L’Encyclopédie/1re édition/AFFUSTAGE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 163).
◄  AFFUSION
AFFUT  ►

AFFUSTAGE, s. m. (terme de Chapelier.) c’est ainsi qu’on appelle les façons que l’on donne aux vieux chapeaux en les remettant à la teinture, en leur rendant le lustre, ou en les redressant sous les plombs, & sur-tout quand on les retourne, & qu’on leur donne une nouvelle colle.

* Affustage, (Menuisiers, Charpentiers, & autres ouvriers qui se servent d’outils en fer) c’est raccommoder la pointe ou le taillant d’un outil émoussé, ou sur la meule, ou sur la pierre à repasser.

* Affustage, (Métier.) se dit aussi de l’assortissement des outils nécessaires à ce métier. Il est mal ou bien affusté. Cette boutique est bien ou mal affustée. Je ne suis pas affusté ici pour cet ouvrage.