Isabelle la grande

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Isabelle la grande
reine de Castille 1451-1504
Librairie Hachette et Cie.


TABLE DES MATIÈRES

Pages.
chap. i. — LES ESPAGNES JUSQU’AU MILIEU DU XVe SIÈCLE
Pelage et les premiers efforts de la reconquête. — Bataille de Las Navas de Tolosa. — Mort de Pierre II d’Aragon. — Juan II d’Aragon et son fils D. Carlos de Viane. — Naissance de Ferdinand le Catholique. — Ferdinand III de Castille conquiert Cordoue et Séville. — Enrique III de Transtamare épouse Catalina de Lancastre. — Dénuement du monarque. — Juan II de Castille, père d’Isabelle. — Portrait de Juan IL — Ses goûts littéraires. — Le favori D. Alvaro de Luna. — Bataille d’Olmedo. — Juan II épouse Isabel de Portugal. — Supplice du connétable. — Douleur du roi. — Sa mort 
 1-11
chap. ii. — LES ENFANTS DE JUAN DE CASTILLE
Naissance d’Isabelle. — Le testament de Juan IL — Avènement de Enrique IV, portrait du roi. — L’émir de Grenade refuse le tribut. — Enrique ravage la Vega de Grenade. — La vie privée du monarque. — La reine Juana. — Le favori Beltrân de la Cueva. — La reine donne le jour à une fille. — Enrique mande à la cour son frère Alfonso et sa sœur Isabelle. — La Beltraneja. — Don Alfonso reconnu prince des Asturies. — L’outrage d’Avila. — La Ligue se donne un roi. — La bataille d’Olmedo. — Mort du roi d’Avila. — Enfance d’Isabelle. — Béatriz de Bobadilla. — Prétendants de l’infante. — Elle s’installe à Ségovie. — La Ligue lui offre la couronne. — Son refus. — La convention de Guisando. — Isabelle est proclamée princesse des Asturies avec approbation des Cortes 
 12-30
chap. iii. — LE MARIAGE D’ISABELLE
Isabelle se renseigne sur ses prétendants. — Avantages d’une union avec Ferdinand d’Aragon. — Prétentions du roi de Portugal. — Le contrat de mariage consenti par Ferdinand. — Enrique ordonne d’emprisonner sa sœur. — Isabelle s’échappe et gagne Valladolid. — Ferdinand entre en Castille sous un déguisement. — Lettre d’Isabelle à son frère pour lui

annoncer ses projets de mariage. — Entrevue de Ferdinand et d’Isabelle.
— Colère de Enrique et de son entourage. — Enrique dénonce le traité
de Guisando. — L’Andalousie, la Biscaye et le Guipuzcoa se soulèvent en
faveur d’Isabelle. — Sixte IV reconnaît les droits d’Isabelle. — Mort du
duc de Guyenne. — Réconciliation du roi et de sa sœur. — Enrique succombe
à un mal incurable 31-47


chap. iv. - LA GUERRE DE SUCCESSION

Proclamation d’Isabelle comme reine propriétaire. — Les prétentions de Ferdinand.
— L’arbitrage du cardinal d’Espagne et de l’archevêque de Tolède.
— Le roi de Portugal se fiance à sa nièce Juana. — L’armée portugaise
entre en Castille. — Détresse de Ferdinand et d’Isabelle. — Isabelle lève
des milices dans le Nord. — L’armée castillane se débande. — La chevalerie
andalouse envahit le sud du Portugal. — Isabelle fait appel au dévouement
de ses sujets. — Fonte des trésors d’Église. — Déroute des Portugais.
— Victoire de Toro. — Lettre de Ferdinand à Isabelle. — Reddition de
Zamora. — Isabelle pardonne aux rebelles. — Voyage d’Alfonso de Portugal
en France. — Les rois célèbrent leur victoire à Tolède. — Les rois
suspendent l’étendard portugais au-dessus de la tombe de Juanl. — Fondation
du monastère de San Juan de los Reyes 48-62


