Grand Traité d’instrumentation et d’orchestration modernes/La Viole d’amour

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


CHAPITRE 4me

LA VIOLE D’AMOUR.

Cet instrument est un peu plus grand que L’alto. Il est presque partout tombé en désuétude et sans Mr Urhan le seul artiste qui en joue à Paris, il ne nous serait connu que de nom.

Il a sept cordes en boyau dont les trois plus graves sont, comme l’ut et le sol de l’alto, recouvertes d’un fil d’ardent. Au dessous du manche et passant sous le chevalet se trouvent sept autres cordes de métal accordées à l’unisson des premières pour vibrer avec elles Sympathiquement, et donner en conséquence à l’instrument une seconde résonnance pleine de douceur et de mystère. On l’accordait autrefois de plusieurs manières fort bizarres, Mr Urhan a adopté l’accord suivant en tierces et quartes, comme le plus simple et le plus rationnel.

EXEMPLE.

\new Voice \with { \consists "Balloon_engraver" } {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \clef alto
  <d-\balloonText #'(2 . -2) \markup \tiny { 7\super me Corde "   " }
  fis-\balloonText #'(2 . -1) \markup \tiny { 6\super me Corde }
  a-\balloonText #'(2 . -.1) \markup \tiny { 5\super me Corde }
  d'-\balloonText #'(2 . 0) \markup \tiny { 4\super me Corde }
  fis'-\balloonText #'(2 . .1) \markup \tiny { 3\super me Corde }
  a'-\balloonText #'(2 . 1) \markup \tiny { 2\super me Corde }
  d''-\balloonText #'(2 . 2) \markup \tiny { 1\super re Corde }
  >1
  \bar "||"
}

L’étendue de la viole d’amour est de trois octaves et demie, au moins. On l’écrit, comme l’alto, sur deux clefs.

EXEMPLE.

\relative c{
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \cadenzaOn
  \clef alto
  d4 e fis g a b cis
  d e fis g a b cis 
  d
  \clef treble
  e fis g a b cis 
  d e fis g a
  \bar "||"
}

On voit que, par la disposition de ses cordes, la viole d’amour est essentiellement propre aux accords de trois ou quatre notes et plus, arpégés ou frappés ou soutenus et surtout aux mélodies en double corde. Seulement il est évident que, dans la disposition des harmonies qu’on écrit pour elle, il faut suivre un système différent de celui employé pour les violons, altos et violoncelles, accordés par quintes, et qu’on doit se garder d’écarter les notes des accords au-delà d’une tierce et d’une quarte en général, à moins qu’on ait pour corde inférieure une corde à vide.

Ainsi le LA de la seconde octave donne toute latitude au aigu d’étendre sa gamme au-dessus de lui :

EXEMPLE.

\relative c'' {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \cadenzaOn  
  \set fingeringOrientations = #'(right)
  \clef alto
  <a_0 e'>4 <a_0 f'> <a_0 fis'>
  \clef treble
  <a_0 fis'> <a_0 g'> <a_0 a'> <a_0 b'> <a_0 cis'>
  <d,-0 fis-0 a-0 d'>
  \bar "|"
}
Il est inutile, je pense, de désigner les accords de tierce mineure et de seconde

\relative c {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \clef alto
  \cadenzaOn
  <d f!>4 <d e>
  \bar "||"
}
comme impraticables

au grave, puisque les sons qui les composent se trouvent tous les deux forcément sur la corde . En y réfléchissant un instant on trouvera des impossibilités analogues sur la corde grave de tous les instruments à archet.

Les sons harmoniques sont d’un admirable effet sur la viole d’amour ; ils s’obtiennent absolument par le même procédé que ceux du Violon et de l’alto ; seulement la disposition en accord parfait de ses sept cordes à vide donne toutes facilités à la Viole d’Amour pour produire assez rapidement les arpèges de son accord de Ré majeur à l’octave et à la double octave supérieures, ceux de l’accord de La majeur à la douzième supérieure, et ceux de l’accord de Fa dièze majeur à la dix-septième supérieure.

EXEMPLE.
En effleurant les Octaves.

