Genèse - Crampon

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Genèse
Version Chanoine Crampon - 1923


Note de Wikisource


Ce texte de la Bible dans la traduction d’Augustin Crampon, édition révisée de 1923, comporte quelques déviations et inexactitudes. Il est remplacé par un texte dont la conformité à l’édition papier a été contrôlée, et le lecteur est invité à s’y référer : Bible Crampon 1923.


Chapitre 1[modifier]

  1. Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
  2. La terre était informe et vide ; les ténèbres couvraient l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
  3. Dieu dit : « Que la lumière soit ! » et la lumière fut.
  4. Et Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière et les ténèbres.
  5. Dieu appela la lumière jour, et les ténèbres Nuit. Et il y eut un soir, et il y eut un matin ; ce fut le premier jour.
  6. Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament entre les eaux, et qu’il sépare les eaux d’avec les eaux. »
  7. Et Dieu fit le firmament, et il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament d’avec les eaux qui sont au-dessus du firmament. Et cela fut ainsi.
  8. Dieu appela le firmament Ciel. Et il y eut un soir et il y eut un matin ; ce fut le second jour.
  9. Dieu dit : « Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. » Et cela fut ainsi.
  10. Dieu appela le sec Terre, et il appela Mer l’amas des eaux. Et Dieu vit que cela était bon.
  11. Puis Dieu dit : « Que la terre fasse pousser du gazon des herbes portant semence, des arbres a fruit produisant, selon leur espèce, du fruit ayant en soi sa semence, sur la terre. » Et cela fut ainsi.
  12. Et la terre fit sortir du gazon, des herbes portant semence selon leur espèce, et des arbres produisant, selon leur espèce, du fruit ayant en soi sa semence. Et Dieu vit que cela était bon.
  13. Et il y eut un soir, et il y eut un matin ; ce fut le troisième jour.
  14. Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires dans le firmament du ciel pour séparer le jour et la nuit ; qu’ils soient des signes, qu’ils marquent les époques, les jours et les années,
  15. et qu’ils servent de luminaires dans le firmament du ciel pour éclairer la terre. » Et cela fut ainsi.
  16. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles.
  17. Dieu les plaça dans le firmament du ciel pour éclairer la terre, pour présider au jour et à la nuit,
  18. et pour séparer la lumière et les ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon.
  19. Et il y eut un soir, et il y eut un matin ce fut le quatrième jour.
  20. Dieu dit : « Que les eaux foisonnent d’une multitude d’êtres vivants, et que les oiseaux volent sur la terre, sur la face du firmament du ciel. »
  21. Et Dieu créa les grands animaux aquatiques, et tout être vivant qui se meut, foisonnant dans les eaux, selon leur espèce, et tout volatile ailé selon son espèce.
  22. Et Dieu vit que cela était bon. Et Dieu les bénit, en disant : « Soyez féconds et multipliez, et remplissez les eaux de la mer, et que les oiseaux multiplient sur la terre. »
  23. Et il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le cinquième jour.
  24. Dieu dit : « Que la terre fasse sortir des êtres animés selon leur espèce, des animaux domestiques, des reptiles et des bêtes de la terre selon leur espèce. »
  25. Et cela fut ainsi. Dieu fit les bêtes de la terre selon leur espèce, les animaux domestiques selon leur espèce, et tout ce qui rampe sur la terre selon son espèce. Et Dieu vit que cela était bon.
  26. Puis Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur les animaux domestiques et sur toute la terre, et sur les reptiles qui rampent sur la terre. »
  27. Et Dieu créa l’homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu : il les créa mâle et femelle.
  28. Et Dieu les bénit, et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre et soumettez-la, et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout animal qui se meut sur la terre. »
  29. Et Dieu dit : « Voici que je vous donne toute herbe portant semence à la surface de toute la terre, et tout arbre qui porte un fruit d’arbre ayant semence ; ce sera pour votre nourriture.
  30. Et à tout animal de la terre, et à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. » Et cela fut ainsi.
  31. Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait, et voici cela était très bon. Et il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour.

Chapitre 2[modifier]

  1. Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et toute leur armée.du ciel
  2. Et Dieu eut achevé le septième jour son œuvre qu’il avait faite, et il se reposa le septième jour de toute son œuvre qu’il avait faite.
  3. Et Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu’en ce jour-là il s’était reposé de toute l’œuvre qu’il avait créée en la faisant,
  4. - Voici l’histoire du ciel et de la terre quand ils furent créés, lorsque Yahweh Dieu eut fait une terre et un ciel.
  5. Il n’y avait encore sur la terre aucun arbrisseau des champs, et aucune herbe des champs n’avait encore germé ; car Yahweh Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol.
  6. Mais une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol.
  7. Yahweh Dieu forma l’homme de la poussière du sol, et il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.
  8. Puis Yahweh Dieu planta un jardin en Eden du côté de l’Orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé.
  9. Et Yahweh Dieu fit pousser du sol toute espèce d’arbres agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.
  10. Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se partageait en quatre bras.
  11. Le nom du premier est Phison ; c’est celui qui entoure tout le pays d’Hévilath, où se trouve l’or.
  12. Et l’or de ce pays est bon ; là aussi se trouvent le bdellium et la pierre d’onyx.
  13. Le nom du second fleuve est Géhon ; c’est celui qui entoure toute la terre de Cousch.
  14. Le nom du troisième est le Tigre ; c’est celui qui coule à l’orient d’Assur. Le quatrième fleuve est l’Euphrate.
  15. Yahweh Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder.
  16. Et Yahweh Dieu donna à l’homme cet ordre :
  17. « Tu peux manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. »
  18. Yahweh Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. »
  19. Et Yahweh Dieu, qui avait formé du sol tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, les fit venir vers l’homme pour voir comment il les appellerait, et pour que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme.
  20. Et l’homme donna des noms à tous les animaux domestiques, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais il ne trouva pas pour l’homme une aide semblable à lui.
  21. Alors Yahweh Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit, et il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place.
  22. De la côte qu’il avait prise de l’homme, Yahweh Dieu forma une femme, et il l’amena à l’homme.
  23. Et l’homme dit : « Celle-ci cette fois est os de mes os et chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. »
  24. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
  25. Ils étaient nus tous deux, l’homme et sa femme, sans en avoir honte.

Chapitre 3[modifier]

  1. Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahweh Dieu ait faits. Il dit à la femme : « Est-ce que Dieu aurait dit : « Vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin ? »
  2. La femme répondit au serpent : « Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.
  3. Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. »
  4. Le serpent dit à la femme : « Non, vous ne mourrez point ;
  5. mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. »
  6. La femme vit que le fruit de l’arbre était bon à manger, agréable à la vue et désirable pour acquérir l’intelligence ; elle prit de son fruit et en mangea ; elle en donna aussi à son mari qui était avec elle, et il en mangea.
  7. Leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils connurent qu’ils étaient nus ; et, ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.
  8. Alors ils entendirent la voix de Yahweh Dieu passant dans le jardin à la brise du jour, et l’homme et sa femme se cachèrent de devant Yahweh Dieu au milieu des arbres du jardin.
  9. Mais Yahweh Dieu appela l’homme et lui dit : « Où es-tu ? » Il répondit : « 
  10. J’ai entendu ta voix, dans le jardin, et j’ai eu peur, car je suis nu ; et je me suis caché. »
  11. Et Yahweh Dieu dit : « Qui t’a appris que tu es nu ? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger ? »
  12. L’homme répondit : « La femme que vous avez mise avec moi m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. » Yahweh Dieu dit à la femme :
  13. « Pourquoi as-tu fait cela ? » La femme répondit : « Le serpent m’a trompée, et j’en ai mangé. »
  14. Yahweh Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux domestiques et toutes les bêtes des champs ; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie.
  15. Et je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité ; celle-ci te meurtrira à la tête, et tu la meurtriras au talon. »
  16. À la femme il dit : « je multiplierai tes souffrances, et spécialement celles de ta grossesse ; tu enfanteras des fils dans la douleur ; ton désir se portera vers ton mari, et il dominera sur toi. »
  17. Il dit à l’homme : « Parce que tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre : Tu n’en mangeras pas, le sol est maudit à cause de toi. C’est par un travail pénible que tu en tireras , ta nourriture, tous les jours de ta vie ;
  18. il te produira des épines et des chardons, et tu mangeras l’herbe des champs.
  19. C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes à la terre, parce que c’est d’elle que tu as été pris ; car tu es poussière et tu retourneras en poussière. »
  20. Adam donna à sa femme le nom d’Eve, parce qu’elle a été la mère de tous les vivants.
  21. Yahweh Dieu fit à Adam et à sa femme des tuniques de peau et les en revêtit.
  22. Et Yahweh Dieu dit : « Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Maintenant, qu’il n’avance pas sa main, qu’il ne prenne pas aussi de l’arbre de vie, pour en manger et vivre éternellement. »
  23. Et Yahweh Dieu le fit sortir du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre d’où il avait été pris.
  24. Et il chassa l’homme, et il mit à l’orient du jardin d’Éden les Chérubins et la flamme de l’épée tournoyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.

Chapitre 4[modifier]

  1. Adam connut Eve, sa femme ; elle conçut et enfanta Caïn, et elle dit « j’ai acquis un homme avec le secours de Yahweh ! »
  2. Elle enfanta encore Abel, son frère. Abel fut pasteur de brebis, et Caïn était laboureur.
  3. Au bout de quelque temps, Caïn offrit des produits de la terre en oblation à Yahweh ;
  4. Abel, de son côté, offrit des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse.
  5. Yahweh regarda Abel et son offrande ; mais il ne regarda pas Caïn et son offrande.
  6. Caïn en fut très irrité et son visage fut abattu.
  7. Yahweh dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? Si tu fais bien, ne seras-tu pas agréé ? Et si tu ne fais pas bien, le péché ne se couche-t-il pas à ta porte ? Son désir se tourne vers toi ; mais toi, tu dois dominer sur lui. »
  8. Caïn dit à Abel, son frère : « Allons aux champs. » Et, comme ils étaient dans les champs, Caïn s’éleva contre Abel, son frère, et le tua.
  9. Et Yahweh dit à Caïn : « Où est Abel, ton frère ? » Il répondit : « Je ne sais pas ; suis-je le gardien de mon frère ? »
  10. Yahweh dit « Qu’as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi.
  11. Maintenant tu es maudit de la terre, qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère.
  12. Quand tu cultiveras la terre, elle ne donnera plus ses fruits ; tu seras errant et fugitif sur la terre. »
  13. Caïn dit à Yahweh : « Ma peine est trop grande pour que je la puisse supporter.
  14. Voici que vous me chassez aujourd’hui de cette terre, et je serai caché loin de votre face ; je serai errant et fugitif sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera. »
  15. Yahweh lui dit « Eh bien, si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. » Et Yahweh mit un signe sur Caïn, afin que quiconque le rencontrerait ne le tuât pas.
  16. Puis Caïn s’éloigna de devant Yahweh, et il habita dans le pays de Nod, à l’orient d’Eden.
  17. Caïn connut sa femme ; elle conçut et enfanta Hénoch. Et il se mit à bâtir une ville qu’il appela Hénoch, du nom de son fils.
  18. Irad naquit à Hénoch, et il engendra Maviaël ; Maviaël engendra Mathusaël, et Mathusaël engendra Lamech.
  19. Lamech prit deux femmes ; le nom de l’une était Ada, et celui de la seconde Sella.
  20. Ada enfanta Jabel : il a été le père de ceux qui habitent sous des tentes et au milieu de troupeaux.
  21. Le nom de son frère était Jubal : il a été le père de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau.
  22. Sella, de son côté, enfanta Tubal-Caïn, qui forgeait toute espèce d’instruments tranchants d’airain et de fer. La sœur de Tubal-Caïn était Noéma.
  23. Lamech dit à ses femmes : Ada et Sella, entendez ma voix, femmes de Lamech, écoutez ma parole. J’ai tué un homme pour ma blessure, et un jeune homme pour ma meurtrissure.
  24. Caïn sera vengé sept fois, et Lamech soixante-dix-sept fois.
  25. Adam connut encore sa femme ; elle enfanta un fils et l’appela Seth, car, dit-elle, « Dieu m’a donné une postérité à la place d’Abel, que Caïn a tué. »
  26. Seth eut aussi un fils, qu’il appela Enos. Ce fut alors que l’on commença à invoquer le nom de Yahweh.

Chapitre 5[modifier]

  1. Voici le livre de l’histoire d’Adam. Lorsque Dieu créa Adam, il le fit à la ressemblance de Dieu.
  2. Il les créa mâle et femelle, et il les bénit, et il leur donna le nom d’Homme, lorsqu’ils furent créés.
  3. Adam vécut cent trente ans, et il engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth.
  4. Les jours d’Adam, après qu’il eut engendré Seth, furent de huit cents ans, et il engendra des fils et des filles.
  5. Tout le temps qu’Adam vécut fut de neuf cent trente ans, et il mourut.
  6. Seth vécut cent cinq ans, et il engendra Enos.
  7. Après qu’il eut engendré Enos, Seth vécut huit cent sept ans, et il engendra des fils et des filles.
  8. Tout le temps que Seth vécut fut de neuf cent douze ans, et il mourut.
  9. Enos vécut quatre-vingt-dix ans, et il engendra Caïnan.
  10. Après qu’il eut engendré Caïnan, Enos vécut huit cent quinze ans, et il engendra des fils et des filles.
  11. Tout le temps qu’Enos vécut fut de neuf cent cinq ans, et il mourut.
  12. Caïnan vécut soixante-dix ans, et il engendra Malaléel.
  13. Après qu’il eut engendré Malaléel, Caïnan vécut huit cent quarante ans, et il engendra des fils et des filles.
  14. Tout le temps que Caïnan vécut fut de neuf cent dix ans, et il mourut.
  15. Malaléel vécut soixante-cinq ans, et il engendra Jared.
  16. Après qu’il eut engendré Jared, Malaléel vécut huit cent trente ans, et il engendra des fils et des filles.
  17. Tout le temps que Malaléel vécut fut de huit cent quatre-vingt-quinze ans, et il mourut.
  18. Jared vécut cent soixante-deux ans, et il engendra Hénoch.
  19. Après qu’il eut engendré Hénoch, Jared vécut huit cents ans, et il engendra des fils et des filles.
  20. Tout le temps que Jared vécut fut de neuf cent soixante-deux ans, et il mourut.
  21. Hénoch vécut soixante-cinq ans, et il engendra Mathusalem.
  22. Après qu’il eut engendré Mathusalem, Hénoch marcha avec Dieu trois cents ans, et il engendra des fils et des filles.
  23. Tout le temps qu’Hénoch vécut fut de trois cent soixante-cinq ans.
  24. Hénoch marcha avec Dieu, et on ne le vit plus,car Dieu l’avait pris.
  25. Mathusalem vécut cent quatre-vingt-sept ans, et il engendra Lamech.
  26. Après qu’il eut engendré Lamech, Mathusalem vécut sept cent quatre-vingt-deux ans, et il engendra des fils et des filles.
  27. Tout le temps que Mathusalem vécut fut de neuf cent soixante-neuf ans, et il mourut.
  28. Lamech vécut cent quatre-vingt-deux ans, et il engendra un fils.
  29. Il lui donna le nom de Noé, en disant : « Celui-ci nous soulagera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de ce sol qu’a maudit Yahweh. »
  30. Après qu’il eut engendré Noé, Lamech vécut cinq cent quatre-vingt-quinze ans, et il engendra des fils et des filles.
  31. Tout le temps que Lamech vécut fut de sept cent soixante-dix-sept ans, et il mourut.
  32. Noé, âgé de cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japheth.

Chapitre 6[modifier]

  1. Lorsque les hommes eurent commencé à être nombreux sur la surface de la terre, et qu’il leur fut né des filles,
  2. les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qui leur plurent.
  3. Et Yahweh dit : « Mon esprit ne demeurera pas toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »
  4. Or, les géants étaient sur la terre en ces jours-là, et cela après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants : ce sont là les héros renommés dès les temps anciens.
  5. Yahweh vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.
  6. Et Yahweh se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé dans son cœur,
  7. et il dit : « J’exterminerai de dessus la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’aux animaux domestiques, aux reptiles et aux oiseaux du ciel, car je me repens de les avoir faits. »
  8. Mais Noé trouva grâce aux yeux de Yahweh.
  9. Voici l’histoire de Noé. Noé était un homme juste, intègre parmi les hommes de son temps ;
  10. Noé marchait avec Dieu. Noé engendra trois fils, Sem, Cham et Japheth.
  11. Or la terre se corrompit devant Dieu et se remplit de violence.
  12. Dieu regarda la terre, et voici qu’elle était corrompue, car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre.
  13. Alors Dieu dit à Noé : « La fin de toute chair est venue devant moi, car la terre est pleine de violence à cause d’eux ; je vais les détruire, ainsi que la terre.
  14. Fais-toi une arche de bois résineux ; tu la feras composée de cellules et tu l’enduiras de bitume en dedans et en dehors.
  15. Voici comment tu la feras : la longueur de l’arche sera de trois cents coudées, sa largeur de cinquante coudées et sa hauteur de trente.
  16. Tu feras à l’arche une ouverture, à laquelle tu donneras une coudée depuis le toit ; tu établiras une porte sur le côté de l’arche, et tu feras un premier, un second et un troisième étage de cellules.
  17. Et moi, je vais faire venir le déluge, une inondation de la terre, pour détruire de dessous le ciel toute chair ayant en soi souffle de vie ; tout ce qui est sur la terre périra.
  18. Mais j’établirai mon alliance avec toi ; et tu entreras dans l’arche, toi et tes fils, ta femme et les femmes de tes fils avec toi.
  19. De tout ce qui vit, de toute chair, tu feras entrer dans l’arche deux de chaque espèce, pour les conserver en vie avec toi ; ce sera un mâle et une femelle.
  20. Des oiseaux des diverses espèces, des animaux domestiques des diverses espèces, et de toutes les espèces d’animaux qui rampent sur le sol, deux de toute espèce viendront vers toi, pour que tu leur conserves la vie.
  21. Et toi, prends de tous les aliments que l’on mange et fais-en provision près de toi, afin qu’ils te servent de nourriture, ainsi qu’à eux. »
  22. Noé se mit à l’œuvre ; il fit tout ce que Dieu lui avait ordonné.

Chapitre 7[modifier]

  1. Yahweh dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta maison, car je t’ai vu juste devant moi au milieu de cette génération.
  2. De tous les animaux purs, tu en prendras avec toi sept paires, des mâles et leurs femelles, et de tous les animaux qui ne sont pas purs, tu en prendras deux, un mâle et sa femelle ;
  3. sept paires aussi des oiseaux du ciel, des mâles et leurs femelles, pour conserver en vie leur race sur la face de toute la terre.
  4. Car, encore sept jours et je ferai pleuvoir sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits, et j’exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j’ai faits. »
  5. Noé fit tout ce que Yahweh lui avait ordonné.
  6. Il avait six cents ans quand eut lieu le déluge, une inondation de la terre.
  7. Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils pour échapper aux eaux du déluge.
  8. Des animaux purs et de ceux qui ne sont pas purs, des oiseaux et de tout ce qui rampe sur le sol,
  9. chaque paire, mâle et femelle, vint vers Noé dans l’arche, comme Dieu l’avait ordonné à Noé.
  10. Et, au bout de sept jours, les eaux du déluge se répandirent sur la terre.
  11. L’an six cent de la vie de Noé, au deuxième mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là, toutes les sources du grand abîme jaillirent et les écluses du ciel s’ouvrirent,
  12. et la pluie tomba sur la terre durant quarante jours et quarante nuits.
  13. Ce même jour, Noé entra dans l’arche, avec Sem, Cham et Japhet, fils de Noé, la femme de Noé et les trois femmes de ses fils avec eux,
  14. eux et toutes les bêtes des diverses espèces, tous les animaux domestiques des diverses espèces, tous les reptiles des diverses espèces qui rampent sur la terre, et tous les oiseaux des diverses espèces, tous les petits oiseaux, tout ce qui a des ailes.
  15. Ils vinrent vers Noé dans l’arche, deux à deux, de toute chair ayant souffle de vie.
  16. Ils arrivaient mâle et femelle, de toute chair, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Et Yahweh ferma la porte sur lui.
  17. Le déluge fut quarante jours sur la terre ; les eaux grossirent et soulevèrent l’arche, et elle s’éleva au-dessus de la terre.
  18. Les eaux crûrent et devinrent extrêmement grosses sur la terre, et l’arche flotta sur les eaux.
  19. Les eaux, ayant grossi de plus en plus, couvrirent toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel tout entier.
  20. Les eaux s’élevèrent de quinze coudées au-dessus des montagnes qu’elles recouvraient.
  21. Toute chair qui se meut sur la terre périt : oiseaux, animaux domestiques, bêtes sauvages, tout ce qui rampe sur la terre, ainsi que tous les hommes.
  22. De tout ce qui existe sur la terre sèche, tout ce qui a souffle de vie dans les narines mourut.
  23. Tout être qui se trouve sur la face du sol fut détruit, depuis l’homme jusqu’à l’animal domestique, jusqu’aux reptiles et jusqu’aux oiseaux du ciel ; ils furent exterminés de la terre, et il ne resta que Noé et ce qui était avec lui dans l’arche.
  24. Les eaux furent hautes sur la terre pendant cent cinquante jours.

Chapitre 8[modifier]

  1. Dieu se souvint de Noé, de toutes les bêtes et de tous les animaux domestiques qui étaient avec lui dans l’arche, et Dieu fit passer un vent sur la terre, et les eaux baissèrent ;
  2. les sources de l’abîme et les écluses du ciel se fermèrent, et la pluie cessa de tomber du ciel.
  3. Les eaux se retirèrent de dessus la terre, allant et revenant, et elles s’abaissèrent au bout de cent cinquante jours.
  4. Au septième mois, le dix-septième jour du mois, l’arche s’arrêta sur les montagnes d’Ararat.
  5. Les eaux allèrent se retirant jusqu’au dixième mois ; et, au dixième mois, le premier jour du mois, apparurent les sommets des montagnes.
  6. Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre qu’il avait faite à l’arche,
  7. et lâcha le corbeau, qui sortit, allant et revenant, jusqu’à ce que les eaux fussent séchées au-dessus de la terre.
  8. Il lâcha ensuite la colombe d’auprès de lui, pour voir si les eaux avaient diminué de la surface de la terre.
  9. Mais la colombe, n’ayant pas trouvé où poser la plante de son pied, revint vers lui dans l’arche ; parce qu’il y avait encore des eaux à la surface de toute la terre. Il étendit la main et, l’ayant prise, il la fit rentrer auprès de lui dans l’arche.
  10. Il attendit encore sept autres jours, et il lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche,
  11. et la colombe revint vers lui sur le soir, et voici, une feuille d’olivier toute fraîche était dans son bec ; et Noé reconnut que les eaux ne couvraient plus la terre.
  12. Il attendit encore sept autres jours, et il lâcha la colombe ; et elle ne revint plus vers lui.
  13. L’an six cent un, au premier mois, le premier jour du mois, les eaux avaient séché sur la terre. Noé ôta la couverture de l’arche et regarda, et voici, la surface du sol avait séché.
  14. Au second mois, le vingt-septième jour du mois, la terre fut sèche.
  15. Alors Dieu parla à Noé, en disant :
  16. « Sors de l’arche, toi et ta femme, tes fils et les femmes de tes fils avec toi.
  17. Toutes les bêtes de toute chair, qui sont avec toi, oiseaux, animaux domestiques, et tous les reptiles qui rampent sur la terre, fais-les sortir avec toi ; qu’ils se répandent sur la terre, qu’ils soient féconds et multiplient sur la terre. »
  18. Noé sortit, lui et ses fils, sa femme et les femmes de ses fils.
  19. Toutes les bêtes, tous les reptiles et tous les oiseaux, tous les êtres qui se meuvent sur la terre, selon leurs espèces, sortirent de l’arche.
  20. Noé construisit un autel à Yahweh et, ayant pris de tous les animaux purs et de tous les oiseaux purs, il offrit des holocaustes sur l’autel.
  21. Yahweh sentit une odeur agréable, et Yahweh dit en son cœur : « Je ne maudirai plus désormais la terre à cause de l’homme, parce que les pensées du cœur de l’homme sont mauvaises dès sa jeunesse, et je ne frapperai plus tout être vivant, comme je l’ai fait.
  22. Désormais, tant que la terre durera, les semailles et la moisson, le froid et le chaud, l’été et l’hiver, le jour et la nuit ne cesseront point. »

Chapitre 9[modifier]

  1. Dieu bénit Noé et ses fils et leur dit « Soyez féconds, multipliez et remplissez la terre.
  2. Vous serez craints et redoutés de toute bête de la terre, de tout oiseau du ciel, de tout ce qui se meut sur la terre et de tous les poissons de la mer ils sont livrés entre vos, mains.
  3. Tout ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture ; je vous donne tout cela, comme je vous avais donné l’herbe verte.
  4. Seulement vous ne mangerez point de chair avec son âme, c’est-à-dire avec son sang.
  5. Et votre sang à vous, j’en demanderai compte à cause de vos âmes, j’en demanderai compte à toute bête ; de la main de l’homme, de la main de l’homme qui est son frère, je redemanderai l’âme de l’homme.
  6. Quiconque aura versé le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé, car Dieu a fait l’homme à son image.
  7. Vous, soyez féconds et multipliez ; répandez-vous sur la terre et vous y multipliez. »
  8. Dieu dit encore à Noé et à ses fils avec lui :
  9. « Et moi, je vais établir mon alliance avec vous et avec votre postérité après vous,
  10. avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, oiseaux, animaux domestiques et toutes les bêtes de la terre avec vous, depuis tous ceux qui sont sortis de l’arche Jusqu’à toute bête de la terre.
  11. J’établis mon alliance avec vous : aucune chair ne sera plus détruite par les eaux du déluge, et il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. »
  12. Et Dieu dit : « Voici le signe de l’alliance que je mets entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour toutes les générations à venir.
  13. J’ai mis mon arc dans la nue, et il deviendra signe d’alliance entre moi et la terre.
  14. Quand j’assemblerai des nuées au-dessus de la terre, l’arc apparaîtra dans la nue,
  15. et je me souviendrai de mon alliance entre moi et vous et tout être vivant, de toute chair, et les eaux ne deviendront plus un déluge détruisant toute chair.
  16. L’arc sera dans la nue et, en le regardant, je me souviendrai de l’alliance éternelle qui existe entre Dieu et tous les êtres vivants, de toute chair, qui sont sur la terre. »
  17. Et Dieu dit à Noé : « Tel est le signe de l’alliance que j’ai établie entre moi et toute chair qui est sur la terre. »
  18. Les fils de Noé qui sortirent de l’arche étaient Sem, Chan et Japheth ; et Cham était père de Chanaan.
  19. Ces trois sont les fils de Noé, et c’est par eux que fut peuplée toute la terre.
  20. Noé, qui était cultivateur, commença à planter de la vigne.
  21. Ayant bu du vin, il s’enivra, et il se découvrit au milieu de sa tente.
  22. Cham, père de Chanaan, vit la nudité de son père, et il alla le rapporter dehors à ses deux frères.
  23. Alors Sem avec Japheth prit le manteau de Noé et, l’ayant mis sur leurs épaules, ils marchèrent à reculons et couvrirent la nudité de leur père.
  24. Comme leur visage était tourné en arrière, ils ne virent pas la nudité de leur père. Lorsque Noé se réveilla de son ivresse, il apprit ce que lui avait fait son plus jeune fils, et il dit :
  25. Maudit soit Chanaan ! Il sera pour ses frères le serviteur des serviteurs !
  26. Puis il dit : Béni soit Yahweh, Dieu de Sem, et que Chanaan soit son serviteur !
  27. Que Dieu donne de l’espace à Japheth, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Chanaan soit son serviteur !
  28. Noé vécut après le déluge trois cent cinquante ans.
  29. Tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans, et il mourut.

