L’écrin disparu/26

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Éditions Édouard Garand (p. 92-96).

XXVI

CŒUR VIL.


Il est cinq heures de l’après-midi. Charles Précy, une chemise de cuir noir sous le bras, vient de payer le chauffeur de son taxi, et à pas rapides, pénètre sous le vaste portique de la gare Windsor.

Instinctivement, il palpe la poche de son veston, où se trouve son porte-feuille. Poche précieuse qui renferme le chèque de dix mille dollars, que sans difficulté, ayant été prévenu, le Gérant de la Banque d’Hochelaga lui a remis.

Il les tenait, les précieux billets, mais cela avait été dur. Il lui revenait bien quelques bouffées de haine rageuse au souvenir des injures cinglantes qu’il avait dû subir ; et si parfois, il serrait involontairement les poings, bien vite un haussement d’épaules s’achevant dans un rictus narquois, lui faisait ajouter : on avale tant d’injures gratuites, qu’il est facile d’oublier celles qui sont payantes ?…

Du reste, devais-je raisonnablement m’attendre à des marques d’amitié ?…

Bientôt, installé dans le train, mollement étendu sur son siège, les pieds allongés sur celui d’en face, il repasse en son esprit les incidents de cette journée et estime qu’il lui en faudrait peu de semblables, pour réaliser la fortune qu’il ambitionne, — Puis, soudain, se ravisant :

Tout de même, je n’ai été qu’un idiot : n’aurais-je pas dû lui demander le double : il me les eût lâchés l’imbécile !… Vingt mille dollars, voilà qui eût pu compter pour un premier coup de filet… Peut-être ma chance n’est-elle pas complètement perdue !… il ne faut jamais désespérer…

Le train de Boston roulait à toute vitesse et se trouvait déjà en vue de la frontière américaine. Debout sur le palier du wagon, achevant son cigare, Précy voyait, d’un œil distrait se dérouler les sites pittoresques des Montagnes bleues, quand il se sentit frapper sur l’épaule. Il se retourna, pâlit légèrement : Hippolyte était devant lui.

— Enchanté de vous revoir, cher Monsieur, dit le jeune homme avec calme. J’avais négligé de vous féliciter et de vous remercier l’autre jour ; je tiens à réparer cet oubli.

— Monsieur et cher client… commença le détective…

— Je tenais également reprit Hippolyte, à savoir combien vous a rapporté l’infamie que vous venez de commettre…

— Mais !… Monsieur…

— Oui, oui… je sais tout. Vous vous demandez sans doute comment je me trouve ici en ce moment ? C’est fort simple. Je sortais de chez Monsieur Giraldi, où je venais d’assister à une scène des plus pénibles. Grâce à votre vilenie, en effet, Mademoiselle Giraldi connaît à présent la faute de son père, ce qui ne doit pas vous affecter beaucoup ; mais ayant le cœur mieux placé que le vôtre, je n’ai pu supporter le spectacle de ces deux effondrements et sentant que ma présence serait une gêne, pour ces deux êtres endoloris, je résolus de fuir…

À ce moment, le train venait de s’engager dans une longue vallée, dont la dévastation des feux de forêts, s’était ajoutée aux dégâts causés par le débordement de la rivière.

— Mais, je ne vois pas…

— Patience, Monsieur, j’y arrive !…

J’étais sur le Carré Dominion, quand j’eus l’avantage de distinguer votre singulière silhouette, au moment où vous quittiez le taxi. Aussitôt, me vint l’idée, que j’avais une explication à avoir de vous et je vous suivis.

Vous preniez le train, j’y montai à votre suite. Bref, depuis Montréal, j’ai eu le plaisir de voyager en votre compagnie, bien qu’à votre insu : cela se comprend, vous étiez si absorbé…

Un moment déconcerté, Précy retrouva vite son aplomb. Il avait deviné où voulait en venir le jeune homme. Haussant les épaules d’un air de dédain solennel, il se mît en mesure d’allumer un cigare en se dirigeant vers le salon des fumeurs. Son cigare allumé, avec une placidité affectée, il ajouta d’un ton traînant :

— Je ne vois pas, Monsieur, en quoi et pourquoi je vous dois des explications !…

— En quoi ? et pourquoi ?… Parce que vous êtes un misérable. un cœur vil et lâche, prononça Hippolyte les dents serrées, ayant peine à se contenir. Monsieur Giraldi ne m’a pas tout détaillé ; mais je devine, qu’exploitant sa situation inextricable, vous avez voulu le faire chanter selon le mot de votre ignoble argot. Et je ne doute pas que pour lui faire connaître Rodolphe Raimbaud qu’il recherchait depuis si longtemps, vous ne l’ayez contraint à vous payer une somme exorbitante.

— Et puis après ? dit insolemment le détective.

Devant le débordement de cette impudence, Hippolyte sentit tout son être se crisper et le sang lui sauter au visage.

