L’Encyclopédie/1re édition/APRON

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 561).
◄  APRISE
APROSITE  ►

APRON, asper, (Hist. nat. Zoolog.) poisson de riviere assez ressemblant au goujon ; cependant sa tête est plus large ; elle est terminée en pointe ; sa bouche est de moyenne grandeur ; les mâchoires au lieu d’être garnies de dents, sont raboteuses ; il a des trous devant les yeux. Ce poisson est de couleur rousse & marqué de larges taches noires qui traversent le ventre & le dos obliquement : il a deux nageoires auprès des oüies & sous le ventre, deux autres sur le dos assez éloignées l’une de l’autre. On le trouve dans le Rhône, sur-tout entre Lyon & Vienne : on a crû qu’il vivoit d’or, parce qu’il avale avec le gravier les paillettes d’or qui s’y rencontrent ; sa chair est plus dure que celle du goujon. Rondelet. Voyez Poisson. (I)