Ancienne abbaye renfermant l’hôtel de ville, la justice de paix, une salle de spectacle. — Belle halle. — Débris d’un château du xie s. — Dolmen.

Saint-Calez-en-Saosnois, 381 h., c. de Mamers.

Saint-Célerin, 815 h., c. de Montfort. → Maison de Bois-Doublet ; peintures du xvie s.

Sainte-Cérotte, 422 h., c. de Saint-Calais.

Saint-Christophe-du-Jambet, 601 h., c. de Beaumont-sur-Sarthe.

Saint-Christophe-en-Champagne, 566 h., c. de Brûlon.

Saint-Corneille, 771 h., c. de Montfort.

Saint-Cosme-de-Vair, 1,625 h., c. de Mamers.

Saint-Denis-des-Coudrais, 419 h., c. de Tuffé.

Saint-Denis-d’Orques, 1,888 h., c. de Loué. → Ruines de la Chartreuse du Parc (xiiie s.).

Saint-Georges-de-la-Couée, 611 h., c. du Grand-Lucé.

Saint-Georges-du-Bois, 537 h., 2e c. du Mans.

Saint·Georges-du-Rozay, 896 h., c. de Bonnétable. → Église du xie s.

Saint-Georges-le-Gaultier, 1,321 h., c. de Fresnay.

Saint-Germain-d’Arcé, 717 h., c. du Lude. → Peulven et dolmen. — Château de la Grande-Maison, ancien prieuré (Renaissance). — Château d’Hamnon (façade et chapelle du xve s.).

Saint-Germain-de-la-Coudre, 803 h., c. de Beaumont-sur-Sarthe. → Église des xe et xie s.

Saint-Germain-du-Val, 905 h., c. de la Flèche. → Château d’Yvandeau (salle creusée dans le roc).

Saint-Gervais-de-Vic, 564 h., c. de Saint-Calais. → Église des xiie et xvie s. — Deux châteaux, l’un du xve s. et l’autre du xvie.

Saint-Gervais-en-Belin, 662 h., c. d’Écommoy. → Château du Plessis, en partie construit par Richelieu.

Saint-Hilaire-de-Lierru, 251 h., c. de Tuffé.

Sainte-Jammes-sur-Sarthe, 825 h., c. de Ballon. → Restes de l’ancien château.

Saint-Jean-d’Assé, 1,713 h., c. de Ballon.

Saint-Jean-de-la-Motte, 1 594 h., c. de Pontvallain. → Jolie église du xiiie s., restaurée. — Peulven.

Saint-Jean-des-Échelles, 406 h., c. de Montmirail. → Église romane.

Saint-Jean-du-Bois, 509 h., c. de Malicorne.

Saint-Léonard-des-Bois, 1,406 h., c. dc Fresnay. → Église du xiiie s. — Dolmen. — Grottes.

Saint-Longis, 360 h., c. de Mamers.
Géographie de la Sarthe - Abbaye de Solesmes.png
Abbaye de Solesmes.
Saint-Maixent, 1,365 h., c. de Montmirail.

Saint-Marceau, 662 h., c. de Beaumont. → Dans la chapelle Saint-Julien (xvie s.), 2 tableaux en émail et vitraux du xvie s.

Saint-Mars-de-Locquenay, 942 h., c. de Bouloire. → Dolmen et peulven.

Saint-Mars-d’Outillé, 1,962 h., c. d’Écommoy. → Belle croix grecque dans la chapelle de Sainte-Catherine (xve s.). — Restes d’un souterrain du château de Rochefort.

Saint-Mars-la-Brière, 1,278 h., c. de Montfort.

Saint-Mars-sous-Ballon, 1,201 h., c. de Ballon. → Belle église (mon. hist.) du xie s.

Saint-Martin-des-Monts, 251 h., c. de la Ferté-Bernard.

Saint-Michel-de-Chavaignes, 1,275 h., c. de Bouloire. → Ancien château de la Couture.

Sainte-Osmane, 412 h., c. de Saint-Calais.

Saint-Ouen-de-Mimbré, 756 h., c. de Fresnay. → Château du xviie s.

Saint-Ouen-en-Belin, 1,096 h., c. d’Écommoy. → Dans le chœur de l’église, pierre tombale du moyen âge.

