Humain, trop humain/Index des aphorismes

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par Alexandre-Marie Desrousseaux Élément soumis aux droits d’auteur..
Société du Mercure de France (Œuvres complètes de Frédéric Nietzsche, vol. 5p. 483-494).



INDEX DES APHORISMES


________



1. — Des choses premières et dernières.



1. 
Chimie des idées et des sentiments 
 19
2. 
Péché originel des philosophes 
 21
3. 
Estime des vérités sans apparence 
 22
4. 
Astrologie et analogues 
 24
5. 
Mésentente du rêve 
 24
6. 
L’esprit de la science puissant dans le détail, non dans le tout 
 25
7. 
Le trouble-fête dans la science 
 26
8. 
Interprétation pneumatique de la nature 
 27
9. 
Monde métaphysique 
 27
10. 
Innocuité de la métaphysique dans l’avenir 
 28
11. 
Le langage comme prétendue science 
 29
12. 
Rêve et civilisation 
 30
13. 
Logique du rêve 
 32
14. 
Résonnance sympathique 
 35
15. 
Pas de dedans et de dehors dans le monde 
 36
16. 
Apparence et chose en soi 
 37
17. 
Explications métaphysiques 
 40
18. 
Questions fondamentales de la métaphysique 
 41
19. 
Le nombre 
 43
20. 
Quelques échelons à reculons 
 45
21. 
Victoire conjecturale du scepticisme 
 46
22. 
Incroyance au « monumentum aere perennius » 
 47
23. 
Âge de la comparaison 
 48
24. 
Possibilité du progrès 
 50
25. 
Morale privée et morale universelle 
 51
26. 
La réaction comme progrès 
 52
27. 
Succédané de la religion 
 54
28. 
Termes décriés 
 55
29. 
Enivré du parfum des fleurs 
 56
30. 
Mauvaises habitudes de raisonnement 
 57
31. 
L’illogique nécessaire 
 58
32. 
Injustice nécessaire 
 58
33. 
L’erreur sur la vie, nécessaire à la vie 
 60
34. 
Pour tranquilliser 
 62



