Hymne à l’universelle humanité

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

AnonymeMaurice Bouchor

Hymne à l'universelle humanité


Que la Joie qui nous appelle,
Nous accueille en sa clarté,
Que s'éveille sous son aile
L'allégresse et la beauté !

Plus de haine sur la terre,
Que renaisse le bonheur ;
Tous les Hommes sont des frères,
Quand la Joie unit les cœurs.


Peuples des cités lointaines
Qui rayonnent chaque soir,
Sentez-vous vos âmes pleines
D'un ardent et noble espoir ?

Luttez-vous pour la justice,
Êtes-vous déjà vainqueurs ?
Ah ! Qu'un hymne retentisse
À vos cœurs mêlant nos cœurs.


Si l'Esprit vous illumine,
Parlez-nous à votre tour,
Dites-nous que tout chemine
Vers la paix et vers l'amour.

Dites-nous que la Nature
Ne sera que joie et fleurs,
Et que la Cité future
Oubliera le temps des pleurs.


Peuples des milliers d'étoiles
Qui palpitent loin d'ici,
Par delà les sombres voiles
Frères, vous chantez aussi !

L'avenir sacré commence
Par un pur et vaste chœur
Frères, tout ce monde immense
N'est qu'un seul et même cœur.