L’Encyclopédie/1re édition/ASPHALTIDE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 760).
◄  ASPHALTE
ASPHODELE  ►

* ASPHALTIDE, lac de Judée, ainsi nommé du bitume qui en sortoit à gros bouillons. Les villes de Sodome, de Gomorre, Adama, Seboim & Segor, étoient situées dans ces environs. Le lac Asphaltide porte aussi le nom de Mer-Morte, tant à cause de l’immobilité de ses eaux, que parce que les poissons n’y peuvent vivre, & qu’on n’apperçoit sur ses bords aucun oiseau aquatique. Les habitans du pays l’appelle Sorbanet : d’autres le nomment la mer de Lot, & croyent que c’est le lieu où ce patriarche fut délivré des flammes de Sodome. On dit que rien ne tomboit au fond de ses eaux. Cette propriété passe pour fabuleuse, quoiqu’elle soit assûrée par le témoignage de plusieurs voyageurs, par celui de Joseph, &, dit-on, par l’expérience de Vespasien qui y fit jetter des hommes qui ne savoient point nager, qui avoient les mains liées, & qui furent toûjours repoussés à la surface. Il reçoit les torrens d’Arnon, de Debbon & de Zored, & les eaux du Jourdain. Il est long de cent mille pas, & large de vingt ou vingt-cinq mille. V. Mer-Morte, Asphalte.