Géographie du département du Nord/1

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

I. — Nom, formation, situation, limites, superficie.

Le département du Nord doit son nom à sa situation, car il occupe l’extrémité septentrionale du territoire français.

Il fut formé, en 1790, de territoires appartenant à trois des pays qui constituaient l’ancienne France : la Flandre française dont Lille était la capitale, fournit à elle seule plus de la moitié du département actuel ; le Hainaut français contribua pour plus d’un tiers ; le Cambrésis, pour le sixième environ. De plus, quelques communes furent empruntées à l’Artois et au Vermandois.

Par sa situation, ce département est le plus septentrional de la France. Plusieurs de ses communes se trouvent au nord du 51e degré de latitude, c’est-à-dire dans la même position que le midi de l’Angleterre, le nord de la Belgique, le centre de l’Allemagne et le sud de la Pologne. Lille, son chef-lieu, est à 250 kilomètres au nord-est de Paris, capitale de la France, à 109 de Bruxelles, capitale de la Belgique ; de Lille à Londres, capitale de l’Angleterre, il n’y a guère plus loin que de Lille à Paris.

Le département du Nord est borné au septentrion, par la mer du Nord, mer qui est comprise entre l’Angleterre et l’Écosse, la France, la Belgique, la Hollande, l’Allemagne, le Danemark et la Norvège ; à l’est, il confine à la Belgique ; au sud, aux départements de l’Aisne et de la Somme ; à l’ouest, au département du Pas-de-Calais. Ses frontières sont généralement conventionnelles, excepté au nord et au nord-ouest au nord, il a pour limite la mer sur 54 kilomètres ; au nord-ouest, le cours de l’Aa le sépare sur 24 kilomètres du département du Pas-de-Calais.

Sa superficie est de 568,087 hectares. Sous ce rapport, le département du Nord est le soixantième département de la France en d’autres termes, vingt-sept seulement sont plus petits. Sa plus grande longueur, du nord-ouest au sud-est, est en ligne droite de près de 190 kilomètres c’est la plus longue ligne qu’on puisse tracer en France dans l’intérieur d’un département. La plus grande largeur (environ 88 kilomètres) se trouve dans le sud, à peu près à la hauteur du Quesnoy ; la plus petite, vers Armentières, n’est que de 6 kilomètres, et le département, dont la forme est extrêmement singulière, se divise en réalité en deux territoires réunis par une espèce d’isthme qui pourrait s’appeler isthme d’Armentières, du nom de la principale ville voisine de cet étranglement. Le territoire du nord-ouest comprend les deux arrondissements de Dunkerque et d’Hazebrouck ; les arrondissements de Lille, Douai, Valenciennes, Cambrai, Avesnes forment le second territoire, qui comprend le centre et le sud du département. Le pourtour est de 600 kilomètres en nombres ronds, les petites sinuosités non comprises.