\new GrandStaff \with {
  \remove Span_bar_engraver
} <<
  \new Staff = "sons réels" \relative c' {
    \time 12/8
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    d8^"Sons réels harmoniques." fis a d fis a d a fis d a fis
    \time 4/4
    d1
    \bar "||"
  }
  \new Staff = "left" \relative c {
    \time12/8
    \clef alto
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    <d_0 d'\harmonic>8^"Doigt effleurant la corde." <fis_0 fis'\harmonic> <a_0 a'\harmonic>
    <d_0 d'\harmonic> <fis_0 fis'\harmonic> <a_0 a'\harmonic>
    <d_0 d'\harmonic> <a_0 a'\harmonic> <fis_0 fis'\harmonic>
    <d_0 d'\harmonic> <a_0 a'\harmonic> <fis_0 fis'\harmonic>
    \time 4/4
    <d_0 d'\harmonic>1
    \bar "||"
  }
>>
En effleurant les Quintes.

\new GrandStaff \with {
  \remove Span_bar_engraver
} <<
  \new Staff = "sons réels" \relative c' {
    \time 12/8
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    a'8^"Sons réels harmoniques." cis e a cis e a e cis a e cis
    \time 4/4
    a1
    \bar "||"
  }
  \new Staff = "left" \relative c {
    \time12/8
    \clef alto
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    <d_0 a'\harmonic>8^\markup{\left-column{"Doigt effleurant" "la quinte."}} <fis_0 cis'\harmonic> <a_0 e'\harmonic>
    <d_0 a'\harmonic> <fis_0 cis'\harmonic> <a_0 e'\harmonic>
    <d_0 a'\harmonic> <a_0 e'\harmonic> <fis_0 cis'\harmonic>
    <d_0 a'\harmonic> <a_0 e'\harmonic> <fis_0 cis'\harmonic>
    \time 4/4
    <d_0 a'\harmonic>1
    \bar "||"
  }
>>
En effleurant les Quartes.

\new GrandStaff \with {
  \remove Span_bar_engraver
} <<
  \new Staff = "sons réels" \relative c'' {
    \time 12/8
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    d8^"Sons réels harmoniques." fis a d fis a d a fis d a fis
    \time 4/4
    d1
    \bar "||"
  }
  \new Staff = "left" \relative c {
    \time12/8
    \clef alto
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    <d_0 g\harmonic>8^\markup{\left-column{"Doigt effleurant" "la quinte."}} <fis_0 b\harmonic> <a_0 d\harmonic>
    <d_0 g\harmonic> <fis_0 b\harmonic> <a_0 d\harmonic>
    <d_0 g\harmonic> <a_0 d\harmonic> <fis_0 b\harmonic>
    <d_0 g\harmonic> <a_0 d\harmonic> <fis_0 b\harmonic>
    \time 4/4
    <d_0 g\harmonic>1
    \bar "||"
  }
>>
En effleurant les Tierces maj.

\new GrandStaff \with {
  \remove Span_bar_engraver
} <<
  \new Staff = "sons réels" \relative c'' {
    \time 12/8
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    fis8^"Sons réels harmoniques." ais cis
    \ottava #1
    fis ais cis fis cis ais
    \ottava #0
    fis cis ais
    \time 4/4
    fis1
    \bar "||"
  }
  \new Staff = "left" \relative c {
    \time12/8
    \clef alto
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    <d_0 fis\harmonic>8^\markup{\left-column{"Doigt effleurant" "la quinte."}} <fis_0 ais\harmonic> <a_0 cis\harmonic>
    <d_0 fis\harmonic> <fis_0 ais\harmonic> <a_0 cis\harmonic>
    <d_0 fis\harmonic> <a_0 cis\harmonic> <fis_0 ais\harmonic>
    <d_0 fis\harmonic> <a_0 cis\harmonic> <fis_0 ais\harmonic>
    \time 4/4
    <d_0 fis\harmonic>1
    \bar "||"
  }
>>

On voit par ces exemples que, si l’on se proposait d’utiliser ces charmants arpèges des Violes d’amour, les tons de Ré, de Sol, de La, de Fa dièze ou de Si naturel, sont ceux qui permettraient de les placer le plus souvent. Comme ces trois accords ne suffiraient pas sans doute pour accompagner sans interruption un chant un peu modulé il n’y aurait aucune raison pour ne pas avoir une partie des Violes d’amour accordées d’une autre manière ; en Ut par exemple, ou en Ré bémol, selon les accords dont le compositeur aurait besoin pour son morceau. Le charme extrême de ces harmoniques en arpèges sur les cordes à vide mérite bien qu’on prenne tous les moyens possibles pour en tirer parti.