chap. v. — LA SAINTE HERMANDAD

L’anarchie règne en Castille. — Ferdinand se rend en Navarre. — Réorganisation
de la Sainte Hermandad. — Isabelle assume la responsabilité
de ses actes avec une loyauté virile. — Mécontentement de la noblesse. —
Fière réponse des rois. — L’émeute de Ségovie. — Courage et décision
d’Isabelle. — Son voyage en Andalousie. — Séville fait à la reine un accueil
triomphal. — L’Alcazar de Séville. — Isabelle rend la justice le vendredi.
— Querelle des Guzman et des Ponce de Léon. — Le traité de Las Tercerias
accepté par le roi de Portugal. — Fin de la guerre de succession. —
L’excellente Senora (la Beltraneja) entre au couvent de Sainte-Claire. —
Avènement de Ferdinand. — Mort du roi de Portugal 63-75


chap. vi. — LE GOUVERNEMENT D’ISABELLE

Tanto Monta (aussi haut Ferdinand, aussi haut Isabelle). — Application des
arrêts de justice. — Codification des lois. — Abaissement de la noblesse.
— Reconstitution du domaine de l’État. — Les ordres de chevalerie :
Santiago, Calatrava, Alcantara. — Isabelle obtient la maîtrise de Santiago
pour son époux. — Les rois répriment les empiétements de la papauté.
— Isabelle menace d’assembler un concile laïque. — Effet désastreux de
l’altération des monnaies. — Querelle de Don Ramôn de Guzmân et de
Don Fadrique Enriquez. — Belle réponse de l’alcade de Fuentes. — Punition
de Juan del Caral. — Naissance du prince Don Juan. — Relevailles
de la reine. — Isabelle interdit les tournois sanglants. — Le peuple exalte

les qualités viriles de la femme. — Isabelle subit dans une certaine mesure l’influence de son époux. — Machiavel défend Ferdinand accusé d’avarice 76-93


chap. vu. — INTRODUCTION DE L’INQUISITION EN CASTILLE Origine de l’Inquisition. — Les Juifs en Castille. — Lettre de l’archevêque de Tarragone au pape Benoît XII. — Accusations portées contre les Juifs. — Décret du concile de Valence. — Affonso V de Portugal et le grand rabbin Joseph Ibn Yachia. — Prédication de Vicente Ferrer. — Les Juifs trahis par les Convevsos. — Les Juifs sont exclus des professions libérales. — Les Convevsos alliés aux grandes familles. — Massacre des Couver os (1449-1473). — Alfonso de Ojeda et Diego de Merlo demandent l’introduction du Saint-Office. — Désintéressement d’Isabelle. — Fernando de Talavera. — Tomas de Torquemada. — Les hésitations d’Isabelle. — Anton de Montazo proteste contre les accusations portées contre les Convevsos. — L’impôt de capitation israélite en 1474. — Raisons qui, dans l’esprit d’Isabelle, militent en faveur du Saint-Office. — Arrogance de la noblesse castillane. — Relaxés et Réconciliés, — Plaintes contre le Saint-Office. — Réponse de Sixte IV à Isabelle. — Effet désastreux de la persécution 94-118


chap. vin. — LA PUISSANCE MORE EN ESPAGNE

Rapidité de l’invasion. — Bataille du Guadalete. — Mousa ne s’arrête qu’aux Pyrénées. — Défaite de Poitiers. — LTbérie divisée en six capitaineries. — Abd er Kahman I er fondateur de la dynastie des Ommeiyades. — Fondation du khalifat de Cordoue. — Règne glorieux d’Abd er Kahman III. — La mosquée de Cordoue. — Medinet ez Zahra. — L’Université de Cordoue. — La belle Valadate lutte de savoir avec les maîtres. — Prospérité du royaume musulman. — La puissance des Mores est à son apogée pendant la seconde partie du x e siècle. — El Mansour saccage Santiago de Compostela. — Le Cid Campeador. — Les Almoravides. Yoûsuf le Grand. — La dynastie des Almohades. — Victoire de Las Navas de Tolosa (12 12). — Limites du royaume de Grenade vers la deuxième partie du XV e siècle. — Grenade capitale des Nasserides. — L’influence des Mores sur les chré tiens d’Espagne 1 19-129