II. —Pour servir à l’histoire des sentiments moraux.


35. 
Avantages de l’observation psychologique 
 65
36. 
Objection 
 67
37. 
Quand même 
 68
38. 
Utile, en quelle mesure 
 71
39. 
La fable de la liberté intelligible 
 72
40. 
Le sur-animal 
 78
41. 
Le caractère immuable 
 76
42. 
L’ordre des biens et la morale 
 76
43. 
Hommes cruels, hommes arriérés 
 77
44. 
Reconnaissance et vengeance 
 78
45. 
Double préhistoire du bien et du mal 
 59
46. 
Compassion, plus forte que passion 
 80
47. 
Hypocondrie 
 81
48. 
Économie de la bonté 
 81
49. 
Bienveillance 
 82
50. 
Vouloir exciter la pitié 
 83
51. 
Commentle paraître devient être 
 85
52. 
Le grain d’honnêteté dans la tromperie 
 86
53. 
Prétendu degré de vérité 
 87
54. 
Le mensonge 
 88
55. 
Suspecter la morale par égard pour la foi 
 89
56. 
Victoire de la connaissance sur le mal radical 
 90
57. 
La morale considérée comme une autonomie de l’homme 
 91
58. 
Ce qu’on peut promettre 
 92
59. 
Intelligence et morale 
 93
60. 
Vouloir se venger et se venger 
 94
61. 
Savoir attendre 
 94
62. 
Enivrement de vengeance 
 95
63. 
Valeur du ravalement 
 95
64. 
L’emporté 
 96
65. 
Où peut conduire l’honnêteté 
 96
66. 
Punissable, jamais punis 
 97
67. 
Sancta simpticitas de la vertu 
 97
68. 
Moralité et conséquence 
 97
69. 
Amour et justice 
 98
70. 
Exécution 
 99
71. 
L’Espérance 
 99
72. 
Le pouvoir calorique moral est inconnu 
 100
73. 
Le martyr malgré lui 
 101
74. 
Échelle de mesure pour tous les jours 
 102
75. 
Malentendu sur la vertu 
 102
76. 
L’Ascète 
 102
77. 
L’honneur transporté de la personne à la cause 
 102
78. 
L’ambition, succédané du sens moral 
 103
79. 
La vanité enrichit 
 103
80. 
Vieillard et mort 
 103
81. 
Erreur du passif et de l’actif 
 404
82. 
La peau de l’âme 
 106
83. 
Sommeil de la vertu 
 106
84. 
Subtilité de la honte 
 106
85. 
La méchanceté est rare 
 106
86. 
Le trébuchet de la balance 
 107
87. 
Correction à Luc 18, 14 
 107
88. 
Interdiction du suicide 
 107
89. 
Vanité 
 107
90. 
Limites de la philanthropie 
 109
91. 
Moralité larmoyante 
 109
92. 
Origine de la justice 
 109
93. 
Du droit du plus faible 
 111
94. 
Les trois phases de la moralité jusqu’à nos jours 
 111
95. 
Morale de l’individu parvenu à maturité 
 112
96. 
Morale et moral 
 114
97. 
Le plaisir dans la morale 
 116
98. 
Plaisir et instinct social 
 117
99. 
Ce qu’il y a d’innocence dans les actions dites méchantes 
 118
100. 
Pudeur 
 120
101. 
Ne jugez point 
 121
102. 
« L’homme agit toujours bien » 
 123
103. 
L’innocence de la méchanceté 
 124
104. 
Légitime défense 
 125
105. 
La justice rétributive 
 127
106. 
Au bord de la Cascade 
 128
107. 
Irresponsabilité et innocence 
 129



III. — La vie religieuse.


108. 
La double lutte contre le mal 
 135
109. 
Connaissance est douleur 
 136
110. 
La vérité dans la religion 
 138
111. 
Origine du culte religieux 
 142
112. 
À propos de certains antiques appareils de sacrifice 
 148
113. 
Le Christianisme comme antiquité 
 149
114. 
Ce qui n’est pas grec dans le Christianisme 
 150
115. 
Être religieux avec avantage 
 151
116. 
Le chrétien ordinaire 
 151
117. 
De l’habileté du Christianisme 
 152
118. 
Changement de personnel 
 153
119. 
Destinée du Christianisme 
 153
120. 
La preuve du plaisir 
 153
121. 
Jeux dangereux 
 153
122. 
Les disciples aveugles 
 154
123. 
Émiettement des églises 
 145
124. 
Impecabilité de l’homme 
 155
125. 
Irréligiosité des artistes 
 155
126. 
Art et facultés de l’interprétation fausse 
 156
127. 
Vénération de la folie 
 156
128. 
Promesses de la science 
 157
129. 
Donation défendue 
 157
130. 
Survivance du culte religieux dans la conscience 
 157
131. 
Ressouvenirs religieux 
 158
132. 
Du besoin de rédemption chrétien 
 160
133. 
 
 162
134. 
 
 165
135. 
 
 166
136. 
De l’ascétisme et de la sainteté chrétienne 
 166
137. 
 
 168
138. 
 
 169
139. 
 
 171
140. 
 
 172
141. 
 
 173
142. 
 
 178
143. 
 
 179
144. 
 
