Histoire des églises et chapelles de Lyon/Petit-Collège

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
H. Lardanchet (vol. IIp. 263-264).
Le P. Ménestrier, savant Jésuite lyonnais.

terrain ayant été acheté en 1629, le collège fut bâti et terminé en 1630. En 1726, les Jésuites reconstruisirent cet établissement, et pour cet effet, suspendirent les classes jusqu’en 1734. L’arrêt du Parlement bannissant de France ces religieux, ayant paru le 5 mars 1762, leurs biens furent mis sous séquestre. La ville de Lyon réclama le Petit-Collège, alléguant les avances de fonds qu’elle avait consenties aux religieux, et les dons qui leur avaient été faits par des Lyonnais. Mis en possession de l’immeuble, les consuls de Lyon en cédèrent la jouissance aux Oratoriens, puis aux missionnaires Saint-Joseph, qui l’occupèrent jusqu’en 1792. Le Petit-Collège devint alors un lieu de réunion pour le Club constitutionnel de Lyon. En 1793, il fut transformé en prison, et la chapelle en dépôt de farine. Le 8 mars 1793, un décret attribuait à l’État la propriété du Petit-Collège Notre-Dame, propriété transférée en 1803 à la ville de Lyon.