Se réfrénant avec peine, il ajouta cependant :

— Ce qui est fait est irréparable !… Pour ce qui concerne l’avenir, du moins, vous allez me promettre de ne jamais parler, à âme qui vive, du secret que vous connaissez. — À ces conditions, je consentirai peut-être à oublier le rôle odieux qui fut le vôtre, dans les circonstances que je viens de mentionner.

Le détective de nouveau, esquissa son petit ricanement :

— Tiens… tiens… voilà une belle affaire, à laquelle je n’avais pas encore songé !… Magnifique… C’est uniquement pour m’intimer l’ordre de me taire, que vous faites le voyage ?

— Précisément.

— N’oubliez pas que je suis homme d’affaires. Combien m’offrez-vous pour me fermer la bouche ?

— Comment ! s’écria Hippolyte indigné !…

— Mais certainement, jeune homme : « Business is business ». Justement je m’en voulais de n’avoir pas demandé davantage à votre Maître… Or, voilà que bénévolement, vous me tendez la perche… je serais bien fou de ne pas la saisir. — Ah ! vous tenez tous deux au silence. Très bien les amis : mais sachez que tout ce qui a du prix se paye. À votre tour de me payer pour me taire, car j’entends bien que se réalise le proverbe disant que si

« La parole est d’argent, le silence est d’or. »

Et dans le regard narquois du coquin, où éclatait l’insolence d’un triomphe assuré, le jeune homme comprit quelle faute il venait de commettre en se livrant pieds et poings liés à un escroc de cette trempe.

Pâle de colère, Hippolyte fit un pas vers le détective :

— Vous n’aurez rien !… entendez-vous, rien !… et… vous vous tairez, sinon…

— Sinon quoi ? reprit l’autre, narquois.

Le détective, de nouveau sourit dédaigneusement, s’amusant à faire tomber avec négligence la cendre de son cigare.

— Ah ! mon Dieu… murmura le jeune homme atterré, en voyant enfin l’impasse où il s’était fourvoyé.

Giraldi a des amis puissants… et la police saura vous faire garder la discrétion…

Précy avait jeté son cigare.

— Allons, fit-il d’un ton protecteur : je crois qu’il y a moyen de s’arranger. Voyez-vous, jeune homme, s’exciter ne produit rien qui vaille, au lieu que…

Il n’eut pas le temps d’achever :

Un choc épouvantable venait de les précipiter l’un contre l’autre avec une effroyable violence, dans un vacarme confus et bref de craquements sinistres, de vitres brisées, de gémissements lamentables, dominés par d’assourdissants sifflements de vapeur fuyante.

Trois voitures littéralement écrasées, cinq autres renversées en bas du remblai : la locomotive tordue et fumant encore dans les débris qu’achevait de consumer l’incendie, 15 morts et 47 blessés, telle était la conséquence de l’inondation. Celle-ci, peu à peu, avait miné le remblai et amené son effondrement sur une longueur de trente pieds.

Distante d’un mille et demi environ, la prochaine station ne tarda pas à envoyer toute l’aide en son pouvoir, après avoir lancé par télégraphe de pressants appels de secours aux cités les plus voisines. La nouvelle en parvint à Montréal à sept heures et quart. Dans la soirée, un extra de « La PRESSE » donnait un exposé sommaire de l’accident, le nom de quelques-uns des morts et la longue liste des blessés.

Quand Hippolyte revint à lui, il était étendu sur l’herbe, le visage couvert de sang, un bandeau ceignant son front. L’arôme des pins, parfumait cette nuit de juillet tombante, le ciel était semé d’étoiles, tandis qu’à travers la fumée, la lueur livide des débris éclairait encore la nuit par intervalles. Épuisé par le sang qu’il avait perdu, le jeune homme se sentait très faible ; autour de lui, ce n’était que plaintes et gémissements.

Ayant fait un effort surhumain pour soulever sa tête endolorie, il vit à sa droite un corps inerte, portant à l’épaule droite une horrible plaie. Un bras avait dû être littéralement arraché, tandis que l’autre raidi dans une contraction suprême, supportait le visage exsangue et convulsé. Aux lugubres clartés de l’incendie Hippolyte avait reconnu le détective ; frappé de stupeur, il laissa retomber sa tête, détournant les yeux pour ne pas voir…

L’émotion, jointe à la perte de son sang, l’avait tellement affaibli, qu’à peine put-il encore distinguer ces mots prononcés à mi-voix : « Celui-là n’en a pas pour longtemps. »

Ce ne fut que vingt-quatre heures après, sur un lit de l’Hôtel-Dieu, à Montréal, qu’il ouvrit de grands yeux étonnés. Il eut grand’peine à reconnaître Madame Giraldi et sa fille Madeleine, qui lui avaient prodigué les soins les plus maternels ; il ne se souvenait aucunement par quelle suite de circonstances tragiques, il se trouvait sur ce lit blanc d’hôpital.