 180



IV. — De l’âme des artistes et des écrivains.


145. 
Le parfait est censé ne s’être pas fait 
 183
146. 
Le sens de la vérité chez l’artiste 
 184
147. 
L’art, évocateur des morts 
 185
148. 
Le poète, allégeur de la vie 
 185
149. 
La lente flèche de la beauté 
 186
150. 
Vivification de l’art 
 187
151. 
Par quoi le mètre donne de la beauté 
 187
152. 
L’art des âmes laides 
 188
153. 
L’art rend le cœur lourd au penseur 
 188
154. 
Jouer avec la vie 
 189
155. 
Croyance à l’inspiration 
 190
156. 
Encore l’inspiration 
 191
157. 
Les souffrances du génie et leur valeur 
 191
158. 
Fatalité des grandeurs 
 193
159. 
L’art périlleux pour l’artiste 
 193
160. 
Hommes créés 
 194
161. 
Excès d’estime de soi dans la foi aux artistes et aux philosophes 
 196
162. 
Culte du génie par vanité 
 197
163. 
La conscience de métier 
 199
164. 
Danger et avantage du culte du génie 
 201
165. 
Le génie et la nullité 
 204
166. 
Le public 
 204
167. 
Éducation artistique du public 
 203
168. 
L’artiste et sa suite doivent marcher au pas 
 205
169. 
Origine du comique 
 206
170. 
Ambition d’artiste 
 207
171. 
Le nécessaire dans l’œuvre d’art 
 208
172. 
Faire oublier le maître 
 208
173. 
Corriger la fortune 
 209
174. 
Réduire 
 209
175. 
Sensibilité dans l’art du présent 
 210
176. 
Shakespeare moraliste 
 210
177. 
Se mettre bien à portée de l’oreille 
 211
178. 
L’incomplet considéré comme l’efficace 
 211
179. 
Contre les originaux 
 212
180. 
Esprit collectif 
 212
181. 
Deux sortes de méconnaissance 
 212
182. 
Rapports avec la science 
 213
183. 
La Clé 
 213
184. 
Intraduisible 
 213
185. 
Paradoxes de l’auteur 
 213
186. 
Esprit 
 214
187. 
L’antithèse 
 214
188. 
Les penseurs comme stylistes 
 214
189. 
Idées dans la poésie 
 211
190. 
Péché contre l’esprit du lecteur 
 214
191. 
Limites de l’honnêteté 
 215
192. 
Le meilleur auteur 
 215
193. 
Loi draconienne contre les écrivains 
 215
194. 
Les fous de la civilisation moderne 
 215
195. 
Renouvelé des Grecs 
 216
196. 
Bons conteurs mauvais explicateurs 
 217
197. 
Les livres de gens qui nous sont connus et leurs lecteurs 
 218
198. 
Sacrifice rythmique 
 218
199. 
L’incomplet comme attrait artistique 
 219
200. 
Précaution en écrivant et en enseignant 
 219
201. 
Les mauvais écrivains nécessaires 
 220
202. 
Trop près et trop loin 
 221
203. 
Une préparation à l’art disparue 
 221
204. 
L’obscur et le trop clair l’un à côté de l’autre 
 222
205. 
Peinture littéraire 
 222
206. 
Livres qui enseignent à danser 
 223
207. 
Idées qui ne sont pas venues à terme 
 223
208. 
Le livre devient presque un homme 
 224
209. 
Joie dans la vieillesse 
 225
210. 
Fécondité tranquille 
 225
211. 
Achille et Homère 
 226
212. 
Vieux doutes sur l’action de l’art 
 227
213. 
Plaisir pris à l’absurde 
 228
214. 
Ennoblissement de la réalité 
 228
215. 
Musique 
 229
216. 
Geste et langage 
 230
217. 
L’immatérialité du grand art 
 232
218. 
La pierre est plus pierre que jadis 
 234
219. 
Origine religieuse de la musique moderne 
 235
220. 
L’au-delà dans l’art 
 237
221. 
La Révolution dans la poésie 
 237
222. 
Ce qui reste de l’art 
 243
223. 
Crépuscule de l’art 
 245



