L’Encyclopédie/1re édition/ATTICISME

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 844).
◄  ATTIA
ATTICURGES  ►

ATTICISME, s. m. (Littérat.) finesse, politesse de langage. L’atticisme étoit ainsi nommé d’Athenes, qui étoit la ville de la Grece où l’on parloit le plus purement, & où l’on prononçoit le mieux ; jusques-là qu’une vendeuse d’herbe reconnut à la prononciation de Théophraste qu’il n’étoit pas Athénien. L’urbanité, dit Quintilien à la fin de son chap. de visu, consiste en ce que les choses que nous disons, soient telles qu’on n’y remarque rien de choquant, rien de grossier ou de bas, rien qui sente la province, ni dans les termes, ni dans la prononciation, ni dans le geste ; de maniere qu’il la faut moins chercher dans un bon mot, que dans tout l’air du discours, s’il est permis de parler ainsi : comme chez les Grecs, l’atticisme est une certaine délicatesse qui sentoit l’esprit & le goût particulier de la ville d’Athenes. Ce terme est d’usage pour exprimer les graces d’un style leger & correct. (G)