L’Encyclopédie/1re édition/AIR caractérisé

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

AIR caractérisé, (Musiq.) on appelle communément, airs caractérises, ceux dont le chant & le rithme imitent le goût d’une musique particuliere, & qu’on imagine avoir été propre à certains peuples, & même à certains personnages de l’antiquité, qui peut-être n’existerent jamais. L’imagination se forme donc cette idée sur le chant & sur la musique, convenable au caractere de ces personnages, à qui le musicien prête des airs de son invention. C’est sur le rapport que des airs peuvent avoir avec cette idée, laquelle, bien qu’elle soit une idée vague, est néanmoins à peu-près la même dans toutes les têtes, que nous jugeons de la convenance de ces mêmes airs. Il y a même un vraissemblable pour cette musique imaginaire. Quoique nous n’ayons jamais entendu de la musique de Pluton, nous ne laissons pas de trouver une espece de vraissemblance dans les airs de violon, sur lesquels Lulli fait danser la suite du dieu des enfers dans le quatrieme acte de l’opéra d’Alceste, parce que ces airs respirent un contentement tranquille & sérieux, & comme Lulli le disoit lui-même, une joie voilée. En effet, des airs caractérisés par rapport aux fantômes que notre imagination s’est formés, sont susceptibles de toutes sortes d’expressions, comme les autres airs. Ils expriment la même chose que les autres airs ; mais c’est dans un goût particulier & conforme à la vraissemblance que nous avons imaginée. C’est Lulli le premier, qui a composé en France les airs caractérisés. Réfléxions sur la poésie & la peinture. (D. J.)