L’Encyclopédie/1re édition/AIGUILLETTE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

AIGUILLETTE, s. f. (Mercerie.) est un morceau de tresse, tissu ou cordon plat ou rond, ferré par les deux bouts, dont on se sert pour mettre sur l’épaule ou pour attacher quelque chose. Les aiguillettes sont du commerce des Marchands Merciers : mais ce sont les Passementiers-Boutonniers qui les fabriquent, & ont droit de les vendre, pourvû qu’elles soient faites de tresses rondes ou plates. On fait des aiguillettes de fil d’or & d’argent, de soie, de fil, &c. Les aiguillettes ont eu le sort de bien d’autres ajustemens ; elles sont hors de mode. On n’en voit plus gueres qu’aux domestiques, & aux cavaliers de certains régimens. On dit aujourd’hui nœud d’épaule.

Aiguillette (Manége.) Noüer l’aiguillette, espece de proverbe qui signifie cinq ou six sauts ou ruades consécutives & violentes qu’un cheval fait tout-à-coup par gaieté, ou pour démonter son cavalier. Voyez Saut, Ruade. (V)

* Aiguillettes de mahot, petites cordes faites avec l’écorce du mahot filée : on s’en sert dans les isles Françoises-Américaines à attacher les plantes de tabac aux gaulettes, quand on veut les faire secher à la pente.

Aiguillettes, sont parmi les Aiguilletiers des rubans de fil ou de soie ferrés à l’ordinaire, dont les dames & les enfans se servent pour soûtenir leurs juppes.