50%.png

Grand dictionnaire universel du XIXe siècle/Elmsley (Peter)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

◄  Elmshorn
Index alphabétique — E
elmulki  ►
Index par tome


ELMSLEY (Peter), érudit anglais, né en 1773, mort en 1825. Il fit avec un grand éclat ses études à Westminster et k Oxford, et reçut le diplôme de maître des arts en 1797. Elmsley fut, pendant quelque temps, pasteur de la petite paroisse de Little-Horkesley ; mais un oncle lui ayant légué toute sa fortune, il se consacra exclusivement à l’étude des lettres, et en particulier à celle de la littérature grecque. Il contribua à la fondation de la Revue d’Édimbourg, à laquelle il fournit de nombreux articles de critique, notamment sur l’Homère de Heyne, l’Athénée de Sclnveighauser, le Prométhée de Bioomfield, et l’Hécube de Porson. En 1816, il fit un voyage en Italie pour rechercher des manuscrits, et passa l’hiver de 1818 à Florence, fouillant sans relâche les trésors de la bibliothèque Laurentienne. L’année suivante, il reçut la mission d’aider sir Humphry Davy dans une tâche bien difficile, qui ne produisit d’ailleurs aucun résultat, celle de dérouler d’abord, et de lire ensuite les manuscrits trouvés à Herculanum. L’illustre chimiste ayant échoué dans ses tentatives, Elmsley n’eut pas l’occasion désirée d’exercer sa sagacité. Peu après son retour en Angleterre, il fit un voyage en Allemagne, puis reçut le grade de docteur de l’université d’Oxtord, et devint professeur d’histoire ancienne en même temps que principal du collège de Saint-Alban-Hall. Elmsley joignait à beaucoup d’érudition un jugement sain, un goût pur, un style simple et élégant, un esprit vif et sarcastique qui, dans sa jeunesse surtout, lui avait fait de nombreux ennemis. Outre un grand nombre d’artcles importants insérés dans la Revue d’Édimbourg et dans la Revue trimestrielle, il a donné d’excellentes éditions : les Achurniens (1809) ; Œdipe tyran (1811) ; les Heraclide (1815) ; Médée (1S18) ; les Bacchantes (1821) ; Œdipe à Colone (1828), etc.