L’Agent de la sûreté de Marseille

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Libraire théâtrale (p. 3-8).


OCTAVE PRADELS




L’AGENT


DE LA


SÛRETÉ DE MARSEILLE


Dit par GALIPAUX


(du Vaudeville)




PARIS
LIBRAIRIE THÉÂTRALE
14, RUE DE GRAMMONT, 14
Droits de traduction, de reproduction et de représentation réservés,
pour tous pays, y compris la Suède et la Norwège.



L’AGENT


DE LA


SURETÉ DE MARSEILLE





Ce que nous rions à Marseille
De la police de Paris !
Celle qui n’a jamais rien pris…
Et qui se croit une merveille !
Il faut les plaindre, cependant,
Ces pauvres agents… ridicules…
Petits… chétifs… Nous, des hercules !
Ayant de l’œil et de la dent.
Dans nos veines court le picrate !
Pas un seul assassin qu’on rate !
Même avant le crime… arrêté !…
Té ! ça, c’est de la sûreté !


Un criminel par aventure,
Assassine trois femmes… Bien !
À cela je ne dis trop rien :
Tous les goûts sont dans la nature.
À Paris, il eût vécu vieux…
Marseille, la phénoménale,
L’attirait !… on nous le signale :
« C’est un blond… ouvrez grands les yeux ! »
— Un blond ? quelle bêtise énorme !
Nous cherchons, un peu… pour la forme…
Et le premier brun, arrêté !
Té ! ça, c’est de la sûreté !


Le choléra par l’Italie
Faisait des siennes. Dans le Nord,
Chacun sentait venir la mort
Et tremblait, la face pâlie.
Notre chef me dit : « Marius,
« Prends avec toi quelque bon drille
« Et va-t-en jusqu’à Vintimille
« Causer à cet Olibrius. »
En voyant notre mine altière
Et souriante, à la frontière
Le choléra fut arrêté !
Té ! ça, c’est de la sûreté.


Un filou que je mets en fuite
Se précipite dans la mer…
Calme, au milieu du flot amer
Je pique une tête à sa suite
Je remonte — aux yeux étonnés
De la foule sur le rivage —
Tenant d’une main mon sauvage
Et de l’autre… non… devinez ?…
— Un poisson ?… — Vous y touchez presque…
Allons ?… un requin gigantesque
Dont le port était infesté !
Té ! ça, c’est de la sûreté.


Notre règle est dure à l’extrême !
Chaque soir, en toute saison,
Nous devons fourrer en prison
Trente-cinq malfaiteurs, quand même,
C’est le chiffre fixé. Pourtant
Il en manque parfois au compte…
Ce n’est pas ça qui nous démonte :
Nous le complétons à l’instant.
Nous allons — suprême ressource —
Prendre les manquants à la Bourse !
Jamais aucun n’a protesté…
Té ! ça, c’est de la sûreté.


Josué, qui, d’après l’histoire,
Arrêta Phœbus interdit,
De la sûreté du Midi
Fut le fondateur, c’est notoire !
Nous arrêtons, d’un seul coup d’œil,
Les trains-express, les chronomètres…
Dans l’art d’arrêter passés maîtres,
Nous arrêtons tout sans orgueil.
Et même, comme l’on s’apprête
À me blaguer… Té ! je m’arrête !…
Modestie et sagacité,
Voilà bien notre Sûreté.




Imprimerie de Poissy. — S. Lejay.