V. —Caractères de haute et basse civilisation.


224. 
Ennoblissement par dégénérescence 
 246
225. 
Esprit libre, conception relative 
 250
226. 
Origine de la foi 
 251
227. 
Conclu des conséquences au fondé et non fondé 
 252
228. 
Le caractère fort et bon 
 253
229. 
Mesure des choses dans les esprits serfs 
 255
230. 
Esprit fort 
 255
231. 
La production du génie 
 256
232. 
Conjecture sur l’origine de la liberté de l’esprit 
 257
233. 
La voix de l’histoire 
 257
234. 
Valeur de la mi-chemin 
 258
235. 
Génie et État idéal en contradiction 
 259
236. 
Les zones de la civilisation 
 261
237. 
Renaissance et Réforme 
 263
238. 
Justice envers le Dieu en devenir 
 264
239. 
Les fruits selon la saison 
 265
240. 
Gravité croissante du monde 
 266
241. 
Génie de la civilisation 
 267
242. 
Education miraculeuse 
 267
243. 
L’avenir du médecin 
 268
244. 
Dans le voisinage de la folie 
 270
245. 
Fonte de la civilisation 
 270
246. 
Les Cyclopes de la civilisation 
 271
247. 
Marche circulaire de l’humanité 
 272
248. 
Consolation d’un progrès désespéré 
 273
249. 
Souffrir du passé de la civilisation 
 274
250. 
Manières 
 274
251. 
Avenir de la science 
 276
252. 
Le plaisir de connaître 
 278
253. 
Fidélité, preuve de solidité 
 279
254. 
Accroissement de l’intéressant 
 280
255. 
Superstition de la simultanéité 
 280
256. 
Le pouvoir, non le savoir, exercé par la science 
 281
257. 
Attrait de jeunesse de la science 
 281
258. 
La statue de l’humanité 
 282
259. 
Une culture d’hommes 
 282
260. 
Le préjugé en faveur de la grandeur 
 284
261. 
Les tyrans de l’esprit 
 285
262. 
Homère 
 290
263. 
Dons naturels 
 291
264. 
L’homme d’esprit ou surfait ou déprécié 
 291
265. 
La raison dans l’école 
 292
266. 
Appréciation trop basse de l’éducation du lycée 
 293
267. 
Apprendre plusieurs langues 
 294
268. 
Pour servir à l’histoire de la guerre dans l’individu 
 295
269. 
Un quart d’heure trop tôt 
 296
270. 
L’art de lire 
 296
271. 
L’art de raisonner 
 297
272. 
Phases de la culture individuelle 
 298
273. 
En recul, non en arrière 
 300
274. 
Une section de notre Moi sert d’objet artistique 
 300
275. 
Cyniques et Épicuriens 
 301
276. 
Microcosme et macrocosme de la civilisation 
 303
277. 
Bonheur et culture 
 304
278. 
Comparaison tirés de la danse 
 304
279. 
De l’allégement de la vie 
 305
280. 
Aggravation en prise d’allégement et vice-versa 
 306
281. 
La culture supérieure est nécessairement incomprise 
 306
282. 
Lamento 
 307
283. 
Défaut principal des hommes d’action 
 308
284. 
En faveur de l’oisif 
 309
285. 
L’inquiétude moderne 
 309
286. 
Dans quelle mesure un homme actif est paresseu 
 310
287. 
Censor Vitæ 
 311
288. 
Conséquence accessoire 
 311
289. 
Importance de la maladie 
 312
290. 
Impression à la campagne 
 312
291. 
Circonspection des esprits libres 
 312
292. 
En avant 
 314