Chapitre 10[modifier]

  1. Voici la postérité des fils de Noé, Seul, Cham et Japheth. Il leur naquit des fils après le déluge.
  2. Fils de Japheth : Gomer, Magog, Madaï, Javan, Thubal, Mosoch et Tiras.
  3. Fils de Gomer : Ascénez, Riphath et Thogorma.
  4. Fils de Javan : Elisa et Tharsis, Cetthim et Dodanim.
  5. C’est d’eux que viennent les peuples dispersés dans les îles des nations, dans leurs divers pays, chacun selon sa langue, selon leurs familles, selon leurs nations.
  6. Fils de Cham : Chus, Mesraïm, Phuth et Chanaan.
  7. Fils de Chus : Saba, Hévila, Sabatha, Regma et Sabathaca. Fils de Regma : Saba et Dadan.
  8. Chus engendra Nemrod : celui-ci fut le premier un homme puissant sur la terre.
  9. Ce fut un vaillant chasseur devant Yahweh ; c’est pourquoi l’on dit : « Comme Nemrod, vaillant chasseur devant Yahweh. »
  10. Le commencement de son empire fut Babel, Arach, Achad et Chalanné au pays de Sennaar.
  11. De ce pays il alla en Assur, et bâtit Ninive, Rechoboth-ir, Chalé,
  12. et Résen, entre Ninive et Chalé ; c’est la grande ville.
  13. Mesraïm engendra les Ludim, les Anamim, les Laabim, les Nephthuim,
  14. les Phétrusim, les Chasluim, d’où sont sortis les Philistins, et les Caphtorim.
  15. Chanaan engendra Sidon, son premier-né, et Heth,
  16. ainsi que les Jébuséens, les Amorrhéens, les Gergéséens, les Hévéens,
  17. les Aracéens, les Sinéens, les Aradiens, les Samaréens
  18. et les Hamathéens. Ensuite les familles des Chananéens se répandirent dans le pays,
  19. et le territoire des Chananéens alla depuis Sidon, dans la direction de Gérare, jusqu’à Gaza ; et, dans la direction de Sodome, Gomorrhe, Adama, et Séboïm, jusqu’à Lésa.
  20. Tels sont les fils de Cham selon leurs familles, selon leurs langues, dans leurs divers pays, dans leurs nations.
  21. Des fils naquirent aussi à Sem, qui est le père de tous les fils d’Héber et le frère aîné de Japheth.
  22. Fils de Sem : Elam, Assur, Arphaxad, Lud et Aram.
  23. Fils d’Aram : Us, Hul, Géther et Mes.
  24. Arphaxad engendra Salé, et Salé engendra Héber.
  25. Et il naquit à Héber deux fils : le nom de l’un était Phaleg, parce que de son temps la terre était partagée, et le nom de son frère était Jectan.
  26. Jectan engendra Elmodad, Saleph, Asarmoth,
  27. Jaré, Aduram, Uzal, Décla, Ebal,
  28. Abimaël, Saba, Ophir, Hévila et Jobab.
  29. Tous ceux-là sont fils de Jectan.
  30. Le pays qu’ils habitèrent fut la montagne d’Orient, à partir de Mésa, dans la direction de Séphar.
  31. Tels sont les fils de Sem, selon leurs familles, selon leurs langues, dans leurs divers pays, selon leurs nations.
  32. Telles sont les familles des fils de Noé selon leurs générations, dans leurs nations. C’est d’eux que sont sorties les nations qui se sont répandues sur la terre après le déluge.

Chapitre 11[modifier]

  1. Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.
  2. Etant partis de l’Orient, les hommes trouvèrent une plaine dans le pays de Sennaar, et ils s’y établirent.
  3. Ils se dirent entre eux : « Allons, faisons des briques, et cuisons-les au feu. » Et ils se servirent de briques au lieu de pierres, et de bitume au lieu de ciment.
  4. Ils dirent encore : « Allons, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet soit dans le ciel, et faisons-nous un monument, de peur que nous ne soyons dispersés sur la face de toute la terre. »
  5. Mais Yahweh descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes.
  6. Et Yahweh dit : « Voici, ils sont un seul peuple et ils ont pour eux tous une même langue ; et cet ouvrage est le commencement de leurs entreprises ; maintenant rien ne les empêchera d’accomplir leurs projets.
  7. Allons, descendons, et là même confondons leur langage, de sorte qu’ils n’entendent plus le langage les uns des autres. »
  8. C’est ainsi que Yahweh les dispersa de là sur la face de toute la terre, et ils cessèrent de bâtir la ville.
  9. C’est pourquoi on lui donna le nom de Babel, car c’est là que Yahweh confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que Yahweh les a dispersés sur la face de toute la terre.
  10. Voici l’histoire de Sem : Sem, âgé de cent ans, engendra Arphaxad, deux ans après le déluge.
  11. Après qu’il eut engendré Arphaxad, Sem vécut cinq cents ans, et il engendra des fils et des filles.
  12. Arphaxad vécut trente-cinq ans, et il engendra Salé.
  13. Après qu’il eut engendré Salé, Arphaxad vécut quatre cent trois ans, et il engendra des fils et des filles.
  14. Salé vécut trente ans, et il engendra Héber.
  15. Après qu’il eut engendré Héber, Salé vécut quatre cent trois ans, et il engendra des fils et des filles.
  16. Héber vécut trente-quatre ans, et il engendra Phaleg.
  17. Après qu’il eut engendré Phaleg, Héber vécut quatre cent trente ans, et il engendra des fils et des filles.
  18. Phaleg vécut trente ans, et il engendra Réü.
  19. Après qu’il eut engendré Réü, Phaleg vécut deux cent neuf ans, et il engendra des fils et des filles.
  20. Réü vécut trente-deux ans, et il engendra Sarug. Après qu’il eut engendré Sarug,
  21. Réü vécut deux cent sept ans, et il engendra des fils et des filles.
  22. Sarug vécut trente ans, et il engendra Nachor.
  23. Après qu’il eut engendré Nachor, Sarug vécut deux cents ans, et il engendra des fils et des filles.
  24. Nachor vécut vingt-neuf ans, et il engendra Tharé.
  25. Après qu’il eut engendré Tharé, Nachor vécut cent dix-neuf ans, et il engendra des fils et des filles.
  26. Tharé vécut soixante-dix ans, et il engendra Abram, Nachor et Aran.
  27. Voici l’histoire de Tharé. Tharé engendra Abram, Nachor et Aran.
  28. Aran engendra Lot. Et Aran mourut en présence de Tharé, son père, au pays de sa naissance, à Ur en Chaldée.
  29. Abram et Nachor prirent des femmes : le nom de la femme d’Abram était Saraï, et le nom de la femme de Nachor était Melcha, fille d’Aran, père de Melcha et père de Jesca.
  30. Or Saraï fut stérile : elle n’avait point d’enfants.
  31. Tharé prit Abram, son fils, et Lot , fils d’Aran, son petit-fils, et Saraï, sa belle-fille, femme d’Abram, son fils, et ils sortirent ensemble d’Ur des Chaldéens, pour aller au pays de Chanaan ; mais, arrivés à Haran, ils s’y établirent.
  32. Les jours de Tharé furent de deux cent cinq ans, et Tharé mourut à Haran.

Chapitre 12[modifier]

  1. Yahweh dit à Abram : « Va-t-en de ton pays, de ta famille et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.
  2. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai et je rendrai grand ton nom.
  3. Tu seras une bénédiction : je bénirai ceux qui te béniront, et celui qui te maudira, je le maudirai, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. »
  4. Abram partit, comme Yahweh le lui avait dit, et Lot s’en alla avec lui. Abram avait soixante-quinze ans quand il sortit de Haran.
  5. Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, ainsi que tous les biens qu’ils possédaient et les serviteurs qu’ils avaient acquis à Haran, et ils partirent pour aller au pays de Chanaan. Et ils arrivèrent au pays de Chanaan.
  6. Abram traversa le pays jusqu’au lieu nommé Sichem, jusqu’au chêne de Moré. Les Chananéens étaient alors dans le pays.
  7. Yahweh apparut à Abram et lui dit : « je donnerai ce pays à ta postérité. » Et Abram bâtit là un autel à Yahweh qui lui était apparu.
  8. Il passa de là à la montagne, à l’orient de Béthel, et il dressa sa tente, ayant Béthel au couchant et Haï à l’orient. Là encore il bâtit un autel à Yahweh, et il invoqua le nom de Yahweh.
  9. Puis Abram s’avança, de campement en campement, vers le Midi.
  10. Il y eut une famine dans le pays, et Abram descendit en Égypte pour y séjourner ; car la famine était grande dans le pays.
  11. Comme il était près d’entrer en Égypte, il dit à Saraï, sa femme : « Voici, je sais que tu es une belle femme ; quand les Égyptiens te verront, ils diront :
  12. C’est sa femme, et ils me tueront et te laisseront vivre.
  13. Dis donc que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et qu’on me laisse la vie par égard pour toi. »
  14. Lorsque Abram fut arrivé en Égypte, les Égyptiens virent que sa femme était fort belle.
  15. Les grands de Pharaon, l’ayant vue, la vantèrent à Pharaon, et cette femme fut prise et emmenée dans la maison de Pharaon.
  16. Il traita bien Abram à cause d’elle, et Abram reçut des brebis, des bœufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses et des chameaux.
  17. Mais Yahweh frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, à cause de Saraï, femme d’Abram.
  18. Pharaon appela alors Abram et lui dit : « Qu’est-ce que tu m’as fait ? Pourquoi ne m’as-tu pas déclaré qu’elle était ta femme ?
  19. Pourquoi as-tu dit : C’est ma sœur ; de sorte que je l’ai prise pour femme ? Maintenant, voici ta femme ; prends-la et va-t’en ! »
  20. Et Pharaon, ayant donné des ordres à ses gens au sujet d’Abram, ils le renvoyèrent, lui et sa femme, et tout ce qui lui appartenait.

Chapitre 13[modifier]

  1. Abram remonta d’Égypte vers le Midi, lui, sa femme et tout ce qui lui appartenait, et Lot avec lui.
  2. Or Abram était fort riche en troupeaux, en argent et en or.
  3. Puis il alla, de campement en campement, du Midi jusqu’à Béthel, jusqu’au lieu où il avait la première fois dressé sa tente, entre Béthel et Haï, à l’endroit où était l’autel qu’il avait précédemment élevé.
  4. Et là Abram invoqua le nom de Yahweh.
  5. Lot, qui voyageait avec Abram, avait aussi des brebis, des bœufs et des tentes,
  6. et la contrée ne leur suffisait pas pour habiter ensemble ; car leurs biens étaient trop considérables pour qu’ils pussent demeurer ensemble.
  7. Il y eut une querelle entre les bergers des troupeaux d’Abram et les bergers des troupeaux de Lot.
  8. Les Chananéens et les Phérézéens étaient alors établis dans le pays. - Abram dit à Lot : « Qu’il n’y ait pas, je te prie, de débat entre moi et toi, ni entre mes bergers et tes bergers ; car nous sommes des frères.
  9. Tout le pays n’est-il pas devant toi ? Sépare-toi donc de moi. Si tu vas à gauche, je prendrai la droite ; et si tu vas à droite, je prendrai la gauche. »
  10. Lot, levant les yeux, vit toute la plaine du Jourdain qui était entièrement arrosée c’était, avant que Yahweh eût détruit Sodome et Gomorrhe, comme le jardin de Yahweh, comme la terre d’Égypte du côté de Tsoar.
  11. Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain, et il s’avança vers l’orient ; c’est ainsi qu’ils se séparèrent l’un de l’autre.
  12. Abram habitait dans le pays de Chanaan, et Lot habitait dans les villes de la plaine, et il dressa ses tentes jusqu’à Sodome.
  13. Or les gens de Sodome étaient fort mauvais et grands pécheurs contre Yahweh.
  14. Yahweh dit à Abram, après que Lot se fut séparé de lui : « Lève les yeux et, du lieu où tu es, regarde vers le septentrion et vers le midi, vers l’orient, et vers le couchant :
  15. tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours.
  16. Je rendrai ta postérité nombreuse comme la poussière de la terre ; si l’on peut compter la poussière de la terre, on comptera aussi ta postérité.
  17. Lève-toi, parcours le pays en long et en large, car , je te le donnerai. »
  18. Abram leva ses tentes et vint habiter aux chênes de Mambré, qui sont en Hébron ; et il bâtit là un autel à Yahweh.

Chapitre 14[modifier]

  1. Au temps d’Amraphel, roi de Sennaar, d’Arioch, roi d’Ellasar, de Chodorlahomor, roi d’Elam, et de Thadal, roi de Goïm,
  2. il arriva qu’ils firent la guerre à Bara, roi de Sodome, à Bersa, roi de Gomorrhe, à Sennaab, roi d’Adama, à Séméber, roi de Séboïm, et au roi de Bala qui est Ségor.
  3. Ces derniers s’assemblèrent tous dans la vallée de Siddim, qui est la mer Salée.
  4. Car, pendant douze ans, ils avaient été soumis à Chodorlahomor, et la treizième année ils s’étaient révoltés.
  5. Mais, la quatorzième année, Chodorlahomor se mit en marche avec les rois qui étaient avec lui, et ils battirent les Réphaïm à Astaroth-Carnaïm, les Zusim à Ham, les Emim dans la plaine de Cariathaïm
  6. et les Horréens dans leur montagne de Séir, jusqu’à El-Pharan, qui est près du désert.
  7. Puis, s’en retournant, ils arrivèrent à la fontaine du jugement, qui est Codés, et ils battirent tout le pays des Amalécites, ainsi que les Amorrhéens qui habitaient à Asason-Thamar.
  8. Alors le roi de Sodome s’avança avec le roi de Gomorrhe, le roi d’Adama, le roi de Séboïm et le roi de Bala, qui est Ségor,
  9. et ils se rangèrent en bataille contre eux dans la vallée de Siddim, contre Chodoriahornor, roi d’Elam, Thadal, roi de Goïm, Amraphel, roi de Sennaar, et Arioch, roi d’Ellasar, quatre rois contre les cinq.
  10. Il y avait dans la vallée de Siddim de nombreux puits de bitume ; le roi de Sodome et celui de Gomorrhe prirent la fuite, et ils y tombèrent ;
  11. le reste s’enfuit dans la montagne. Les vainqueurs enlevèrent tous les biens de Sodome et de Gomorrhe et tous leurs vivres, et ils s’en allèrent.
  12. Ils prirent aussi Lot, fils du frère d’Abram, et ses biens, et ils s’en allèrent ; or, il demeurait à Sodome.
  13. Un des fugitifs vint l’annoncer à Abram l’Hébreu, qui habitait aux chênes de Mambré, l’Amorrhéen, frère d’Eschol et frère d’Auer ; ils étaient des alliés d’Abram.
  14. Dès qu’Abram apprit que son frère avait été emmené captif, il mit sur pied ses gens les mieux éprouvés, nés dans sa maison, au nombre de trois cent dix-huit, et il poursuivit les rois jusqu’à Dan.
  15. Là, ayant partagé sa troupe pour les attaquer de nuit, lui et ses serviteurs, il les battit et les poursuivit jusqu’à Hoba, qui est à gauche de Damas.
  16. Il ramena tous les biens ; il ramena aussi Lot, son frère, et ses biens, ainsi que les femmes et les gens.
  17. Comme Abram revenait vainqueur de Chodorlahomor et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre, dans la vallée de Savé ; c’est la vallée du Roi.
  18. Melchisédech, roi de Salem, apporta du pain et du vin ; il était prêtre du Dieu Très-Haut. Il bénit Abram et dit :
  19. Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, qui a créé le ciel et la terre !
  20. Béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains ! » Et Abram lui donna la dîme de tout.
  21. Le roi de Sodome dit à Abram : « Donne-moi les personnes et prends pour toi les biens. »
  22. Abram répondit au roi de Sodome : « j’ai levé la main vers Yahweh, le Dieu Très-Haut, qui a créé le ciel et la terre :
  23. D’un fil à une courroie de sandale, je ne prendrai quoi que ce soit qui t’appartienne ! afin que tu ne dises pas : j’ai enrichi Abram.
  24. Rien pour moi ! Ce qu’ont mangé les jeunes gens et la part des hommes qui sont venus avec moi, Aner, Eschol et Mambré, eux, ils prendront leur part. »

Chapitre 15[modifier]

  1. Après ces événements, la parole de Yahweh fut adressée à Abram en vision : « Ne crains point, Abram ; je suis ton bouclier ; ta récompense sera très grande. »
  2. Abram répondit : « Seigneur Yahweh, que me donnerez-vous ? je m’en vais sans enfants, et l’héritier de ma maison, c’est Eliézer de Damas. »
  3. Et Abram dit : « Voici, vous ne m’avez pas donné de postérité, et un homme attaché à ma maison sera mon héritier. »
  4. Alors la parole de Yahweh lui fut adressée en ces termes : « Ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais celui qui sortira de tes entrailles sera ton héritier. »
  5. Et, l’ayant conduit dehors, il dit : « Lève ton regard vers le ciel et compte les étoiles, si tu peux les compter. » Et il lui dit : « Telle sera ta postérité. »
  6. Abram eut foi à Yahweh, et Yahweh le lui imputa à justice.
  7. Et il lui dit : « je suis Yahweh, qui t’ai fait sortir d’Ur des Chaldéens, afin de te donner ce pays pour le posséder. »
  8. Abram répondit : « Seigneur Yahweh, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ? »
  9. Et Yahweh lui dit : « Prends une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et un jeune pigeon. »
  10. Abram lui amena tous ces animaux et, les ayant partagés par le milieu, il mit chaque moitié vis-à-vis de l’autre ; mais il ne partagea pas les oiseaux.
  11. Les oiseaux de proie s’abattirent sur les cadavres, et Abram les chassa.
  12. Comme le soleil se couchait, un profond sommeil tomba sur Abram ; une terreur, une obscurité profonde tombèrent sur lui.
  13. Yahweh dit à Abram : « Sache bien que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera pas à eux ; ils y seront en servitude et on les opprimera pendant quatre cents ans.
  14. Mais je jugerai la nation à laquelle ils auront été asservis, et ensuite ils sortiront avec de grands biens.
  15. Toi, tu t’en iras en paix vers tes pères ; tu seras mis en terre dans une heureuse vieillesse.
  16. A la quatrième génération ils reviendront ici ; car jusqu’à présent l’iniquité de l’Amorrhéen n’est pas à son comble. »
  17. Lorsque le soleil fut couché et qu’une profonde obscurité fut venue, voici qu’un four fumant et un brandon de feu passaient entre les animaux partagés.
  18. En ce jour-là, Yahweh fit alliance avec Abram, en disant : « Je donne à ta postérité ce pays,
  19. depuis le fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve de l’Euphrate :
  20. le pays des Cinéens, des Cénézéens, des Cadmonéens, des Héthéens,
  21. des Phéréséens, des Rephaïm, des Amorrhéens, des Chananéens, des Gergéséens et des Jébuséens.

Chapitre 16[modifier]

  1. Saraï, femme d’Abram, ne lui avait pas donné d’enfants ; et elle avait une servante égyptienne, nommée Agar.
  2. Saraï dit à Abram : « Voici que Yahweh m’a rendue stérile ; viens, je te prie, vers ma servante ; peut-être aurai-je d’elle des fils. »
  3. Abram écouta la voix de Saraï. Saraï, femme d’Abram, prit donc Agar l’Égyptienne, sa servante, après qu’Abram eut habité dix années dans le pays de Chanaan, et elle la donna à Abram, son mari, pour être sa femme.
  4. Il alla vers Agar, et elle conçut ; et quand elle vit qu’elle avait conçu, elle regarda sa maîtresse avec mépris.
  5. Saraï dit à Abram : « L’outrage qui m’est fait tombe sur toi. J’ai mis ma servante dans ton sein et, quand elle a vu qu’elle avait conçu, elle m’a regardée avec mépris. Que Yahweh juge entre moi et toi ! »
  6. Abram répondit à Sara : « Voici, ta servante est sous ta puissance ; agis à son égard comme bon te semblera. » Alors Saraï la maltraita, et Agar s’enfuit de devant elle.
  7. L’ange de Yahweh la trouva près d’une source d’eau dans le désert, près de la source qui est sur le chemin de Sur.
  8. Il dit : « Agar, servante de Saraï, d’où viens-tu et où vas-tu ? » Elle répondit « Je fuis loin de Saraï, ma maîtresse. »
  9. L’ange de Yahweh lui dit : « Retourne vers ta maîtresse et humilie-toi sous sa main. »
  10. L’ange de Yahweh ajouta : « Je multiplierai extrêmement ta postérité ; on ne pourra la compter, tant elle sera nombreuse. »
  11. L’ange de Yahweh lui dit encore : « Voici que tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom d’Ismaël, parce que Yahweh a entendu ton affliction.
  12. Ce sera un âne sauvage que cet homme ; sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui, et il habitera en face de tous ses frères. »
  13. Agar donna à Yahweh qui lui avait parlé le nom de Atta-El-Roï. car elle avait dit : « Ai-je donc ici même vu le Dieu qui me voyait ? »
  14. C’est pourquoi on a appelé ce puits le puits Lachaï-Roï. Il est situé entre Cadès et Barad.
  15. Agar enfanta un fils à Abram, et Abram donna le nom d’Ismaël au fils qu’Agar avait mis au monde.
  16. Abram était âgé de quatre-vingt-six ans lorsqu’Agar enfanta Ismaël à Abram.

Chapitre 17[modifier]

  1. Lorsque Abram fut arrivé à l’âge de quatre-vingt-dix-neuf ans, Yahweh lui apparut et lui dit : « je suis le Dieu tout-puissant ; marche devant ma face et sois irréprochable :
  2. j’établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l’infini. »
  3. Abram tomba la face contre terre, et Dieu lui parla ainsi :
  4. « Moi, voici mon alliance avec toi : tu deviendras père d’une multitude de nations.
  5. On ne te nommera plus Abram, mais ton nom sera Abraham, car je te fais père d’une multitude de nations.
  6. Je te ferai croître extraordinairement, je ferai de toi des nations, et des rois sortiront de toi.
  7. J’établis mon alliance, entre moi et toi et tes descendants après toi, d’âge en âge, en une alliance perpétuelle, pour être ton Dieu et le Dieu de tes descendants après toi.
  8. Je te donnerai, à toi et à tes descendants après toi, le pays où tu séjournes comme étranger, tout le pays de Chanaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu » .
  9. Dieu dit à Abraham : « Et toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, d’âge en âge.
  10. Voici l’alliance que vous avez à garder, l’alliance entre moi et vous, et tes descendants après toi tout mâle parmi vous sera circoncis.
  11. Vous vous circoncirez dans votre chair, et ce sera le signe de l’alliance entre moi et vous.
  12. Quand il aura huit jours, tout mâle parmi vous, d’âge en âge, sera circoncis, qu’il soit né dans la maison, ou qu’il ait été acquis à prix d’argent d’un étranger quelconque, qui n’est pas de ta race.
  13. On devra circoncire le mâle né dans la maison ou acquis à prix d’argent, et mon alliance sera dans votre chair comme alliance perpétuelle.
  14. Un mâle incirconcis, qui n’aura pas été circoncis dans sa chair, sera retranché de son peuple : il aura violé mon alliance. »
  15. Dieu dit à Abraham : « Tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï, car son nom est Sara.
  16. Je la bénirai, et je te donnerai aussi d’elle un fils ; je la bénirai, et elle deviendra des nations ; des rois de peuples sortiront d’elle. »
  17. Abraham tomba la face contre terre, et il rit, disant dans son cœur « Naîtra-t-il un fils à un homme de cent ans ? Et Sara, une femme de quatre-vingt-dix ans, enfantera-t-elle ? »
  18. Et Abraham dit à Dieu : « Oh ! qu’ Ismaël vive devant votre face ! »
  19. Dieu dit : « Oui, Sara, ta femme, t’enfantera un fils ; tu le nommeras Isaac, et j’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour ses descendants après lui.
  20. Quant à Ismaël, je t’ai entendu. Voici, je l’ai béni, je le rendrai fécond et je le multiplierai extrêmement ; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation.
  21. Mais mon alliance, je l’établirai avec Isaac, que Sara t’enfantera l’année prochaine, à cette époque. »
  22. Et ayant achevé de parler avec lui, Dieu remonta d’auprès d’Abraham.
  23. Abraham prit Ismaël, son fils, ainsi que tous les serviteurs nés dans sa maison et tous ceux qu’il avait acquis à prix d’argent, tous les mâles parmi les gens de sa maison, et il les circoncit en ce jour même, comme Dieu le lui avait commandé.
  24. Abraham était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans lorsqu’il fut circoncis ;
  25. et Ismaël, son fils, avait treize ans lorsqu’il fut circoncis.
  26. Ce même jour, Abraham fut circoncis, ainsi qu’Ismaël, son fils ; et tous tes hommes de sa maison,
  27. ceux qui étaient nés chez lui et ceux qui avaient été acquis des étrangers à prix d’argent, furent circoncis avec lui.

