L’Encyclopédie/1re édition/ÈS

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

ÈS, préposition qui n’est aujourd’hui on usage que dans quelques phrases consacrées, comme maître-ès-arts. Elle vient, selon quelques-uns du grec ἐς ou εἰς, in, en ; & selon d’autres, c’est un abrégé pour en les, à les, aux.

Robert Etienne dans sa grammaire, page 23, en parlant des articles, dit qu’il vaut mieux dire il est ès champs, que il est aux champs. Traité de la grammaire françoise, page 1569. Mais quelques années après l’usage changea. Nicot en 1606 dit qu’il est plus commun de dire, il loge aux forsbourgs, que ès forsbourgs.

Ès est aussi quelquefois une préposition inséparable qui entre dans la composition des mots ; elle vient de la préposition latine è ou ex, & elle a divers usages. Souvent elle perd l’s, & quelquefois elle le retient, esplanade, escalade, &c. sur quoi on ne peut donner d’autre regle que l’usage. (F)