Identification anthropométrique, instructions signalétiques/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

b) Forme et sens du signe

12. — Les signes particuliers et notamment les cicatrices linéaires, c’est-à-dire assimilables à une ligne, à un trait sans épaisseur, ont une forme qu’on qualifiera de rectiligne ou de courbe dans les cas les plus simples, qui sont en même temps ceux que l’on rencontre le plus souvent.

13. — Les termes de sinueux, en ligne brisée, en dents de scie, en fer de flèche, en crochet, en fer à cheval, en forme de V, de Z, de X, en + (en croix), sont d’un emploi moins fréquent.

14. — Quand aux mots ovale, oblong, circulaire, triangulaire, ils s’appliquent spécialement aux marques non linéaires, c’est-à-dire présentant une certaine étendue en longueur et en largeur.

15. — Pour les cicatrices courbes, et en général pour toutes celles qui présentent un creux, une concavité quelconque, ajouter immédiatement l’indication du sens de la cavité après celle de la forme. Nous entendons par là l’indication de la face regardée par la cavité, lorsque le sujet est supposé ramené dans la position anatomique assimilable à celle du soldat sans arme (§ 2 et suivants). Ainsi une cicatrice en forme de V sera dite à cavité supérieure, quand elle sera placée dans le sens normal de cette lettre, et à cavité inférieure, quand elle sera retournée : Λ.

16. — Examinons à ce point de vue les diverses cicatrices du sujet représenté planche 61. La cicatrice du cou, no 1, sera dite rectiligne quoique, à regarder de près, elle présente peut-être une légère concavité supérieure ; celle de l’épaule, no 2, dont la direction générale est rigoureusement verticale, sera qualifiée de courbe à cavité postérieure, tandis que les deux situées sur l’avant-bras, nos 3 et 4, seront dites à cavité supérieure.

Nous trouvons planche 62, Fig. 1, sous le no 8, au-dessus du pouce gauche, une cicatrice courbe à cavité inférieure.

17. — En résumé une ligne courbe à direction générale horizontale ne peut avoir une cavité que tournée supérieurement ou intérieurement. On admet pour plus de simplicité qu’il en est de même pour toutes les cicatrices à direction générale oblique, c’est-à-dire, ni rigoureusement horizontale, ni rigoureusement verticale. Mais force est pour ces dernières (les franchement verticales, que l’on ne rencontre d’ailleurs que rarement), de recourir aux termes d’antérieur ou postérieur, interne ou externe, suivant l’emplacement de la marque à décrire.