Chapitre 18[modifier]

  1. Yahweh lui apparut aux chênes de Mambré, comme il était assis à l’entrée de la tente pendant la chaleur du jour, il leva les yeux et il regarda,
  2. et voici que trois hommes se tenaient debout devant lui. Dès qu’il les vit, il courut de l’entrée de la tente au-devant d’eux et, s’étant prosterné en terre, il dit :
  3. « Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe pas, je te prie, loin de ton serviteur.
  4. Permettez qu’on apporte un peu d’eau pour vous laver les pieds.
  5. Reposez-vous sous cet arbre ; je vais prendre un morceau de pain, vous fortifierez votre cœur et vous continuerez votre chemin ; car c’est pour cela que vous avez passé devant votre serviteur. » Ils répondirent : « Fais comme tu l’as dit. »
  6. Abraham s’empressa de revenir dans la tente vers Sara, et il dit : « Vite, trois mesures de farine ; pétris et fais des gâteaux. »
  7. Puis Abraham courut au troupeau et, ayant pris un veau tendre et bon, il le donna au serviteur qui se hâta de l’apprêter.
  8. Il prit aussi du beurre et : du lait, avec le veau qu’on avait apprêté, et il les mit devant eux ; lui se tenait debout près d’eux sous l’arbre. Et ils mangèrent.
  9. Alors ils lui dirent : « Où est Sara, ta femme ? » Il répondit : « Elle est là ; dans la tente. »
  10. Et il dit : « je reviendrai chez toi à cette époque même, et voici, Sara, ta femme, aura un fils. » Sara entendait ces paroles à l’entrée de la tente, derrière lui.
  11. Or Abraham et Sara étaient vieux, avancés en jours ;
  12. Sara était hors d’âge. - Sara rit en elle-même, en se disant : « Vieille comme je suis, connaîtrais-je encore le plaisir ? Et mon seigneur aussi est vieux. »
  13. Yahweh dit à Abraham : « Pourquoi Sara a-t-elle ri en disant : Est-ce que vraiment j’aurais un enfant, vieille comme je suis ?
  14. Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de Yahweh ? Au temps fixé, je reviendrai vers toi, à cette même saison, et Sara aura un fils. »
  15. Sara nia, en disant « je n’ai pas ri » ; car elle eut peur. Mais il lui dit : « Non, tu as ri. »
  16. Ces hommes se levèrent pour partir et se tournèrent du côté de Sodome ; Abraham allait avec eux pour les accompagner.
  17. Alors Yahweh dit : « Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ?
  18. Car Abraham doit devenir une nation grande et forte, et toutes les nations de la terre seront bénies en lui. je l’ai choisi,
  19. en effet, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de Yahweh, en pratiquant l’équité et la justice, et qu’ainsi Yahweh accomplisse en faveur d’Abraham les promesses qu’il lui a faites. »
  20. Et Yahweh dit : « Le cri qui s’élève de Sodome et de Gomorrhe est bien fort, et leur péché bien énorme.
  21. Je veux descendre et voir si, selon le cri qui est venu jusqu’à moi, leur crime est arrivé au comble ; et s’il n’en est pas ainsi, je le saurai. »
  22. Les hommes partirent et s’en allèrent vers Sodome ; et Abraham se tenait encore devant Yahweh.
  23. Abraham s’approcha et dit : « Est-ce que vous feriez périr aussi le juste avec le coupable ?
  24. Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville : les feriez-vous périr aussi, et ne pardonnerez-vous pas à cette ville à cause des cinquante justes qui s’y trouveraient ?
  25. Loin de vous d’agir de la sorte, de faire mourir le juste avec le coupable ! Ainsi il en serait du juste comme du coupable ! Loin de vous ! Celui qui juge toute la terre ne rendrait-il pas justice ? »
  26. Yahweh dit : « Si je trouve à Sodome cinquante justes dans la ville, je pardonnerai à toute la ville à cause d’eux. »
  27. Abraham reprit et dit : « Voilà que j’ai osé parler au Seigneur, moi qui suis poussière et cendre.
  28. Peut-être que des cinquante justes il en manquera cinq ; pour cinq hommes détruirez-vous toute la ville ? » Il dit : « le ne la détruirai pas, si j’en trouve quarante-cinq. »
  29. Abraham continua encore à lui parler et dit : « Peut-être s’y trouvera-t-il quarante justes. » Et il dit : « je ne le ferai pas, à cause de ces quarante. »
  30. Abraham dit : « Que le Seigneur veuille ne pas s’irriter, si je parle ! Peut-être s’en trouvera-t-il trente. » Et il dit : « je ne le ferai pas, si j’en trouve trente. »
  31. Abraham dit : « Voilà que j’ai osé parler au Seigneur. Peut-être s’en trouvera-t-il vingt. » Et il dit : « A cause de ces vingt, je ne la détruirai pas. »
  32. Abraham dit : « Que le Seigneur veuille ne pas s’irriter, et je ne parlerai plus que cette fois : Peut-être s’en trouvera-t-il dix. » Et il dit : « A cause de ces dix, je ne la détruirai point. »
  33. Yahweh s’en alla, lorsqu’il eut achevé de parler à Abraham, et Abraham retourna chez lui.

Chapitre 19[modifier]

  1. Les deux anges arrivèrent à Sodome le soir, et Lot était assis à la porte de Sodome. En les voyant, Lot se leva pour aller au-devant d’eux et il se prosterna le visage contre terre, et il dit :
  2. « Voici, mes seigneurs, entrez, je vous prie, chez votre serviteur pour y passer la nuit ; lavez vos pieds ; vous vous lèverez de bon matin et vous poursuivrez votre route. » Ils répondirent : « Non, nous passerons la nuit sur la place. »
  3. Mais Lot leur fit tant d’instances qu’ils vinrent chez lui et entrèrent dans sa maison. Il leur prépara un festin et fit cuire des pains sans levain ; et ils mangèrent.
  4. Ils n’étaient pas encore couchés que les hommes de la ville, les hommes de Sodome, entourèrent la maison, depuis les enfants jusqu’aux vieillards, le peuple entier, de tous les bouts de la ville.
  5. Ils appelèrent Lot et lui dirent : « Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions. »
  6. Lot s’avança vers eux à l’entrée de la maison et, ayant fermé la porte derrière lui, il dit « Non, mes frères, je vous en prie, ne faites pas le mal »
  7. Voici, j’ai deux filles qui n’ont pas connu d’homme ; laissez-moi vous les amener, et vous leur ferez ce qu’il vous plaira.
  8. Mais ne faites rien à ces hommes, car c’est pour cela qu’ils sont venus s’abriter sous mon toit. »
  9. Ils répondirent : « Ote-toi de là ! » Et ils ajoutèrent : « Cet individu est venu comme étranger, et il fait le juge ! Eh bien, nous te ferons plus de mal qu’à eux. » Et, repoussant Lot avec violence, ils s’avancèrent pour briser la porte.
  10. Les deux hommes étendirent la main et, ayant retiré Lot vers eux dans la maison, ils fermèrent la porte.
  11. Et ils frappèrent d’aveuglement les gens qui étaient à l’entrée de la maison, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, et ceux-ci se fatiguèrent inutilement à chercher la porte.
  12. Les deux hommes dirent à Lot : « Qui as-tu encore ici ? Gendres, fils et filles, et qui que ce soit que tu aies dans la ville, fais-les sortir de ce lieu.
  13. Car nous allons détruire ce lieu, parce qu’un grand cri s’est élevé de ses habitants devant Yahweh, et que Yahweh nous a envoyés pour le détruire. »
  14. Lot sortit et parla à ses gendres, qui avaient pris ses filles : « Levez-vous, leur dit-il, sortez de ce lieu, car Yahweh va détruire la ville. » Mais, aux yeux de ses gendres, il parut plaisanter.
  15. Dès l’aube du jour, les anges pressèrent Lot, en disant : « Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui sont ici, afin que tu ne périsses pas dans le châtiment de la ville. »
  16. Comme il tardait, ces hommes le prirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car Yahweh voulait l’épargner ; ils l’emmenèrent et le mirent hors de la ville.
  17. Lorsqu’ils les eurent fait sortir, l’un des anges dit : « Sauve-toi, sur ta vie. Ne regarde pas derrière toi, et ne t’arrête nulle part dans la Plaine ; sauve-toi à la montagne, de peur que tu ne périsses. »
  18. Lot leur dit : « Non, Seigneur. Voici votre serviteur a trouvé grâce à vos yeux,
  19. et vous avez fait un grand acte de honte à mon égard en me conservant la vie ; mais je ne puis me sauver à la montagne, sans risquer d’être atteint par la destruction et de périr.
  20. Voyez, cette ville est assez proche pour m’y réfugier, et elle est peu de chose ; permettez que je m’y sauve, - n’est-elle pas petite ? - et que je vive. »
  21. Il lui dit : « Voici,je t’accorde encore cette grâce, de ne pas détruire la ville dont tu parles.
  22. Hâte-toi de t’y sauver, car je ne puis rien faire que tu n’y sois arrivé. » C’est pour cela qu’on a donné à cette ville le nom de Ségor.
  23. Le soleil se leva sur la terre, et Lot arriva à Ségor.
  24. Alors Yahweh fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu d’auprès de Yahweh, du ciel.
  25. Il détruisit ces villes et toute la Plaine, et tous les habitants des villes et les plantes de la terre.
  26. La femme de Lot regarda en arrière et devint une colonne de sel.
  27. Abraham se leva de bon matin et se rendit au lieu où il s’était tenu devant Yahweh.
  28. Il regarda du côté de Sodome et de Gomorrhe, et sur toute l’étendue de la Plaine, et il vit monter de la terre une fumée, comme la fumée d’une fournaise.
  29. Lorsque Dieu détruisit les villes de la Plaine, il se souvint d’Abraham, et il fit échapper Lot au bouleversement, lorsqu’il bouleversa les villes où Lot habitait.
  30. Lot monta de Ségor et s’établit à la montagne, ayant avec lui ses deux filles, car il craignait de rester à Ségor ; et il habitait dans une caverne avec ses deux filles.
  31. L’aînée dit à la plus jeune : « Notre père est vieux, et il n’y a pas d’homme dans le pays pour venir vers nous, selon l’usage de tous les pays.
  32. Viens, faisons boire du vin à notre père et couchons avec lui, afin que nous conservions de notre père une postérité. »
  33. Elles firent donc boire du vin à leur père cette nuit-là, et l’aînée alla coucher avec son père, et il ne s’aperçut ni du coucher de sa fille ni de son lever.
  34. Le lendemain, l’aînée dit à la plus jeune : « Voici, j’ai couché la nuit dernière avec mon père ; faisons-lui boire du vin encore cette nuit, et va coucher avec lui afin que nous conservions de notre père une postérité » .
  35. Cette nuit-là encore elles firent boire du vin à leur père, et la cadette alla se coucher auprès de lui, et il ne s’aperçut ni de son coucher ni de son lever.
  36. Les deux filles de Lot devinrent enceintes de leur père.
  37. L’aînée mit au monde un fils, qu’elle nomma Moab : c’est le père des Moabites, qui existent jusqu’à ce jour.
  38. La cadette eut aussi un fils, qu’elle nomma Ben-Ammi : c’est le père des fils d’Ammon, qui existent jusqu’à ce jour.

Chapitre 20[modifier]

  1. Abraham partit de là pour la contrée du Midi ; il s’établit entre Cades et Sur,
  2. et fit un séjour à Gérare. Abraham disait de Sara, sa femme : « C’est ma sœur. » Abimélech, roi de Gérare, envoya prendre Sara.
  3. Mais Dieu vint à Abimélech en songe pendant la nuit, et lui dit : « Voici, tu vas mourir à cause de la femme que tu as prise : car elle a un mari. »
  4. Or Abimélech ne s’était pas approché d’elle ; il répondit : « Seigneur, ferez-vous mourir des gens même innocents ? Ne m’a-t-il pas dit : C’est ma sœur ?
  5. Et elle-même m’a dit aussi : C’est mon frère. C’est avec un cœur intègre et des mains pures que j’ai fait cela. »
  6. Dieu lui dit en songe : « Moi aussi, je sais que c’est avec un cœur intègre que tu as agi ; aussi t’ai-je retenu de pécher contre moi. C’est pourquoi je n’ai pas permis que tu la touches.
  7. Maintenant, rends la femme de cet homme, car il est prophète ; il priera pour toi, et tu vivras. Si tu ne la rends pas, sache que tu mourras certainement, toi et tous ceux qui t’appartiennent. »
  8. Abimélech se leva de bon matin, appela tous ses serviteurs et leur rapporta toutes ces choses ; et ces gens furent saisis d’une grande frayeur.
  9. Puis Abimélech appela Abraham et lui dit : « Qu’est-ce que tu nous as fait ? En quoi ai-je manqué à ton égard, que tu aies fait venir sur moi et sur mon royaume un si grand péché ? Tu as fait avec moi des choses qui ne se font pas. »
  10. Abimélech dit encore à Abraham : « A quoi as-tu pensé en agissant de la sorte ? »
  11. Abraham répondit : « je me disais : Il n’y a sans doute aucune crainte de Dieu dans ce pays, et l’on me tuera à cause de ma femme.
  12. Et d’ailleurs elle est vraiment ma sœur ; elle est fille de mon père, quoiqu’elle ne soit pas fille de ma mère, et elle est devenue ma femme.
  13. Lorsque Dieu me fit errer loin de la maison de mon père, je dis à Sara : Voici la grâce que tu me feras : dans tous les lieux où nous arriverons, dis de moi C’est mon frère. »
  14. Alors Abimélech prit des brebis et des bœufs, des serviteurs et des servantes, et les donna à Abraham ; et il lui rendit Sara, sa femme.
  15. Abimélech dit : « Voici, mon pays est devant toi ; habite où il te plaira. »
  16. Et il dit à Sara : « je donne à ton frère mille pièces d’argent ; cela te sera un voile sur les yeux pour tous ceux qui sont avec toi et pour tous ; te voilà justifiée. »
  17. Abraham intercéda auprès de Dieu, et Dieu guérit Abimélech, sa femme et ses servantes, et ils eurent des enfants.
  18. Car Yahweh avait rendu tout sein stérile dans la maison d’Abimélech, à cause de Sara, femme d’Abraham.

Chapitre 21[modifier]

  1. Yahweh visita Sara, comme il l’avait dit ; Yahweh accomplit pour Sara ce qu’il avait promis.
  2. Sara conçut et enfanta à Abraham un fils dans sa vieillesse, au terme que Dieu lui avait marqué.
  3. Abraham donna au fils qui lui était né, que Sara lui avait enfanté, le nom d’Isaac.
  4. Et Abraham circoncit Isaac, son fils, à l’âge de huit jours,
  5. comme Dieu le lui avait ordonné.
  6. Abraham avait cent ans à la naissance d’Isaac, son fils. Et Sara dit : « Dieu m’a donné de quoi rire ; quiconque l’apprendra rira à mon sujet. »
  7. Elle ajouta « Qui eût dit à Abraham Sara allaitera des enfants ? Car j’ai donné un fils à sa vieillesse. »
  8. L’enfant grandit, et on le sevra. Abraham fit un grand festin le jour où Isaac fut sevré.
  9. Sara vit le fils d’Agar, l’Égyptienne, qu’elle avait enfanté à Abraham, qui riait,
  10. et elle dit à Abraham : « Chasse cette servante et son fils ; car le fils de cette servante ne doit pas hériter avec mon fils, avec Isaac. »
  11. Cette parole déplut beaucoup aux yeux d’Abraham, à cause de son fils Ismaël.
  12. Mais Dieu dit à Abraham : « Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l’enfant et de ta servante ; quoi que Sara te demande, consens-y, car c’est d’Isaac que naîtra la postérité qui portera ton nom.
  13. Néanmoins du fils de la servante je ferai aussi une nation, parce qu’il est né de toi. »
  14. Abraham s’étant levé de bon matin, prit du pain et une outre d’eau, les donna à Agar et les mit sur son épaule ; il lui remit aussi l’enfant, et il la renvoya.
  15. Elle s’en alla, errant dans le désert de Bersabée.
  16. Quand l’eau qui était dans l’outre fut épuisée, elle jeta l’enfant sous l’un des arbrisseaux, et elle s’en alla s’asseoir vis-à-vis, à une portée d’arc ; car elle disait : « je ne veux pas voir mourir l’enfant. »
  17. Elle s’assit donc vis-à-vis, éleva la voix et pleura. Dieu entendit la voix de l’enfant, et l’ange de Dieu appela du ciel Agar, en disant « Qu’as-tu Agar ? Ne crains point, car Dieu a entendu la voix de l’enfant, dans le lieu où il est.
  18. Lève-toi, relève l’enfant, prends-le par la main, car je ferai de lui une grande nation. »
  19. Et Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d’eau ; elle alla remplir l’outre d’eau et donna à boire à l’enfant.
  20. Dieu fut avec l’enfant, et il grandit ; il habita dans le désert et devint un tireur d’arc.
  21. Il habitait dans le désert de Pharan, et sa mère prit pour lui une femme du pays d’Égypte.
  22. En ce temps-là, Abimélech, accompagné de Phicol, chef de son armée, parla ainsi à Abraham :
  23. « Dieu est avec toi dans tout ce que tu fais. Jure-moi donc ici, par le nom de Dieu, que tu ne tromperas ni moi, ni mes enfants, ni mes petits-enfants, mais que tu auras pour moi et pour ce pays où tu séjournes la même bienveillance dont j’ai usé envers toi. » Abraham dit : « je le jurerai. »
  24. Mais Abraham fit des reproches à Abimélech au sujet d’un puits d’eau
  25. dont les serviteurs d’Abimélech s’étaient emparés de force.
  26. Abimélech répondit : « j’ignore qui a fait cela ; toi-même tu ne m’en as pas informé, et je n’en ai entendu parler qu’aujourd’hui. »
  27. Et Abraham prit des brebis et des bœufs, et les donna à Abimélech, et ils firent alliance tous deux.
  28. Abraham mit à part sept jeunes brebis du troupeau, et Abimélech dit à Abraham :
  29. « Qu’est-ce que ces sept jeunes brebis, que tu as mises à part ? »
  30. Il répondit : « Tu accepteras de ma main ces sept jeunes brebis, afin que ce soit pour moi un témoignage que j’ai creusé ce puits. »
  31. C’est pourquoi on a appelé ce lieu Bersabée, parce que c’est là qu’ils ont tous deux prêté serment.
  32. C’est ainsi qu’ils firent alliance à Bersabée. Après quoi Abimélech se leva, avec Phicol, chef de son armée, et ils retournèrent au pays des Philistins.
  33. Abraham planta un tamaris à Bersabée, et il invoqua là le nom de Yahweh, Dieu éternel ;
  34. et Abraham séjourna longtemps dans le pays des Philistins.

Chapitre 22[modifier]

  1. Après cela, Dieu mit Abraham à l’épreuve et lui dit : « Abraham ! »
  2. Il répondit : « Me voici. » Et Dieu dit « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, et va-t’en au pays de Moria, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je t’indiquerai. »
  3. Abraham se leva de bon matin et, ayant sellé son âne, il prit avec lui deux de ses serviteurs et son fils Isaac ; il fendit le bois de l’holocauste et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.
  4. Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, aperçut le lieu de loin ;
  5. et Abraham dit à ses serviteurs : « Restez ici avec l’âne ; moi et l’enfant, nous voulons aller jusque-là et adorer, puis nous reviendrons vers vous. »
  6. Et Abraham prit le bois de l’holocauste, et le mit sur Isaac, son fils, lui-même portait dans sa main le feu et le couteau, et ils s’en allèrent tous deux ensemble.
  7. Isaac parla à Abraham, son père, et dit : « Mon père ! » Il répondit : « Me voici, mon fils. »
  8. Et Isaac dit : « Voici le feu et le bois ; mais où est l’agneau pour l’holocauste ? » Abraham répondit : « Dieu verra à trouver l’agneau pour l’holocauste, mon fils. » Et ils allaient tous deux ensemble.
  9. Lorsqu’ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait désigné, Abraham y éleva l’autel et arrangea le bois ;
  10. puis il lia Isaac, son fils, et le mit sur l’autel, au-dessus du bois.
  11. Et Abraham étendit la main et prit le couteau pour égorger son fils. Alors l’ange de Yahweh lui cria du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! »
  12. Il répondit : « Me voici. » Et l’ange dit « Ne porte pas la main sur l’enfant et ne lui fais rien ;
  13. car je sais maintenant que tu crains Dieu et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique. » Abraham, ayant levé les yeux, vit derrière lui un bélier pris dans un buisson par les cornes ; et Abraham alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils.
  14. Et Abraham nomma ce lieu : « Yahweh-Yiréh » , d’où l’on dit aujourd’hui « Sur la montagne de Yahweh, il sera vu. »
  15. L’ange de Yahweh appela du ciel Abraham une seconde fois, en disant :
  16. « je l’ai juré par moi-même, dit Yahweh : parce que tu as fait cela, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique,
  17. je te bénirai ; je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est au bord de la mer, et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.
  18. En ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre, parce que tu as obéi à ma voix. »
  19. Abraham retourna vers ses serviteurs et, s’étant levés, ils s’en allèrent ensemble à Bersabée. Et Abraham habita à Bersabée.
  20. Après ces événements, on apporta à Abraham cette nouvelle : « Voici, Melcha a aussi enfanté des fils à Nachor, ton frère :
  21. Hus, son premier-né, Buz, son frère, Camuel, père d’Aram, Cased, Azau,
  22. Pheldas, Jedlaph et Bathuel. » Bathuel fut père de Rébecca.
  23. Ce sont là les huit fils que Melcha enfanta à Nachor, frère d’Abraham.
  24. Sa concubine, nommée Roma, eut aussi des enfants : Tabée, Gaham, Taas et Maacha.

Chapitre 23[modifier]

  1. Sara vécut cent vingt-sept ans : telles sont les années de sa vie.
  2. Sara mourut à Qiriath-Arbé, qui est Hébron, dans le pays de Chanaan ; et Abraham vint pour faire le deuil de Sara et pour la pleurer.
  3. Puis Abraham se leva de devant son mort, et parla ainsi aux fils de Heth
  4. « je suis un étranger et un hôte parmi vous; accordez-moi de posséder chez vous un lieu de sépulture, afin que je puisse ôter de devant moi mon mort et l’enterrer. »
  5. Les fils de Heth répondirent à Abraham en lui disant :
  6. « Ecoute-nous, mon seigneur ; tu es un prince de Dieu au milieu de nous ; enterre ton mort dans le plus beau de nos sépulcres ; aucun de nous ne te refusera son sépulcre pour y déposer ton mort. »
  7. Alors Abraham se leva et, se prosternant devant le peuple du pays, devant les fils de Heth,
  8. il leur parla en ces termes : « Si vous voulez que j’ôte mon mort de devant moi pour l’enterrer, écoutez-moi
  9. et priez pour moi Ephron, fils de Séor, de me céder la caverne de Macpéla, qui lui appartient et qui est au bout de son champ, de me la céder en votre présence pour l’argent qu’elle vaut, comme un lieu de sépulture qui soit à moi. »
  10. Or Ephron était assis au milieu des fils de Heth. Ephron le Héthéen répondit à Abraham en présence des fils de Heth, de tous ceux qui entraient par la perte de sa ville ;
  11. il lui dit : « Non, mon seigneur, écoute-moi : je te donne le champ et je te donne la caverne qui s’y trouve ;
  12. je te la donne aux yeux des fils de mon peuple ; enterre ton mort. »
  13. Abraham se prosterna devant le peuple du pays, et il parla ainsi à Ephron en présence du peuple du pays : « Qu’il te plaise seulement de m’écouter :
  14. je donne le prix du champ ; reçois-le de moi, et j’enterrerai là mon mort. »
  15. Ephron répondit à Abraham en lui disant : « Mon seigneur, écoute-moi : une terre de quatre cents sicles d’argent, entre moi et toi, qu’est-ce que cela ?
  16. Enterre ton mort. » Abraham écouta Ephron, et Abraham pesa à Ephron l’argent qu’il avait dit en présence des fils de Heth, savoir quatre cents sicles d’argent ayant cours chez le marchand.
  17. Ainsi le champ d’Ephron, qui est à Macpéla, vis-à-vis de Mambré, le champ et la caverne qui s’y trouve, ainsi que tous les arbres qui sont dans le champ
  18. et dans ses confins tout autour, devinrent la propriété d’Abraham, aux yeux des fils de Heth, de tous ceux qui entraient par la porte de la ville.
  19. Après cela, Abraham enterra Sara, sa femme, dans la caverne de Macpéla, vis-à-vis de Mambré, qui est Hébron, dans le pays de Chanaan.
  20. Le champ, avec la caverne qui s’y trouve, demeura à Abraham en toute propriété comme lieu de sépulture, provenant des fils de Heth.

Chapitre 24[modifier]