VI. — L’homme dans la société.


293. 
Dissimulation bienveillante 
 317
294. 
Copies 
 317
295. 
L’orateur 
 317
296. 
Manque d’abandon 
 318
297. 
Sar l’art de donner 
 318
298. 
Le partisan le plus dangereux 
 318
299. 
Conseilleurs du malade 
 318
300. 
Deux espèces d’égalité 
 318
301. 
Contre l’embarras 
 319
302. 
Préférence pour certaines vertus 
 319
303. 
Pourquoi l’on contredit 
 319
304. 
Confiance et confidence 
 319
305. 
Équilibre de l’amitié 
 320
306. 
Les médecins les plus dangereux 
 320
307. 
Quand les paradoxes sont à leur place 
 320
308. 
Comment on gagne les gens de courage 
 320
309. 
Gracieusetés 
 320
310. 
Faire attendre 
 321
311. 
Contre les confiants 
 321
312. 
Moyen d’apaisement 
 321
313. 
Vanité de la langue 
 321
314. 
Par égard 
 322
315. 
Indispensable pour la dispute 
 322
316. 
Fréquentation et arrogance 
 322
317. 
Motif de l’attaque 
 322
318. 
Flatterie 
 322
319. 
Bon épistolier 
 323
320. 
Le plus laid possible 
 323
321. 
Les compatissants 
 323
322. 
Parents d’un suicidé 
 323
323. 
Prévoir l’ingratitude 
 324
324. 
Dans une société sans esprit 
 324
325. 
Présence de témoins 
 324
326. 
Se taire 
 324
327. 
Le secret de l’ami 
 324
328. 
Humanité 
 325
329. 
L’embarrassé 
 328
330. 
Remercîment 
 355
331. 
Signe d’incompatibilité 
 325
332. 
Prétention à propos des services 
 326
333. 
Danger dans la voix 
 326
334. 
Dans la conversation 
 326
335. 
Peur du prochain 
 326
336. 
Distinguer par le blâme 
 326
337. 
Dépit de la bienveillance d’autrui 
 327
338. 
Vanités qui se croisent 
 327
339. 
Mauvaises façons, bon signe 
 328
340. 
Quand il est opportun d’avoir tort 
 328
341. 
Trop peu honoré 
 328
342. 
Échos d’états primitifs dans le discours 
 329
343. 
Le conteur 
 329
344. 
Le lecteur 
 330
345. 
Une scène de comédie qui se joue dans la vie 
 330
346. 
Impoli contre son gré 
 331
347. 
Chef-d’œuvre de traîtrise 
 331
348. 
Offenser et être offensé 
 331
349. 
Dans la dispute 
 332
350. 
Artifice 
 332
351. 
Remords qui suivent certaines compagnies 
 332
352. 
On est jugé à faux 
 333
353. 
Tyrannie du portrait 
 333
354. 
Le parent considéré comme le meilleur ami 
 334
355. 
Honnêteté méconnue 
 334
356. 
Le parasite 
 334
357. 
Sur l’autel de la réconciliation 
 333
358. 
Réclamer pitié, signe de prétention 
 335
359. 
Amorce 
 335
360. 
Contenance à l’égard de l’éloge 
 336
361. 
L’expérience de Socrate 
 336
362. 
Moyen de défense 
 337
363. 
Curiosité 
 337
364. 
Mécompte dans la société 
 337
365. 
Duel 
 337
366. 
Noblesse et reconnaissance 
 338
367. 
Les heures d’éloquence 
 339
368. 
Le talent de l’amitié 
 339
369. 
Tactique dans la conversation 
 340
370. 
Décharge de la mauvaise humeur 
 341
371. 
Prendre la couleur du milieu 
 341
372. 
Ironie 
 342
373. 
Prétention 
 343
374. 
Tête-à-tête 
 344
375. 
Gloire posthume 
 346
376. 
Des amis 
 347



