L’Encyclopédie/1re édition/AFFUTER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 164).
◄  AFFUT
AFILIATION  ►

AFFUTER, v. act. parmi les Graveurs, les Sculpteurs, & autres ouvriers, est synonyme à aiguiser. On dit, affuter les outils, pour aiguiser les outils. Voyez Aiguiser.

Les Peintres & les Dessinateurs disent, affuter les crayons, pour dire, aiguiser les crayons.

Pour affuter comme il faut les burins, il suffit seulement de les aiguiser sur trois faces ab, ac, & sur le biseau abcd, (fig. 17. Pl. II. de Gravûre.) On arguise les faces ab, ac, en les appliquant sur la pierre, & appuyant avec le doigt indice sur la face opposée, comme on le voit dans la figure 6. & poussant vivement le burin de b en a, & de c en d, & le ramenant de même. Après que les deux faces sont aiguisées, on aiguise le biseau abcd, en l’appliquant sur la pierre à l’huile, & le poussant & ramenant plusieurs fois de e en f & de f en e, ainsi qu’on peut le voir dans la figure 8. Il y a cette différence entre aiguiser & affuter, qu’affuter se dit plus ordinairement du bois & des crayons que des métaux, & qu’on aiguise un instrument neuf & un instrument qui a déjà servi ; au lieu qu’on n’affute gueres que l’instrument qui a servi. Aiguiser désigne indistinctement l’action de donner la forme convenable à l’extrémité d’un instrument qui doit être aigu ; au lieu qu’affuter désigne la réparation de la même forme altérée par l’usage.