  1. Abraham était vieux, avancé en âge, et Yahweh avait béni Abraham en toutes choses.
  2. Et Abraham dit à son serviteur, le plus ancien de sa maison, qui administrait tous ses biens : « 
  3. Mets donc ta main sous ma cuisse, et je te ferai jurer par Yahweh, Dieu du ciel et Dieu de la terre, que tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Chananéens, au milieu desquels j’habite ;
  4. mais ce sera dans mon pays et dans ma patrie que tu iras prendre une femme pour mon fils pour Isaac. »
  5. Le serviteur lui répondit : « Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays ; devrai-je ramener ton fils dans le pays d’où tu es sorti ? »
  6. Abraham lui dit : « Garde-toi d’y ramener mon fils !
  7. Yahweh, le Dieu du ciel, qui m’a pris de la maison de mon père et du pays de ma naissance, qui m’a parlé et qui m’a fait serment en disant : je donnerai ce pays à ta postérité, lui-même enverra son ange devant toi, et tu prendras de là une femme pour mon fils.
  8. Si la femme ne veut pas te suivre, tu seras dégagé de ce serment que je te demande ; mais tu ne ramèneras pas là mon fils. »
  9. Alors le serviteur mit sa main sous la cuisse d’Abraham, son maître, et lui prêta serment à ce sujet.
  10. Le serviteur prit dix des chameaux de son maître, et Il se mit en route ; or il avait à sa disposition tous les biens de son maître. S’étant levé, il alla en Mésopotamie, à la ville de Nachor.
  11. Il fit ployer les genoux aux chameaux hors de la ville, près d’un puits, vers le soir, à l’heure où les femmes sortent pour puiser de l’eau.
  12. Et il dit : « Yahweh, Dieu d’Abraham, mon maître, veuillez me faire rencontrer aujourd’hui ce que je désire, et usez de bonté envers mon maître Abraham.
  13. Voici que je me tiens près de la source d’eau, et les filles des habitants de la ville vont sortir pour puiser de l’eau.
  14. Que la jeune fille à laquelle je dirai Penche ta cruche, je te prie, pour que je boive, - et qui répondra : Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux, - soit celle que vous avez destinée à votre serviteur Isaac ! Et par là je connaîtrai que vous avez usé de bonté envers mon maître.
  15. Il n’avait pas encore fini de parler, et voici que sortit, sa cruche sur l’épaule, Rebecca, fille de Bathuel, fils de Melcha, femme de Nachor, frère d’Abraham.
  16. La jeune fille était fort belle de figure ; elle était vierge, et nul homme ne l’avait connue.
  17. Elle descendit à la source, remplit sa cruche et remonta. Le serviteur courut au-devant d’elle et dit : « Permets que je boive un peu d’eau de ta cruche. »
  18. Elle répondit : « Bois, mon seigneur » ; et, s’empressant d’abaisser sa cruche sur sa main, elle lui donna à boire.
  19. Quand elle eut achevé de lui donner à boire, elle dit : « Je puiserai aussi de l’eau pour les chameaux, jusqu’à ce qu’ils aient bu assez. »
  20. Et elle se hâta de vider sa cruche dans l’abreuvoir, et courut encore au puits pour puiser, et elle puisa pour tous les chameaux.
  21. L’homme la considérait en silence, pour savoir si Yahweh avait fait réussir son voyage, ou non.
  22. Quand les chameaux eurent fini de boire, l’homme prit un anneau d’or du poids d’un demi-sicle, et deux bracelets du poids de dix sicles d’or,
  23. et il dit : « De qui es-tu fille ? Dis-le-moi donc. Y a-t-il dans la maison de ton père une place où nous puissions passer la nuit ? »
  24. Elle répondit : « Je suis fille de Bathuel, le fils de Melcha, qu’elle enfanta à Nachor. »
  25. Elle ajouta : Il y a chez nous de la paille et du fourrage en abondance, et aussi de la paille pour y passer la nuit. »
  26. Alors cet homme s’inclina et se prosterna devant Yahweh, et il dit :
  27. « Béni soit Yahweh, le Dieu d’Abraham, mon maître, qui n’a pas manqué à sa bonté et à sa fidélité envers mon maître. Moi-même, Yahweh m’a conduit par le chemin chez les frères de mon maître. »
  28. La jeune fille courut raconter chez sa mère ce qui s’était passé.
  29. Rebecca avait un frère, nommé Laban. Laban courut dehors vers cet homme, près de la source.
  30. Il avait vu l’anneau et les bracelets aux mains de sa sœur, et Il avait entendu les paroles de Rebecca, sa sœur, disant : « L’homme m’a parlé ainsi. » Il vint donc à cet homme, qui se tenait auprès des chameaux, à la source, et il dit :
  31. « Viens, béni de Yahweh ; pourquoi restes-tu dehors ? J’ai préparé la maison et une place pour les chameaux. »
  32. Et l’homme entra à là maison. Laban débâta les chameaux, et il donna de la paille et du fourrage aux chameaux, et de l’eau pour laver les pieds de l’homme et les pieds des gens qui étaient avec lui.
  33. Puis il lui servit à manger ; mais l’homme dit : « Je ne mangerai point que je n’aie dit ce que j’ai à dire. Parle, » dit Laban.
  34. Il dit : Je suis serviteur d’Abraham. Yahweh a comblé de bénédictions mon maître, et il est devenu puissant.
  35. Il lui a donné des brebis et des bœufs, des serviteurs et des servantes, des chameaux et des ânes.
  36. Sara, femme de mon maître, a enfanté dans sa vieillesse un fils à mon maître, et il lui a donné tous ses biens.
  37. Mon maître m’a fait jurer, en disant : Tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Chananéens, dans le pays desquels j’habite.
  38. Mais tu iras dans la maison de mon père et dans ma parenté, et tu prendras là une femme pour mon fils.
  39. - Je dis à mon maître : Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre.
  40. Et il m’a répondu : Yahweh, devant qui je marche, enverra son ange avec toi et fera réussir ton voyage, et tu prendras pour mon fils une femme de ma parenté et de la maison de mon père.
  41. Tu seras dégagé du serment que tu me fais, une fois que tu te seras rendu dans ma parenté ; si on ne te l’accorde pas, tu seras dégagé du serment que je te demande.
  42. En arrivant aujourd’hui à la source, j’ai dit : Yahweh, Dieu de mon maître Abraham, si vous daignez faire réussir le voyage que je fais,
  43. voici que je me tiens près de la source d’eau ; que la jeune fille qui sortira pour puiser et à qui je dirai : Laisse-moi boire, je te prie, un peu d’eau de ta cruche, et qui me répondra :
  44. Bois toi-même, et je puiserai aussi pour tes chameaux, -qu’elle soit la femme que Yahweh a destinée au fils de mon maître.
  45. Je n’avais pas encore fini de parler en mon cœur, voici que Rebecca sortait, sa cruche sur l’épaule ; elle est descendue à la source et a puisé ; et je lui ai dit : Donne-moi à boire, je te prie.
  46. -Abaissant aussitôt sa cruche de dessus son épaule, elle me dit : Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux. J’ai donc bu, et elle a aussi donné à boire aux chameaux.
  47. Et je l’ai interrogée, en disant : De qui es-tu fille ? Elle a répondu : Je suis fille de Bathuel, le fils de Nachor, que Melcha lui a enfanté.
  48. Alors j’ai mis l’anneau à ses narines et les bracelets à ses mains. Puis je me suis incliné et prosterné devant Yahweh, et j’ai béni Yahweh, le Dieu de mon maître
  49. Abraham, qui m’a conduit dans le vrai chemin pour prendre la fille du frère de mon maître pour son fils. Maintenant, si vous voulez user de bonté et de fidélité envers mon maître, déclarez-le-moi ; sinon, déclarez-le-moi encore, et je me tournerai à droite ou à gauche. »
  50. Laban et Bathuel répondirent, en disant : « La chose vient de Yahweh, nous ne pouvons te dire ni mal ni bien.
  51. Voici Rebecca devant toi ; prends-la et t’en va ; qu’elle soit la femme du fils de ton maître, comme Yahweh l’a dit. »
  52. Lorsque le serviteur d’Abraham eut entendu ces paroles, il se prosterna à terre devant Yahweh.
  53. Et le serviteur tira des objets d’argent, des objets d’or et des vêtements, qu’il donna à Rebecca ; il fit aussi de riches présents à son frère et à sa mère.
  54. Ensuite ils mangèrent et burent, lui et les gens qui étaient avec lui, et ils passèrent là la nuit.
  55. Le matin, quand ils furent levés, le serviteur dit : « Laissez-moi retourner vers mon maître. » Le frère et la mère de Rebecca dirent : « Que la jeune fille demeure avec nous quelques jours encore, une dizaine ; après quoi elle partira. »
  56. Il leur répondit : « Ne me retardez pas, puisque Yahweh a fait réussir mon voyage ; laissez-moi partir, pour que je retourne vers mon maître. »
  57. Ils dirent : « Appelons la jeune fille, et demandons-lui ce qu’elle désire.
  58. Ils appelèrent donc Rebecca et lui dirent : « Veux-tu partir avec cet homme ? »
  59. Elle répondit : « Je partirai. » Alors ils congédièrent Rebecca, leur sœur et sa nourrice, avec le serviteur d’Abraham et ses gens.
  60. Ils bénirent Rebecca et lui dirent : « O notre sœur, puisses-tu devenir des milliers de myriades !
  61. Puisse ta postérité posséder la porte de ses ennemis ! » Alors Rebecca et ses servantes, s’étant levées, montèrent sur les chameaux, et suivirent cet homme. Et le serviteur emmena Rebecca et se mit en route.
  62. Cependant Isaac était revenu du puits de Chai-Roï, et il habitait dans le pays du Midi.
  63. Un soir qu’ Isaac était sorti dans les champs pour méditer, levant les yeux, il vit des chameaux qui arrivaient.
  64. Rebecca leva aussi les yeux et, ayant aperçu Isaac, elle sauta à bas de son chameau.
  65. Elle dit au serviteur : « Qui est cet homme qui vient dans les champs à notre rencontre ? » Le serviteur répondit : « C’est mon maître. » Et elle prit son voile et se couvrit.
  66. Le serviteur raconta à Isaac toutes les choses qu’il avait faites.
  67. Et Isaac conduisit Rebecca dans la tente de Sara, sa mère. Il prit Rebecca, qui devint sa femme, et il l’aima ; et Isaac se consola de la mort de sa mère.

Chapitre 25[modifier]

  1. Abraham prit encore une femme, nommée Cétura.
  2. Et elle lui enfanta Zamran, Jecsan, Madan, Madian, Jesboc et Sué. - Jecsan engendra Saba et Dadan ;
  3. les fils de Dadan furent les Assurim, les Latusim et les Laomim.
  4. - Les fils de Madian furent Epha, Opher, Hénoch, Abida et Eldaa. - Ce sont là tous les fils de Cétura.
  5. Abraham donna tous ses biens à Isaac :
  6. Quant aux fils de ses concubines, il leur donna des présents, et il les envoya de son vivant loin de son fils Isaac, à l’orient, au pays d’Orient.
  7. Voici les jours des années de la vie d’Abraham : il vécut cent soixante-quinze ans.
  8. Abraham expira et mourut dans une heureuse vieillesse, âgé et rassasié de jours, et il fut réuni à son peuple.
  9. Isaac et Ismaël, ses fils, l’enterrèrent dans la caverne de Macpéla, dans le champ d’Ephron, fils de Séor le Héthéen, qui est vis-à-vis de Mambré :
  10. c’est le champ qu’Abraham avait acheté des fils de Heth. Là fut enterré Abraham, avec Sara, sa femme.
  11. Après la mort d’Abraham, Dieu bénit Isaac son fils ; et Isaac habitait près du puits de Lachaï-Roï.
  12. Voici l’histoire d’Ismaël, fils d’Abraham, qu’avait enfanté à Abraham Agar l’Égyptienne, servante de Sara.
  13. Voici les noms des fils d’Ismaël, selon les noms de leurs postérités : premier-né d’Ismaël, Nebaïoth ;
  14. puis Cédar, Acibéel, Mabsam, Masma, Duma, Massa, Hadad,
  15. Théma, Jéthur, Naphis et Cedma.
  16. Ce sont là les fils d’Ismaël, ce sont là leurs noms, selon leurs villages et leurs campements : ce furent les douze chefs de leurs tribus.
  17. Voici les années de la vie d’Ismaël : cent trente-sept ans ; puis il expira et mourut et il fut réuni à son peuple.
  18. Ses fils habitèrent depuis Hévila jusqu’à Sur qui est en face de l’Égypte, dans la direction de l’Assyrie. Il s’étendit en face de tous ses frères.
  19. Voici l’histoire d’Isaac, fils d’Abraham.
  20. Abraham engendra Isaac. Isaac était âgé de quarante ans quand il prit pour femme Rebecca, fille de Bathuel l’Araméen, de Paddan-Aram, et sœur de Laban, l’Araméen.
  21. Isaac implora Yahweh au sujet de sa femme, car elle était stérile ; Yahweh l’exauça et Rebecca, sa femme, conçut.
  22. Les enfants se heurtaient dans son sein, et elle dit : « S’il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte ? »
  23. Elle alla consulter Yahweh ; et Yahweh lui dit. » Deux nations sont dans ton sein ; deux peuples, au sortir de tes entrailles, se sépareront ; un peuple l’emportera sur l’autre, et le plus grand servira le plus petit. »
  24. Le temps où elle devait enfanter arriva, et voici, il y avait deux jumeaux dans son sein.
  25. Celui qui sortit le premier était roux, tout entier comme un manteau de poil, et ils l’appelèrent Esaü ;
  26. ensuite sortit son frère, tenant dans sa main le talon d’Esaü, et on le nomma Jacob. Isaac était âgé de soixante ans quand ils naquirent.
  27. Ces enfants grandirent. Esaü devint un habile chasseur, un homme des champs ; mais Jacob était un homme paisible, demeurant sous la tente.
  28. Isaac prit en affection Esaü, parce qu’il aimait la venaison, et l’affection de Rebecca était polir Jacob.
  29. Comme Jacob faisait un potage, Esaü arriva des champs, accablé de fatigue.
  30. Esaü dit à Jacob : « Laisse-moi donc manger de ce roux, de ce roux-là, car je suis fatigué. »
  31. - C’est pour cela qu’on a donné à Esaü le nom d’Edom.
  32. - Jacob dit : « Vends-moi d’abord ton droit d’aînesse. » Esaü répondit : « Voici je m’en vais mourir ; que me servira mon droit d’aînesse ? »
  33. Et Jacob dit : « Jure-le-moi d’abord. » Il jura et vendit son droit d’aînesse à Jacob.
  34. Alors Jacob donna à Esaü du pain et du potage de lentilles ; celui-ci mangea et but ; puis il se leva et s’en alla. C’est ainsi qu’Esaü méprisa le droit d’aînesse.

Chapitre 26[modifier]

  1. Il y eut une famine dans le pays, outre la première famine qui avait eu lieu du temps d’Abraham ; et Isaac alla à Gérare, vers Abimélech, roi des Philistins.
  2. Yahweh lui apparut et dit : « Ne descends point en Égypte, mais demeure dans le pays que je te dirai.
  3. Séjourne dans ce pays-ci ; je serai avec toi et je te bénirai, car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j’ai fait à Abraham, ton père.
  4. Je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel, et je donnerai à ta postérité toutes ces contrées, et en ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre,
  5. parce qu’Abraham a obéi à ma voix et a gardé mon ordre, mes commandements, mes statuts et mes lois. »
  6. Isaac demeura donc à Gérare.
  7. Les gens du lieu le questionnaient sur sa femme, il disait : « C’est ma sœur » ; car il craignait de dire : « Ma femme » , de peur, pensait-il, que les gens du lieu ne me tuent à cause de Rebecca » , car elle était belle de figure.
  8. Comme son séjour à Gérare se prolongeait, il arriva qu’Abimélech, roi des Philistins, regardant par la fenêtre, aperçut Isaac qui faisait des caresses à Rebecca, sa femme.
  9. Abimélech appela Isaac et dit : « Elle ne peut être que ta femme ; comment as-tu dit : C’est ma sœur ? » Isaac lui répondit : « C’est que je me disais : je crains de mourir à cause d’elle. »
  10. Et Abimélech dit : « Qu’est-ce que tu nous as fait ? Car peu s’en est fallu qu’un homme du peuple couche avec ta femme, et tu aurais fait venir sur nous un péché. »
  11. Alors Abimélech donna cet ordre à tout le peuple : « Celui qui Touchera cet homme ou sa femme sera mis à mort. »
  12. Isaac fit des semailles dans ce pays, et il recueillit cette année-là le centuple.
  13. Yahweh le bénit ; et cet homme devint riche, et il alla s’enrichissant de plus en plus, jusqu’à devenir très riche.
  14. Il avait des troupeaux de menu bétail et des troupeaux de gros bétail et beaucoup de serviteurs, et les Philistins lui portèrent envie.
  15. Tous les puits qu’avaient creusés les serviteurs de son père, du temps de son père Abraham, les Philistins les bouchèrent, en les remplissant de terre.
  16. Et Abimélech dit à Isaac : « Va-t’en de chez nous, car tu es devenu beaucoup plus puissant que nous. »
  17. Isaac s’en alla et, ayant établi son campement dans la vallée de Gérare, il y demeura.
  18. Isaac creusa de nouveau les puits d’eau qu’on avait creusés du temps d’Abraham, son père, et que les Philistins avaient bouchés après la mort d’Abraham, et il leur donna les mêmes noms que son père leur avait donnés.
  19. Les serviteurs d’Isaac creusèrent encore dans la vallée et y trouvèrent un puits d’eau vive.
  20. Et les bergers de Gérare se querellèrent avec les bergers d’Isaac, en disant : « L’eau est à nous. »
  21. Et il nomma le puits Eseq, parce qu’ils avaient eu un débat avec lui. Ses serviteurs creusèrent un autre puits, au sujet duquel il y eut encore une querelle, et il le nomma Sitna.
  22. Étant parti de là, il creusa un autre puits, pour lequel il n’y eut plus de querelle, et il le nomma Rechoboth « Car maintenant, dit-il, Yahweh nous a mis au large, et nous prospérerons dans le pays. »
  23. De là, il remonta à Bersabée.
  24. Yahweh lui apparut cette nuit-là et dit : « Je suis le Dieu d’Abraham, ton père ; ne crains point, car je suis avec toi ; je te bénirai et je multiplierai ta postérité, à cause d’Abraham, mon serviteur. »
  25. Il éleva là un autel et invoqua le nom de Yahweh, puis il y dressa sa tente ; et les serviteurs d’Isaac y creusèrent un puits.
  26. Abimélech vint vers lui, de Gérare, avec Ochozath, son ami, et Phicol, chef de son armée.
  27. Isaac leur dit : « Pourquoi êtes-vous venus vers moi, vous qui me haïssez et qui m’avez renvoyé de chez vous ? »
  28. Ils répondirent : « Nous avons vu clairement que Yahweh est avec toi, et nous avons dit : Qu’il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et que nous fassions une alliance avec toi.
  29. Jure de ne pas nous faire de mal, de même que nous ne t’avons pas touché, et que nous ne t’avons fait que du bien, et t’avons laissé partir en paix. Tu es maintenant le béni de Yahweh. »
  30. Isaac leur fit un festin, et ils mangèrent et burent.
  31. Et, s’étant levés de bon matin, ils se prêtèrent serment l’un à l’autre ; puis Isaac les congédia et ils s’en allèrent de chez lui en paix.
  32. Ce même jour, les serviteurs d’Isaac vinrent lui apporter des nouvelles du puits qu’ils Creusaient ; lis lui dirent « Nous avons trouvé de l’eau. »
  33. Et il appela le puits Schibéa. C’est pour cela que la ville se nomme Bersabée jusqu’à ce jour.
  34. Esaü, âgé de quarante ans, prit pour femmes Judith, fille de Bééri, le Héthéen, et Basemath, fille d’Elon, le Héthéen.
  35. Elles furent un sujet d’amertume pour Isaac et Rebecca.

Chapitre 27[modifier]

  1. Isaac était devenu vieux, et ses yeux s’étaient obscurcis au point de ne plus voir. Il appela Esaü, son fils aîné, et lui dit : « Mon fils » Celui-ci lui–répondit : « Me voici. »
  2. Isaac dit : « Voici donc, je suis vieux ; je ne connais pas le jour de ma mort.
  3. Maintenant donc, prends tes armes, ton carquois et ton arc, va dans la campagne et tue-moi du gibier.
  4. Fais-m’en un bon plat, selon mon goût, et apporte-le-moi, que je le mange, afin que mon âme te bénisse avant que je meure. »
  5. - Rebecca entendait pendant qu’Isaac parlait à Esaü, son fils. - Et Esaü s’en alla dans la campagne pour tuer du gibier et l’apporter.
  6. Alors Rebecca parla ainsi à Jacob, son fils - « Voici, j’ai entendu ton père qui parlait ainsi à ton frère Esaü :
  7. Apporte-moi du gibier et fais-m’en un bon plat, afin que je le mange et que je te bénisse devant Yahweh avant de mourir.
  8. Maintenant. mon fils, écoute ma voix dans ce que je vais te commander.
  9. Va au troupeau et prends-moi deux beaux chevreaux ; j’en ferai pour ton père un bon plat, selon son goût,
  10. et tu le porteras à ton père, et il en mangera, afin qu’il te bénisse avant de mourir. »
  11. Jacob répondit à Rebecca, sa mère : « Voici, Esaü, mon frère, est velu, et moi j’ai la peau lisse.
  12. Peut-être que mon père me touchera, et je passerai à ses yeux pour m’être joué de lui, et j’attirerai sur moi une malédiction au lieu d’une bénédiction. »
  13. Sa mère lui dit : « Je prends sur moi ta malédiction, mon fils. Ecoute seulement ma voix et va me prendre les chevreaux. »
  14. Jacob alla les prendre et les apporta à sa mère, qui en fit un bon plat, selon le goût de son père.
  15. Et Rebecca prit les habits d’Esaü, son fils aîné, les plus beaux, qu’elle avait dans la maison, et elle en revêtit Jacob, son fils cadet.
  16. Puis elle lui couvrit les mains de la peau des chevreaux, ainsi que la partie lisse du cou.
  17. Et elle mit dans la main de Jacob, son fils, le bon plat et le pain qu’elle avait préparés.
  18. Il vint vers son père et dit : Mon père ! ’ - « Me voici, dit Isaac ; qui es-tu, mon fils ? »
  19. Jacob répondit à son père : « Je suis Esaü, ton premier-né ; j’ai fait ce que tu m’as dit. Lève-toi, je te prie, assieds-toi et mange de ma chasse, afin que ton âme me bénisse. »
  20. Isaac dit à son fils : « Comment as-tu trouvé si vite, mon fils ? » Jacob, répondit : « C’est que Yahweh, ton Dieu, l’a fait venir devant moi. »
  21. Et Isaac dit à Jacob : « Approche donc, que je te touche, mon fils, pour savoir si tu es bien mon fils Esaü, ou non. »
  22. Jacob s’étant approché d’Isaac, son père, celui-ci le toucha et dit : « La voix est la voix de Jacob, mais les mains sont les mains d’Esaü. »
  23. Il ne le reconnut pas, parce que ses mains étaient velues, comme les mains d’Esaü, son frère, et il le bénit.
  24. Il dit « C’est bien toi qui es mon fils Esaü ? »
  25. - « C’est moi » , répondit Jacob. Et Isaac dit : « Sers-moi, que je mange du gibier de mon fils et que mon âme te bénisse. » Jacob le servit, et il mangea ; il lui présenta aussi du vin, et il but.
  26. Alors Isaac, son père, lui dit : « Approche-toi donc et baise-moi, mon fils. »
  27. Jacob s’approcha et le baisa ; et Isaac sentit l’odeur de ses vêtements, et il le bénit en disant : « Voici, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ qu’a béni Yahweh. »
  28. Que Dieu te donne de la rosée du ciel et de la graisse de la terre, et abondance de froment et de vin !
  29. Que des peuples te servent, et que des nations se prosternent devant toi ! Sois le maître de tes frères, et que les fils de ta mère se prosternent devant toi ! Maudit soit qui te maudira, et béni soit qui te bénira !
  30. Isaac avait achevé de bénir Jacob, et Jacob venait de quitter Isaac, son père, lorsqu’Esaü, son frère, revint de la chasse.
  31. Il prépara, lui aussi, un bon plat, et l’apporta à son père ; et il dit à son père : « Que mon père se lève et mange de la chasse de son fils, afin que ton âme me bénisse. »
  32. Isaac, son père, lui dit : « Qui es-tu ? » Il répondit : « Je suis ton fils, ton premier-né, Esaü. »
  33. Isaac fut saisi d’une terreur extrême, et il dit : « Qui est donc celui qui a chassé du gibier et m’en a apporté ? J’ai mangé de tout avant que tu vinsses, et je l’ai béni ; et il sera béni en effet. »
  34. Lorsqu’Esaü eut entendu les paroles de son père, il jeta un grand cri, une plainte très amère, et il dit à son père :
  35. « Bénis-moi, moi aussi, mon père. » Isaac dit : « Ton frère est venu avec ruse, et il a pris ta bénédiction. »
  36. Esaü dit : « Est-ce parce qu’on l’appelle Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a pris mon droit d’aînesse, et voilà maintenant qu’il a pris ma bénédiction ! » Il ajouta : « N’as-tu pas réservé pour moi une bénédiction ? »
  37. Isaac répondit et dit à Esaü : « Voici, je l’ai établi ton maître et je lui ai donné tous ses frères pour serviteurs, et je l’ai pourvu de froment et de vin ; et pour toi donc, que puis-je faire, mon fils ?
  38. Esaü dit à son père : « N’as-tu que cette seule bénédiction, mon père ? Bénis-moi, moi aussi, mon père ! » Et Esaü éleva la voix et pleura.
  39. Isaac, son père, lui répondit : « Privée de la graisse de la terre sera ta demeure, privée de la rosée qui descend du ciel.
  40. Tu vivras de ton épée, et tu seras asservi à ton frère ; mais il arrivera que, en secouant son joug, tu le briseras de dessus ton cou. »
  41. Esaü conçut de la haine contre Jacob à cause de la bénédiction que son père lui avait donnée, et Esaü dit en son cœur : « Les jours où je ferai le deuil de mon père approchent ; alors je tuerai Jacob, mon frère. »
  42. On rapporta à Rebecca les paroles d’Esaü, son fils aîné. Elle fit appeler Jacob, son fils cadet, et lui dit :
  43. « Voici qu’Esaü, ton frère, veut se venger de toi en te tuant.
  44. Maintenant donc, mon fils, écoute ma voix : lève-toi, fuis vers Laban, mon frère, à Haran ; et tu resteras quelque temps auprès de lui, jusqu’à ce que la fureur de ton frère soit apaisée,
  45. jusqu’à ce que la colère de ton frère se soit détournée de toi, et qu’il ait oublié ce que tu lui as fait ; alors je t’enverrai chercher de là. Pourquoi serais-je privée de vous deux en un même jour ? »
  46. Rebecca dit à Isaac : « Je suis dégoûtée de la vie, à cause des filles de Heth. Si Jacob prend une femme, comme celles-là, parmi les filles de Heth, parmi les filles de ce pays, à quoi me sert la vie ? »

Chapitre 28[modifier]

  1. Isaac appela Jacob et le bénit, et il lui donna cet ordre : « Tu ne prendras pas pour femme une des filles de Chanaan.
  2. Lève-toi, va en Paddan-Aram, chez Bathuel, père de ta mère, et prends-y une femme parmi les filles de Laban, frère de ta mère.
  3. Que Dieu le tout-puissant te bénisse, qu’il te fasse croître et multiplier, afin que tu deviennes une multitude de peuples !
  4. Qu’il te donne la bénédiction d’Abraham, à toi et à ta postérité avec toi, afin que tu possèdes le pays où tu séjournes, et que Dieu a donné à Abraham ! »
  5. Et Isaac congédia Jacob, qui s’en alla en Paddan-Aram, vers Laban, fils de Bathuel l’Araméen, frère de Rebecca, la mère de Jacob et d’Esaü.
  6. Esaü vit qu’Isaac avait béni Jacob et qu’il l’avait envoyé en Paddan-Aram pour y prendre une femme, et qu’en le bénissant, il lui avait donné cet ordre « Tu ne prendras pas pour femme une des filles de Chanaan » ,
  7. et que Jacob, obéissant à son père et à sa mère, était parti pour Paddan-Aram.
  8. Esaü vit donc que les filles de Chanaan déplaisaient à Isaac, son père,
  9. et Esaü s’en alla vers Ismaël, et il prit pour femme, outre les femmes qu’il avait déjà, Mahéleth, fille d’Ismaël, fils d’Abraham, et sœur de Nabaïoth.
  10. Jacob partit de Bersabée et s’en alla à Haran.
  11. Il arriva dans un lieu ; et Il y passa la nuit, parce que le soleil était couché. Ayant pris une des pierres qui étaient là, il en fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu.
  12. Il eut un songe : et voici, une échelle était posée sur la terre et son sommet touchait au ciel ; et voici, sur elle des anges de Dieu montaient et descendaient, et au haut se tenait Yahweh.
  13. Il dit : « Je suis Yahweh, le Dieu d’Abraham, ton père, et le Dieu d’Isaac. Cette terre sur laquelle tu es couché, je té la donnerai, à toi et à ta postérité.
  14. Ta postérité sera comme la poussière de la terre ; tu t’étendras à l’occident et à l’orient, au septentrion et au midi, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité.
  15. Voici, je suis avec toi, et je te garderai partout où tu iras et je te ramènerai dans ce pays. Car je ne t’abandonnerai point que je n’aie fait ce que je t’ai dit. »
  16. Jacob s’éveilla de son sommeil et il dit : « Certainement Yahweh est en ce lieu, et moi je ne le savais pas ! »
  17. Saisi de crainte, il ajouta : « Que ce lieu est redoutable ! C’est bien ici la maison de Dieu, c’est ici la porte du ciel. »
  18. S’étant levé de bon matin, Jacob prit la pierre dont il avait fait son chevet, la dressa pour monument et versa de l’huile sur son sommet.
  19. Il nomma ce lieu Béthel ; mais primitivement l’a ville s’appelait Luz.
  20. Et Jacob fit un vœu en disant : « Si Dieu est avec moi et me garde dans ce voyage que je fais ; s’il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir,
  21. et si je retourne heureusement à la maison de mon père, Yahweh sera mon Dieu ;
  22. cette pierre que j’ai dressée pour monument sera une maison de Dieu, et je vous paierai la dîme de tout ce que vous me donnerez. »

Chapitre 29[modifier]

  1. Jacob reprit sa marche et s’en alla au pays des fils de l’Orient.
  2. Il regarda, et voici, il y avait un puits dans la campagne, et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui étaient couchés, car c’était à ce puits qu’on abreuvait les troupeaux, et la pierre qui était sur l’ouverture du puits était grande.
  3. Là se réunissaient tous les troupeaux ; on roulait la pierre de dessus l’ouverture du puits, on faisait boire les troupeaux, et l’on remettait la pierre à sa place sur l’ouverture du puits.
  4. Jacob dit aux, bergers : « Mes frères, d’où êtes-vous ? » ils répondirent : « Nous sommes de Haran. »
  5. Il leur dit : « Connaissez-vous Laban, fils de Nicher ? » Ils répondirent : « Nous le connaissons. »
  6. Il leur dit : « Est-il en bonne santé ? » Ils répondirent : « Il est en bonne santé, et voici Rachel, sa fille, qui vient avec ces brebis. »
  7. Il dit : « Voici, il est encore grand jour, et ce n’est pas le moment de rassembler les troupeaux ; abreuvez les brebis et retournez les faire paître. »
  8. Ils répondirent : « Nous ne te pouvons pas jusqu’à ce que tous les troupeaux soient rassemblés et qu’on roule la pierre de dessus l’ouverture du puits ; alors nous abreuverons les brebis. »
  9. Il s’entretenait encore avec eux, lorsque Rachel arriva avec les brebis de son père : car elle était bergère.
  10. Dès que Jacob vit Rachel fille de Laban, frère de sa mère, et les brebis de Laban, frère de sa mère, il s’approcha, roula la pierre de dessus l’ouverture du puits, et abreuva les brebis de Liban, frère de sa mère.
  11. Et Jacob baisa Rachel et il éleva la voix et pleura.
  12. Jacob apprit à Rachel qu’il était frère de son père, qu’il était fils de Rebecca ; et elle courut l’annoncer à son père.
  13. Quand Laban eut entendu parler de Jacob, fils de sa sœur, il courut au-devant de lui, et l’ayant pris dans ses bras, il lui donna des baisers et l’amena dans sa maison. Jacob raconta à Laban toutes ces choses,
  14. et Laban lui dit : « Oui, tu es mes os et ma chair. » Et Jacob demeura avec lui un mois entier.
  15. Alors Laban dit à Jacob Est-ce que, parce que tu es mon frère, tu me serviras pour rien ? Dis-moi quel sera ton salaire. »
  16. Or Laban avait deux filles ; l’aînée se nommait Lia, et la cadette Rachel.
  17. Lia avait les yeux malades ; mais Rachel était belle de taille et belle de visage.
  18. Comme Jacob aimait Rachel il dit : « Je te servirai sept ans pour Rachel, ta fille cadette. »
  19. Et Laban dit : « Mieux vaut te la donner que la donner à un autre ; reste avec moi.
  20. « Et Jacob servit pour Rachel sept années, et elles furent à ses yeux comme quelques jours, parce qu’il l’aimait. Jacob dit à Laban :
  21. « Donne-moi ma femme, car mon temps est accompli, et j’irai vers elle. »
  22. Laban réunit tous les gens du lieu et fit un festin ;
  23. et le soir, prenant Lia, sa fille, il l’amena à Jacob, qui alla vers elle.
  24. Et Laban donna sa servante Zelpha pour servante à Lia, sa fille.
  25. Le matin venu voilà que c’était Lia. Et Jacob dit à Laban : « Que m’as-tu fait ? N’est-ce pas pour Rachel que j’ai servi chez toi ? Pourquoi m’as-tu trompé ? » Laban répondit : « 
  26. Ce n’est point l’usage dans notre pays de donner la cadette avant l’aînée.
  27. Achève la semaine de celle-ci, et nous te donnerons aussi l’autre pour le service que tu feras encore chez moi pendant sept autres années. »
  28. Jacob fit ainsi, et il acheva la semaine de Lia ; puis Laban lui donna pour femme Rachel sa fille.
  29. Et Laban donna sa servante Sala pour servante à Rachel, sa fille.
  30. Jacob alla aussi vers Rachel et il l’aima aussi plus que Lia ; il servit encore chez Laban sept autres années.
  31. Yahweh vit que Lia était haïe, et il la rendit féconde, tandis que Rachel était stérile.
  32. Lia conçut et enfanta un fils, et elle le nomma Ruben, car elle dit : « Yahweh a regardé mon affliction ; maintenant mon mari m’aimera. »
  33. Elle conçut encore et enfanta un fils, et elle dit : « Yahweh a entendu que j’étais haïe, et il m’a encore donné celui-là » . Et elle le nomma Siméon.
  34. Elle conçut encore et enfanta un fils, et elle dit : « Cette fois mon mari s’attachera à moi car je lui ai enfanté trois fils. » C’est pourquoi on le nomma Lévi.
  35. Elle conçut encore et enfanta un fils, et elle dit : « Cette foi je louerai Yahweh. » C’est pourquoi elle le nomma Juda. Et elle cessa d’avoir des enfants.