VII. — La femme et l’enfant.


377. 
La femme parfaite 
 349
378. 
Amitié et mariage 
 349
379. 
Prolongement de la vie des parents 
 349
380. 
D’après la mère 
 350
381. 
Corriger la nature 
 350
382. 
Pères et fils 
 350
383. 
Erreur de femmes distinguées 
 350
384. 
Une maladie des hommes 
 350
385. 
Une espèce de jalousie 
 350
386. 
Déraison raisonnable 
 351
387. 
Bonté maternelle 
 351
388. 
Soupirs divers 
 351
389. 
Mariages d’amour 
 351
390. 
Amitié de femme 
 351
391. 
Ennui 
 352
392. 
Un élément de l’amour 
 352
393. 
L’unité de lieu et le drame 
 352
394. 
Suites habituelles du mariage 
 352
395. 
Enseigner à commander 
 353
396. 
Vouloir être amoureux 
 353
397. 
Pas de halte dans l’amour 
 353
398. 
Pudeur 
 333
399. 
Mariage en bonne condition 
 353
400. 
Nature de Protée 
 354
401. 
Aimer et posséder 
 354
402. 
Épreuve d’un bon ménage 
 354
403. 
Moyen de porter tout homme à tout 
 354
404. 
Honorabilité et honnêteté 
 355
405. 
Masques 
 355
406. 
Le mariage considéré comme une longue conversation 
 355
407. 
Rêves de jeunes filles 
 356
408. 
Disparition de Faust et Marguerite 
 356
409. 
Jeunes filles au lycée 
 356
410. 
Sans rivales 
 357
411. 
L’intelligence féminine 
 357
412. 
Jugement d’Hésiode confirmé 
 358
413. 
Les myopes sont amoureux 
 359
414. 
Les femmes dans la haine 
 359
415. 
Amour 
 359
416. 
À propos de l’émancipation des femmes 
 360
417. 
L’inspiration dans le jugegement des femmes 
 361
418. 
Se laisser aimer 
 361
419. 
Contradictions dans des têtes féminines 
 362
420. 
Qui souffre le plus ? 
 362
421. 
Occasion de magnanimité féminine 
 363
422. 
Tragédie de l’enfance 
 364
423. 
Sottise de parents 
 364
424. 
Dans l’avenir du mariage 
 365
425. 
Période militante des femmes 
 366
426. 
Esprit libre et mariage 
 367
427. 
Félicité du mariage 
 368
428. 
Trop près 
 368
429. 
Le berceau d’or 
 369
430. 
Victime volontaire 
 369
431. 
Aimables adversaires 
 370
432. 
Discord de deux consonnances 
 370
433. 
Xanthippe 
 371
434. 
Aveugle pour le lointain 
 371
435. 
Puissance et liberté 
 372
436. 
Ceterum censeo 
 372
437. 
Pour finir 
 373



VIII. — Coup d’œil sur l’État.


438. 
Demander la parole 
 375
439. 
Civilisation et caste 
 377
440. 
Par le sang 
 378
441. 
Subordination 
 378
442. 
Armées nationales 
 379
443. 
L’espérance comme prétention 
 380
444. 
Guerre 
 380
445. 
Au service du prince 
 381
446. 
Question de puissance, non de droit 
 381
447. 
Utilisation de la petite malhonnêteté 
 382
448. 
Un ton trop haut dans le réquisitoire 
 383
449. 
Les arbitres apparents de la pluie et du beau temps en politique 
 384
450. 
Nouvelle et ancienne conception du Gouvernement 
 384
451. 
Justice comme mot d’ordre de partis 
 386
452. 
Propriété et justice 
 386
453. 
L’homme de barre des passions 
 387
454. 
Les esprits dangereux parmi les révolutionnaires 
 388
455. 
Importance politique de la fraternité 
 389
456. 
Fierté des aïeux 
 389
457. 
Esclaves et ouvriers 
 390
458. 
Esprits dirigeants et leurs instruments 
 391
459. 
Nécessité d’un droit arbitraire 
 391
460. 
Le grand homme du vulgaire 
 392
461. 
Prince et Dieu 
 393
462. 
Mon utopie 
 394
463. 
Illusion dans la théorie de la révolution 
 394
464. 
Mesure 
 395
465. 
Résurrection de l’esprit 
 395
466. 
Idées neuves dans la vieille maison 
 396
467. 
L’instruction publique 
 396
468. 
Corruption innocente 
 396
469. 
Le savant comme homme politique 
 397
470. 
Le loup caché derrière la brebis 
 397
471. 
Temps heureux 
 397
472. 
Religion et gouvernement 
 398
473. 
Le socialisme au point de vue de ses moyens d’action 
 405
474. 
Le développement de l’esprit, sujet de crainte pour l’État 
 407
475. 
L’homme européen et la destruction des nations 
 408
476. 
Supériorité apparente du moyen-âge 
 410
477. 
La guerre indispensable 
 411
478. 
Activité au Sud et au Nord 
 413
479. 
La richesse, origine d’une noblesse de race 
 413
480. 
Envie et paresse en sens divers 
 415
481. 
La grande politique et ses inconvénients 
 416
482. 
Et redisons-le encore 
 417



