Historiettes et fantaisies/Au prote

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Historiettes et fantaisiesA. P. Pigeon (p. 22).

AU PROTE


Sapristi ! ne corrigeons rien !
Plus je corrige, plus je gâte.
Je suis fait d’une telle pâte
Que j’en reste au premier moyen.

Je ne retouche point ma prose ;
L’imprimeur s’en applaudira.
Quant à mes vers, jamais je n’ose
Les allonger d’un errata.

Ainsi, vos alarmes sont vaines.
Passez la brosse là-dessus
Et pardonnez-moi mes fredaines,
Car je n’y retournerai plus.