100%.png

Grands névropathes (Cabanès)/Tome 3/1

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄   HOFFMANN   ►

AVERTISSEMENT

Au seuil de cette troisième et dernière série de Grands Névropathes, dans laquelle nous avons rassemblé, par pays, les chapitres concernant des auteurs étrangers, nous tenons à préciser le sens que le Dr Cabanès a entendu donner au titre qu’il a choisi.

Il ne saurait être question, pour la plupart des personnages étudiés au cours de ces trois volumes, de ce que les psychiatres entendent par grande névrose. Le terme de « grands névropathes » — puisqu’il fallait, pour l’édition, une appellation d’ensemble — signifie simplement : grands hommes qui furent, aux degrés les plus divers, des névropathes.

Il est à présumer que le Dr Cabanès eût repris et amplifié chacune de ces études au moment de les réunir en volumes. Nous ne nous croyons pas, quant à nous, le droit de les modifier dans le sens de théories, en apparence nouvelles, et dont l’outrance n’est pas obligatoirement un gage de durée.

Nous ajouterons que le premier article de psychopathologie du Dr Cabanès, paru en 1886 (alors qu’interne en pharmacie, il préparait le doctorat en médecine, tout en étudiant l’Histoire), était intitulé : Les Souverains Névropathes.

En juin 1907, Cabanès fondait la Société médico-historique « destinée à grouper, pour des recherches et des études communes, des médecins, des historiens, des littérateurs et des artistes ». Nous donnons, à la fin du présent volume, le texte intégral de l’exposé des buts de ce groupement, que la grande guerre devait disperser quelques années plus tard.

Peut-être les lecteurs fidèles du Dr Cabanès, qui nous honorent d’une si précieuse sympathie, jugeront-ils que nous exagérons le souci de définir exactement la pensée et les desseins du disparu ; mais les initiés pensent avec nous que cette précaution n’est pas tout à fait la précaution inutile…


Bl-A. Cabanès.


◄   HOFFMANN   ►