L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/111

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Traduction d’
Antoine de Sommaville (p. 647).



LE CHAPITRE DE LA CORDE,
contenant onze verſets,
eſcrit à la Meque.

Gelaldin intitule ce Chapitre, le Chapitre de la Perte.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Ablheb[1] a perdu la main, Dieu l’a chaſtié, ſes richeſſes ne le ſauveront pas, il bruſlera dans les flammes eternelles avec sa femme, qui porte le bois ſur ſon col lié d’une corde de palmier.

  1. La femme de Ablheb jetta des eſpines au chemin de Mahomet par meſpris. Voy le Bedaoï.