Jane Austen, sa vie et son œuvre/Traductions

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Info icon 001.svg
Ce texte est dans le domaine public aux États-Unis, mais encore soumis aux droits d’auteur dans certains pays, notamment en Europe. Les téléchargements sont faits sous votre responsabilité.
◄  Bibliographie   ►



TRADUCTIONS




Raison et Sensibilité ou les deux manières d’aimer, traduit de l’anglais par Mme la baronne de Montolieu. Paris, 1815 (4 vols. in-12).

Le Parc de Mansfield ou les trois cousines, traduit de l’anglais par H. V. Paris, 1816 (4 vols, in-12).

La nouvelle Emma, ou les caractères anglais du siècle, traduit de l’anglais. Paris, 1816 (4 vols, in-12).

La famille Eliot, ou l’ancienne inclination, traduction libre de l’anglais par Mme de Montolieu. Paris, 1821 (2 vols, in-12).

Orgueil et Prévention, traduit de l’anglais par Mlle X… (Eloïse Perks), Paris, 1821. (3 vols, in-12).

Orgueil et Préjugé, traduit de l’anglais. Genève et Paris, 1822 (4 vols, in-12).

L’abbaye de Northanger, traduit de l’anglais par Mme H. F. (Hyacinthe de Ferrières). Paris, 1824 (3 vols. in-12).

Persuasion, roman traduit de l’anglais par Mme Letorsay. Paris. Hachette, 1882.

Catherine Morland (Northanger Abbey), traduction Félix Fénéon (édition de la Revue Blanche). Paris, 1899.

Emma, par Jane Austen, traduction de M. Pierre de Puliga (Feuilleton du Journal des Débats. Juin. 1910).


Vu :
Le 8 Janvier 1914.
Le Doyen de la Faculté des Lettres
de l’Université de Paris.
A. CROISET.


Vu et permis d’imprimer :
Le Vice-Recteur de l’Académie
de Paris,
L. LIARD.