chap. ix. — LA GUERRE DE GRENADE. PRISE D’ALHAMA. DÉFAITE DE LOJA

Mulley Abou’l Hassan refuse le tribut. — Prise de Zahara. — Ponce de Leôn assaille Alhama et s’en empare. — Ce fait d’armes excite la jalousie de Ferdinand. — Il décide de secourir Alhama. — Magnanimité du duc de Médina Sidonia. — Mulley Abou’l Hassan lève le siège. — Naissance, de l’infante dona Maria. — Fermeté d’Isabelle. — Entrée triomphale de Ferdinand dans Alhama. — Le roi retourne à Cordoue. — Le rendez-vous de la croisade sous Loja. — Ferdinand traverse le Xenil à Ecija. — Son erreur stratégique. — Manœuvre d’Ali Atar. — Retraite de l’armée chrétienne. — Ferdinand puni de sa présomption i3° _I 4 I


chap. x. — L’ART DE LA GUERRE SOUS ISABELLE

Usage de la poudre à canon au siège d’Algésiras (1342). — Isabelle engage des ingénieurs et des artificiers étrangers. — Création d’une artillerie. — Construction de plusieurs arsenaux. — Le transport de l’artillerie nécessite le percement de routes. — Rôle important des sapeurs pionniers. — Réparation des anciennes machines de guerre. — Abandon des engins névro-balistiques. — Activité d’Isabelle. — Le premier hôpital militaire. — A défaut du roi, la reine confie le commandement de l’armée au cardinal de Mendoza. — Indépendance des grands feudataires. — L’infanterie suisse. — Les Tercios espagnols. — Armées permanentes . . . . 142-150 chap. xi. - LA DISCORDE CHEZ LES MORES. BOABDIL PRISONNIER Les effets de la polygamie. — Boabdil proclamé roi de Grenade. — Mort d’Alfonso Carillo. — Don Pedro Gonzalez de Mendoza archevêque de Tolède. — Intrigues de Louis XI en Navarre. — La main des infants devient l’objet de transactions politiques. — Mort de Louis XI. — Le pape autorise la croisade contre les Mores. — Boabdil marche sur Lucena. — ■ Mort d’Ali Atar, déroute des Mores. — Capture du roi de Grenade. — Entrevue de Ferdinand et de Boabdil. — Retour de Boabdil à Grenade. — Vêtements royaux donnés par Ferdinand au marquis de Cadix. — Rentrée triomphale de Mulley Abou’l Hassan à Grenade. — Proclamation d’El Zagal. — Boabdil se réfugie à Séville. Surprise d’Almeria. — Siège de Ronda. — Incendie de la ville 151- 164


chap. xii. — PEDRO ARBUES. REPRISE DE LA GUERRE

Les Cortes de Saragosse. — Persécution des Conversos. — Conspiration contre l’inquisiteur Pedro Arbues. — Sa mort. — Châtiment des meurtriers. — Naissance de Catherine d’Aragon. — Isabelle défend les droits de la couronne contre le clergé. — La reine prend une part directe à la guerre et vient au camp sous Moclin (i486). — Siège de Loja. — Vaillance de lord Scales. — Boabdil tombe une seconde fois au pouvoir des rois. — El Zagal se jette dans Vêlez Malaga pour la défendre. — Reddition de la place. — Vaillance de Ferdinand. — Boabdil sollicite la bienveillance des rois en faveur de ses sujets fidèles 165-177


chap. xiii. — LE SIÈGE DE MALAGA

Importance de Malaga. — Hamet el Zegri se proclame alcade de la ville. — Ali Dordux. — Les propositions des rois sont repoussées. — L’armée ravitaillée par la flotte. — Exploits des frères de la Sainte Hermandad. — Travaux d’approche. — Les sept sœurs de Ximenes. — La première brèche. — Isabelle enrôle les Castillans de vingt à soixante ans. — Arrivée de la reine sous Malaga. — Vaillance des Gomeres. — Le marquis de Cadix. — Boabdil attaque les troupes de secours envoyées par El Zagal. — Gonzalve de Cordoue conduit 3 000 hommes à Boabdil. — Le conseiller d’Hamet el Zegri. — Les rois sont victimes d’une tentative d’assassinat. — L’assaut. — Fureur des femmes contre Hamet el Zegri. — Les rois refusent de recevoir Ali Dordux. — Capitulation de Malaga. — Les prédictions du faux prophète se réalisent. — Libération des captifs chrétiens. — Sort des renégats. — Les défenseurs de Malaga condamnés à l’esclavage 178-193