IX. — L’homme avec lui-même.


483. 
Ennemis de la vérité 
 419
484. 
Monde renversé 
 419
485. 
Homme de caractère 
 419
486. 
La seule chose qui soit nécessaire 
 420
487. 
La passion pour des choses 
 420
488. 
Le repos dans l’action 
 420
489. 
Pas trop profondément 
 420
490. 
Illusion des idéalistes 
 421
491. 
Observation de soi-même 
 421
492. 
La juste fonction 
 421
493. 
Noblesse dépensée 
 421
494. 
Buts et voies 
 422
495. 
Ce qui indigne dans une manière de vivre particulière 
 422
496. 
Privilège de la grandeur 
 422
497. 
Noble sans le vouloir 
 422
498. 
Condition de l’héroïsme 
 423
499. 
Ami 
 423
500. 
Utiliser le flux et le reflux 
 423
501. 
Se complaire à soi-même 
 423
502. 
Le modeste 
 423
503. 
Envie et jalousie 
 424
504. 
Le plus noble des hypocrites 
 424
505. 
Dépit 
 424
506. 
Représentants de la vérité 
 424
507. 
Plus fâcheux encore que des ennemis 
 424
508. 
La pleine nature 
 425
509. 
Chacun supérieur en une chose 
 425
510. 
Motifs de consolation 
 423
511. 
La fidélité aux convictions 
 425
512. 
Moralité et quantité 
 426
513. 
La vie, fruit de la vie 
 426
514. 
La nécessité d’airain 
 426
515. 
Tiré de l’expérience 
 426
516. 
Vérité 
 427
517. 
Vue fondamentale 
 427
518. 
Destinée humaine 
 427
519. 
Lavérité Circé 
 427
520. 
Danger de notre civilisation 
 427
521. 
Grandeur signifie direction 
 427
522. 
Conscience faible 
 428
523. 
Vouloir être aimé 
 428
524. 
Mépris des hommes 
 428
525. 
Adhérents par contradiction 
 428
526. 
Oublier ses aventures 
 429
527. 
Tenir aune opinion 
 429
528. 
Redouter la lumière 
 429
529. 
La longueur de la journée 
 429
530. 
Génie tyrannique 
 430
531. 
La vie de l’ennemi 
 430
532. 
Plus considérable 
 430
533. 
Évaluation des services rendus 
 430
534. 
Infortune 
 430
535. 
Imagination de l’inquiétude 
 431
536. 
Avantage d’adversaires insipides 
 431
537. 
Prix d’une profession 
 431
538. 
Talent 
 431
539. 
Jeunesse 
 431
540. 
Pour de grandes fins 
 432
541. 
Dans le courant 
 432
542. 
Dangers de l’affranchissement d’esprit 
 432
543. 
Incarnation de l’esprit 
 432
544. 
Mal voir et mal entendre 
 433
545. 
Contentement de soi-même dans la vanité 
 433
546. 
Vain par exception 
 433
547. 
Les « spirituels » 
 433
548. 
Avis aux chefs de parti 
 433
549. 
Mépris 
 434
550. 
Lacet de la gratitude 
 434
551. 
Truc de prophète 
 434
552. 
L’unique droit de l’homme 
 434
553. 
Au-dessus de l’animal 
 434
554. 
Demi-science 
 433
555. 
Serviabilité dangereuse 
 435
556. 
Zèle et conscience 
 435
557. 
Suspecter 
 435
558. 
Les circonstances manquent 
 435
559. 
Manque d’amis 
 436
