Mozilla.svg

Interview (L'Aurore)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


L’Aurore du 16 janvier 1898 (p. 2).


INTERVIEW D’OCTAVE MIRBEAU



Rencontré hier M. Octave Mirbeau, à qui nous demandons son opinion sur le télégramme adressé par M. Xau à son journal :

Xau est mon directeur, nous dit l’auteur des Mauvais Bergers, et je l’aime beaucoup. Mais, en raison de mon amitié même, j’ai le droit — et je ne m’en suis pas caché — de dire qu’il a commis envers Zola un acte d’inconvenance. Je ne lui reproche pas d’avoir des idées autres que celles de Zola. Je lui reproche seulement de les avoir exprimées sur un ton qui ne convenait pas. Il était tenu à de la déférence, non seulement envers l’écrivain qu’il admire, mais envers l’homme, qu’il connaît assez pour savoir que Zola est un grand honnête homme, et qu’il ne commet pas « une mauvaise action ». Et puis son génie, voilà tout, n’est pas celui de Xau. D’ailleurs tout cela n’a pas d’importance.