Iconologie (Cesare Ripa, 1643)/I/Generosité

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ripa - Iconologie - 1643 - p. 79 - generosité.jpg

Generosité. LXVII.


SOn image eſt celle d’vne ieune fille, ſi belle & ſi charmante, qu’elle attire à ſoy les yeux de tout le monde. Elle eſt veſtuë de gaze d’or, s’appuyant de la main gauche ſur la teſte d’vn Lyon ; Et de la droite, qu’elle hauſſe, elle tient des chaiſnes de pierrerie & de perles, auecque demonſtration d’en vouloir faire des preſents.

2. Rhet. Elle est peinte ieune, pource, dit Ariſtote, Que les ieunes gens ont le courage grand, & par conſequent genereux & noble ; ce qui eſt encore denoté par l’or de ſa robe. Auſſi appelle-t-on proprement genereux, ce qui ne degenere point de ſa nature.

Elle tient nud le bras droit, & ſemble vouloir diſtribuer les riches joyaux qu’elle porte, pour nous aduertir, Que le propre de cette Vertu eſt de ſe deſpoüiller de toute ſorte d’intereſts, & de faire du bien, ſans eſperance d’en receuoir en échange.

Or pource qu’elle ſe definit, vn Eſtre excellent en la perſonne qui en eſt pourueuë, & qui la tient de ſa propre vertu, non pas de celle d’autruy ; pour donner à entendre cela, elle s’appuye ſur la teſte d’vn Lyon, qui eſt celuy de tous les animaux le plus digne de merueille, pour la grandeur & la generoſité de ſon courage. Car il eſt inuincible à quelque aduanture que ſe ſoit : Et s’il eſt contraint de faire retraitte, c’eſt de ſi bonne grace, qu’il n’abandonne iamais de veuë celuy qui le pourſuit pour l’offencer.