Invectives/À F.-A. Cazals

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
InvectivesVanierŒuvres complètes, volume III (p. 413-414).

LVI

À F.-A. CAZALS


Ils avaient escompté ma mort,
Qui n’arrivait pas assez vite,
Pour quel vil et quel sale effort
Avaient-ils escompté ma mort ?
Ils voulaient te salir, toi, fort
De mon amitié, point en fuite.
Ils avaient escompté ma mort
Qui n’arrivait pas assez vite.

Même elle a fait faux bond, ma mort,
À tel type et telle drôlesse
Près de mon lit, rués au bord,
Elle a fait quel faux bond, ma mort.
J’allais de tribord à bâbord,
Mais je vis, c’est le point qui blesse.
Même elle a fait faux bond, ma mort,
À tel type et telle drôlesse.


Mon Cazals, tu sais qu’en dépit
De tout je t’aime mieux qu’un frère
Cette amitié-là, sans répit,
Ni trêve, en crédit ou débit,
Elle est au cœur qui la fourbit,
S’il le faut, en arme de guerre,
Mon Cazals, tu sais qu’en dépit
De tout je t’aime mieux qu’un frère.