La viole d’amour a un timbre faible et doux ; elle a quelque chose de Séraphique qui tient à la fois de l’alto et des sons harmoniques du violon. Elle convient surtout au style lié, au mélodies rêveuses, à l’expression des sentiments extatiques et religieux. Mr Meyerbeer l’a placée avec bonheur dans la romance de Raoul au 1er acte des Huguenots.


\version "2.14.0"

\header {
  dedication = "N° 9"
  title = "LES HUGUENOTS."
  composer = "MEYERBEER."
  % Supprimer le pied de page par défaut
  tagline = ##f
}

\layout {
  indent = 26\mm
  short-indent = 5 \mm
  \context {
    \Score
    \remove "Bar_number_engraver"
  }
}

global = {
  \key d \major
  \time 4/4
  \tempo "Andante."
  \override Rest #'style = #'classical
}

viola = \relative c' {
  \global
  <d fis>2 <a d>4 <fis a>
  <a d> <d fis> <fis a> \clef treble <a d>
  <d, fis'>1~ <d fis'>2. r4
  R1\fermataMarkup R1
  
  r2\fermata r8 \clef alto d,16(^"En tirant." fis a d fis a)
  d1~ d2~ d16 d,,(fis a d fis a d)
  fis1~ fis2. r4 
  R1\fermataMarkup R1
  
  r4 <fis,, d'>8[(^"En tirant." <a e'> <d fis>) \clef treble <fis a>( <fis d'> <a e'>])
  <d fis>4.\(  g16 fis e fis d^4 \clef alto a^0 fis  d a fis
  d8 fis16 a d fis a \clef treble d fis4-> a,->\)
  \clef alto \times 4/6 { a,8[^"Sons harmoniques." cis e cis a b] } \times 4/6 { a8[ cis e^\markup {\italic Riten.} cis a b] }
  a1~\<a2\!\>~a4\!
  \bar "|."
}

tenorVoice = \relative c' {
  \global
  \dynamicUp
  \autoBeamOff
  R1*4
  r4\fermata d^"Recit." r cis!8. d16
  a2 fis4. g8
  
  a4 r r2\fermata
  R1*4
  r2\fermata d4..^"Recit." e!16
  fis!2 cis!4. d8
  
  a4 r r2 R1*4 r2 r4
  \bar "|."
}

verse = \lyricmode {
  Ah quel spec -- tacle en -- chan -- teur
  Vient s’of -- frir à mes yeux.
}

cello = \relative c {
  \global
  R1*4 R1\fermataMarkup R
  R1\fermataMarkup R1*4 R1\fermataMarkup 
  R1*6 r2 r4
  \bar "|."
}

contrabass = \relative c {
  \global
  R1*4 R1\fermataMarkup R
  R1\fermataMarkup R1*4 R1\fermataMarkup 
  R1*6 r2 r4
  \bar "|."
}

violaPart = \new Staff \with {
  instrumentName = "VIOLE D’AMOUR."
  shortInstrumentName = "V. d’A."
  midiInstrument = "viola"
} { \clef alto \viola }

tenorVoicePart = \new Staff \with {
  instrumentName = "RAOUL."
  shortInstrumentName = "R."
  midiInstrument = "trumpet"
} { \clef tenor \tenorVoice }
\addlyrics { \verse }

celloPart = \new Staff \with {
  instrumentName = "VIOLONCELLE."
  shortInstrumentName = "Vlc."
  midiInstrument = "cello"
} { \clef bass \cello }

contrabassPart = \new Staff \with {
  instrumentName = "C-BASSO."
  shortInstrumentName = "Cb."
  midiInstrument = "contrabass"
} { \clef bass \contrabass }

\score {
  <<
    \violaPart
    \tenorVoicePart
    \celloPart
    \contrabassPart
  >>
  \layout { }
  \midi {
    \context {
      \Score
      tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 92 4)
    }
  }
}

Mais c’est là un effet de solo ; quel ne serait pas dans un andante celui d’une masse de Violes d’amour chantant une belle prière à plusieurs parties, ou accompagnant de leurs harmonies soutenues un chant d’altos, ou de violoncelles, ou de cor anglais, ou de cor, ou de flûte dans le médium, mêlé à des arpèges de harpes !!! Il serait vraiment bien dommage de laisser se perdre ce précieux instrument, dont tous les violonistes pourraient jouer après quelques semaines d’études.