100%.png

Histoires incroyables (Palephate)/14

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

CHAP. XIV.

Atalante et Milanion (1).

On prétend qu’Atalante fut métamorphosée en lionne et que Milanion fut changé en lion. Voici ce qui en est : Atalante et Milanion chassaient ensemble. Milanion parvint à séduire Atalante et la fit entrer avec lui dans une grotte. Cette grotte était la retraite d’un lion et d’une lionne. Ces animaux entendant la voix de leurs nouveaux hôtes s’élancèrent sur eux et les dévorèrent. Quelque temps après, le lion et la lionne sortant de la grotte, les compagnons de chasse de Milanion crurent que c’étaient les deux amants qui avaient revêtu cette nouvelle forme, et, en rentrant dans la ville, ils répandirent le bruit que Milanion et Atalante avaient été transformés en lions (2).

(1) Cette fable est racontée en détail par Ovide qui la met en récit dans la bouche de Vénus faisant d’inutiles efforts pour détourner Adonis de la chasse aux lions et aux sangliers. (Métam. liv. X, v. 560-707), mais il appelle Milanion Hippomène. Apollodore, qui donne les mêmes détails qu’Ovide, nous apprend que les anciens poètes se partageaient entre les deux noms, qu’il semble néanmoins rapporter au même personnage (liv. 3, c. 9, § 2, p. 141-143, édit. de Heyne). Mais le Scholiaste d’Euripide, sur le vers 152 des Phéniciennes (p. 625 de l’éd. de Walckenaer) et le Scholiaste d’Apollonius de Rhodes sur les vers 769-773 (p. 61, tom. 2 de l’Apollonius de Schaefer) disent qu’il y a eu deux Atalante, l’une épouse de Milanion et l’autre épouse d’Hippomène, l’une Argienne et l’autre Béotienne. Nous écrivons Milanion et non Mélanion, d’après les nombreuses autorités recueillies par Schraderus sur le v. 154 de Musée (p. 258 de l’édition in-8o de Leuwarde 1742). Diodore de Sicile (liv. IV, chap. 34, p. 103-104), Apollodore (loco citato) et Hyginus (fable 173, p. 290), s’accordent à citer Atalante parmi les héros qui prirent part à la chasse du sanglier de Calydon.