Chapitre 30[modifier]

  1. Rachel voyant qu’elle n’enfantait pas d’enfant à Jacob, fut jalouse de sa sœur, et elle dit à Jacob : « Donne-moi des enfants, ou je meurs ! »
  2. La colère de Jacob s’enflamma contre Rachel, et il dit : « Suis-je à la place de Dieu, qui t’a refusé la fécondité ? »
  3. Elle dit : « Voici ma servante Bala ; va vers elle ; qu’elle enfante sur mes genoux, et par elle j’aurai, moi aussi, une famille. »
  4. Et elle lui donna Bala, sa servante, pour femme, et Jacob alla vers elle.
  5. Bala conçut et enfanta un fils à Jacob.
  6. Et Rachel dit : « Dieu m’a rendu justice, et même il a entendu ma voix et m’a donné un fils. » C’est pourquoi elle le nomma Dan.
  7. Bala, servante de Rachel, conçut encore et enfanta un second fils à Jacob.
  8. Et Rachel dit : « J’ai lutté auprès de Dieu à l’encontre de ma sœur, et je l’ai emporté. » Et elle le nomma Nephthali.
  9. Lorsque Lia vit qu’elle avait cessé d’avoir des enfants, elle prit Zelpha, sa servante, et la donna pour femme à Jacob.
  10. Zelpha, servante de Lia, enfanta un fils à Jacob ;
  11. et Lia dit : « Quelle bonne fortune ! » et elle le nomma Gad.
  12. Zelpha, servante de Lia, enfanta un second fils à Jacob ;
  13. et Lia dit : « Pour mon bonheur ! car les filles me diront bienheureuse. » Et elle le nomma Aser.
  14. Ruben sortit au temps de la moisson des blés et, ayant trouvé des mandragores dans les champs, il les apporta à Lia, sa mère. Alors Rachel dit à Lia : « Donne-moi, je te prie, des mandragores de ton fils. »
  15. Elle lui répondit : « Est-ce peu que tu aies pris mon mari, pour que tu prennes encore les mandragores de mon fils ? » Et Rachel dit : « Eh bien, qu’il couche avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils. »
  16. Le soir, comme Jacob revenait des champs, Lia sortit à sa rencontre et lui dit : « C’est vers moi que tu viendras, car je t’ai loué pour les mandragores de mon fils. » Et il coucha avec elle cette’ nuit-là.
  17. Dieu exauça Lia ; elle conçut et enfanta à Jacob un cinquième fils ;
  18. et Lia dit : « Dieu m’a donné mon salaire, parce que j’ai donné ma servante à mon mari. » Et elle le nomma Issachar.
  19. Lia conçut encore et enfanta un sixième fils à Jacob ;
  20. et elle dit : « Dieu m’a fait un beau don ; cette fois mon mari habitera avec moi, puisque je lui ai enfanté six fils. » Et elle le nomma Zabulon.
  21. Elle enfanta ensuite une fille, qu’elle appela Dina.
  22. Dieu se souvint de Rachel ; il l’exauça et la rendit féconde.
  23. Elle conçut et enfanta un fils, et elle dit : « Dieu a ôté mon opprobre. »
  24. Et elle le nomma Joseph, en disant : « Que Yahweh m’ajoute encore un autre fils ! »
  25. Lorsque Rachel eut enfanté Joseph, Jacob dit à Laban : « Laisse-moi partir, et que je retourne chez moi, dans mon pays.
  26. Donne-moi mes femmes, ainsi que mes enfants, pour lesquels je t’ai servi, et je m’en irai, car tu sais quel service j’ai fait pour toi. »
  27. Laban lui dit : « Si j’ai trouvé grâce à tes yeux... J’ai observé que Yahweh m’a béni à cause de toi ;
  28. fixe-moi ton salaire, et je te le donnerai. »
  29. Jacob lui dit : « Tu sais toi-même comment je t’ai servi et ce qu’est devenu ton bétail avec moi.
  30. Car c’était peu de chose que ton bien avant moi ; mais il s’est extrêmement accru, et Yahweh t’a béni sur mes pas. Maintenant quand travaillerai-je aussi pour ma maison ? » Laban dit : « Que te donnerai-je ? »
  31. Et Jacob dit : « Tu ne me donneras rien. Si tu m’accordes ce que je vais dire, je recommencerai à paître ton troupeau et à le garder.
  32. Je passerai aujourd’hui à travers tout ton troupeau, en mettant à part parmi les agneaux toute bête tachetée et marquetée et toute bête noire, et parmi les chèvres tout ce qui est marqueté et tacheté : ce sera mon salaire.
  33. Ma droiture témoignera pour moi demain, quand tu viendras reconnaître mon salaire. Tout ce qui ne sera pas tacheté et marqueté parmi les chèvres, et noir parmi les agneaux sera chez moi un vol.
  34. Laban dit : « Eh bien, qu’il en soit selon ta parole. »
  35. Et le jour même, il mit à part les boucs rayés et marquetés, toutes les chèvres tachetées et marquetées, toutes celles qui avaient du blanc, et tout ce qui était noir parmi les agneaux ; et il les mit entre les mains de ses fils.
  36. Puis il mit l’espace de trois journées de chemin entre lui et Jacob. Et Jacob faisait paître le reste du troupeau de Laban.
  37. Jacob prit des baguettes vertes de peuplier, d’amandier et de platane ; il y pela des bandes blanches, mettant à nu le blanc qui était sur les baguettes.
  38. Puis il plaça les baguettes qu’il avait pelées en regard des brebis dans les rigoles, dans les abreuvoirs où les brebis venaient boire ; et elles entraient en chaleur quand elles venaient boire.
  39. Et les brebis, entrant en chaleur devant les baguettes, faisaient des petits rayés, tachetés et marquetés.
  40. Jacob mettait à part les agneaux, et il tournait la face du troupeau vers ce qui était rayé et tout ce qui était noir dans le troupeau de Laban. Il se fit ainsi des troupeaux à lui, qu’il ne joignit pas au troupeau de Laban.
  41. En outre, c’était quand les brebis vigoureuses entraient en chaleur que Jacob mettait sous les yeux des brebis les baguettes dans les abreuvoirs, afin qu’elles entrassent en chaleur près des baguettes.
  42. Quand les brebis étaient chétives, il ne les mettait point, en sorte que les agneaux chétifs étaient pour Laban, et les vigoureux pour Jacob.
  43. Cet homme devint ainsi extrêmement riche ; il eut de nombreux troupeaux, des servantes et des serviteurs, des chameaux et des ânes

Chapitre 31[modifier]

  1. Jacob entendit les propos des fils de Laban, qui disaient : « Jacob a pris tout ce qui était à notre père, et c’est avec le bien de notre père qu’il s’est fait toute cette richesse. »
  2. Jacob remarqua aussi le visage de Laban, et voici, il n’était plus à son égard comme auparavant.
  3. Et Yahweh dit à Jacob : « Retourne au pays de tes pères et au lieu de ta naissance, et je serai avec toi. »
  4. Alors Jacob fit dire à Rachel et à Lia de venir le trouver aux champs, où il faisait paître son troupeau.
  5. Il leur dit « Je vois que le visage de votre père n’est plus le même envers moi qu’auparavant ; or le Dieu de mon père a été avec moi.
  6. Vous savez vous-mêmes que j’ai servi votre père de tout mon pouvoir ; et votre père s’est joué de moi, changeant dix fois mon salaire ;
  7. mais Dieu ne lui a pas permis de me causer du préjudice.
  8. Quand il disait : Les bêtes tachetées seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des agneaux tachetés. Et s’il disait : Les bêtes rayées seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des agneaux rayés.
  9. Dieu a donc pris le bétail de votre père et me l’a donné.
  10. Au temps où les brebis entrent en chaleur, je levai les yeux et je vis en songe que les béliers qui couvraient les brebis étaient rayés, tachetés et marquetés.
  11. Et un ange de Dieu me dit en songe : Jacob ! Je répondis : Me voici.
  12. Et il dit : Lève les yeux et regarde : tous les béliers qui couvrent les brebis sont rayés, tachetés et marquetés ; car j’ai vu tout ce que t’a fait Laban.
  13. Je suis le Dieu de Béthel, où tu as oint un monument, où tu m’as fait un vœu Maintenant lève-toi, sors de ce pays et retourne au pays de ta naissance. »
  14. Rachel et Lia répondirent en disant : « Est-ce que nous avons encore une part et un héritage dans la maison de notre père ?
  15. Ne sommes-nous pas regardées par lui comme des étrangères, puisqu’il nous a vendues et qu’il mange notre argent ?
  16. D’ailleurs tout le bien que Dieu a enlevé à notre père, nous l’avons, nous et nos enfants. Fais donc maintenant ce que Dieu t’a ordonné. »
  17. Jacob se leva et fit monter ses enfants et ses femmes sur les chameaux.
  18. Il emmena tout son troupeau et tout le bien qu’il avait acquis, le troupeau qu’il possédait, qu’il avait acquis à Paddan-Aram ; et il s’en alla vers Isaac, son père, au pays de Chanaan.
  19. Comme Laban était allé tondre ses brebis, Rachel déroba les théraphim de son père.
  20. Et Jacob trompa Laban, l’Araméen, en ne l’informant pas de sa fuite.
  21. Il s’enfuit, lui et tout ce qui lui appartenait et, s’étant levé, il traversa le fleuve et se dirigea vers la montagne de Galaad.
  22. Le troisième jour, on annonça à Laban que Jacob s’était enfui.
  23. Il prit avec lui ses frères et le poursuivit pendant sept journées de chemin ; il l’atteignit à la montagne de Galaad.
  24. Et Dieu vint en songe, de nuit, vers Laban l’Araméen, et il lui dit : « Garde-toi de rien dire à Jacob, ni en bien ni en mal. »
  25. Laban atteignit donc Jacob. - Jacob avait dressé sa tente sur la montagne, et Laban avait aussi dressé la sienne, avec ses frères, sur la montagne de Galaad.
  26. Laban dit à Jacob : « Qu’as-tu fait ? tu as abusé mon esprit et tu as emmené mes filles comme des captives prises par l’épée ?
  27. Pourquoi as-tu pris secrètement la fuite et m’as-tu trompé, au lieu de m’avertir, moi qui t’aurais laissé allé dans l’allégresse des chants, au son du tambourin et de la harpe ?
  28. Tu ne m’as pas laissé embrasser mes fils et mes filles ! Vraiment tu as agi en insensé.
  29. Ma main est assez forte pour vous faire du mal ; mais le Dieu de votre père m’a parlé cette nuit en disant : Garde-toi de rien dire à Jacob, ni en bien ni en mal.
  30. Et maintenant, tu es parti parce que tu languissais après la maison de ton père ; mais, pourquoi as-tu dérobé mes dieux ? »
  31. Jacob répondit et dit à Laban : « C’est que j’avais de la crainte, en me disant que peut-être tu m’enlèverais tes filles.
  32. Quant à celui chez qui tu trouveras tes dieux, il ne vivra pas ! En présence de nos frères, reconnais ce qui t’appartient chez moi et prends-le. »
  33. - Or Jacob ignorait que Rachel les eût dérobés.- Laban entra dans la tente de Jacob, dans la tente de Lia et dans la tente des deux servantes, et il ne trouva rien. Puis il sortit de la tente de Lia et entra dans la tente de Rachel.
  34. Rachel avait pris les théraphim, les avait mis dans la selle du chameau et s’était assise dessus. Laban fouilla toute la tente, sans rien trouver.
  35. Et Rachel dit à son père : « Que mon seigneur ne s’irrite point de ce que je ne puis me lever devant toi, car j’ai ce qui est ordinaire aux femmes. » Il chercha, mais ne trouva pas les théraphim.
  36. Jacob se mit en colère et adressa des reproches à Laban ; et Jacob prit la parole et dit à Laban : « Quel est mon crime, quelle est ma faute, que tu t’acharnes après moi ?
  37. Quand tu as fouillé tous mes effets, qu’as-tu trouvé des effets de ta maison ? Produis-le ici devant mes frères et tes frères, et qu’ils soient juges entre nous deux.
  38. Voilà vingt ans que j’ai passés chez toi ; tes brebis et tes chèvres n’ont pas avorté, et je n’ai pas mangé les béliers de ton troupeau.
  39. Ce qui était déchiré par les bêtes sauvages, je ne te l’ai pas rapporté ; c’est moi qui en ai supporté la perte. Tu me réclamais ce qui avait été dérobé de jour et ce qui avait été dérobé de nuit.
  40. J’étais dévoré le jour par la chaleur, et la nuit par le froid, et mon sommeil fuyait de mes yeux.
  41. Voilà vingt ans que je suis dans ta maison ; je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles et six ans pour ton bétail, et tu as changé mon salaire dix fois.
  42. Si le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham et la Terreur d’Isaac n’eût pas été pour moi, tu m’aurais maintenant laissé partir à vide. Dieu a vu ma souffrance et le travail de mes mains, et cette nuit il a jugé entre nous. »
  43. Laban répondit et dit à Jacob. » Ces filles sont mes filles, ces enfants mes enfants, ces troupeaux mes troupeaux, et tout ce que tu vois est à moi. Que ferais-je aujourd’hui à rues filles, à elles et aux fils qu’elles ont enfantés ?
  44. Maintenant donc, viens, faisons alliance, moi et toi, et qu’il y ait un témoin entre moi et toi.
  45. Jacob prit une pierre et la dressa pour monument.
  46. Et Jacob dit à ses frères : « Amassez des pierres. » Ils prirent des pierres et en firent un monceau, et ils mangèrent là sur le monceau.
  47. Laban l’appela Yegar-Sahadutha, et Jacob l’appela Galaad.
  48. Et Laban dit : « Ce monceau est témoin entre moi et toi aujourd’hui. » C’est pourquoi on lui donna le nom de Galaad,
  49. et aussi celui de Mitspa, parce que Laban dit : « Que Yahweh nous surveille, moi et toi, quand nous serons séparés l’un de l’autre.
  50. Si tu maltraites mes filles et si tu prends d’autres femmes à côté de mes filles, ce n’est pas un homme qui sera avec nous ; mais, prends-y garde, c’est Dieu qui sera témoin entre moi et toi. »
  51. Laban dit encore à Jacob : « Voici ce monceau et voici le monument que j’ai dressé entre moi et toi.
  52. Ce monceau est témoin et ce monument est témoin que je n’avancerai pas vers toi au delà de ce monceau, et que tu n’avanceras pas vers moi au delà de ce monceau et de ce monument, pour faire du mal.
  53. Que le Dieu d’Abraham, le Dieu de Nachor et le Dieu de leurs pères soient juges entre nous ! » Et Jacob jura par la Terreur d’Isaac.
  54. Et Jacob offrit un sacrifice sur la montagne, et il invita ses frères au repas. Ils mangèrent donc et passèrent la nuit sur la montagne.

Chapitre 32[modifier]

  1. Laban se leva de bon matin ; il baisa ses fils et ses filles et les bénit ; puis il partit, pour retourner dans sa maison.
  2. Jacob poursuivit son chemin, et des anges de Dieu le rencontrèrent.
  3. En les voyant, il dit : « C’est le camp de Dieu ! » et il donna à ce lieu le nom de Maha-ïm.
  4. Jacob envoya devant lui des messagers vers Esaü, son frère, au pays de Seïr, dans la campagne d’Edom.
  5. Il leur donna cet ordre : « Voici ce que vous direz à mon seigneur, à Esaü : Ainsi parle ton serviteur Jacob : J’ai séjourné chez Laban et j’y suis resté jusqu’à présent,
  6. J’ai des bœufs et des ânes, des brebis, des serviteurs et des servantes, et j’en fais informer mon seigneur, pour trouver grâce à tes yeux. »
  7. Les messagers revinrent auprès de Jacob en disant : « Nous sommes allés vers ton frère Esaü, et il marche à ta rencontre avec quatre cents hommes. »
  8. Jacob eut une grande frayeur et fut dans l’angoisse. Il partagea en deux camps les gens qui étaient avec lui, les brebis les bœufs et les chameaux,
  9. et il dit : « Si Esaü rencontre l’un des camps et le frappe, le camp qui restera pourra être sauvé. »
  10. Jacob dit : « Dieu de mon père Abraham, Dieu de mon père Isaac, Yahweh, qui m’avez dit : Retourne en ton pays et au lieu de ta naissance, et je te ferai du bien
  11. je suis trop petit pour toutes les grâces et pour toute la fidélité dont vous avez usé envers votre serviteur ; car j’ai passé ce Jourdain avec mon bâton, et maintenant je suis devenu deux camps.
  12. Délivrez-moi, je vous prie, de la main de mon frère, de la main d’Esaü ; car je crains qu’il ne vienne me frapper, la mère avec les enfants.
  13. Et vous, vous avez dit : Je te ferai du bien et je rendrai ta postérité pareille au sable de la mer, si nombreux qu’on ne peut le compter. »
  14. Jacob passa là cette nuit. Et il prit de ce qu’il avait sous la main, pour faire un présent à Esaü, son frère :
  15. deux cents chèvres et vingt boucs, deux cents brebis et vingt béliers,
  16. trente chamelles qui allaitaient, avec leurs petits, quarante vaches et dix taureaux, vingt ânesses et dix ânons.
  17. Il les remit à ses serviteurs, chaque troupeau à part, et il leur dit : « Passez devant moi, et laissez un intervalle entre chaque troupeau. »
  18. Et il donna ordre au premier : « Quand Esaü, mon frère, te rencontrera et te demandera : A qui es-tu, où vas-tu, à qui appartient ce troupeau qui va devant toi ?
  19. tu répondras : A ton serviteur Jacob ; c’est un présent qu’il envoie à mon seigneur, à Esaü ; et voici que lui-même vient derrière nous. »
  20. Il donna le même ordre au second, au troisième et à tous ceux qui suivaient les troupeaux, en disant : « Vous parlerez ainsi à Esaü quand vous le rencontrerez ; vous direz :
  21. Voici, ton serviteur Jacob vient aussi derrière nous. » Car il se disait : « Je l’apaiserai par ce présent qui va devant moi, et ensuite je verrai sa face ; peut-être me fera-t-il bon accueil. »
  22. Le présent passa devant lui, et il resta cette nuit-là dans le camp.
  23. Il se leva dans la même nuit et, ayant pris ses deux femmes, ses deux servantes et ses onze enfants, il passa le gué du Jabot.
  24. Il les prit et leur fit passer le torrent ; il fit aussi passer ce qui lui appartenait.
  25. Jacob resta seul ; et un homme lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore.
  26. Voyant qu’il ne pouvait le vaincre, il le toucha à l’articulation de la hanche, et l’articulation de la hanche de Jacob se démit pendant qu’il luttait avec lui.
  27. Et il dit à Jacob : « Laisse-moi aller, car l’aurore se lève. » Jacob répondit : « Je ne te laisserai point aller que tu ne m’aies béni. »
  28. Il lui dit : « Quel est ton nom ? » Il répondit : « Jacob. »
  29. Et il dit : « Ton nom ne sera plus Jacob, mais Israël, car tu as combattu avec Dieu et avec des hommes, et tu l’as emporté. »
  30. Jacob l’interrogea, en disant : « Fais-moi, je te prie, connaître ton nom. » Il dit : « Pourquoi demandes-tu quel est mon nom ? »
  31. Et il le bénit là. Jacob nomma ce lieu Phanuel ; « car, dit-il, j’ai vu Dieu face à face, et ma vie a été sauve. »
  32. Et le soleil se leva quand il eut passé Phanuel, mais il boitait de la hanche.
  33. C’est pourquoi les enfants d’Israël ne mangent point jusqu’à ce jour le grand nerf qui est à l’articulation de la hanche, parce que Dieu a touché l’articulation de la hanche de Jacob au grand nerf.

Chapitre 33[modifier]

  1. Jacob leva les yeux et regarda, et voici, Esaü venait, ayant avec lui quatre cents hommes. Ayant distribué les enfants par groupes auprès de Lia, auprès de Rachel et auprès des deux servantes,
  2. il plaça en tête les servantes avec leurs enfants, puis Lia avec ses enfants, et enfin Rachel avec Joseph.
  3. Lui-même passa devant eux, et il se courba vers la terre sept fois, jusqu’à ce qu’il fût proche de son frère Esaü.
  4. Esaü courut à sa rencontre, l’embrassa, se jeta à son cou et le baisa ; et ils pleurèrent.
  5. Puis, levant les yeux, Esaü vit les femmes et les enfants, et il dit : « Qui sont ceux que tu as là ? » Jacob répondit :
  6. « Ce sont les enfants que Dieu a accordés à ton serviteur. » Les servantes s’approchèrent, elles et leurs enfants, et se prosternèrent.
  7. Lia et ses enfants s’approchèrent aussi, et ils se prosternèrent ; ensuite s’approchèrent joseph et Rachel, et ils se prosternèrent.
  8. Et Esaü dit : « Que veux-tu faire avec tout ce camp que j’ai rencontré ? » Et Jacob dit : « C’est pour trouver grâce aux yeux de mon seigneur. »
  9. Esaü dit « Je suis dans l’abondance, mon frère ; garde ce qui est à toi. »
  10. Et Jacob dit « Non, je te prie, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, accepte mon présent de ma main ; car c’est pour cela que j’ai vu ta face comme on voit la face de Dieu, et tu m’as accueilli favorablement.
  11. Accepte donc mon offrande qui t’a été amenée, car Dieu m’a accordé sa faveur et je ne manque de rien. » Il le pressa si bien qu’Esaü accepta.
  12. Esaü dit : « Partons, mettons-nous en route ; je marcherai devant toi. »
  13. Jacob répondit : « Mon seigneur sait que les enfants sont délicats, et que je suis chargé de brebis et de vaches qui allaitent ; si on les pressait un seul jour, tout le troupeau périrait.
  14. Que mon seigneur prenne les devants sur son serviteur, et moi, je suivrai doucement, au pas du troupeau qui marche devant moi, et au pas des enfants, jusqu’à ce que j’arrive chez mon seigneur, à Séir. »
  15. Esaü dit : « Permets du moins que je laisse auprès de toi une partie des gens qui sont avec moi. » Jacob répondit : « Pourquoi cela ? Que je trouve grâce aux yeux de mon seigneur. »
  16. Et Esaü reprit ce jour-là le chemin de Séir.
  17. Jacob partit pour Socoth et il se construisit une maison. Il fit aussi des cabanes pour ses troupeaux ; c’est pourquoi on a appelé ce lieu Socoth.
  18. A son retour de Paddan-Aram, Jacob arriva heureusement à la ville de Sichem, au pays de Chanaan, et il campa devant la ville.
  19. Il acheta des fils de Hémor, père de Sichem, pour cent késitas, la pièce de terre où il avait dressé sa tente ;
  20. il éleva là un autel, et l’appela El-Elohé-Israël.

