Histoire des églises et chapelles de Lyon/Servantes des pauvres

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
H. Lardanchet (vol. IIp. 242).

SERVANTES DES PAUVRES

Cardinal de Bonald, archevêque de Lyon.

La communauté dite Servantes des pauvres débuta le 17 septembre 1865. Elle fut fondée par sœur Marie-Rose de Sainte-Catherine, originaire du diocèse d’Annecy. Mgr de Bonald accueillit avec bonté cette personne qui voulait se consacrer au service des malades. Des âmes de bonne volonté se joignirent à elle, et, en 1808, elles formèrent une petite communauté sous la direction du Père Mathieu Lecomte, Dominicain, puis du Père Danzas. On s’était établi d’abord sur la paroisse Saint-Pothin, on se transporta bientôt sur celle de l’Immaculée Conception pour s’agrandir. Le cardinal de Bonald donna à ces dames comme costume un simple petit manteau et un camail. Elles n’étaient pas religieuses proprement dites, mais leur but était de se vouer au service des malades pauvres, à l’exclusion des riches, et à domicile. Cette communauté n’a eu qu’une existence éphémère, et elle a aujourd’hui disparu.