Identification anthropométrique, instructions signalétiques/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

d) Direction ou inclinaison

22. — La direction générale d’une marque est verticale, oblique ou horizontale.

23. — Pour déterminer la direction des cicatrices situées sur les bras et les mains, on ramène par la pensée le sujet à examiner dans la position dite du soldat sans arme. Il va de soi qu’il ne saurait être question d’indiquer la direction des points cicatriciels, des cicatrices circulaires, des nævus, etc.

24. — Il ne faut attribuer, dans le relevé des cicatrices, qu’une exactitude relative aux qualiflcatifs d’inclinaison. Dans le sens rigoureux, aucune cicatrice ne présente l’horizontalité du niveau d’eau, ni la verticalité du fil à plomb. Toutes seraient donc qualifiées d’obliques et ce mot perdrait sa valeur. Dans les cas douteux, se tirer d’embarras au moyen des formules, presque verticale pour les directions qui se rapprochent de la verticalité, et légèrement oblique pour celles qui ne s’éloignent que peu de l’horizontalité.

25. — Quand il s’agit de cicatrices obliques, distinguer entre les cicatrices obliques interne ou obliques externe, obliques antérieure ou obliques postérieure, suivant que la ligne cicatricielle idéalement prolongée de haut en bas se dirige intérieurement ou extérieurement, antérieurement ou postérieurement, par rapport au sujet supposé ramené dans la position anatomique.

26. — Rappelons ici la formule mnémonique que nous avons donnée dans les aperçus préparatoires, page 108, § 14 : pour le dos de la main et de l’avant-bras, l’obliquité des cicatrices se retourne. Ainsi les cicatrices nos 2 et 3 (Pl. 64, Fig. 2) seront notées comme obliques externe, quoique, à première vue, prolongées de haut en bas (c’est-à-dire en descendant), elles se dirigent en dedans du dessin ; tandis que la marque no 3 de la figure 1, sera qualifiée d’oblique interne quoiqu’elle apparaisse avec une obliquité externe.

27. — Il est facile en effet de se rendre compte, si nous supposons que les bras représentés se retournent pour se placer dans la position du soldat sans arme, que toutes les cicatrices indiquées seraient entraînées, par ce mouvement de version, dans une direction diamétralement opposée à celle de la figure ; tandis que la marque oblique interne qui est située sur le bras (Fig. 1, no 1) resterait presque immobile quelle que soit la position de l’avant-bras.