L’Encyclopédie/1re édition/ALFANDIGA

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 258).
◄  ALEXITERES
ALFAQUIN  ►

* ALFANDIGA ; c’est à Lisbonne ce que nous appellons ici la douanne ou le lieu où se payent les droits d’entrée & de sortie. Il est bon d’avertir que tous les galons, franges, brocards, rubans d’or & d’argent, y étoient confisqués sous le regne précédent, parce qu’il étoit défendu d’employer de l’or & de l’argent filés, soit en meubles, soit en habits : les choses ne sont peut-être plus dans cet état sous le regne présent.