L’Encyclopédie/1re édition/ARGYRASPIDES

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 649).
◄  ARGYNNIS
ARGYROCOME  ►

ARGYRASPIDES, s. m. pl. (Hist. anc.) soldats Macédoniens signalés par leurs victoires, & qu’Alexandre distingua en leur donnant des boucliers d’argent ; ainsi nommés du Grec ἄργυρος, argent, & ἀσπὶς, bouclier. Selon Quinte-Curce, liv. IV. n 13. & 27. les Argyraspides faisoient le second corps de l’armée d’Alexandre, la phalange Macédonienne étant le premier. Autant qu’on peut conjecturer des paroles de cet historien, les Argyraspides n’auroient été que des troupes légeres. Mais il est difficile de concilier ce sentiment avec ce que rapporte Justin, liv. XII. ch. vij. qu’Alexandre ayant pénétré dans les Indes, & poussé ses conquêtes jusqu’à l’Océan, voulut pour monument de sa gloire, que les armures de ses soldats & les housses de leurs chevaux, fussent garnies de lames ou de plaques d’argent, & que delà elles fussent appellées argyraspides ; ce qui semble insinuer que toutes les troupes d’Alexandre auroient porté ce nom. Ce qu’il y a de certain, c’est qu’après la mort d’Alexandre, ses capitaines qui partagerent entre eux ses conquêtes, tâcherent à l’envi d’engager dans leur parti les Argyraspides, qui les méprisant ou les trahissant tour-à-tour, faisoient passer la victoire du côté du prince auquel ils s’attachoient. Ce fait seul prouve que les Argyraspides étoient l’élite de l’armée d’Alexandre. (G)