chap. xiv. — LA CAMPAGNE DE 1489. PRISE DE BAZA

Reconnaissance des droits héréditaires du prince Don Juan. — Ambassade flamande. — Difficulté des manœuvres devant Baza. — La reine supplie le roi de continuer le siège. — Investissement de la place. — Réponse au message du sultan d’Egypte. — Le camp abondamment pourvu par les soins de la reine. — El Zagal ordonne d’entrer en pourparlers avec les rois. — La capitulation. — Fin glorieuse de la campagne de 1489. . 194-202


chap. xv. - LA PRISE DE GRENADE. LA FIN DE L’EMPIRE DES MORES

Les rois somment Boabdil de rendre Grenade. — Le prince don Juan reçoit l’ordre de la chevalerie. — Boabdil se décide à défendre son empire. — Combats individuels entre chevaliers mores et chrétiens. — Arrivée de la reine sous Grenade. — Un Ave maria planté sur la porte de la mosquée Djouma. — La famille royale en péril. — Supplique de Garcilaso de la Vega. — Le marquis de Cadix engage le combat. — Fondation du monastère de Saint-François à Zubia. — Incendie du camp royal. — Fondation de Santa Fé. — Détresse de Grenade. — La capitulation. — Désespoir et disparition de Musa ben Ali Gazan. — Le palais de l’Alhambra. — Le dernier soupir du roi more. — La croix d’argent donnée par le Saint-Père, l’étendard de Saint-Jacques et celui des rois apparaissent au sommet de la tour de la Vêla. — Entrée des rois à l’Alhambra. — Fin de la domination musulmane en Espagne. — Impression produite en Europe par la chute de l’empire more. — Transformation de l’armée espagnole. — Mort du marquis de Cadix 203-226


chap. xvi. — LA DÉCOUVERTE DU NOUVEAU MONDE

Naissance de Christophe Colomb. — Il fait naufrage sur la côte de Portugal. — Joâo II repousse ses offres. — Le prieur de la Râbida. — Colomb est traduit devant l’Université de Salamanque. — Isabelle accepte les offres de Colomb. — Capitulations et passeport. — Les équipages recrutés parmi les forbans. — L’amiral sort du port de Palos le 3 août 1492. — L’Amérique est découverte. — Les indigènes accueillent les étrangers comme des hommes venus du ciel. — Désertion de Pinzon. — Retour de Colomb à Palos. — Voyage triomphal. — Accueil des rois. — Les capitulations consenties à l’amiral sont ratifiées. — Création de l’Office des Indes. — Protestation du roi de Portugal contre les découvertes de Colomb. — La ligne de partage fixée par Alexandre VI. — Second voyage de Colomb. — Destruction de la Natividad. — Fondation d’Isabela. — Insubordination des Espagnols. — Voyage de circonvallation. — Les Indiens constatent que les conquérants sont mortels. — Colomb retourne en Espagne pour se défendre contre les accusations des rapatriés. — Isabelle comble l’amiral de faveurs 227-262


chap. xvii. — EXPULSION DES JUIFS. PREMIÈRE GUERRE D’ITALIE

L’expulsion des Juifs. — L’exode. — Ses conséquences. — Arrivée des rois en Aragon. — Tentative d’assassinat contre le roi. — Lettre d’Isabelle à Talavera. — Ludovic Sforza invite Charles VIII à réclamer ses droits sur le royaume de Naples. — Politique du roi de France. — Traités d’Étaples, de Senlis et de Barcelone. — Charles VIII réclame l’aide promise en échange du Roussillon et de la Cerdagne. — Refus de Ferdinand basé sur les termes du traité de Barcelone. — L’armée française franchit les Alpes. — Arrivée de Charles VIII à Rome. — Insolence commandée de l’ambassadeur d’Espagne. — Entrée du roi de France à Naples. — La Ligue de Venise. — L’armée française repasse les Alpes. — Gonzalve de Cordoue. — Défaite de Seminara. — Montpensier, gouverneur de Naples, tente d’arrêter le débarquement de Ferdinand. — Perte de Naples. — Gonzalve dévaste la Calabre. — Prise de vingt barons angevins. — Le Gran Capitân. — Capitulation d’Atella. — Mort de Montpensier. — D’Aubigny traite avec Gonzague 263-288