Chapitre 34[modifier]

  1. Dina, la fille que Lia avait enfantée à Jacob, sortit pour voir les filles du pays.
  2. Sichem, fils de Hémor, le Hévéen, prince du pays, l’ayant aperçue, l’enleva, coucha avec elle et lui fit violence.
  3. Son âme s’attacha à Dina, fille de Jacob ; il aima la jeune fille et parla au cœur de la jeune fille.
  4. Et Sichem dit à Hémor, son père : « Prends-moi cette jeune fille pour femme. »
  5. Or Jacob apprit qu’il avait outragé Dina, sa fille ; mais, comme ses fils étaient aux champs avec son troupeau, Jacob garda le silence jusqu’à leur retour.
  6. Hémor, père de Sichem, sortit vers Jacob, pour lui parler.
  7. Or les fils de Jacob étaient revenus des champs quand ils apprirent la chose ; ces hommes furent outrés et entrèrent en une grande colère, parce que Sichem avait commis une infamie contre Israël, en couchant avec la fille de Jacob, ce qui ne devait pas se faire.
  8. Hémor leur parla ainsi : « L’âme de Sichem, mon fils, s’est attachée à votre fille ; donnez-la-lui pour femme, je vous prie.
  9. Alliez-vous avec nous ; vous nous donnerez vos filles, et vous prendrez pour vous les nôtres.
  10. Vous habiterez chez nous, et le pays sera à votre disposition, pour vous y établir, y trafiquer et y acquérir des propriétés. »
  11. Sichem dit au père et aux frères de Dina : « Que je trouve grâce à vos yeux, et je donnerai ce que vous me direz.
  12. Exigez de moi un fort prix d’achat et de grands présents, et ce que vous me direz, je le donnerai ; mais donnez-moi la jeune fille pour femme. »
  13. Les fils de Jacob, répondirent et parlèrent avec ruse à Sichem et à Hémor, son père, parce que Sichem avait déshonoré Dina, leur sœur ;
  14. ils leur dirent « C’est une chose que nous ne pouvons pas faire que de donner notre sœur à un homme non circoncis, car ce serait un opprobre pour nous.
  15. Nous ne consentirons à votre désir qu’à la condition que vous deveniez comme nous, et que tout mâle parmi vous soit circoncis.
  16. Ainsi nous vous donnerons nos filles, et nous prendrons pour nous les vôtres ; nous habiterons avec vous et nous formerons un seul peuple.
  17. Mais si vous ne voulez pas nous écouter et vous circoncire, nous reprendrons notre fille et nous nous en irons. »
  18. Leurs paroles plurent à Hémor et à Sichem, fils de Hémor ;
  19. et le jeune homme ne tarda pas à faire la chose, car il était épris de la fille de Jacob, et il était l’homme le plus considéré de la maison de son père.
  20. Hémor et Sichem, son fils, se rendirent donc à la porte de la ville, et ils parlèrent aux hommes de leur ville, en disant :
  21. « Ces gens-là sont des hommes pacifiques au milieu de nous ; qu’ils s’établissent dans le pays et qu’ils y trafiquent ; voici que le pays, à droite et à gauche, est assez vaste pour eux. Nous prendrons leurs filles pour femmes, et nous leur donnerons nos filles.
  22. Mais ces hommes ne consentiront à habiter avec nous, pour devenir un même peuple, qu’à une condition, c’est que tout mâle parmi nous soit circoncis, comme ils sont eux-mêmes circoncis.
  23. Leurs troupeaux et leurs biens et toutes leurs bêtes de somme ne seront-ils pas à nous ? Seulement, accédons à leur désir et qu’ils s’établissent chez nous. »
  24. Tous ceux qui sortaient par la porte de la ville écoutèrent Hémor et Sichem, son fils, et tout mâle fut circoncis, tout homme sortant par la porte de la ville.
  25. Le troisième jour, lorsqu’ils étaient souffrants, deux fils de Jacob, Siméon et Lévi, frères de Dina, prirent chacun leur épée, marchèrent sans crainte sur la ville et tuèrent tous les mâles.
  26. Ils passèrent aussi au fil de l’épée Hémor et Sichem, son fils ; et, ayant enlevé Dina de la maison de Sichem, ils sortirent.
  27. Les fils de Jacob se jetèrent sur les morts et pillèrent la ville, parce qu’on avait déshonoré leur sœur.
  28. Ils prirent leurs brebis, leurs bœufs et leurs ânes, ce qui était dans la ville et ce qui était dans les champs.
  29. Ils emmenèrent comme butin tous leurs biens, leurs enfants et leurs femmes, et tout ce qui se trouvait dans les maisons.
  30. Alors Jacob dit à Siméon et à Lévi : « Vous m’avez troublé, en me rendant odieux aux habitants du pays, aux Chananéens et aux Phérézéens. Je n’ai avec moi que peu de gens ; ils s’assembleront contre moi et me tueront, et je serai détruit, moi et ma maison. »
  31. Ils répondirent : « Traitera-t-on notre sœur comme une prostituée ? »

Chapitre 35[modifier]

  1. Dieu dit à Jacob : « Lève-toi, monte à Béthel et demeures-y, et dresse là un autel au Dieu qui t’est apparu quand tu fuyais devant Esaü, ton frère. »
  2. Jacob dit à sa famille et à tous ceux qui étaient avec lui : « Citez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous ; purifiez-vous et changez de vêtements.
  3. Nous nous lèverons et nous monterons à Béthel, et là je dresserai un autel au Dieu qui m’a exaucé au jour de mon angoisse, et qui a été avec moi, dans le voyage que j’ai fait. »
  4. Et ils donnèrent à Jacob tous les dieux étrangers qui étaient entre leurs mains et les boucles qu’ils avaient aux oreilles, et Jacob les enfouit sous le térébinthe qui est à Sichem.
  5. Ils partirent, et la terreur de Dieu se répandit sur les villes d’alentour, et on ne poursuivit pas les fils de Jacob.
  6. Jacob, avec tous les gens qui étaient avec lui ; arriva à Luz, au pays de Chanaan c’est Béthel.
  7. Il y bâtit un autel, et il appela ce lieu El-Béthel, car c’est là que Dieu lui était apparu lorsqu’il fuyait devant son frère.
  8. Alors mourut Débora, nourrice de Rebecca, et elle fut enterrée au-dessous de Béthel, au pied du chêne auquel on donna le nom de Chêne des pleurs.
  9. Dieu apparut encore à Jacob, après son retour de Paddan-Aram, et il le bénit.
  10. Dieu lui dit : « Ton nom est Jacob ; tu ne seras plus appelé Jacob, mais Israël sera ton nom. » Et il le nomma Israël.
  11. Dieu lui dit : « Je suis le Dieu tout-puissant. Sois fécond et multiplie ; il naîtra de toi une nation et une assemblée de nations, et de tes reins sortiront des rois.
  12. Le pays que j’ai donné à Abraham et à Isaac, je te le donnerai, et je donnerai ce pays à ta postérité après toi. »
  13. Et Dieu remonta d’auprès de lui, dans le lieu où il lui avait parlé.
  14. Et dans le lieu où il lui avait parlé, Jacob dressa un monument de pierre, sur lequel il fit une libation et versa de l’huile.
  15. Il donna le nom de Béthel au lieu où Dieu lui avait parlé.
  16. Ils partirent de Béthel. Il y avait encore une certaine distance avant d’arriver à Ephrata, lorsque Rachel enfanta, et son accouchement fut pénible.
  17. Pendant les douleurs de l’enfantement, la sage-femme lui dit : « Ne crains point, car c’est encore un fils que tu vas avoir. »
  18. Comme son âme s’en allait, - car elle était mourante, - elle le nomma Bénoni ; mais son père l’appela Benjamin.
  19. Rachel mourut, et elle fut enterrée au chemin d’Ephrata, qui est Bethléem.
  20. Jacob éleva un monument sur sa tombe ; c’est le monument de la Tombe de Rachel, qui subsiste encore aujourd’hui.
  21. Israël partit, et il dressa sa tente au delà de Migdal-Eder.
  22. Pendant qu’Israël demeurait dans cette contrée, Ruben vint et coucha avec Bala, concubine de son père ; et Israël l’apprit.
  23. Les fils de Jacob étaient au nombre de douze. Fils de Lia : Ruben, premier-né de Jacob, Siméon, Lévi, Juda, Issachar et Zabulon.
  24. Fils de Rachel : Joseph et Benjamin.
  25. Fils de Bala, servante de Rachel : Dan et Nephthali.
  26. Fils de Zelpha, servante de Lia : Gad et Aser. Ce sont là les fils de Jacob, qui lui naquirent à Paddan-Aram.
  27. Jacob arriva auprès d’Isaac, son père, à Mambré, à Qiryath-Arbé, qui est Hébron, où avaient séjourné Abraham et Isaac.
  28. Les jours d’Isaac furent de cent quatre-vingts ans.
  29. Isaac expira et mourut, et il fut réuni à son peuple, vieux et rassasié de jours. Esaü et Jacob, ses fils, l’enterrèrent.

Chapitre 36[modifier]

  1. Voici l’histoire d’Esaü, qui est Edom. Esaü prit ses femmes parmi les filles de Chanaan :
  2. Ada, fille d’Elon, le Héthéen ; Oolibama, fille d’Ana, fille de Sébéon, le Hévéen ;
  3. et Basemath, fille d’Ismaël, sœur de Nabaïoth.
  4. Ada enfanta à Esaü Eliphaz, Basemath enfanta Rahuel,
  5. et Oolibama enfanta Jéhus, Ihélon et Coré. Ce sont là les fils d’Esaü, qui lui naquirent au pays de Chanaan.
  6. Esaü prit ses femmes, ses fils et ses filles, et toutes les personnes de sa maison, ses troupeaux, tout son bétail et tous les biens qu’il avait acquis dans le pays de Chanaan, et il s’en alla dans un autre pays, loin de Jacob, son frère.
  7. Car leurs biens étaient trop considérables pour qu’ils demeurassent ensemble, et le pays où ils séjournaient ne pouvait leur suffire à cause de leurs troupeaux.
  8. Esaü s’établit dans la montagne de Séir ; Esaü est Edom.
  9. Voici la postérité d’Esaü, père d’Edom, dans la montagne de Séir.
  10. Voici les noms des fils d’Esaü : Eliphaz, fils d’Aria, femme d’Esaü ; Rahuel, fils de Basemath, femme d’Esaü.
  11. - Les fils d’Eliphaz furent : Théman, Omar, Sépho, Gatham et Cénez.
  12. Thamna fut concubine d’Eliphaz, fils d’Esaü, et elle enfanta Amalech à Eliphaz. Ce sont là les fils d’Aria, femme d’Esaü.
  13. - Voici les fils de Rahuel : Nahath, Zara, Samma et Méza. Ce sont là les fils de Basemath, femme d’Esaü.
  14. - Voici les fils d’Oolibama, fille d’Ana, fille de Sébéon, femme d’Esaü : elle enfanta à Esaü Jéhus, Ihélon et Coré.
  15. Voici les chefs des tribus issues des fils d’Esaü. Fils d’Eliphaz, premier-né d’Esaü le chef Théman, le chef Omar, le chef Sépho,
  16. le chef Cénez, le chef Coré, le chef Gatham, le chef Amalech. Ce sont là les chefs issus d’Eliphaz, au pays d’Edom ; ce sont là les fils d’Ada.
  17. - Fils de Rahuel, fils d’Esaü : le chef Nahath, le chef Zara, le chef Somma et le chef Méza. Ce sont là les chefs issus de Rahuel, au pays d’Edom ; ce sont là les fils de Basemath, femme d’Esaü.
  18. - Fils d’Oolibama, femme d’Esaü : le chef Jéhus, le chef Ihélon et le chef Coré. Ce sont là les chefs issus d’Oolibama, fille d’Ana et femme d’Esaü.
  19. - Ce sont là les fils d’Esaü, et ce sont là leurs chefs ; c’est Edom.
  20. Voici les fils de Séir, le Horréen, qui habitaient le pays : Lotan, Sobal, Sébéon, Ana, Dison, Eser et Disan.
  21. Ce sont là les chefs des Horréens, fils de Séir, au pays d’Edom.
  22. - Les fils de Lotan furent Hori et Héman, et Thamma était sœur de Lotan.
  23. -Voici les fils de Sobal : Alvan, Manahat, Ebal, Sépho et Onam.
  24. - Voici les fils de Sébéon : Aja et Ana. C’est cet Ana qui trouva les sources chaudes dans le désert, en faisant paître les ânes de Sébéon, son père.
  25. - Voici les enfants d’Ana : Dison et Oolibama, fille d’Ana.
  26. - Voici les fils de Dison : Hamdan, Eséban, Jéthram et Charan.
  27. - Voici les fils d’Eser : Balan, Zavan et Acan.
  28. -Voici les fils de Disan : Hus et Aram.
  29. Voici les chefs des Horréens : le chef Lotan, le chef Sobal, le chef Sébéon, le chef Ana, le chef Dison, le chef Eser, le chef Disan.
  30. Ce sont là les chefs des Horréens, chacun de leurs chefs au pays de Séir.
  31. Voici les rois qui ont régné dans le pays d’Edom, avant qu’un roi régnât sur les enfants d’Israël :
  32. Béla, fils de Béor, régna en Edom, et le nom de sa ville était Denaba.
  33. - Béla mourut, et à sa place régna Jobab, fils de Zara, de Bosra.
  34. - Jobab mourut, et à sa place régna Husam, du pays des Thémanites.
  35. -Husam mourut, et à sa place régna Adad, fils de Badad, qui défit Madian dans les champs de Moab ; le nom de sa ville était Avith.
  36. - Hadad mourut, et à sa place régna Semla, de Masréca.
  37. -Semla mourut, et à sa place régna Saül, de Rohoboth sur le fleuve.
  38. -Saül mourut, et à sa place régna Balanan, fils d’Achor.
  39. - Balanan, fils d’Achor, mourut, et à sa place régna Hadar ; le nom de sa ville était Phaü, et le nom de sa femme Méétabel, fille de Matred, fille de Mézaab.
  40. Voici les noms des chefs issus d’Esaü, selon leurs tribus, leurs territoires et d’après leurs noms :
  41. le chef Thamma, le chef Alva, le chef Jétheth, le chef Oolibama, le chef Ela, le chef Phinon,
  42. le chef Cénez, le chef Théman, le chef Mabsar, le chef Magdiel, le chef Hiram.
  43. Ce sont là les chefs d’Édom, selon leurs demeures dans le pays qu’ils occupent. C’est là Esaü, père d’Edom.

Chapitre 37[modifier]

  1. Jacob s’établit dans le pays où son père avait séjourné dans le pays de Chanaan.
  2. Voici l’histoire de Jacob. Joseph, âgé de dix-sept ans, faisait paître les brebis avec ses frères ; comme il était encore jeune, il se trouvait avec les fils de Bala et avec les fils de Zelpha, femmes de son père ; et Joseph rapporta à leur père de mauvais bruits qui couraient sur leur compte.
  3. Or Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils, parce que c’était un fils de sa vieillesse ; et il lui fit une robe longue.
  4. Ses frères, voyant que leur père l’aimait plus qu’eux tous, le prirent en haine, et ils ne pouvaient plus lui parler amicalement.
  5. Joseph eut un songe, et il le raconta à ses frères, qui le haïrent encore davantage.
  6. Il leur dit : « Ecoutez, je vous prie, le songe que j’ai eu :
  7. Nous étions à lier des gerbes au milieu des champs ; et voici, ma gerbe s’est levée et s’est tenue debout, et vos gerbes l’ont entourée et se sont prosternées devant elle. »
  8. Ses frères lui dirent : « Est-ce que tu régneras sur nous ? est-ce que tu nous domineras ? » Et ils le haïrent encore davantage pour ses songes et pour ses paroles.
  9. Il eut encore un autre songe, qu’il raconta à ses frères. Il dit : « J’ai eu encore un songe : le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi. »
  10. Il le raconta à son père et à ses frères, et son père le réprimanda, en disant : « Que signifie ce songe que tu as eu ? Faudra-t-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner à terre devant toi ? »
  11. Et ses frères furent jaloux de lui, mais son père conservait la chose dans son cœur.
  12. Les frères de Joseph allèrent paître les troupeaux de leur père à Sichem.
  13. Et Israël dit à Joseph : « Tes frères ne paissent-ils pas le troupeau à Sichem ? Viens, que je t’envoie vers eux. »
  14. Il répondit « Me voici. » Et Israël lui dit : « Va donc, et vois si tes frères vont bien et si le troupeau est en bon état, et tu m’en apporteras des nouvelles. »
  15. Et il l’envoya de la vallée d’Hébron, et Joseph alla à Sichem. Un homme, l’ayant rencontré errant dans la campagne, le questionna, en disant :
  16. « Que cherches-tu ? » Il répondit : « Je cherche mes frères ; indique-moi, je te prie, où ils font paître leur troupeau. »
  17. Et l’homme dit : « Ils sont partis d’ici ; car je les ai entendus dire : Allons à Dothain. » Joseph alla après ses frères, et il les trouva à Dothain.
  18. Ils l’aperçurent de loin et, avant qu’il fût près d’eux, ils complotèrent de le faire mourir.
  19. Ils se dirent l’un à l’autre « Voici l’homme aux songes ; c’est bien lui qui arrive.
  20. Venez donc, tuons-le et jetons-le dans une des citernes, et nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré ; nous verrons ce qui en sera de ses songes ! »
  21. Ruben entendit et il le délivra de leurs mains. Il dit : « Ne le frappons pas à mort. »
  22. Ruben leur dit « Ne versez pas le sang ; jetez-le dans cette citerne qui est dans le désert, et ne portez pas la main sur lui. » - Son dessein était de le délivrer de leurs mains, pour le faire retourner vers son père. –
  23. Lorsque Joseph arriva auprès de ses frères, ils le dépouillèrent de sa robe, de la robe longue qu’il portait ;
  24. et, l’ayant pris, ils le jetèrent dans la citerne. Cette citerne était vide : il n’y avait pas d’eau. Puis ils s’assirent pour manger.
  25. Levant les yeux, ils virent, et voici qu’une caravane d’Ismaélites venait de Galaad ; leurs chameaux étaient chargés d’astragale, de baume et de ladanum, qu’ils transportaient en Égypte.
  26. Alors Juda dit à ses frères : « Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang ?
  27. Allons le vendre aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui ; car il est notre frère, notre chair. » Ses frères l’écoutèrent et,
  28. quand les marchands madianites passèrent, ils tirèrent Joseph et le firent remonter de la citerne ; et ils le vendirent pour vingt pièces d’argent aux Ismaélites, qui l’emmenèrent en Égypte.
  29. Ruben revint à la citerne, et voici que Joseph n’était plus dans la citerne.
  30. Il déchira ses vêtements et, étant retourné vers ses frères, il dit : « L’enfant n’y est plus, et moi, où irai-je ? »
  31. Ils prirent alors la robe de Joseph et, ayant tué un bouc, ils plongèrent la robe dans le sang.
  32. Et ils envoyèrent à leur père la longue robe, en lui faisant dire : « Voilà ce que nous avons trouvé ; reconnais si c’est la robe de ton fils, ou non. »
  33. Jacob la reconnut et dit : « C’est la robe de mon fils ! Une bête féroce l’a dévoré ! Joseph a été mis en pièces ! »
  34. Et il déchira ses vêtements, mit un sac sur ses reins et fit le deuil de son fils pendant longtemps.
  35. Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler ; mais il refusa d’être consolé ; il disait : « Je descendrai dans le deuil vers mon fils au séjour des morts. » Et son père le pleura.
  36. Les Madianites le vendirent en Égypte à Putiphar, officier de Pharaon, chef des gardes.

Chapitre 38[modifier]

  1. En ce temps-là Juda, s’éloignant de ses frères, descendit et arriva jusqu’auprès d’un homme d’Odollam, nommé Hira.
  2. Là, Juda vit la fille d’un Chananéen, nommé Sué, et il la prit pour femme et alla vers elle.
  3. Elle conçut et enfanta un fils, et il le nomma Her.
  4. Elle conçut encore et enfanta un fils, et elle le nomma Onan.
  5. Elle conçut de nouveau et enfanta un fils, et elle le nomma Séla ; Juda était à Achzib quand elle le mit au monde.
  6. Juda prit pour Her, son premier-né, une femme nommée Thamar.
  7. Her, premier-né de Juda, fut méchant aux yeux de Yahweh et Yahweh le fit mourir.
  8. Alors Juda dit à Onan : « Va vers la femme de ton frère, remplis ton devoir de beau-frère et suscite une postérité à ton frère. »
  9. Mais Onan savait que cette postérité ne serait pas à lui et, lorsqu’il allait vers la femme de son frère, il se souillait à terre afin de ne pas donner de postérité à son frère.
  10. Son action déplut au Seigneur, qui le fit aussi mourir.
  11. Et Juda dit à Thamar, sa belle-fille « Demeure comme veuve dans la maison de ton père jusqu’à ce que Séla, mon fils, soit devenu grand. » Car il se disait : « Il ne faut pas que lui aussi meure comme ses frères. » Thamar s’en alla et demeura dans la maison de son père.
  12. Après beaucoup de jours, la fille de Sué, femme de Juda, mourut. Lorsque Juda eut fini son deuil, il monta vers ceux qui tondaient ses brebis à Thamna, lui et son ami Hira, l’Odollamite.
  13. On en informa Thamar, en disant : « Voici ton beau-père qui monte à Thamna pour tondre ses brebis. »
  14. Alors elle ôta ses vêtements de veuve, se couvrit d’un voile, et, ainsi enveloppée, elle s’assit à l’entrée d’Enaïm, sur le chemin de Thamna, car elle voyait que Séla était devenu grand et qu’elle ne lui était pas donnée pour femme.
  15. Juda, l’ayant vue, la prit pour une femme de mauvaise vie ; car elle avait couvert son visage.
  16. Il se dirigea de son côté, vers le chemin, et dit : « Laisse-moi aller vers toi. » Car il ignorait que ce fût sa belle-fille. Elle dit « Que me donneras-tu pour venir vers moi ? »
  17. Il répondit : « Je t’enverrai un chevreau du troupeau. » Elle dit : « A condition que tu me donnes un gage jusqu’à ce que tu l’envoies. »
  18. Il dit : Quel gage dois-je te donner ? » Elle dit « Ton anneau, ton cordon et ton bâton que tu tiens à la main. » Il les lui donna et alla vers elle, et elle devint enceinte de lui.
  19. Puis, s’étant levée, elle s’en alla ; et elle ôta son voile et revêtit ses vêtements de veuve.
  20. Juda envoya le chevreau par son ami, l’Odollamite, pour retirer le gage des mains de cette femme ; mais il ne la trouva point.
  21. Il interrogea les gens du lieu, en disant : « Où est cette prostituée qui se tenait à Enaïm au bord du chemin ? » Ils répondirent : « Il n’y a point eu ici de prostituée. »
  22. Il revint donc vers Juda et dit : « Je ne l’ai point trouvée ; et même les gens du lieu ont dit : il n’y a point eu ici de prostituée. »
  23. Juda dit : « Qu’elle garde son gage ; il ne faut pas qu’on se moque de nous. Voici, j’ai envoyé le chevreau promis, et tu ne l’as pas trouvée. »
  24. Environ trois mois après, on vint dire à Juda : « Thamar, ta belle-fille, s’est prostituée, et même la voilà enceinte à la suite de ses prostitutions. » Juda dit « Faites-la sortir et qu’elle soit brûlée. »
  25. Comme on l’emmenait dehors, elle envoya dire à son beau-père : « C’est de l’homme à qui ces objets appartiennent que je suis enceinte. Regarde bien, ajouta-t-elle, à qui sont cet anneau, ce cordon et ce bâton. » Juda les reconnut et dit :
  26. « Elle est plus juste que moi, puisque je ne l’ai pas donnée à Séla, mon fils. » Et il ne la connut plus.
  27. Quand elle fut au moment d’enfanter, voici, il y avait deux jumeaux dans son sein.
  28. Pendant l’accouchement, l’un d’eux étendit la main ; la sage-femme la prit et y attacha un fil écarlate, en disant : « C’est celui-ci qui est sorti le premier. »
  29. Mais il retira sa main, et voici que son frère sortit. » Quelle brèche tu as faite ! dit la sage-femme ; la brèche soit sur toi ! » Et on le nomma Pharès.
  30. Ensuite sortit son frère, qui avait à la main le fil écarlate ; et on le nomma Zara.

Chapitre 39[modifier]

  1. Joseph fut emmené en Égypte, et Putiphar, officier de Pharaon, chef des gardes, Égyptien, l’acheta des Ismaélites qui l’y avaient amené.
  2. Yahweh fut avec Joseph, qui faisait prospérer toutes choses ; il habitait dans la maison de son maître, l’Égyptien.
  3. Son maître vit que Yahweh était avec lui et que Yahweh faisait réussir entre ses mains tout ce qu’il faisait.
  4. Joseph trouva donc grâce à ses yeux et il fut employé à son service ; son maître l’établit sur sa maison et remit en ses mains tout ce qu’il avait.
  5. Dès qu’il l’eut établi sur sa maison et sur tout ce qu’il avait, Yahweh bénit la maison de l’Égyptien à cause de Joseph, et la bénédiction de Yahweh fut sur tout ce qu’il avait, soit à la maison, soit aux champs.
  6. Et il abandonna tout ce qu’il avait aux mains de Joseph, ne s’informant plus de rien avec lui, si ce n’est des aliments qu’il prenait. Or Joseph était beau de corps et beau de figure.
  7. Il arriva, après ces choses, que la femme de son maître jeta les yeux sur Joseph et lui dit : « Couche avec moi. »
  8. Il refusa et dit à la femme de son maître « Voici, mon maître ne s’informe avec moi de rien dans la maison et il a remis tout ce qu’il a entre mes mains.
  9. Il n’est pas plus grand que moi dans cette maison, et il ne m’a rien interdit que toi, parce que tu es sa femme. Comment ferais-je un si grand mal et pécherais-je contre Dieu ? »
  10. Quoiqu’elle en parlât tous les jours à Joseph, il ne consentit pas à coucher auprès d’elle ni à être avec elle.
  11. Un jour qu’il était entré dans la maison pour faire son service, sans qu’il y eût là aucun des gens de la maison,
  12. elle le saisit par son vêtement, en disant : « Couche avec moi. » Mais il lui laissa son vêtement dans la main, et il s’enfuit au dehors.
  13. Quand elle vit qu’il lui avait laissé son vêtement dans la main et qu’il s’était enfui dehors,
  14. elle appela les gens de sa maison et leur parla en disant « Voyez, il nous a amené un Hébreu pour folâtrer avec nous. Cet homme est venu vers moi pour coucher avec moi, et j’ai appelé à grands cris.
  15. Et quand il a entendu que j’élevais la voix et que je criais, il a laissé son vêtement à côté de moi et s’est enfui au dehors. »
  16. Puis elle posa près d’elle le vêtement de Joseph jusqu’à ce que son maître rentrât à la maison.
  17. Et elle lui parla selon ces paroles-là, en disant : « Le serviteur hébreu que tu nous as amené est venu vers moi pour folâtrer avec moi.
  18. Et comme j’ai élevé la voix et jeté des cris, il a laissé son vêtement à côté de moi et s’est enfui dehors. »
  19. Quand le maître de Joseph eut entendu les paroles de sa femme, qui lui parlait en ces termes « Voilà ce que m’a fait ton serviteur » sa colère s’enflamma.
  20. Il prit Joseph et le mit dans la prison ; c’était le lieu où étaient détenus les prisonniers du roi. Et il fut là en prison.
  21. Yahweh fut avec Joseph ; il étendit sur lui sa bonté, et le mit en faveur aux yeux du chef de la prison.
  22. Et le chef de la prison plaça sous sa surveillance tous les prisonniers qui étaient dans la prison, et tout ce qui s’y faisait se faisait par lui.
  23. Le chef de la prison ne regardait à rien de tout ce que Joseph avait en mains, parce que Yahweh était avec lui ; et Yahweh faisait réussir tout ce qu’il faisait,

Chapitre 40[modifier]

  1. Après ces choses, il arriva que l’échanson et le panetier du roi d’Égypte offensèrent leur maître, le roi d’Égypte.
  2. Pharaon fut irrité contre ses deux officiers, contre le chef des échansons et le chef des panetiers ;
  3. et il les fit enfermer chez le chef des gardes, dans la prison, dans le lieu où Joseph était enfermé.
  4. Le chef des gardes établit Joseph auprès d’eux, et il les servait ; et ils furent un certain temps en prison.
  5. L’échanson et le panetier du roi d’Égypte, qui étaient enfermés dans la prison, eurent tous deux un songe dans la même nuit, chacun le sien, ayant une signification différente.
  6. Joseph, étant venu le matin vers eux, les regarda ; et voici, ils étaient tristes.
  7. Il interrogea donc les officiers de Pharaon qui étaient avec lui en prison, dans la maison de son maître, et leur dit : « Pourquoi avez-vous le visage triste aujourd’hui ? »
  8. Ils lui dirent : « Nous avons eu un songe, et il n’y a personne ici pour l’expliquer. » Et Joseph leur dit : « N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les interprétations ? Racontez-moi, je vous prie, votre songe. »
  9. Le chef des échansons raconta son songe à Joseph, en disant : « Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi, et ce cep avait trois branches ;
  10. il poussa des bourgeons, la fleur sortit et ses grappes donnèrent des raisins mûrs.
  11. La coupe de Pharaon était dans ma main ; je pris des raisins, j’en pressai le jus dans la coupe de Pharaon et je mis la coupe dans la main de Pharaon. »
  12. Joseph lui dit : « En voici l’interprétation : les trois branches sont trois jours.
  13. Encore trois jours, et Pharaon relèvera ta tête et te rétablira dans ta charge, et tu mettras la coupe de Pharaon dans sa main, selon ton premier office, lorsque tu étais son échanson.
  14. Si tu te souviens de moi quand le bonheur te sera rendu, et si tu daignes user de bonté à mon égard, rappelle-moi au souvenir de Pharaon, et fais-moi sortir de cette maison.
  15. Car c’est par un rapt que j’ai été enlevé du pays des Hébreux, et ici même je n’ai rien fait pour qu’on m’ait mis dans cette prison. »
  16. Le chef des panetiers, voyant que Joseph avait donné une interprétation favorable, lui dit : « Moi aussi, dans mon songe, voici que j’avais sur la tête trois corbeilles de pain blanc.
  17. Dans la corbeille de dessus se trouvaient toutes sortes de pâtisseries pour Pharaon, et les oiseaux les mangeaient dans la corbeille qui était sur ma tête. »
  18. Joseph répondit : « En voici l’interprétation : les trois corbeilles sont trois jours.
  19. Encore trois jours, et Pharaon enlèvera ta tête de dessus toi et te pendra à un bois, et les oiseaux dévoreront ta chair de dessus toi. »
  20. Le troisième jour, qui était le jour de la naissance de Pharaon, il donna un festin à tous ses serviteurs ; et il éleva la tête du chef des échansons et la tête du chef des panetiers :
  21. il rétablit le chef des échansons dans son office d’échanson, et celui-ci mit la coupe dans la main de Pharaon ;
  22. et il fit pendre le chef des panetiers, selon l’interprétation que Joseph leur avait donnée.
  23. Mais le chef des échansons ne parla pas de Joseph, et l’oublia.