560. 
Danger dans la pluralité 
 436
561. 
Servir de modèle aux autres 
 436
562. 
Servir de plastron 
 436
563. 
Facilement résigné 
 436
564. 
En danger 
 437
565. 
Selon la voix le rôle 
 437
566. 
Amour et haine 
 437
567. 
Attaqué avec avantage 
 437
568. 
Confession 
 438
569. 
Contentement de soi-même 
 438
570. 
Ombre dans la flamme 
 438
571. 
Opinions propres 
 438
572. 
Origine du courage 
 438
573. 
Danger dans le médecin 
 439
574. 
Vanité miraculeuse 
 439
575. 
Profession 
 439
576. 
Danger de l’influence personnelle 
 439
577. 
Admettre son héritier 
 440
578. 
Demi-science 
 440
579. 
Non apte à être homme de parti 
 440
580. 
Mauvaise mémoire 
 440
581. 
Se faire de la peine 
 440
582. 
Martyr 
 441
583. 
Vanité retardataire 
 441
584. 
Punctum saliens de la passion 
 441
585. 
Pensée de mauvaise humeur 
 441
586. 
De la petite aiguille de la vie 
 442
587. 
Assaillir ou envahir 
 442
588. 
Modestie 
 413
589. 
La première pensée de la journée 
 444
590. 
La prétention, moyen dernier de consolation 
 444
591. 
Végétation du bonheur 
 444
592. 
La route des ancêtres 
 445
593. 
Vanité et ambition éducatrices 
 443
594. 
Novices en philosophie 
 440
595. 
Plaire en déplaisant 
 440
596. 
Casus belli et analogues 
 447
597. 
Passion et droit 
 447
598. 
Artifice de l’abstinent 
 447
599. 
Âge de la prétention 
 448
600. 
Illusoire et pourtant utile 
 448
601. 
Apprendre à aimer 
 449
602. 
Les ruines servant de parure 
 449
603. 
Amour et respect 
 450
604. 
Préjugé en faveur des hommes froids 
 450
605. 
Le danger des opinions libres 
 451
606. 
Désir d’une profonde douleur 
 451
607. 
Mauvaise humeur contre les autres et contre le monde 
 451
608. 
Cause et effet confondus 
 452
609. 
Âge et vérité 
 453
610. 
Les hommes mauvais poètes 
 453
611. 
Ennui et jeu 
 453
612. 
Enseignement par les portraits 
 454
613. 
Son de la voix des âges 
 455
614. 
Hommes arriérés et avancés 
 456
615. 
Consolation pour les hypocondres 
 457
616. 
Retiré du présent 
 457
617. 
Semer et récolter sur des défauts personnels 
 458
618. 
Avoir l’esprit philosophique 
 458
619. 
Au feu du mépris 
 459
620. 
Sacrifice 
 459
621. 
L’amour en tant qu’artifice 
 459
622. 
Penser trop de bien et trop de mal du monde 
 460
623. 
Hommes profonds 
 460
624. 
Relation avec le Moi supérieur 
 461
625. 
Hommes solitaires 
 462
626. 
Sans mélodie 
 462
627. 
Vie et aventures 
 463
628. 
Sérieux dans le jeu 
 464
629. 
De la conviction et de la justice 
 464
630. 
 
 467
631. 
 
 469
632. 
 
 470
633. 
 
 470
634. 
 
 472
635. 
 
 472
636. 
 
 474
637. 
 
 475
638. 
Le voyageur 
 476