Saint-Ouen-en-Champagne, 575 h., c. de Brûlon.

Saint-Paterne, 545 h., ch.-l. de c. arr. de Mamers. → Église romane. — Château où a séjourné Henri IV.

Saint-Paul-le-Gaultier, 941 h., c. de Fresnay.

Saint-Pavace, 351 h., 1er c. du Mans.

Saint-Pierre-de-Chevillé, 667 h., c. de Château-du-Loir. → Château ruiné de la Ragotière.

Saint-Pierre-des-Bois, 372 h., c. de Brûlon.

Saint-Pierre-des-Ormes, 472 h., c. de Mamers.

Saint-Pierre-du-Lorouer, 633 h., c. du Grand-Lucé. → Ancien château de la Cour ; sculptures du xve s.

Saint-Remy-de-Sillé, 1,059 h., c. de Sillé. → Église du xiie s. — Château ruiné de Gréguier. — Châteaux du Val-du-Pré et d’Oigny.

St-Remy-des-Monts, 817 h., c. de Mamers. → Église romane et du xvie s.

Saint-Remy-du-Plain, 729 h., c. de Mamers. → Élégante chapelle de Notre-Dame de Toute-Aide. — Château ruiné de Saint-Remy.

Saint-Rigomer-des-Bois, 585 h., c. de la Fresnaye. → Beau château de Courtilloles.

Sainte-Sabine, 644 h., c. de Conlie.

Saint-Saturnin, 521 h., 2e c. du Mans.

Saint-Symphorien, 925 h., c. de Conlie. → Église romane. — Beau château de Sourches.

Saint-Ulphace, 781 h., c. de Montmirail. → Beau château.

Saint-Victeur, 496 h., c. de Fresnay.

Saint-Vincent-des-Prés, 724 h., c. de Mamers.

Saint-Vincent-du-Lorouer, 1,362 h., c. du Grand-Lucé. → Église du xiiie s. (beaux vitraux).

Saosnes, 413 h., c. de Mamers. → Ruines d’un château fort.

Sarcé, 683 h., c. de Mayet. → Église romane du xiie s. ; curieuses sculptures. — Château ruiné de Sarceau.

Sargé, 1,035 h., 1er c. du Mans. → Fontaine incrustante de Fontenelle. — Restes d’un aqueduc romain.

Savigné-l’Évêque, 2,319 h., 3e c. du Mans. → Église : stalles du chœur ; groupe attribué à Germain Pilon ; beau tableau par André de Pise.

Savigné-sous-le-Lude, 991 h., c. du Lude. → Église du xie au xve s. — Château du Bois-Pincé (Sculptures de la Renaissance).

Sceaux, 608 h., c. de Tuffé. → Restes des fortifications. — Château des Roches, du xviiie s. — Église du xiiie s.

Ségrie, 1,222 h., c. de Beaumont. → Église de transition.

Semur, 851 h., c. de Vibraye.

Sillé-le-Guillaume, 3,285 h., ch.-l. de c. de l’arrond. du Mans.

→ Dolmen. — Les services publics sont établis dans les bâtiments, comparativement modernes, qui relient les ruines de l’ancien château (mon. hist.), l’un des plus remarquables de la province ; quatre tours découronnées : énorme donjon cylindrique, à trois étages, haut de 38 mèt., large de 14, et dont les murs ont
Géographie de la Sarthe - L'Ensevelissement du Christ à Solesmes.png L’ensevelissement du Christ, à Solesmes.
3 mèt. 50 d’épaisseur. — Près du château s’élève l’église Notre-Dame ; la partie la plus ancienne est le transsept S. à la base duquel s’ouvre une grande crypte du xiie s. ; sous le porche O. (mon. hist.), joli portail du milieu ou de la fin du xiiie s. (au tympan, le Jugement dernier, remarquable sculpture). — L’hôpital est un couvent de Minimes (1623). — Maisons anciennes à sculptures bizarres. — Châteaux de Chaufour et de Belle-Fontaine. — À 3 km., dans la forêt, ruines d’une forteresse.

Sillé-le-Philippe, 843 h., c. de Montfort. → Église du xive s. — Château de Passai, du xvie s.