chap. xviii. — LA VIE INTELLECTUELLE AU TEMPS D’ISABELLE

Attachement et fidélité de la reine à son époux. — Lettre de Ferdinand à Isabelle. — L’éducation du prince Don Juan. — Pierre Martyr de Anglura. — La morale. Don Juan cultive les arts libéraux. — Création d’un conseil présidé par le prince. — Éducation des infantes. — La culture intellectuelle des dames castillanes. — L’enseignement universitaire. — Règlement de vie d’un étudiant de Salamanque. — Le trivium et le quatrivium. — Les sciences exactes sont à peu près délaissées. — La médecine est exercée par les Juifs. — Les scrupules de Francisco de Solis. — La musique figure dans le quatrivium. — Jurisprudence et codification des lois. — Création d’Universités nouvelles. — La Bible polyglotte d’Alcalâ. — L’introduction de l’imprimerie en Espagne. — La bibliothèque d’Isabelle. — Les chroniques. — Les livres de chevalerie. — L’art dramatique. — La critique. — L’archéologie 289-312


chap. xix. — LES MARIAGES DES INFANTS

Motifs qui militent en faveur du mariage de l’infante Isabelle. — Mort du
prince Affonso. — Philippe le Beau et sa sœur Marguerite. — La cour
d’Anne de Beaujeu. — Rupture de l’engagement avec Marguerite d’Autriche.
— Les rois d’Espagne demandent sa main pour leur fils. — L’archiduchesse
Juana. — Départ de Marguerite d’Autriche. — Entrevue d’Isabelle
et de sa jeune bru. — Les présents de noces offerts à Marguerite. —
Second mariage de l’infante Isabel avec Emmanuel de Portugal. — Mort
du prince Don Juan. — Fermeté d’âme d’Isabelle. — Départ de Marguerite
d’Autriche pour la Flandre. — Négociations du mariage de l’infante
Catherine avec Arthur, prince de Galles. — L’écriture chiffrée des pièces
diplomatiques. — Entrée solennelle de Catherine à Londres. — Mort du
prince Arthur. — Les rois souhaitent l’union de Catherine avec Henri,
prince de Galles. — Traités de mariage et d’alliance 313-344
chap. xx. — MORT DE LA REINE DE PORTUGAL. PHILIPPE LE
BEAU ET JUANA

Les rois mandent en Espagne leur fille Isabel et son époux, le roi de Portugal.

— Les Aragonais refusent de reconnaître les droits d’une femme. — Naissance
de l’infant Dom Miguel et mort de sa mère. — Le caractère de Juana.

— Lettres du sous-prieur de Santa Cruz. — Naissance de Charles-Quint. —
Entrée des archiducs à Paris. — Madame Claude de France. — Bonne
entente du roi de France et de l’archiduc. — Les archiducs arrivent à
Madrid. — Entrevue de Ferdinand et de Philippe. — Isabelle revoit sa
fille Juana. — La reconnaissance des princes de Castille. — Le roi se rend
en Aragon. — Voyage du chevalier de Lalain en Andalousie. — Les Cortes
d’Aragon reconnaissent les droits héréditaires des princes. . 345-361
chap. xxi. — SECONDE GUERRE D’ITALIE

Les prétentions de Louis XII sur Naples et le Milanais. — L’armée française
franchit les Alpes. — Ludovic Sforza sollicite l’aide de l’Empereur.

— Entrée de Louis XII à Milan. — Traité de Grenade entre Ferdinand
et Louis XII. — Prise de Céphalonique. — Déposition de Frédéric de
Naples. — Gonzalve entre en Calabre. — Prise de Tarente. — Rupture
du traité de Grenade. — Nemours somme Gonzalve de lui livrer la Capitanate.
— Philippe le Beau prend congé des rois et laisse sa femme
désolée. — Les rois protestent contre le traité de Blois. — Bataille de
Cerignola. — Mort de Nemours. — Défaite de l’armée française. — Gonzalve
poursuit ses conquêtes. — Le Pape et Valentinois se détachent
de la cause française. — Insuccès des armées françaises en Guyenne et
en Roussillon. — La guerre continue en Italie. — Passage du XJarigliano.

