Hortorum Deus

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hortorum Deus
Revue des Deux Mondes5e période, tome 30 (p. 686).


HORTORUM DEUS


Interque cunctos ultimum Deos omen.
Cucurbitarum ligneus vocor custos.
Veterum Poet. Catalecta.


Faudra-t-il donc, comme hier, seul aujourd’hui, demain,
Toujours, garder ce clos que l’herbe folle encombre
Où le lupin se meurt près du pâle concombre
En ce désert qui fut jadis le Champ Romain ?

Hélas ! je ne suis plus qu’un pieu, sans faulx, sans main,
Vermoulu, fatigué depuis des jours sans nombre
De voir sans fin tourner au soleil ma grande ombre
Et de servir de cible aux passans du chemin.

Tandis que, loin de Rome, ici je me délabre,
Vertumne a sa statue au coin du grand Vélabre.
Nul ne m’adore plus. Je suis las d’être Dieu.

Ah ! béni le rôdeur, par ce froid crépuscule
Dont la main sacrilège en me jetant au feu,
De Priape oublié ferait un autre Hercule !

1904