Chapitre 41[modifier]

  1. Deux ans s’étant écoulés, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve,
  2. et voici que du fleuve montaient sept vaches belles à voir et grasses de chair, et elles se mirent à paître dans la verdure.
  3. Et voici qu’après elles montaient du fleuve sept autres vaches, laides à voir et maigres de chair, et elles vinrent se mettre à côté des vaches qui étaient sur le bord du fleuve.
  4. Et les vaches laides à voir et maigres de chair dévorèrent les sept vaches belles à voir et grasses. Alors Pharaon s’éveilla.
  5. Il se rendormit, et il eut un second songe. Et voici, sept épis s’élevaient d’une même tige, gras et beaux.
  6. Et sept épis maigres et brûlés par le vent d’orient poussaient après ceux-là.
  7. Et les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins. Alors Pharaon s’éveilla. Et voilà, c’était un songe.
  8. Le matin, Pharaon eut l’esprit agité, et il fit appeler tous les scribes et tous les sages d’Égypte. Il leur raconta ses songes, mais personne ne put les expliquer à Pharaon.
  9. Alors le chef des échansons, prenant la parole, dit à Pharaon : « Je vais rappeler aujourd’hui mes fautes.
  10. Pharaon était irrité contre ses serviteurs, et il m’avait mis en prison dans la maison du chef des gardes, moi et le chef des panetiers.
  11. Nous eûmes un songe dans la même nuit, moi et lui, nous rêvâmes chacun selon la signification de son songe.
  12. Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, serviteur du chef des gardes. Nous lui racontâmes nos songes, et il nous en donna l’interprétation ; à chacun il interpréta son songe,
  13. et les choses se passèrent comme il avait interprété : moi, Pharaon me rétablit dans mon poste, et lui, on le pendit. »
  14. Pharaon envoya appeler Joseph, et on le fit sortir en hâte de la prison. Il se rasa, mit d’autres vêtements et se rendit vers Pharaon.
  15. Et Pharaon dit à Joseph : « J’ai eu un songe que personne ne peut interpréter ; et j’ai entendu dire de toi que, quand tu entends un songe, tu l’interprètes. »
  16. Joseph répondit à Pharaon en disant : « Ce n’est pas moi, c’est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon. »
  17. Pharaon dit alors à Joseph : « Dans mon songe, voici, je me tenais sur le bord du fleuve,
  18. et voici que du fleuve montaient sept vaches grasses de chair et de belle apparence, et elles se mirent à paître dans la verdure.
  19. Et voici qu’après elles montaient sept autres vaches, maigres, fort laides d’aspect et décharnées ; je n’en ai point vu de pareilles en laideur dans tout le pays d’Égypte.
  20. Les vaches maigres et laides dévorèrent les sept premières vaches, celles qui étaient grasses ;
  21. celles-ci entrèrent dans leur ventre, sans qu’il parût qu’elles y fussent entrées ; leur aspect était aussi laid qu’auparavant.
  22. Et je m’éveillai. Je vis encore en songe, et voici sept épis qui s’élevaient sur une même tige, pleins et beaux ;
  23. et voici, sept épis chétifs, maigres et brûlés par le vent d’orient, qui poussaient après ceux-là.
  24. Et les épis maigres engloutirent les sept beaux épis. J’ai raconté cela aux scribes, et aucun d’eux ne me l’explique. »
  25. Joseph dit à Pharaon : « Le songe de Pharaon est un ; Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.
  26. Les sept belles vaches sont sept années, et les sept beaux épis sont sept années, c’est un seul songe.
  27. Les sept vaches chétives et laides qui montaient après elles sont sept années, et les sept épis vides, brûlés par le vent d’orient, seront sept années de famine.
  28. Telle est la parole que j’ai dite à Pharaon
  29. Dieu a fait voir à Pharaon ce qu’il va faire. Voici, sept années de grande abondance vont venir dans tout le pays d’Égypte.
  30. Sept années de famine viendront ensuite, et l’on oubliera toute cette abondance dans le pays d’Égypte, et la famine consumera le pays.
  31. On ne s’apercevra plus de l’abondance à cause de cette famine qui suivra dans le pays ; tant elle sera grande.
  32. Et si le songe a été répété à Pharaon deux fois, c’est que la chose est décidée de la part de Dieu, et que Dieu se hâtera de l’exécuter.
  33. Maintenant, que Pharaon trouve un homme intelligent et sage, et qu’il l’établisse sur le pays d’Égypte.
  34. Que Pharaon établisse en outre des intendants sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes du pays d’Égypte pendant les sept années d’abondance.
  35. Qu’ils rassemblent tout le produit de ces bonnes années qui viennent ; qu’ils fassent des amas de blé à la disposition de Pharaon, comme provisions dans les villes, et qu’ils les conservent.
  36. Ces provisions seront pour le pays une réserve pour les sept années de famine qui arriveront au pays d’Égypte, et le pays ne sera pas consumé par la famine. »
  37. Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs.
  38. Et Pharaon dit à ses serviteurs : « Pourrions-nous trouver un homme pareil à celui-ci, ayant en lui l’esprit de Dieu ? »
  39. Et Pharaon dit à Joseph : « Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et sage que toi.
  40. C’est toi qui gouverneras ma maison, et tout mon peuple obéira à ta bouche ; par le trône seulement je serai plus grand que toi. »
  41. Et Pharaon dit à Joseph : « Voici que je t’établis sur tout le pays d’Égypte. »
  42. Et Pharaon ôta son anneau de sa main et le mit à la main de Joseph, et il le fit revêtir d’habits de fin lin et lui mit au cou un collier d’or.
  43. Il le fit monter sur le second de ses chars, et on criait devant lui : « A genoux ! » C’est ainsi qu’il fut établi sur tout le pays d’Égypte.
  44. Et Pharaon dit à Joseph : « Je suis Pharaon, et sans toi nul ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d’Égypte. »
  45. Pharaon nomma Joseph Tsaphnath-Panéach, et il lui donna pour femme Aseneth, fille de Putiphar, prêtre d’On. Et Joseph partit pour visiter le pays d’Égypte.
  46. Joseph était âgé de trente ans lorsqu’il se présenta devant Pharaon, roi d’Égypte ; et il quitta Pharaon pour parcourir tout le pays d’Égypte.
  47. La terre rapporta à pleines mains pendant les sept années d’abondance.
  48. Joseph rassembla tous les produits des sept bonnes années qu’il y eut au pays d’Égypte, et il fit des approvisionnements dans les villes, déposant dans l’intérieur de chaque ville les productions des champs d’alentour.
  49. Joseph amassa du blé comme le sable de la mer, en si grande quantité, qu’on cessa de compter, parce qu’il était sans nombre.
  50. Avant qu’arrivât l’année de famine, il naquit à Joseph deux fils, que lui enfanta Aseneth, fille de Putiphar, prêtre d’On.
  51. Joseph donna au premier-né le nom de Manassé, « car, dit-il, Dieu m’a fait oublier toute ma peine et toute la maison de mon père. »
  52. Il donna au second le nom d’Ephraïm, « car, dit-il, Dieu m’a fait fructifier dans le pays de mon affliction. »
  53. Les sept années d’abondance qu’il y eut en Égypte étant achevées,
  54. les sept années de famine commencèrent à venir, comme Joseph l’avait annoncé. Il y eut famine dans tous les pays, tandis qu’il y avait du pain dans tout le pays d’Égypte.
  55. Puis tout le pays d’Égypte fut aussi affamé, et le peuple cria à Pharaon pour avoir du pain. Et Pharaon dit à tous les Égyptiens : « Allez vers Joseph, faites ce qu’il vous dira. »
  56. La famine étant sur toute la face du pays, Joseph ouvrit tous les greniers qu’on y avait établis et vendit du blé aux Égyptiens ; et la famine s’accrut dans le pays d’Égypte.
  57. De toute la terre on venait en Égypte pour acheter du blé auprès de Joseph ; car la famine s’était aggravée sur toute la terre.

Chapitre 42[modifier]

  1. Jacob, voyant qu’il y avait du blé en Égypte, dit à ses fils : « Pourquoi vous regardez-vous les uns les autres ?
  2. Il dit : Voici, j’ai appris, qu’il y a du blé en Égypte ; descendez-y pour nous en acheter là, afin que nous vivions et que nous ne mourions point. »
  3. Les frères de Joseph descendirent au nombre de dix pour acheter du blé en Égypte.
  4. Mais pour Benjamin, frère de Joseph, Jacob ne l’envoya pas avec ses frères, car il s’était dit : « Il est à craindre qu’il ne lui arrive malheur. »
  5. Les fils d’Israël vinrent donc pour acheter du blé, avec d’autres qui venaient aussi, car la famine était au pays de Chanaan.
  6. Joseph était le chef du pays, et c’est lui qui vendait le blé à tous les gens du pays. Les frères de Joseph, étant arrivés, se prosternèrent devant lui, la face contre terre.
  7. En voyant ses frères, Joseph les reconnut, mais il feignit d’être un étranger pour eux, et leur parla avec rudesse, en disant : « D’où venez-vous ? » Ils répondirent : « Du pays de Chanaan, pour acheter des vivres. »
  8. Joseph reconnut donc ses frères, mais eux ne le reconnurent pas.
  9. Joseph se souvint alors des songes qu’il avait eus à leur sujet, et il leur dit « Vous êtes des espions ; c’est pour reconnaître les points faibles du pays que vous êtes venus. »
  10. Ils lui répondirent : « Non, mon seigneur ; tes serviteurs sont venus pour acheter des vivres.
  11. Tous nous sommes fils d’un même homme ; nous sommes d’honnêtes gens ; tes serviteurs ne sont pas des espions. »
  12. Il leur dit : « Point du tout ; vous êtes venus reconnaître les endroits faibles du pays. »
  13. Ils répondirent : « Nous, tes serviteurs, nous sommes douze frères, fils d’un même homme, au pays de Chanaan. Et voici, le plus jeune est maintenant avec notre père, et il y en a un qui n’est plus. »
  14. Joseph leur dit : « Il en est comme je viens de vous le dire vous êtes des espions.
  15. En ceci vous serez éprouvés : par la vie de Pharaon ! vous ne sortirez point d’ici que votre jeune frère ne soit venu.
  16. Envoyez l’un de vous chercher votre frère, et vous, restez prisonniers. Vos paroles seront ainsi mises à l’épreuve, et l’on verra si la vérité est avec vous ; sinon, par la vie de Pharaon ! vous êtes des espions. »
  17. Et il les fit mettre ensemble en prison pendant trois jours.
  18. Le troisième jour, Joseph leur dit : « Faites ceci et vous vivrez : je crains Dieu !
  19. Si vous êtes d’honnêtes gens, que l’un de vous, votre frère, reste lié dans votre prison ; et vous, allez, emportez du blé pour calmer la faim de vos familles.
  20. Et amenez-moi votre plus jeune frère ; et vos paroles seront reconnues vraies, et vous ne mourrez point. » Et ils firent ainsi.
  21. Alors ils se dirent l’un à l’autre : « Vraiment nous sommes punis à cause de notre frère ; car nous avons vu l’angoisse de son âme, quand il nous demandait grâce, et nous ne l’avons pas écouté ! Voilà pourquoi cette détresse est venue vers nous. »
  22. Ruben, prenant la parole, leur dit : « Ne vous disais-je pas : Ne commettez pas de péché contre l’enfant ? Et vous n’avez pas écouté ; et voici, son sang est redemandé. »
  23. Ils ne savaient pas que Joseph comprenait, car ils lui parlaient par l’interprète.
  24. Et il s’éloigna d’eux et il pleura. Etant ensuite revenu vers eux, Il leur parla ; et Il prit parmi eux Siméon et le fit lier sous leurs yeux.
  25. Puis Joseph commanda qu’on remplît de blé leurs vaisseaux, qu’on remit l’argent de chacun dans son sac et qu’on leur donnât des provisions pour la route. Et il leur fut fait ainsi.
  26. Ayant chargé le blé sur leurs ânes, ils partirent.
  27. A l’endroit où ils passèrent la nuit, l’un d’eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne, et il vit son argent, qui était à l’entrée du sac.
  28. Il dit à ses frères : « On a remis mon argent ; le voici dans mon sac ! » Et le cœur leur manqua, et ils se dirent en tremblant l’un à l’autre : « Qu’est-ce que Dieu nous a fait ? »
  29. Ils revinrent auprès de Jacob, leur père, au pays de Chanaan, et ils lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé, en disant :
  30. « L’homme qui est le maître du pays nous a parlé durement et nous a pris pour des gens espionnant le pays.
  31. Nous lui avons dit : Nous sommes d’honnêtes gens, nous ne sommes pas des espions.
  32. Nous sommes douze frères, fils d’un même père ; l’un n’est plus, et le plus jeune est maintenant avec notre père, au pays de Chanaan.
  33. Et l’homme qui est le maître du pays nous a dit : En ceci je saurai que vous êtes d’honnêtes gens laissez auprès de moi l’un de vous, votre frère ; prenez de quoi calmer la faim de vos familles et partez ;
  34. et amenez-moi votre plus jeune frère. Je saurai ainsi que vous n’êtes pas des espions, mais que vous êtes d’honnêtes gens. Je vous rendrai alors votre frère et vous pourrez trafiquer dans le pays. »
  35. Comme ils vidaient leurs sacs, le paquet d’argent de chacun était dans son sac. Ils virent, eux et leur père, leurs paquets d’argent, et ils furent effrayés.
  36. Jacob, leur père, leur dit : « Vous me faites sans enfants ! Joseph n’est plus, Siméon n’est plus, et vous allez prendre Benjamin ! C’est sur moi que tout cela retombe. »
  37. Ruben dit à son père : « Tu feras mourir mes deux fils, si je ne te ramène pas Benjamin ; remets-le entre mes mains,
  38. et moi, je te le ramènerai. » Il dit : « Mon fils ne descendra point avec vous, car son frère est mort, et lui reste seul. S’il lui arrivait malheur dans le voyage que vous allez faire, vous feriez descendre mes cheveux blancs avec douleur dans le séjour des morts.

Chapitre 43[modifier]

  1. La famine s’appesantissait sur le pays.
  2. Quand ils eurent fini de manger le blé qu’ils avaient apporté d’Égypte, leur père leur dit : « Retournez nous acheter un peu de vivres. »
  3. Juda lui répondit : « Cet homme nous a fait cette déclaration formelle : Vous ne verrez point ma face que votre frère ne soit avec vous.
  4. Si donc tu laisses venir notre frère avec nous, nous descendrons et nous t’achèterons des vivres.
  5. Mais si tu ne le laisses pas venir, nous ne descendrons point ; car cet homme nous a dit Vous ne verrez pas ma face que votre frère ne soit avec vous. »
  6. Et Israël dit : « Pourquoi m’avez-vous causé cette peine, de dire à cet homme que vous aviez encore un frère ? »
  7. Ils dirent : « Cet homme nous a adressé beaucoup de questions sur nous et sur notre famille, en disant : Votre père vit-il encore ? Avez-vous un autre frère ? Et nous avons répondu selon ces questions. Pouvions-nous savoir qu’il dirait : Faites descendre votre frère ? »
  8. Et Juda dit à Israël, son père : « Laisse partir l’enfant avec moi, afin que nous nous levions et nous mettions en route, et nous vivrons et ne mourrons point, nous, toi et nos petits enfants.
  9. C’est moi qui réponds de lui, tu le redemanderas de ma main. Si je ne le ramène pas auprès de toi, si je ne le mets pas devant toi, je serai coupable envers toi à tout jamais.
  10. Car si nous n’avions pas tant tardé, nous serions maintenant deux fois de retour. »
  11. Israël, leur père, leur dit : « Eh bien, puisqu’il le faut, faites ceci : Prenez dans vos vaisseaux des meilleures productions du pays et portez à cet homme un présent : un peu de baume et un peu de miel, de l’astragale, du ladanum, des pistaches et des amandes.
  12. Prenez dans vos mains de l’argent en double, et reportez celui qui a été mis à l’entrée de vos sacs, peut-être par erreur.
  13. Prenez votre frère, levez-vous et retournez vers cet homme.
  14. Que le Dieu tout-puissant vous fasse trouver grâce devant cet homme, afin qu’il laisse revenir avec vous votre autre frère, ainsi que Benjamin ! Pour moi, si je dois être privé de mes enfants, que j’en sois privé ! »
  15. Les hommes prirent ce présent, et ils prirent dans leurs mains de l’argent au double, ainsi que Benjamin ; et, s’étant levés, ils descendirent en Égypte et se présentèrent devant Joseph.
  16. Dès que Joseph vit Benjamin avec eux, il dit à son intendant : « Fais entrer ces gens dans la maison, tue des victimes et apprête un repas, car ces gens mangeront avec moi à midi. »
  17. Cet homme fit ce que Joseph avait ordonné, et il conduisit ces gens dans la maison de Joseph.
  18. Pendant qu’on les conduisait à la maison de Joseph, les hommes eurent peur, et ils dirent : « C’est à cause de l’argent rapporté l’autre fois dans nos sacs qu’on nous emmène ; c’est pour nous assaillir, tomber sur nous, nous prendre comme esclaves avec nos ânes. »
  19. S’étant approchés de l’intendant de la maison de Joseph, ils lui adressèrent la parole, à l’entrée de la maison, en disant :
  20. « Pardon, mon seigneur. Nous sommes déjà descendus une fois pour acheter des vivres.
  21. Au retour, quand nous arrivâmes à l’endroit où nous devions passer la nuit, nous avons ouvert nos sacs, et voici, l’argent de chacun était à l’entrée de son sac, notre argent selon son poids : nous le rapportons avec nous ;
  22. et en même temps nous avons apporté d’autre argent pour acheter des vivres. Nous ne savons pas qui a mis notre argent dans nos sacs. »
  23. Il leur dit : « Que la paix soit avec vous ! Ne craignez rien. C’est votre Dieu, le Dieu de votre père, qui vous a donné un trésor dans vos sacs. Votre argent m’a été remis. » Et il leur amena Siméon.
  24. Cet homme, les ayant fait entrer dans la maison de Joseph, leur donna de l’eau et ils se lavèrent les pieds ; il donna aussi du fourrage à leurs ânes.
  25. Ils préparèrent leur présent, en attendant que joseph vint à midi ; car on leur avait annoncé qu’ils mangeraient chez lui.
  26. Quand Joseph fut arrivé chez lui, ils lui apportèrent dans la maison le présent qu’ils avaient dans la main, et se prosternèrent par terre devant lui.
  27. Il leur demanda comment ils se portaient, puis il dit : « Votre vieux père, dont vous avez parlé, est-il en bonne santé ? vit-il encore ? »
  28. Ils répondirent : « Ton serviteur, notre père, est en bonne santé ; il vit encore » ; et ils s’inclinèrent et se prosternèrent.
  29. Joseph leva les yeux, et il vit Benjamin, son frère, fils de sa mère ; il dit : « Est-ce là votre jeune frère dont vous m’avez parlé ? »
  30. Et il dit : Que Dieu te soit favorable, mon fils ! » Alors, en toute hâte, car ses entrailles étaient émues pour son frère, Joseph chercha un endroit pour pleurer ; il entra dans sa chambre et il y pleura.
  31. Après s’être lavé le visage, il sortit et, faisant des efforts pour se contenir, il dit : « Servez à manger. »
  32. On le servit à part, et ses frères à part, à part aussi les Égyptiens qui mangeaient avec lui, car les Égyptiens ne peuvent prendre leurs repas avec les Hébreux : c’est une abomination pour les Égyptiens.
  33. Les frères de Joseph s’assirent devant lui, le premier-né selon son droit d’aînesse, et le plus jeune selon son âge ; et ils se regardaient les uns les autres avec étonnement.
  34. Il leur fit porter des portions de devant lui, et la portion de Benjamin était cinq fois plus forte que les portions d’eux tous. Ils burent joyeusement avec lui.

Chapitre 44[modifier]

  1. Joseph donna cet ordre à l’intendant de sa maison : « Remplis de vivres les sacs de ces gens, autant qu’ils en pourront porter, et mets l’argent de chacun à l’entrée de son sac.
  2. Tu mettras aussi ma coupe, la coupe d’argent, à l’entrée du sac du plus jeune, avec l’argent de son blé. » L’intendant fit ce que Joseph lui avait ordonné.
  3. Le matin, dès qu’il fit jour, on renvoya les hommes avec leurs ânes.
  4. Ils étaient sortis de la ville, sans en être encore bien éloignés, lorsque Joseph dit à son intendant : « Lève-toi, poursuis ces gens ; et, quand tu les auras atteints, tu leur diras : Pourquoi avez-vous rendu le mal pour le bien ?
  5. N’est-ce pas la coupe dans laquelle boit mon seigneur, et dont il se sert pour deviner ? C’est une action mauvaise que vous avez faite. »
  6. L’intendant, les ayant rejoints, leur dit ces mêmes paroles. Ils lui répondirent :
  7. « Pourquoi mon seigneur parle-t-il ainsi ? Dieu préserve tes serviteurs d’avoir commis une telle action !
  8. Voici, nous t’avons rapporté du pays de Chanaan l’argent que nous avons trouvé à l’entrée de nos sacs ; comment aurions-nous dérobé dans la maison de ton seigneur de l’argent ou de l’or ?
  9. Que celui de tes serviteurs sur qui sera trouvée la coupe meure, et que nous soyons aussi nous-mêmes les esclaves de mon seigneur. »
  10. Il leur dit : « Eh bien, qu’il en soit selon vos paroles ! Celui chez qui se trouvera la coupe sera mon esclave ; et vous, vous serez quittes. »
  11. Chacun descendit aussitôt son sac à terre et chacun ouvrit son sac.
  12. L’intendant les fouilla, commençant par le plus âgé et finissant par le plus jeune ; et la coupe se trouva dans le sac de Benjamin.
  13. Ils déchirèrent leurs vêtements et, chacun ayant rechargé son âne, ils retournèrent à la ville.
  14. Juda avec ses frères arriva à la maison de Joseph, qui s’y trouvait encore, et ils se prosternèrent devant lui jusqu’à terre.
  15. Joseph leur dit : « Quelle action avez-vous faite ? Ne saviez-vous pas qu’un homme tel que moi saurait bien deviner ? »
  16. Juda répondit : « Que pouvons-nous dire à mon seigneur ? Comment parler ? comment nous justifier ? Dieu a trouvé l’iniquité de tes serviteurs. Nous voici esclaves de mon seigneur, nous et celui chez qui s’est trouvée la coupe. »
  17. Et Joseph dit : « Dieu me garde de faire cela ! l’homme chez qui la coupe a été trouvée sera mon esclave ; et vous, remontez en paix vers votre père. »
  18. Alors Juda, s’approchant de Joseph, lui dit : « De grâce, mon seigneur, que ton serviteur puisse dire une parole aux oreilles de mon seigneur, et que ta colère ne s’enflamme pas contre ton serviteur ! car tu es l’égal de Pharaon.
  19. Mon seigneur a interrogé ses serviteurs, en disant :
  20. Avez-vous un père ou un frère. Et nous avons répondu à mon seigneur : Nous avons un vieux père et un jeune frère, enfant de sa vieillesse ; cet enfant avait un frère qui est mort, et il reste seul de la même mère, et son père l’aime.
  21. Tu as dit à tes serviteurs : Faites-le descendre vers moi, et que je pose mes yeux sur lui.
  22. Nous avons répondu à mon seigneur L’enfant ne peut pas quitter son père ; s’il le quitte, son père mourra.
  23. Tu as dit à tes serviteurs : Si votre jeune frère ne descend pas avec vous, vous ne reverrez plus ma face.
  24. Lorsque nous sommes remontés vers ton serviteur, mon père, nous lui avons rapporté les paroles de mon seigneur.
  25. Et quand notre père a dit Retournez, achetez-nous un peu de vivres,
  26. nous avons répondu : Nous ne pouvons pas descendre ; mais, si notre plus jeune frère est avec nous, nous descendrons, car nous ne pouvons voir la face de cet homme à moins que notre jeune frère ne soit avec nous.
  27. Ton serviteur, notre père, nous a dit : Vous savez que ma femme m’a enfanté deux fils.
  28. L’un s’en est allé d’avec moi, et j’ai dit : Il faut qu’il ait été dévoré, car je ne l’ai pas revu jusqu’à présent.
  29. Si vous me prenez encore celui-ci et qu’il lui arrive malheur, vous ferez descendre mes cheveux blancs avec douleur au séjour des morts.
  30. - Maintenant, quand je retournerai auprès de ton serviteur, mon père, sans avoir avec nous l’enfant, à l’âme duquel est attachée son âme,
  31. dès qu’il verra que l’enfant n’y est pas, il mourra, et tes serviteurs auront fait descendre avec douleur au séjour des morts les cheveux blancs de ton serviteur, notre père.
  32. Car ton serviteur a répondu de l’enfant en le prenant à mon père ; il a dit : Si je ne le ramène pas auprès de toi, je serai coupable envers mon père à tout jamais.
  33. Permets donc, je te prie, que moi, ton serviteur, je reste à la place de l’enfant comme esclave de mon seigneur, et que l’enfant remonte avec ses frères.
  34. Comment pourrais-je remonter vers mon père, si l’enfant n’est pas avec moi ? Non, que je ne voie point l’affliction qui accablerait mon père ! »

Chapitre 45[modifier]