Solesmes, 849 h., c. de Sablé. → Le prieuré, fondé au xiie s., a été reconstruit en grande partie en 1723. L’église (mon. hist.), du xiiie s., en forme de croix latine, souvent remaniée, est surmontée d’une tour haute d’environ 40 mèt., romane à sa base, du xvie s. aux étages supérieurs et terminée par un dôme élevé en 1731 ; les voûtes, du xve et du xvie s., sont ornées de clefs historiées très curieuses ; un autel, situé au-dessous du maître-autel et conforme aux autels primitifs des catacombes de Rome, renferme le corps de saint Léonce, martyr, trouvé sous la voie Tiburtine eu 1832. Les vingt-quatre stalles du chœur sont des chefs-d’œuvre de sculpture du xve s. Les deux bras du transsept se terminent par des chapelles qui sont de véritables musées : elles offrent une série de sculptures, œuvres admirables d’artistes inconnus de la fin du xve s. (chapelle de dr.) et du xvie s. (Renaissance). La chapelle de dr. est précédée d’un vaste portail du xvie s. qui donnez accès sous une voûte ogivale formant une espèce de grotte, à l’entrée de laquelle sont les statues mutilées de deux soldats, ainsi que celle de la Madeleine, et qui renferme une Mise au sépulcre, groupe en terre cuite de huit personnages, dont plusieurs en costume du xve s. Les figures sont d’une admirable expression, celle de la Madeleine surtout, « le joyau, la perle de ce monument, » statue célèbre dès la moyen âge par sa beauté, et que Richelieu voulait, dit-on, transporter à Paris. Au-dessus de cette composition, un élégant pendentif, qui descend de la voûte ogivale, est destiné à recevoir la relique de la sainte Épine, conservée, depuis le xiie s., dans le monastère de Solesmes. Un double arceau de branches et de feuillages qui surmonte le cintre extérieur du caveau offre un type merveilleux d’ornementation délicate. À dr. et à g. de la grotte s’élèvent deux pilastres chargés de riches arabesques et portant des inscriptions. La partie supérieure du portail est occupée par un Calvaire à nombreux personnages sculptés, d’un très beau travail. L’autel à colonnes qui remplit le fond de la chapelle, est une œuvre charmante de la Renaissance, décorée d’un bas-relief, remarquable malgré d’assez nombreuses mutilations et représentant le Massacre des innocents. Au-dessus est une vieille madone (Notre-Dame de Pitié), objet d’une grande vénération ; à dr. et à g. se voient, deux statues des saints Pierre et Paul, fort bien sculptées. La chapelle de gauche, où sont prodiguées toutes les richesses d’ornementations imaginées par les artistes du xve s., renferme les grandes scènes de la Vie de la sainte Vierge, la Sépulture de la Vierge (quinze personnages dont trois mutilés), œuvre admirable ; la Pâmoison de la Vierge (quatorze personnages), extrêmement belle aussi ; l’Assomption de la Vierge (onze personnages), groupe inférieur aux deux premiers ; Joseph et Marie trouvant Jésus au milieu des docteurs (dix personnages), groupe fort habilement disposé. Toutes ces compositions sont traitées d’une façon magistrale, et l’on peut dire que les sculptures de Solesmes forment une œuvre unique en France par la perfection de l’ensemble et le fini des détails. — La bibliothèque est très riche.

Sougé-le-Ganelon, 1,158 h., c. de Fresnay. → Dolmen.

Souillé, 328 h., c. du Ballon.

Souligné-sous-Ballon, 1,121 h., c. de Ballon.

→ Beau château de la Freslonnière (xviiie s.).
Souligné-sous-Vallon, 842 h., c. de la Suze.

Soulitré, 705 h., c. de Montfort.

Souvigné-sur-Même, 246 h., c. de la Ferté-Bernard. → Église du xve s.

Souvigné-sur-Sarthe, 567 h., c. de Sablé. → Église romane.

Spay, 722 h., c. de la Suze. → Église du xiiie s.

Surfonds, 363 h., c. de Montfort. → Château ruiné du Coudray.

Suze (La), 2,559 h., ch.-l. de c. de l’arrond. du Mans. → Château fort des xie et xve s. ; église, ancienne chapelle castrale du xie s. ; agrandie et défigurée — Ruines d’un prieuré de Bénédictins. — Étang de Lestagnol ; Ruines d’un château du même nom.

Tassé, 504 h., c. de Brûlon.


