L’Encyclopédie/1re édition/ASSIDÉENS

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 768).
◄  ASSIDARIUS
ASSIENNE  ►

ASSIDÉENS, s. m. pl. (Théol.) secte des Juifs, ainsi nommés du mot hébreu hhasidim, justes. Les Assidéens croyoient les œuvres de surérogation nécessaires au salut ; ils furent les prédecesseurs des Pharisiens, de qui sortirent les Esseniens, qui enseignoient conjointement que leurs traditions étoient plus parfaites que la loi de Moyse.

Serrarius & Drusus Jésuites, ont écrit l’un contre l’autre touchant les Assidéens, à l’occasion d’un passage de Joseph fils de Gorion. Le premier a soûtenu que par le nom d’Assidéens, Joseph entend les Esseniens, & le second a prétendu qu’il entend les Pharisiens. Il seroit facile de concilier ces deux sentimens, en observant avec quelques critiques, que le nom d’Assidéens a été un nom générique donné à toutes les sectes des Juifs, qui aspiroient à une perfection plus haute que celle qui étoit prescrite par la loi : tels que les Cinéens, les Rechabites, les Esseniens, les Pharisiens, &c. A peu-près comme nous comprenons aujourd’hui sous le nom de religieux & de cénobites, tous les ordres & les instituts religieux. On croit cependant que les Pharisiens étoient très-différens des Assidéens. Voyez Pharisiens, Cinéens, Rechabites. (G)