  1. Alors Joseph ne put se contenir devant tous ceux qui étaient présents ; il s’écria : « Faites sortir tout le monde. » Et il ne resta personne avec lui quand il se fit connaître à ses frères.
  2. Il éleva la voix en pleurant ; les Égyptiens l’entendirent, et la maison de Pharaon l’entendit.
  3. Joseph dit à ses frères : « Je suis Joseph ! Mon père vit-il encore ? » Mais ses frères ne purent lui répondre, tant ils étaient bouleversés devant lui.
  4. Et Joseph dit à ses frères : « Approchez-vous de moi. » ; et ils s’approchèrent. Il dit : « Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour être mené en Égypte.
  5. Maintenant ne vous affligez pas et ne soyez pas fâchés contre vous-mêmes de ce que vous m’avez vendu pour être conduit ici ; c’est pour vous sauver la vie que Dieu m’a envoyé devant vous.
  6. Car voilà deux ans que la famine est dans ce pays, et pendant cinq années encore il n’y aura ni labour ni moisson.
  7. Dieu m’a envoyé devant vous pour vous assurer un reste dans le pays et vous faire subsister pour une grande délivrance.
  8. Et maintenant, ce n’est pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est Dieu ; il m’a établi père de Pharaon, seigneur sur toute sa maison et gouverneur de tout le pays d’Égypte.
  9. Hâtez-vous de monter vers mon père, et vous lui direz : Ainsi a parlé ton fils Joseph : Dieu m’a établi seigneur sur toute l’Égypte ; descends vers moi sans tarder.
  10. Tu habiteras dans le pays de Gessen, et tu seras près de moi, toi et tes fils, et les fils de tes fils, tes brebis et tes bœufs, et tout ce qui est à toi.
  11. Là, je te nourrirai, - car il y aura encore cinq années de famine, - afin que tu ne souffres pas, toi, ta maison et tout ce qui est à toi.
  12. Voici, vos yeux voient, ainsi que les yeux de mon frère Benjamin, que c’est ma bouche qui vous parle.
  13. Racontez à man père toute ma gloire en Égypte et tout ce que vous avez vu, et faites au plus tôt descendre ici mon père. »
  14. Alors il se jeta au cou de Benjamin, son frère, et pleura ; et Benjamin pleura sur son cou.
  15. Il baisa aussi tous ses frères, et pleura en les tenant embrassés ; puisses frères s’entretinrent avec lui.
  16. Le bruit se répandit dans la maison de Pharaon que les frères de Joseph étaient venus : ce qui fut agréable à Pharaon et à ses serviteurs.
  17. Et Pharaon dit à Joseph : « Dis à tes frères : Faites ceci chargez vos bêtes et partez pour le pays de Chanaan et,
  18. ayant pris votre père et vos familles, revenez auprès de moi. Je vous donnerai ce qu’il y a de meilleur au pays d’Égypte, et vous mangerez la graisse du pays.
  19. Tu es autorisé à leur dire : Faites ceci : prenez dans le pays d’Égypte des chariots pour vos enfants et pour vos femmes ; amenez votre père et venez.
  20. Que vos yeux ne s’arrêtent pas avec regret sur les objets que vous devrez laisser, car ce qu’il y a de meilleur dans tout le pays d’Égypte est à votre disposition. »
  21. Les fils d’Israël firent ainsi ; Joseph leur donna des chariots, selon l’ordre de Pharaon, ainsi que des provisions pour la route.
  22. Il leur donna à tous des vêtements de rechange, et il donna à Benjamin trois cents pièces d’argent et cinq vêtements de rechange.
  23. Il envoya également à son père dix ânes chargés des meilleurs produits de l’Égypte, et dix ânesses chargées de blé, de pain et de vivres, pour son père pendant le voyage.
  24. Puis il congédia ses frères, qui partirent ; et il leur dit : « Ne vous querellez pas en chemin. »
  25. Ayant monté de l’Égypte, ils arrivèrent dans le pays de Chanaan, auprès de Jacob, leur père.
  26. Ils lui dirent : « Joseph vit encore, c’est même lui qui gouverne tout le pays d’Égypte. » Mais son cœur resta froid, parce qu’il ne les croyait pas.
  27. Ils lui rapportèrent alors toutes les paroles que Joseph avait dites. Lorsqu’il eut vu les chariots que Joseph avait envoyés pour le transporter, l’esprit de Jacob, leur père, se ranima, et Israël dit :
  28. « C’est assez ! Joseph, mon fils, vit encore ! j’irai et je le verrai avant de mourir. »

Chapitre 46[modifier]

  1. Israël partit avec tout ce qui lui appartenait. Arrivé à Bersabée, il offrit des sacrifices au Dieu de son père Isaac.
  2. Et Dieu parla à Israël dans une vision de nuit, et il dit : « Jacob ! Jacob ! »
  3. Israël répondit : « Me voici. » Et Dieu dit : « Je suis le Dieu fort, le Dieu de ton père. Ne crains point de descendre en Égypte, car là je te ferai devenir une grande nation.
  4. Moi-même je descendrai avec tel en Égypte, et moi-même aussi je t’en ferai sûrement remonter ; et Joseph posera sa main sur tes yeux. »
  5. Jacob, se levant, quitta Bersabée ; et les fils d’Israël mirent Jacob, leur père, ainsi que leurs femmes et leurs enfants, sur les chariots que Pharaon avait envoyés pour le transporter.
  6. Ils prirent aussi leurs troupeaux et leurs biens qu’ils avaient acquis dans le pays de Chanaan. Et Jacob se rendit en Égypte avec toute sa famille.
  7. Il emmena avec lui en Égypte ses fils et les fils de ses fils, ses filles et les filles de ses fils, et toute sa famille.
  8. Voici les noms des fils d’Israël qui vinrent en Égypte : Jacob et ses fils. - Premier-né de Jacob, Ruben. –
  9. Fils de Ruben : Hénoch, Phallu, Hesron et Charmi. –
  10. Fils de Siméon : Jamuel, Jamin, Ahod, Jachin et Sohar, et Saut, fils de la Chananéenne. –
  11. Fils de Lévi : Gerson, Caat et Mérari. –
  12. Fils de Juda : Her, Onan, Séla, Pharès et Zara ; mais Her et Onan étaient morts au pays de Chanaan. Les fils de Pharès furent Hesron et Hamul. –
  13. Fils d’Issachar : Thola, Phua, Job et Semron. –
  14. Fils de Zabulon : Sared, Elon et Jahélel –
  15. Ce sont là les fils que Lia enfanta à Jacob à Paddan-Aram, avec sa fille Dina. Ses fils et ses filles étaient en tout trente-trois personnes.
  16. Fils de Gad : Séphion, Haggi, Suni, Esebon, Heri, Arodi et Aréli.
  17. Fils d’Aser : Jamné, Jésua, Jessui et Béria, et Sara, leur sœur. Les fils de Béria furent Héber et Melchiel. –
  18. Ce sont là les fils de Zelpha, que Laban avait donnée à Lia, sa fille ; et elle les enfanta à Jacob : en tout seize personnes.
  19. Fils de Rachel, femme de Jacob : Joseph et Benjamin.
  20. Il naquit à Joseph, au pays d’Égypte, des fils que lui enfanta Aseneth, fille de Putiphar, prêtre d’On, savoir Manassé et Ephraïm.-
  21. Fils de Benjamin : Béla, Bochor, Asbel, Géra, Naaman, Echi, Ros, Mophim, Ophim et Ared. –
  22. Ce sont là les fils de Rachel, qui naquirent à Jacob : en tout quatorze personnes.
  23. Fils de Dan : Husim. –
  24. Fils de Nephtali : Jasiel, Guni, Jéser et Salem. –
  25. Ce sont là les fils de Bala, que Laban avait donnée à Rachel, sa fille ; et elle les enfanta à Jacob : en tout sept personnes.
  26. Toutes les personnes qui vinrent avec Jacob en Égypte, issues de lui, sans compter les femmes des fils de Jacob, étaient au nombre de soixante-six en tout.
  27. Les fils de Joseph qui lui étaient nés en Égypte étaient deux.- Le total des personnes de la famille de Jacob qui vinrent en Égypte était de soixante-dix.
  28. Jacob avait envoyé Juda devant lui vers Joseph pour préparer son arrivée en Gessen.
  29. Lorsque Jacob et les siens furent entrés en Gessen, Joseph fit atteler son char et y monta, pour aller en Gessen, à la rencontre d’Israël, son père. Il se montra à lui et, s’étant jeté à son cou, il pleura longtemps sur son cou.
  30. Israël dit à Joseph : « Je puis mourir maintenant, puisque j’ai vu ton visage et que tu vis encore ! »
  31. Joseph dit à ses frères et à la famille de son père : « Je vais avertir Pharaon et je lui dirai : Mes frères et la famille de mon père, qui étaient au pays de Chanaan, sont venus vers moi.
  32. Ces hommes font paître des brebis, car ce sont des propriétaires de troupeaux ; ils ont amené leurs brebis et leurs bœufs, et tout ce qui leur appartient.
  33. Et quand Pharaon vous appellera et dira : Quelle est votre occupation ?
  34. vous répondrez : Nous, tes serviteurs, sommes des propriétaires de troupeaux depuis notre jeunesse jusqu’à présent comme l’étaient nos pères. De cette manière vous habiterez dans le pays de Gessen, car tous les bergers sont en abomination aux Égyptiens. »

Chapitre 47[modifier]

  1. Joseph alla porter la nouvelle à Pharaon, en disant : « Mon père et mes frères sont venus du pays de Chanaan avec leurs brebis et leurs bœufs, et tout ce qui leur appartient, et les voici dans le pays de Gessen. »
  2. Ayant pris cinq de ses frères, il les présenta à Pharaon ;
  3. et Pharaon leur dit : « Quelle est votre occupation ? » Ils répondirent à Pharaon « Nous, tes serviteurs, sommes bergers, comme l’étaient nos pères. »
  4. Ils dirent encore à Pharaon : « Nous sommes venus pour séjourner dans le pays, car il n’y a plus de pâture pour les brebis de tes serviteurs, la famine s’étant appesantie sur le pays de Chanaan. Permets donc à tes serviteurs d’habiter dans le pays de Gessen. »
  5. Pharaon dit à Joseph : « Ton père et tes frères sont venus auprès de toi. Le pays d’Égypte est devant toi établis ton père et tes frères dans la meilleure partie du pays.
  6. Qu’ils demeurent dans le pays de Gessen ; et, si tu trouves parmi eux des hommes capables, mets-les à la tête des troupeaux qui m’appartiennent. »
  7. Joseph fit venir Jacob, son père, et le présenta à Pharaon. Jacob bénit Pharaon ;
  8. et Pharaon dit à Jacob : « Quel est le nombre de jours des années de ta vie ? »
  9. Jacob répondit à Pharaon : « Les jours des années de mon pèlerinage sont de cent trente ans. Courts et mauvais ont été les jours des années de ma vie, et ils n’ont point atteint les jours des années de la vie de mes pères durant leur pèlerinage. »
  10. Jacob bénit encore Pharaon et se retira de devant Pharaon.
  11. Joseph établit son père et ses frères, et leur assigna une propriété dans le pays d’Égypte, dans la meilleure partie du pays, dans la contrée de Ramsès, ainsi que Pharaon l’avait ordonné ;
  12. et Joseph fournit de pain son père et ses frères, et toute la famille de son père, selon le nombre des enfants.
  13. Il n’y avait plus de pain dans tout le pays, car la famine était très grande ; le pays d’Égypte et le pays de Chanaan étaient épuisés à cause de la famine.
  14. Joseph recueillit tout l’argent qui se trouvait dans le pays d’Égypte et dans le pays de Chanaan, contre le blé qu’on achetait, et il fit entrer cet argent dans la maison de Pharaon.
  15. Quand il n’y eut plus d’argent dans le pays d’Égypte et dans le pays de Chanaan, tous les Égyptiens vinrent à Joseph, en disant : « Donne-nous du pain ! Pourquoi mourrions-nous en ta présence ? Car nous sommes à bout d’argent. » Joseph dit :
  16. « Amenez vos troupeaux, et je vous donnerai du pain en échange de vos troupeaux, puisque vous êtes à bout d’argent. »
  17. Ils amenèrent leurs troupeaux à Joseph, et Joseph leur donna du pain en échange des chevaux, des troupeaux de brebis et de bœufs, et des ânes. Il leur fournit ainsi du pain cette année-là, en échange de tous leurs troupeaux.
  18. Lorsque cette année fut écoulée, ils vinrent à Joseph l’année suivante, et lui dirent : « Nous ne cacherons point à mon seigneur que l’argent est épuisé et que les troupeaux de bétail ont été donnés à mon seigneur ; il ne reste devant mon seigneur que nos corps et nos terres.
  19. Pourquoi péririons-nous sous tes yeux, nous et nos terres ? Achète-nous, ainsi que nos terres, pour du pain, et nous serons, nous et nos terres, serfs de Pharaon ; et donne-nous de quoi semer, afin que nous vivions et que nous ne mourions pas, et que nos terres ne soient pas désolées. »
  20. Joseph acquit ainsi toutes les terres de l’Égypte à Pharaon ; car les Égyptiens vendirent chacun leur champ, parce que la famine les pressait, et le pays devint la propriété de Pharaon.
  21. Il fit passer le peuple dans les villes, d’une extrémité à l’autre du territoire de l’Égypte.
  22. Il n’y eut que les terres des prêtres qu’il n’acquit pas ; car les prêtres recevaient de Pharaon une portion déterminée, et ils vécurent de leur revenu que Pharaon leur assignait : c’est pourquoi ils ne vendirent point leurs terres.
  23. Joseph dit au peuple : « Je vous ai acquis aujourd’hui avec vos terres pour Pharaon. Voici pour vous de la semence, ensemencez la terre.
  24. A la récolte, vous donnerez le cinquième à Pharaon, et vous aurez les quatre autres parties pour ensemencer vos champs et pour vous nourrir, vous et ceux qui sont dans vos maisons, et pour nourrir vos enfants. »
  25. Ils dirent : « Nous te devons la vie ! Que nous trouvions grâce auprès de mon seigneur, et nous serons esclaves de Pharaon. »
  26. Joseph fit de cela une loi, qui subsiste jusqu’à ce jour, et en vertu de laquelle le cinquième du produit des terres d’Égypte appartient à Pharaon ; seules les terres des prêtres ne sont pas à lui.
  27. Israël habita au pays d’Égypte, dans la contrée de Gessen ; ils y acquirent des possessions, ils furent féconds et multiplièrent beaucoup.
  28. Jacob vécut dix-sept ans dans le pays d’Égypte ; et les jours de Jacob, les années de sa vie furent de cent quarante-sept ans.
  29. Quand les jours d’Israël approchèrent de leur fin, il appela son fils Joseph et lui dit : « Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, mets, je te prie, ta main sous ma cuisse, et use envers moi de bonté et de fidélité : ne m’enterre pas en Égypte.
  30. Quand je serai couché avec mes pères, tu me transporteras hors de l’Égypte, et tu m’enterreras dans leurs sépulcres. » Joseph répondit : « Je ferai selon ta parole. »
  31. Et Jacob dit : « Jure-le-moi. » Joseph le lui jura ; et Israël se prosterna sur le chevet du lit.

Chapitre 48[modifier]

  1. Après ces choses, on vint dire à Joseph : « Voici que ton père est malade. » Il prit avec lui ses deux fils, Manassé et Ephraïm.
  2. On avertit Jacob, en disant : « Voici ton fils Joseph qui vient vers toi. » Israël rassembla ses forces et s’assit sur son lit.
  3. Jacob dit à Joseph : « Le Dieu tout-puissant m’est apparu à Luz, dans le pays de Chanaan,
  4. et il m’a béni, en disant : Je te rendrai fécond, je te multiplierai, et je te ferai devenir une assemblée de peuples ; je donnerai ce pays à ta postérité après toi, pour qu’elle le possède à jamais.
  5. Et maintenant, les deux fils qui te sont nés dans le pays d’Égypte, avant mon arrivée vers toi en Égypte, seront miens ; Ephraïm et Manassé seront miens, comme Ruben et Siméon.
  6. Mais les enfants que tu as engendrés après eux seront tiens ; ils seront appelés du nom de leurs frères quant à leur part d’héritage.
  7. Et moi, quand je revenais de Paddan, Rachel mourut en route auprès de moi, dans le pays de Chanaan, à une certaine distance d’Ephrata ; et c’est là que je l’ai enterrée sur le chemin d’Ephrata, qui est Bethléem. »
  8. Alors Israël vit les fils de Joseph, et dit : « Qui sont ceux-ci ? »
  9. Joseph répondit à son père : « Ce sont mes fils, que Dieu m’a donnés ici. » Et Israël dit : « Fais-les approcher de moi, je te prie, afin que je les bénisse. »
  10. Car les yeux d’Israël étaient obscurcis par l’âge, et il ne pouvait plus bien voir. Joseph les fit approcher de lui, et Israël les baisa, en les tenant embrassés.
  11. Et Israël dit à Joseph « Je ne pensais plus revoir ton visage, et voici que Dieu me fait voir aussi ta postérité ! »
  12. Joseph les retira d’entre les genoux de son père et, s’étant prosterné en terre devant lui,
  13. Joseph les prit tous les deux, Ephraïm à sa droite, à la gauche d’Israël, et Manassé à sa gauche, à la droite d’Israël, et il les fit approcher.
  14. Israël étendit sa main droite et la posa sur la tête d’Ephraïm, qui était le plus jeune, et il posa sa main gauche sur la tête de Manassé ; c’est à dessein qu’il posa ainsi ses mains, car Manassé était l’aîné.
  15. Il bénit Joseph, en disant : « Que le Dieu en présence duquel ont marché mes pères Abraham et Isaac, que le Dieu qui m’a nourri depuis que j’existe jusqu’à ce jour,
  16. que l’ange qui m’a délivré de tout, mal, bénisse ces enfants ! Qu’ils soient appelés de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac, et qu’ils multiplient en abondance au milieu du pays ! »
  17. Joseph, voyant que son père posait sa main droite sur la tête d’Ephraïm, en eut du déplaisir ; il prit la main de son père pour l’écarter de dessus la tête d’Ephraïm et la porter sur celle de Manassé ; et Joseph dit à son père :
  18. « Pas ainsi, mon père, car celui-ci est le premier-né : mets ta main droite sur sa tête. »
  19. Mais son père refusa, en disant : « Je le sais, mon fils, je le sais ; lui aussi deviendra un peuple, lui aussi sera grand ; mais son frère cadet sera plus grand que lui, et sa postérité deviendra une multitude de nations. »
  20. Il les bénit donc ce jour-là et dit : « Par toi Israël bénira, en disant : Que Dieu te rende tel qu’Ephraïm et Manassé ! » Et il mit Ephraïm avant Manassé.
  21. Israël dit à Joseph : « Voici que je vais mourir. Mais Dieu sera avec vous, et il vous ramènera dans le pays de vos pères.
  22. Je te donne, de plus qu’à tes frères, une portion que j’ai prise de la main des Amorrhéens avec mon épée et mon arc. »

Chapitre 49[modifier]

  1. Jacob appela ses fils et leur dit : « Rassemblez-vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera à la fin des jours.
  2. Rassemblez-vous et écoutez, fils de Jacob ; écoutez Israël, votre père.
  3. RUBEN, toi, mon premier-né, ma force, et le premier fruit de ma vigueur, supérieur en dignité et supérieur en puissance,
  4. tu as bouillonné comme l’eau ; tu n’auras pas la prééminence ! Car tu es monté sur la couche de ton père, et tu as souillé ma couche en y montant !
  5. SIMÉON et LÉVI sont frères ; leurs glaives sont des instruments de violence.
  6. Que mon âme n’entre point dans leur conseil ! Que mon âme ne s’unisse point à leur assemblée ! Car, dans leur colère, ils ont égorgé des hommes, et, dans leur emportement, ils ont coupé les jarrets des taureaux.
  7. Maudite soit leur colère, car elle a été violente, et leur fureur ; car elle a été cruelle ! Je les diviserai en Jacob, et je les disperserai en Israël.
  8. Toi, JUDA, tes frères te loueront ; ta main sera sur le cou de tes ennemis ; les fils de ton père se prosterneront devant toi.
  9. Juda est un jeune lion. Tu es remonté du carnage, mon fils ! Il a ployé les genoux, il s’est couché comme un lion, comme une lionne : qui le fera lever ?
  10. Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton de commandement d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne Schiloh ; c’est à lui que les peuples obéiront.
  11. Il attache à la vigne son ânon, au cep le petit de son ânesse ; il lave son vêtement dans le vin, son manteau dans le sang de la grappe.
  12. Il a les yeux rouges de vin, et les dents blanches de lait.
  13. ZABULON habite le bord de la mer, il est sur le rivage où abordent les navires ; son flanc est du côté de Sidon.
  14. ISSACHAR est un âne robuste, qui se couche dans ses parcs.
  15. Il voit que le repos est bon, et que le pays est agréable ; et il courbe son épaule sous le fardeau ; il est devenu un homme asservi au tribut.
  16. DAN juge son peuple, comme l’une des tribus d’Israël.
  17. Dan est un serpent sur le chemin, une vipère sur le sentier, qui mord les talons du cheval, pour que le cavalier tombe à la renverse.
  18. J’espère en ton secours, ô Yahweh !
  19. GAD, des bandes armées le pressent, et lui, à son tour, les presse sur les talons.
  20. D’ASER vient le pain savoureux, il fournit les mets délicats des rois.
  21. NEPHTALI est une biche en liberté, il prononce des paroles gracieuses.
  22. JOSEPH est lé rejeton d’un arbre fertile, le rejeton d’un arbre fertile sur les bords d’une source ; ses branches s’élancent au-dessus de la muraille.
  23. Des archers le provoquent, ils lui lancent des flèches et l’attaquent.
  24. Mais son arc reste ferme, ses bras et ses mains sont rendus agiles, par les mains du Puissant de Jacob, par celui qui est le Pasteur et le Rocher d’Israël.
  25. Que du Dieu de ton père - il t’aidera ! - et du Tout-Puissant - il te bénira ! te viennent les bénédictions du ciel en haut, les bénédictions de l’abîme en bas, les bénédictions des mamelles et du sein maternel !
  26. Les bénédictions de ton père surpassent les bénédictions des montagnes antiques, la beauté des collines éternelles qu’elles soient sur la tête de Joseph, sur le front du prince de ses frères !
  27. BENJAMIN est un loup qui déchire ; le matin il dévore la proie, le soir il partage le butin.
  28. Ce sont là tous ceux qui formèrent les douze tribus d’Israël ; c’est ainsi que leur parla leur père et qu’il les bénit. Il les bénit chacun selon sa bénédiction.
  29. Puis il leur donna cet ordre : « Je vais être réuni à mon peuple ; enterrez-moi avec mes pères dans la caverne qui est dans le champ d’Ephron, le Héthéen,
  30. dans la caverne du champ de Macpéla, en face de Mambré, au pays de Chanaan : c’est la caverne qu’Abraham a acquise d’Ephron, le Héthéen, avec le champ, pour avoir un sépulcre qui lui appartienne.
  31. C’est là qu’on a enterré Abraham et Sara, sa femme, c’est là qu’on a enterré Isaac et Rebecca, sa femme, et c’est là que j’ai enterré Lia. »
  32. Le champ et la caverne qui s’y trouve ont été acquis des fils de Heth.
  33. Lorsque Jacob eut achevé de donner ses ordres à ses fils, ayant retiré ses pieds dans le lit, il expira et fut réuni à ses pères.

Chapitre 50[modifier]

  1. Joseph se jeta sur le visage de son père, pleura sur lui et le baisa.
  2. Puis Il ordonna aux médecins à son service d’embaumer son père, et les médecins embaumèrent Israël.
  3. Ils y employèrent quarante jours, car c’est le temps que l’on emploie à embaumer ; et les Égyptiens le pleurèrent soixante-dix jours.
  4. Quand les jours de son deuil furent passés, Joseph s’adressa aux gens de la maison de Pharaon, et leur dit : « Si j’ai trouvé grâce à vos yeux, rapportez ceci, je vous prie, aux oreilles de Pharaon :
  5. Mon père m’a fait jurer, en disant : Voici que je vais mourir ; tu m’enterreras dans le sépulcre que je me suis creusé au pays de Chanaan. Je voudrais donc y monter pour enterrer mon père ; et je reviendrai. »
  6. Pharaon répondit : « Monte et enterre ton père, comme il te l’a fait jurer. »
  7. Joseph monta pour enterrer son père. Avec lui montèrent tous les serviteurs de Pharaon, les anciens de sa maison, et tous les anciens du, pays d’Égypte, toute la maison de Joseph,
  8. ses frères et la maison de son père : ils ne laissèrent dans le pays de Gessen que leurs petits enfants, leurs brebis et leurs bœufs.
  9. Il montait encore avec Joseph des chars et des cavaliers, en sorte que le cortège était très nombreux.
  10. Arrivés à l’aire d’Atad, qui est au delà du Jourdain, ils firent entendre de grandes et profondes lamentations, et Joseph célébra en l’honneur de son père un deuil de sept jours.
  11. Les habitants du pays, les Chananéens, ayant vu ce deuil dans l’aire d’Atad, dirent : « Voilà un grand deuil parmi les Égyptiens ! » C’est pourquoi l’on a donné le nom d’Abel-Mitsraïm à ce lieu, qui est au delà du Jourdain.
  12. Les fils de Jacob firent donc envers lui comme il leur avait commandé.
  13. Ses fils le transportèrent au pays de Chanaan et l’enterrèrent dans la caverne du champ de Macpéla, qu’Abraham avait acquise d’Ephron le Héthéen, avec le champ, pour avoir un sépulcre qui lui appartint, vis-à-vis de Mambré.
  14. Après avoir enterré son père, Joseph retourna en Égypte avec ses frères et tous ceux qui étaient montés avec lui pour enterrer son père.
  15. Quand les frères de Joseph virent que leur père était mort, ils dirent : « Si Joseph nous prenait en haine, et nous rendait tout le mal que nous lui avons fait ! »
  16. Et ils firent dire à Joseph : « Ton père a donné cet ordre avant de mourir :
  17. Vous parlerez ainsi à Joseph : Oh ! pardonne le crime de tes frères et leur péché, car ils t’ont fait du mal ! Maintenant donc, je te prie, pardonne le crime des serviteurs du Dieu de ton père. » Joseph pleura, en entendant ces paroles.
  18. Ses pères vinrent eux-mêmes se prosterner devant lui, en disant : « Nous sommes tes serviteurs. »
  19. Joseph leur dit : « Soyez sans crainte ; car suis-je à la place de Dieu ?
  20. Vous aviez dans la pensée de me faire du mal ; mais Dieu avait dans la sienne d’en faire sortir du bien, afin d’accomplir ce qui arrive aujourd’hui, afin de conserver la vie à un peuple nombreux.
  21. Soyez donc sans crainte ; je vous entretiendrai, vous et vos enfants. »
  22. Joseph demeura en Égypte, lui et la maison de son père. Il vécut cent dix ans.
  23. Joseph vit les fils d’Ephraïm jusqu’à la troisième génération ; des fils de Machir, fils de Manassé, naquirent aussi sur les genoux de Joseph.
  24. Joseph dit à ses frères : « pour moi, je vais mourir, mais Dieu vous visitera certainement et vous fera remonter de ce pays dans le pays qu’il a juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob. »
  25. Joseph fit jurer les fils d’Israël , en disant : « certainement Dieu vous visitera, et vous ferez remonter mes os d’ici. »
  26. Joseph mourut, âgé de cent dix ans. On l’embauma et on le mit dans un cercueil en Égypte.