Hymnes homériques/À Poseidaôn

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par Leconte de Lisle.
A. Lemerre (p. 431).

Je commence à chanter sur Poseidaôn, le grand Dieu, qui ébranle la terre et la mer stérile, qui possède Aigas et le Hélikôn.

Les Dieux t’ont partagé les honneurs, ô toi qui ébranles la terre ! Ils t’ont fait dompteur de chevaux et sauveur de nefs.

Salut, Poseidaôn qui entoures la terre, Bienheureux, aux cheveux bleus, ayant un cœur bienveillant, et qui secours les marins !