Géographie de la Sarthe - Église de la Suze.png
La Suze, avant la restauration de l’église.


Tassillé, 242 h., c. de Loué.

Teillé, 758 h., c. de Ballon. → Église du xiiie s.

Teloché, 1,646 h., c. d’Écommoy.

Tennie, 1,648 h., c. de Conlie. → Ruines et souterrains d’un château fort. — Église du xie s.

Terrehault, 254 h., c. de Bonnétable, → Église romane.

Théligny, 670 h., c. de la Ferté-Bernard. → Belle église ogivale des xve et xvie s. ; sculpture du xviiie s.

Thoiré-sous-Contensor, 243 h., c. de Tuffé.

Thoiré-sur-Dinan, 665 h., c. de Château-du-Loir. → Peulven. — Église ogivale.

Thorée, 882 h., c. du Lude. → Église romane.

Thorigné, 1,565 h., c. de Bouloire.

Toigné, 384 h., c. de Marolles.

Torcé, 1,260 h., c. de Montfort. → Dolmen. — Belle église ; chapelles du xve s. ; vitraux du xvie s. ; orgue donné par Louis XIII.

Trangé, 462 h., 3e c. du Mans.

Tresson, 1,095 h., c. de Bouloire. → Église des xiie et xvie s. ; vitraux.

Tronchet (Le), 221 h., c. de Beaumont. → Château du xviiie s.

Tuffé, 1,623 h., ch.-l. de c. de l’arrond. de Mamers. → Vieux manoir de Chéronne.

Vaas, 1,628 h., c. de Mayet. → Église (xiiie s.) d’une ancienne abbaye des Prémontrés. — Restes de fortifications. — Abbaye reconstruite au xviiie s. — Ruines d’un prieuré.

Val (Le), 72 h., c. de Mamers.

Valennes, 919 h., c. de Vibraye. → Château du xviie s.

Vallon, 1,110 h., c. de Loué. → Restes de quatre anciens châteaux.

Vancé, 788 h., c. de Saint-Calais.

Verneil-le-Chétif, 939 h., c. de Mayet. → Église du xvie au xviiie s.

Vernie, 604 h., c. de Beaumont. → Fontaine incrustante de l’ancien château. — Église en partie romane.

Verron, 563 h., c. de la Flèche.

Vezot, 180 h., c. de Mamers. → Église du xiiie s.

Vibraye, 2,918 h., ch.-l. de c. de l’arrond. de Saint-Calais. → Belle église moderne.

Villaines-la-Carelle, 593 h., c. de Mamers.

Villaines-la-Gonais, 477 h., c. de la Ferté-Bernard. → Beau château de Beauchamp.

Villaines-sous-Lucé, 956 h., c. du Grand-Lucé. → Deux peulvens. — Église romane ; retable du xive s.

Villaines-sous-Malicorne, 905 h., c. de Malicorne. → Trois mottes féodales.

Vion, 864 h., c. de Sablé. → Église romane. — Notre-Dame-du-Chêne, pèlerinage.

Vire, 599 h., c. de Brûlon. → Château du xve s. ; curieuse chapelle.

Vivoin, 1,018 h., c. de Beaumont-sur-Sarthe. → Ruines d’un prieuré transformé en ferme ; l’église (xiiie s.; mon. hist.), restaurée, possède de beaux vitraux ; sculptures du chœur par Lebrun.

Voivres, 588 h., c. de la Suze.

Volnay, 1,111 h., c. de Bouloire.

Vouvray-sur-Huisne, 185 h., c. de Tuffé. → Dolmen.

Vouvray-sur-Loir, 770 h., c. de Château-du-Loir. → Monument mégalithique.

Yvré-l’Évêque, 2,205 h., 3e c. du Mans. → Ruines de l’abbaye de l’Épau, de 1229. — Sur le plateau d’Auvours, colonne en granit élevée en commémoration de la bataille du Mans (1871).

Yvré-le-Pôlin, 1,281 h., c. de Pontvallain.






18193. Imprimerie A. Lahure, rue de Fleurus, 9, à Paris.


  1. On appelle monuments historiques les édifices reconnus officiellement comme présentant de l’intérêt au point de vue de l’histoire de l’art, et susceptibles pour celle raison d’être subventionnés par l’État.