— Déroute des Français. — Gonzalve prend possession de Naples au
nom du roi d’Espagne. — Douleur de Louis XII à la nouvelle du désastre
de Garigliano. — Ratification du traité jie Blois 362-383

chap. xxii. — LA RÉVOLTE DES ALPUJARLAS

Succès en Italie, dimculté.s en Castille. — Talavera nommé archevêque de Grenade. — Lenteur des conversions. — Ximenes de Cisneros. — Ses prédications. — Destruction des livres arabes. — L’émeute éclate. — Le comte de Tendilla dégage le château assailli. — Talavera rétablit le calme — Mécontentement des rois. — Ximenes triomphe des accusations portées contre lui. — Cinquante mille conversions. — Révolte des Alpujarras. — Destruction de Huejar. — Assaut de Lanjaron. — Lettres des rois protestant de leurs bonnes intentions. — Alonos de Aguilar. — Les Gandules gagnent la haute montagne. — Prise du camp des Mores. — Retour offensif des Mores. Massacre des chrétiens. — Mort de Alonso de Aguilar. — Ferdinand marche sur Ronda. — Soumission des rebelles. — Expulsion des Mores castillans qui refusent le baptême. — Les édits rendus contre les Mores d’Espagne émeuvent le monde musulman. — Pierre Martyr envoyé en ambassade auprès du Soudan d’Egypte 384-404 chap. xxni. — TROISIÈME ET QUATRIÈME VOYAGE DE COLOMB Querelles entre Roldan et les frères de Colomb. — Plaintes adressées aux rois contre l’amiral. — Un juge enquêteur est envoyé à Hispanola. — Colomb est mis aux fers et ramené en Espagne. — Isabelle le reçoit, son émotion. — Confirmation des privilèges de 1492. — Instructions données à l’amiral. — Colomb sort du port de Cadix le 9 mai 1502. — Perte de la flotte espagnole. Mort de Bobadilla. — Naufrage sur la côte de la Jamaïque. — Retour de Colomb en Espagne, le 7 novembre 1504. — Ferdinand ordonne de retenir ses biens. — Colomb offre ses services à Philippe et à Juana. — Caractère intéressé de l’amiral. — Son testament. — Sa mort (1506). — La politique des rois dans leurs colonies transatlantiques . . . . 405-422


chap. xxiv. — LA MORT D’ISABELLE

État moral de l’archiduchesse Juana. — Naissance de l’infant Don Fernand. — Juana ordonne de faire ses préparatifs de départ. — Accès de folie. — Désolation d’Isabelle. — Embarquement de Juana. — Nouvel accès provoqué par la jalousie. — Ferdinand et Isabelle tombent malades de chagrin. — Les dernières forces d’Isabelle sont épuisées. — Dureté de Ximenes. — Prières publiques pour obtenir la guérison de la reine. — Testament d’Isabelle. — Codicille au testament. — Mort de la reine. — Lettre de Pierre Martyr. — Le corps d’Isabelle est porté à l’Alhambra. — Le caractère d’Isabelle. — Simplicité de sa foi. — Réforme monastique. — Le cérémonial de la justice royale. — Regrets du Loyal Serviteur . . . 423-437

chap. xxv. — LES ARTS, L’INDUSTRIE ET LES MŒURS AU TEMPS D’ISABELLE

Attrait de l’Espagne. — Mudejars et Mozarabes. — San Juan de los Reyes. — La chapelle du Connétable. — Le palais du Cordon. — Les Colonia achèvent la Cartuja de Miraflores. — Le style plateresque. — La Casa Miranda et les demeures de la noblesse castillane. — La tour penchée de Saragosse. — La sculpture antérieurement à Isabelle. — Dancart et Pedro Millân. — Le retable et ses origines. — Le retable de Miraflores. — Le tombeau du roi Juan II et de Dona Isabel. — Les statues orantes de Don Alphonse et de Juan de Padilla. — La peinture dans les manuscrits. — Louis Dalman. Le retable des conseillers. — Les écoles de peinture en Espagne. — Antonio del Rincon peintre des rois. — Caractéristiques de la peinture primitive espagnole. — La sculpture sur bois. — La faïence décorative. — Émaux à reflets métalliques. — L’oratoire d’Isabelle. — Le costume. Les armes défensives 438-472


IMPRIMERIE CRÉTÉ
CORBEIL (S.-ET-O.)

TABLE DES MATIÈRES

(ne fait pas partie de l’ouvrage original)


Bibliographie 
 472
Table des gravures 
 476